Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Cantique des plaines

cantique_des_plaines.jpg Nancy Huston, Cantique des plaines, Paris / Montréal, Éditions Actes Sud / Leméac, 1993.

« Quatre générations d’une famille d’immigrants, les Sterling, ont pris souche dans les plaines de l’Alberta (Canada), entre la fin du siècle passé et les années soixante de celui-ci. L’un d’entre eux, Paddon, a tout connu de leur existence. Mais quand commence ce roman, Paddon vient de mourir. Et c’est à ce grand-père adoré, fils de pionniers en terre indienne, que la narratrice, Paula, adresse un ample récit en forme d’adieu. L’enfance de Paddon, ses démêlés avec son père, son mariage avec la vertueuse Karen, ses déconvenues de chef de famille, ses déboires d’enseignant, son chimérique projet d’écrire un traité philosophique du Temps, sa rencontre avec l’Indienne Miranda, amante prodigue qui le bouleverse en lui révélant enfin l’envers de la civilisation blanche et la vraie beauté de ce monde (…). »
(Quatrième de couverture, Actes Sud / Leméac, 1993)

Documentation critique

RINNE, Marie-Noëlle et Hafid GAFAÏTI, « L’Ouest canadien : écriture d’une francophonie minoritaire », Nouvelles Études Francophones, vol. 25, n° 2 (automne 2010), p. 39-53. +++ Article de revue

### Résumé
Cet article cherche à comprendre les éléments distinctifs qui donnent aux écrits de l’Ouest canadien leur particularité, leur unicité. Une ébauche se dresse à partir de l’étude de nombreuses nouvelles et romans, faisant appel à des anthologies de la “Prairie” comme à des auteurs plus connus, tels Nancy Huston, J. R. Léveillé ou Simone Chaput. L’article explore la notion d’espace en tant qu’élément structural, le concept d’errance à mettre en parallèle avec la nature minoritaire de cette francophonie, le recours au fantastique ainsi qu’au texte concis et, enfin, la récurrence de personnages archétypiques, à savoir la “Ouesterneuse” et le Métis ou la Métisse.

[La section concernant Huston porte également sur Nord perdu.]

Rinne et Gafaïti, 2010, PDF ###

LAROCHELLE, Corinne, Corinne Larochelle présente Cantique des plaines de Nancy Huston, Montréal, Leméac (Parallèle), 2001, 83 p. +++ Monographie

POTVIN, Claudine, « Les “Liaisons dangereuses” de Nancy Huston : exil et identité, le moi et l’autre », Francophonies d’Amérique, n° 11 (2001), p. 41-48. +++ Article de revue

SING, Pamela V., « Écrire l’absence : Montréal et l’Alberta chez Marguerite-A. Primeau et Nancy Huston », University of Toronto Quarterly : A Canadian Journal of the Humanities, vol. 70, n° 3 (été 2001), p. 737-751. +++ Article de revue

MOULAISON, Glen, « La problématique de l’altérité dans l’Ouest francophone : la culture mère dans La Forêt de Georges Bugnet et la culture soeur dans Cantique des plaines de Nancy Huston », Francophonies d’Amérique, n° 17 (printemps 2004), p. 141-146. +++ Article de revue

### Moulaison, 2004, PDF ###

SENIOR, Nancy, « Whose Song, Whose Land ? Translation and Appropriation in Nancy Huston’s Plainsong / Cantique des plaines », Meta : Journal des traducteurs / Translators’ Journal, vol. 46, n° 4 (novembre 2001), p. 675-686. +++ Article de revue

###Résumé
« De courts extraits de nombreuses chansons, surtout des cantiques et des chansons folkloriques ou pop, sont cités dans le roman Plainsong / Cantique des plaines de Nancy Huston. Les citations de chansons servent d’élément de structure du roman, elles marquent le temps historique, et elles commentent l’action. En plus, quelques-unes font partie de l’action. Leur sens dans le roman est parfois très différent du sens originel. Dans la version française, ces chansons transmettent des informations culturelles, mais pour la plupart on ne peut pas les chanter. Par conséquent, un élément important ne passe pas en français. Néanmoins, dans les deux versions, les chansons permettent d’entendre et la voix de la narratrice et celles des personnages. » ###

