Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Bye bye Lehrstück

Daniel Lemahieu, Bye bye Lehrstück, 1990.

« Après la chute du mur de Berlin, un radeau à la dérive d’Apparatchiks en fuite est pris d’assaut par les représentants des impérialismes occidentaux victorieux. »
(Résumé du CNES)

Documentation critique

ZURBACH, Christine, « La stratégie de la non-traduction dans la version portugaise de la farce Bye-Bye Lehrstück de Daniel Lemahieu », dans João Ferreira DUARTE (dir.), A Tradução nas Encruzilhadas da Cultura/Translation as/at the Crossroads of Culture/La Traduction aux carrefours de la culture, Lisbonne, Colibri, 2001, p. 93-103. +++ Chapitre de collectif

LOSCO-LENA, Mireille, « Rien n’est plus drôle que le malheur ». Du comique et de la douleur dans les écritures dramatiques contemporaines, Rennes, Presses universitaires de Rennes (Le spectaculaire), 2011, 280 p. +++ Monographie

### Présentation de l’éditeur
Cette réplique de Fin de partie peut être considérée comme programmatique de tout un pan du théâtre comique contemporain. Ce théâtre ne craint plus de faire commerce avec la mélancolie, de s’aventurer sur les territoires les plus violents de l’histoire du XXe siècle, d’entretenir des liens étroits avec les désastres intimes et collectifs, d’explorer tout le lamentable de la vie humaine, de réinventer de drôles de tragédies. De Tabori à Renaude ou Kermann, de Durif ou Lemahieu à Srbljanović en passant par Levin, Vinaver ou Schwab, les théâtres ici explorés témoignent également d’une quête de résistance et d’une roborative obstination à vivre.

Une étude est consacrée à l’oeuvre (p. 78-84) dans la sous-section « La Nef des fous : dérives intimes et collectives » du Chapitre II « Et vogue la galère ! ». ###



Bye bye Lehrstück (oeuvre)
TitreBye bye Lehrstück
AuteurDaniel Lemahieu
Parution1990
Afficheroui

Outils de la page

complaint