Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Dany Laferrière

Photo : Martine Doyon Dany Laferrière naît à Port-au-Prince, à Haïti, le 13 avril 1953. Son enfance passée à Petit-Goâve est une période marquante dont ses œuvres s’inspireront plus tard, lorsqu’il aura immigré au Québec et qu’il signera ses premiers textes. La situation politique et son statut de journaliste le poussent à quitter son pays natal pour l’Amérique du Nord. Quelques années après son arrivée en 1976, il publie un premier titre, Comment faire l’amour à un nègre sans se fatiguer (1985), titre apprécié par la critique. Cette oeuvre, comme d’autres également (Le goût des jeunes filles, Comment conquérir l’Amérique en une seule nuit, Vers le Sud), sera adaptée au cinéma. Les neufs romans qui suivent forment, avec cette première oeuvre, ce que Dany Laferrière appelle « une autobiographie américaine ».
Parallèlement à cette carrière d’écrivain, il est journaliste et chroniqueur télé. Ses œuvres seront récompensées et traduites dans plusieurs langues. En 1991, il reçoit le Prix Carbet de la Caraïbe pour L’odeur du café. En 1993, le Prix Edgar-Lespérance lui est attribué pour Le goût des jeunes filles. 2000 et 2002 sont les années au cours desquelles on lui remet, pour Le cri des oiseaux fous, le Prix Carbet des lycéens et le Prix RFO du Livre pour Cette grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit?.
Après avoir successivement habité Port-au-Prince, Montréal, New-York et Miami, Dany Laferrière se considère comme un homme de l’Amérique, façonné par la diversité culturelle et les espaces multiples du continent américain. Cette identité composite se traduit d’ailleurs dans la difficulté que l’on éprouve à caractériser son oeuvre ; certains l’associent à la littérature haïtienne, d’autres au corpus québécois et d’autres encore aux écritures migrantes. Sous tous ces chapeaux, demeurent les romans, les récits, les chroniques, les poèmes de l’écrivain salués par la critique et récompensés par de nombreux prix. Il signe aussi un texte de littérature jeunesse Je suis fou de Vava pour lequel on lui remet le prix du Gouverneur général en 2006. Il a fait paraître au printemps 2008 Je suis un écrivain japonais chez Boréal et, dernièrement encore, un autre livre pour la jeunesse : La fête des morts, illustré par Frédérix Normandin aux éditions La Bagnole. Tout récemment, il s’est vu décerné le prix Médicis pour son roman L’Énigme du retour paru en 2009 aux éditions Boréal, de même que le Grand Prix du livre de Montréal.

Liens externes :

Dossier élaboré par Geneviève Dufour
Photo : Martine Doyon

Documentation critique classée par oeuvre

Bibliographie complète

  • Le charme des après-midi sans fin (1997)
  • Je suis fatigué (2000)
  • Les Années 1980 dans ma vieille Ford (2005)
  • Je suis fou de Vava (2006) Album jeunesse inspiré de L’odeur du café
  • Vers le Sud (2006) Réécriture de La chair du maître
  • Je suis un écrivain japonais (2008)
  • L’Énigme du retour (2009)
  • La Fête des morts (2009) Album jeunesse
  • Tout bouge autour de moi (2010)
  • L’Art presque perdu de ne rien faire (2011)
  • Journal d’un écrivain en pyjama (2013)


Dany Laferrière (auteur)
NomCompletDany Laferrière
NomLaferrière
PrénomDany
Afficheroui

Outils de la page