Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Jorge Semprún

Jorge Semprún naît le 10 décembre 1923 à Madrid. Écrivain, scénariste et homme politique, il écrit la majorité de son oeuvre en français, mais publie aussi quelques ouvrages en espagnol. Issu d’une famille bourgeoise espagnole qui doit s’exiler en France lors de la Guerre d’Espagne, il termine sa scolarité au lycée Henri-IV avant de poursuivre des études de philosophie à la Sorbonne (Paris). Après la défaite de la France en 1940, il rejoint, en 1941, la résistance communiste des Francs-Tireurs et Partisans et entre au Parti communiste espagnol en 1942. En 1943, il est arrêté par la Gestapo et déporté au camp de concentration de Buchenwald. À la libération, il s’engage dans la résistance clandestine contre le régime de Franco sous le pseudonyme de Frederico Sánchez. Son expulsion du Parti communiste en 1964 l’incite à se consacrer davantage à l’écriture. C’est en 1963 que paraît son premier roman, Le Grand voyage, qui relate les journées passées à bord du wagon qui le mena à Buchenwald. Une grande part de son oeuvre se révèlera par ailleurs autobiographique et reviendra sur des événements marquants de sa vie, de sa déportation à Buchenwald à sa participation active au sein du Parti communiste espagnol. De 1988 à 1991, Semprún occupe le poste de Ministre de la culture en Espagne et, en 1996, il est élu à l’Académie Goncourt. Jorge Semprún décède le 7 juin 2011 à Paris.

Historique des prix reçus

  • 1963 - Prix Formentor, Le Grand voyage
  • 1969 - Prix Femina, La Deuxième Mort de Ramón Mercader
  • 1994 - Prix de la paix des libraires allemands, L’Écriture ou la vie
  • 1994 - Prix Fémina Vacaresco, L’Écriture ou la vie
  • 1995 - Prix littéraire des droits de l’Homme, L’Écriture ou la vie
  • 1995 - Prix Louis Guilloux, L’Écriture ou la vie
  • 2000 - Docteur honoris causa de l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée
  • 2001 - Prix Jean-Monnet de littérature européenne du département de Charente, Le mort qu’il faut
  • 2004 - Prix Ulysse, l’ensemble de son œuvre
  • 2005 - Docteur honoris causa de l’Université catholique de Louvain
  • 2007 - Docteur honoris causa de l’Université Rennes 2 Haute Bretagne

Lien externe

Dossier élaboré par Farida Fezaa et Audrey Thériault
Photo : Jacques Sassier

Documentation critique classée par oeuvre

Bibliographie complète

  • ¡Libertad para los 34 de Barcelona! (1953)
  • Le Grand voyage (1963)
  • La Guerre est finie (1966), scénario
  • L’évanouissement (1967)
  • La Deuxième mort de Ramón Mercader (1969)
  • Repérages (1974), photographies de Alain Resnais
  • Le “Stavisky” d’Alain Resnais (1974), scénario
  • Autobiografía de Federico Sánchez (1977)
  • Quel beau dimanche ! (1980)
  • L’Algarabie (1981)
  • Montand, la vie continue (1983)
  • La montagne blanche (1986)
  • Madrid (1987)
  • Netchaïev est de retour (1987)
  • Federico Sánchez se despide de ustedes [Federico Sánchez vous salue bien] (1992)
  • L’Écriture ou la vie (1994)
  • Mal et modernité (1995)
  • Se taire est impossible (1995), avec Elie Wiesel
  • Adieu, vive clarté… (1998)
  • Le Retour de Carola Neher (1998)
  • Le mort qu’il faut (2001)
  • Les sandales (2002)
  • Veinte años y un día [Vingt ans et un jour] (2003)
  • L’homme européen (2005), avec Dominique de Villepin
  • Pensar en Europa (2006)
  • Où va la gauche ? (2008), avec Denis Olivennes
  • Une tombe au creux des nuages. Essais sur l’Europe d’hier et d’aujourd’hui (2010)
  • Si la vie continue… Entretiens avec Jean Lacouture (2012)
  • Exercices de survie (2012)
  • Le fer rouge de la mémoire (2012), volume regroupant des romans, des préfaces et des essais marquants de Jorge Semprún
  • Le langage est ma patrie. Entretiens avec Franck Appréderis (2013)
  • Moi, Éléonore, fille de Karl Marx, Juive! (2014)


Jorge Semprún (auteur)
NomCompletJorge Semprún
NomSemprún
PrénomJorge
Afficheroui

Outils de la page

complaint