KLEIN-LATAUD, Christine, « Les voix parallèles de Nancy Huston », TTR : Traduction, Terminologie, Rédaction, vol. 9, n° 1 (1996), p. 211-231. +++ Article de revue

###Résumé
« Cet article s’attache à la problématique des écrivains bilingues ou polyglottes (Eisa Triolet, Vladimir Nabokov, Julien Green), et plus particulièrement à celle de Nancy Huston. Quelles raisons poussent un écrivain ou une écrivaine à utiliser pour la création une langue seconde plutôt que sa langue maternelle ? Quand l’auteur s’auto-traduit, s’agit-il d’une nouvelle création ? Nancy Huston était-elle en droit de recevoir le Prix du gouverneur général dans la catégorie fiction fancophone pour Cantique des plaines, “réécriture” de Plainsong par l’auteure ? » ###

POTVIN, Claudine, « Inventer l’histoire : la plaine revisited », Francophonies d’Amérique, n° 7 (1997), p. 9-18. +++ Article de revue

BRYDON, Diana, « Tempest Plainsong : Retuning Caliban’s Curse », dans Marianne NOVY (dir.), Transforming Shakespeare : Contemporary Women’s Re-Visions in Literature and Performance, New York, St. Martin’s Press, 1999, p. 199-216. +++ Chapitre de collectif

HARDY, Stephan, « La question du temps dans Cantique des plaines de Nancy Huston », Studies in Canadian Literature / Études en littérature canadienne, vol. 27, n° 1 (2002), p. 59-68. +++ Article de revue

SING, Pamela V., « La voix métisse dans le roman de l’infidélité chez Jacques Ferron, Nancy Huston et Marguerite-A. Primeau », Francophonies d’Amérique, n° 8 (1998), p. 23-37. +++ Article de revue

THIBEAULT, Jimmy, « Cantique du corps métis. La critique du mythe colonial dans Cantique des plaines de Nancy Huston », dans Norman CHEADLE et Lucien PELLETIER (dir.), Canadian Cultural Exchange. Translation and Transculturation / Échanges culturels au Canada. Traduction et transculturation, Waterloo, Wilfrid Laurier University Press (Cultural Studies Series), 2007, p. 159-174. +++ Chapitre de collectif

MOSSIÈRE, Gilles, « Lecture(s) : exclusion et altérité dans Cantique des plaines de Nancy Huston », Cahiers franco-canadiens de l’Ouest, vol. 19, n° 1 (2007), p. 91-103. +++ Article de revue

###Résumé
Nous proposons de démontrer que les concepts d’exclusion et d’altérité sont au centre de Cantique des plaines, non seulement en termes d’intrigue et de personnages, mais aussi en termes de l’acte même de lecture(s). Nous verrons qu’une analyse de ces concepts ne saurait s’arrêter au niveau thématique, et qu’il n’est pas possible d’isoler l’exclusion des personnages de la problématique de l’identitaire qui est au coeur de la mosaïque historique, culturelle et sociale canadienne : à l’aide de l’article «Truth in Fiction: A Reexamination of Audiences» de Peter Rabinowitz, nous verrons donc que Nancy Huston amène tous ses lecteurs – qu’ils soient français ou canadien-français – à partiellement faire l’expérience de l’aliénation des personnages.

Abstract
I intend to show that the concepts of exclusion and otherness are central to Nancy Huston’s Cantique des plaines, not only in terms of plot and characters, but also in terms of the very act(s) of reading. Critics should not limit their analysis of these concepts to the thematic level, and should not consider the characters’ exclusion as isolated from the the wider matter of identity at the core of Canada’s historical, cultural and social mosaic: using Peter Rabinowitz’ article «Truth in Fiction: A Reexamination of Audiences», I will show that Nancy Huston makes all her readers – whether from France or French-Canadian – share some of her characters’ feeling of alienation.

