Documentation critique sur les auteurs contemporains de langue française

Accueil » ...

Dany Laferrière

Dany Laferrière naît à Port-au-Prince, à Haïti, le 13 avril 1953. Son enfance passée à Petit-Goâve est une période marquante dont ses oeuvres s'inspireront plus tard, lorsqu'il aura immigré au Québec et qu'il signera ses premiers textes. La situation politique et son statut de journaliste le poussent à quitter son pays natal pour l'Amérique du Nord. Quelques années après son arrivée en 1976, il publie un premier titre Comment faire l'amour à un nègre sans se fatiguer en 1985, titre apprécié par la critique. Cette oeuvre, comme d'autres également (Le goût des jeunes filles, Comment conquérir l'Amérique en une seule nuit, Vers le Sud), sera adaptée au cinéma. Les neufs romans qui suivent forment, avec cette première oeuvre, ce que Dany Laferrière appelle « une autobiographie américaine ».

Parallèlement à cette carrière d'écrivain, il est journaliste et chroniqueur télé. Ses oeuvres seront récompensées et traduites dans plusieurs langues. En 1991, il reçoit le Prix Carbet de la Caraïbe pour L'odeur du café. En 1993, le Prix Edgar-Lespérance lui est attribué pour Le goût des jeunes filles. 2000 et 2002 sont les années au cours desquelles on lui remet, pour Le cri des oiseaux fous, le Prix Carbet des lycéens et le Prix RFO du Livre pour Cette grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit?.

Après avoir successivement habité Port-au-Prince, Montréal, New-York, Miami, Dany Laferrière se considère comme un homme de l'Amérique, façonné par la diversité culturelle et les espaces multiples que recèlent le continent américain. Cette identité composite se traduit d'ailleurs dans la difficulté que l'on éprouve à caractériser son oeuvre ; certains l'associent à la littérature haïtienne, d'autres au corpus québécois et d'autres encore aux écritures migrantes. Sous tous ces chapeaux, demeurent les romans, les récits, les chroniques, les poèmes de l'écrivain salués par la critique et récompensés par de nombreux prix. Il signe aussi un texte de littérature jeunesse Je suis fou de Vava pour lequel on lui remet le prix du Gouverneur général en 2006. Il a fait paraître, au printemps 2008, Je suis un écrivain japonais chez Boréal et, dernièrement encore, un autre livre pour la jeunesse : La fête des morts, illustré par Frédérix Normandin aux éditions La Bagnole. Et tout récemment, il s'est vu décerné le prix Médicis pour son roman L'Énigme du retour paru en 2009 aux éditions Boréal, de même que le Grand Prix du livre de Montréal.

Photo : Martine Doyon

Bibliographie complète des œuvres


Liens externes :

- L'île
- Île en île

Responsable : Geneviève Dufour

Documentation critique — références par œuvre

La chair du maître

  • THIBEAULT, Jimmy, « Pour une géopolitique du sexe : le corps comme objet de pouvoir dans La chair du maître de Dany Laferrière », dans Daniel CASTILLO DURANTE, Julie DELORME et Claudia LABROSSE (dir.), Corps en marge : représentation, stéréotype et subversion dans la littérature francophone contemporaine, Ottawa, L’Interligne (Amarres), 2009, p. 45-62.

Cette grenade dans la main du jeune Nègre est-elle une arme ou un fruit ?

  • GIBEAULT, Stéphan,  « Du faux "je" au vrai "jeu" », Spirale, no 194 (janvier-février 2004), p. 24-25.
  • ZAHND, Elizabeth A, « Images of the United States in Contemporary Narratives of Quebec and the Francophone Caribbean », thèse de doctorat, Department of French, University of Illinois at Urbana-Champaign, 1999, 150 f.

Chronique de la dérive douce

  • MATHIS-MOSER, Ursula, « Déplacement continuel, "chronique de la dérive douce" : Dany Laferrière et l'écriture de l'"hétérogène" », dans Béatrice Bagola (dir.), Le Québec et ses minorités. Acte du Colloque de Trèves du 18 au 21 juin 1997 en l'honneur de Hans-Josef Niederehe, Max Niemeyer Verlag, Tübinger, 2000, p. 157-171.
  • BRISEBOIS, Sophie, « Dany Laferrière : parcours d'une écriture », mémoire de maîtrise, département des études littéraires, Université du Québec à Montréal, 1998, 119 f.
  • THÉRIEN, Michel, « Conjonctions et disjonctions dans Chronique de la dérive douce de Dany Laferrière ou poésie de la condition immigrante », dans Bénédicte MAUGIÈRE (dir.), Cultural Identities in Canadian Literature / Identités culturelles dans la littérature canadienne, New York, Peter Lang, 1998, p. 173-182.

Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer

  • SADKOWSKI, Piotr, « L'écrivain "transaméricain" se met en scène québécoise ou Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer de Dany Laferrière », dans Pierre MOREL (dir.), Parcours québécois. Introduction à la littérature du Québec, Kichinev, Cartier, 2007, p. 156-166.
  • XAVIER, Subhagnana, « The Economy of the Migrant Text : Theorizing a French Literature of Migration », thèse de doctorat, College of Letters and Science, The University of Wisconsin - Madison, 2007, 209 f.
  • LABRECQUE, Diane, « Dany Laferrière et Sergio Kokis : la redécouverte de l'Amérique », mémoire de maîtrise, département d'études littéraires, Université du Québec à Montréal, 2001, 100 f.
  • ARENTSEN, Maria Fernanda, « Le rôle - complexe - des stéréotypes dans le discours du narrateur migrant de Comment faire l'amour avec un Nègre sans se fatiguer », Dalhousie French Studies, vol. 79 (été 2007), p. 93-110.
  • BENALIL, Mounia, « La carnavalisation du religieux dans la littérature migrante au Québec. L'islamisme de Dany Laferrière », Protée, vol. 35, no 2 (automne 2007), p. 95-104.

Éroshima

  • LEWIS, Alfred Daniel, « Pierre Nepveu, Transculturalism and Neo-Quebecois Texts », mémoire de maîtrise, département des lettres et communication, Université de Sherbrooke, 2002, 105 f.
  • HANANIA, Cécile, « De Hiroshima à Éroshima : une érotique de la bombe atomique en forme de haïku selon Dany Laferrière », Voix et Images, vol. 31, no 1 (no 91 - automne 2005), p. 75-87.

L'odeur du café

  • LEWIS, ALfred Daniel, « Pierre Nepveu, Transculturalism and Neo-Quebecois Texts », mémoire de maîtrise, département des lettres et communication, Université de Sherbrooke, 2002, 105 f.
  • MOREAU, Gilberte, « L'inscription des valeurs dans L'odeur du café de Dany Laferrière », Québec français, no 105 (printemps 1997), p. 67-69.
  • L'HÉRAULT, Pierre, « Le je incertain : fragmentations et dédoublements », Voix et Images, vol. 23, no 3 (no 69 - printemps 1998), p. 501-514.

Le cri des oiseaux fous

  • MATHIS-MOSER, Ursula, « Le cri des oiseaux fous de Dany Laferrière », dans Gilles DUPUIS et Klaus-Dieter ERTLER (dir.), À la carte. Le roman québécois (2000-2005), Frankfurt am Main, Peter Lang, 2007, p. 217-241.

Le goût des jeunes filles

  • COURCY, Nathalie, « Le goût des jeunes filles de Dany Laferrière : du chaos à la reconstruction du sens », Présence francophone, no 63 (2004), p. 84-94.

Pays sans chapeau

  • MUNRO, Martin, « Master of the New : Tradition and Intertextuality in Dany Laferrière's Pays sans chapeau », Small Axe, no 18 (vol. 9, no 2 - septembre 2005), p. 176-188.
  • WRIGHT, Nancy, « Pre-sent Realities : Counter-memory in Brand, Clark, Dorsinville, and Laferrière », mémoire de maîtrise, département des littératures, Université de Sherbrooke, 2006, 88 f.
  • COURCY, Nathalie, « La traversée du Pays sans chapeau : (con)fusion des mondes, vérités multiples et identités plurielles », Revue de l'Université de Moncton, vol. 37, no 1 (2006), p. 225-238.
  • MUNRO, Martin, « Dany Laferrière. Master of the New », dans Exile and Post-1946 Haitian Literature, Liverpool, Liverpool University Press, 2007, p. 178-205.
  • FIGUEIREDO, Euridice, « Répéter les clichés ? Représentations d'Haïti et du Brésil dans la littérature migrante du Québec », Thamyris / Intersecting : Place, Sex and Race, vol. 8 (2001), p. 223-234.

[ensemble de l'oeuvre]

  • NDIAYE, Cristiane, « Laferrière en Legba du grand intérieur rouge », Canadart - Revista do Nucleo de Estudos Canadenses, vol. XI (janvier-décembre 2003), p. 57-66.
  • ESSAR, Dennis F., « Time and Space in Dany Laferriere's Autobiographical Haitian Novels », Callaloo, vol. 22, no 4 (automne 1999), p. 930-946.
  • BRAZIEL, Jan Evans, « From Port-au-Prince to Montréal to Miami : Trans-American Nomads in Dany Laferrière's Migratory Texts », Callaloo, vol. 26, no 1 (hiver 2003), p. 235-251.
  • BERNIER, Sylvie, « Dany Laferrière : le principe de distinction », dans Les héritiers d'Ulysse. Essai, Montréal, Lanctôt éditeur, 2002, p. 51-82.
  • DODD, Patrick Lavarte, « The Negro Myth : Ideology of Race, Sexuality and Immobilty in Dany Laferriere », thèse de doctorat, Department of Romance Languages and Literatures : French, University of Michigan, 2007, 160 f.