Mossière, 2007, PDF ###

SCHYNS, Désirée, « L’étranger intimement connu : l’autotraduction et la traduction par un tiers de Plainsong-Cantique des plaines de Nancy Huston », Orbis Litterarum: International Review of Literary Studies, vol. 68, n° 3 (juin 2013), p. 251-265. +++ Article de revue

### Résumé
Dans cet article, nous visons à élucider quelques stratégies de traduction (et d’écriture) mises en œuvre par Nancy Huston, qui figure aujourd’hui parmi les écrivains « translingues » les plus couronnés. Plainsong (1993), roman écrit en anglais et traduit par l’auteur vers le français (Cantiques des plaines, 1993), forme le point de départ de notre réflexion. En premier lieu, nous tâchons de découvrir dans quelle mesure Nancy Huston fait prévaloir son autorité d’auteur dans son autotraduction. Ensuite, en comparant Plainsong–Cantique des plaines à sa traduction en néerlandais, réalisée par l’auteur du présent article, nous mettons en lumière en quoi les stratégies de traduction de Huston diffèrent de celles adoptées par une tierce personne. Les résultats de cette analyse nous permettent de questionner l’opposition classique entre original et traduction, entre créativité et reproduction servile.

Schyns, 2013, PDF ###

LAPETINA, Anna, « L’unicità dissimile: Il carattere musicale dell’autotraduzione in Plainsong/Cantique des plaines di Nancy Huston », Oltreoceano: Rivista sulle Migrazioni, n° 5 (2011), p. 67-79. +++ Article de revue

MEADWELL, Kenneth W., « Prolégomènes à une typologie de l’altérité dans le récit canadien d’expression française: le cas de Cantique des Plaines de Nancy Huston », dans Dominique LAPORTE (dir.), L’Autre en mémoire, Québec, Presses de l’Université Laval, 2006, p. 277-296. +++ Chapitre de collectif

SING, Pamela V., « Stratégies de spatialisation et effets d’identification ou de distanciation dans Cantique des plaines », dans Marta DVORAK et Jane JOUSTAS (dir.), Vision / Division : l’œuvre de Nancy Huston, Ottawa, Presses de l’Université d’Ottawa (Collection internationale d’études canadiennes), 2004, p. 63-74. +++ Chapitre de collectif

NYE, Amy Jean, « Les voix des plaines : dialogue et réécriture de l’Histoire dans Cantique des plaines, par Nancy Huston », mémoire de maîtrise, University of Alberta, 2007, 103 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
This thesis analyses Nancy Huston’s novel, Cantique des plaines from a Bakhtinian dialogical perspective. An in depth analysis of the narrative structure of the novel shows how diverse voices and viewpoints collide in dialogue to reveal another version of History, typically forgotten by the dominant society. Our analysis reveals how the notion of “historical truth” is constructed, manipulated, and represented by the dominant society and then deconstructed by the voice of the marginalized other. The text examines how dialogue within the novel nuances Alberta’s history and reconstructs it in a way that emphasizes historical contradictions in its inclusion of previously marginalized voices. We also examine how all contradictory voices within a society influence one’s own interior voice and help to structure a personal response to cultural dialogue.

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest ###

TROTTIER, André, « De Plainsong à Cantique des plaines : sur l’émergence d’une singularité d’écriture dans le processus d’autotraduction ditedécentrée, mémoire de maîtrise département des langues, linguistique et traduction, Université Laval, 2007, 83 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé
Hybrides de l’entreprise romanesque et de l’entreprise de traduction, les romans Plainsong et Cantique des Plaines de Nancy Huston posent à la fois le problème de la langue et celui du genre, mais plus encore sans doute celui de la littérarité. La présente étude visera à démontrer que l’auto-traduction chez Nancy Huston ne se limite pas à un simple processus de discontinuité (discontinuité chronologique quant à la genèse même de l’œuvre -discontinuité linguistique quant aux choix de langues effectué par l’auteure), mais qu’elle se révèle davantage un processus singulier, continu, qui caractérise le travail d’écriture dans ce qu’il de plus original et de plus personnel.

Trottier, 2007, PDF ###

TALAHITE-MOODLEY, Anissa, « Dialogisme et réflexion sur l’écriture dans Cantique des plaines de Nancy Huston », Studies in Canadian Literature / Études en littérature canadienne, vol. 32, n° 1 (2007). +++ Article de revue

### Talahite-Moodley, 2007, HTML ###

GILLET-GELLY, Jacinthe, « L’union des voix féminines dans Cantique des plaines de Nancy Huston. Pour une déconstruction du métarécit historique », dans Lori SAINT-MARTIN, Rosemarie FOURNIER et Moana LADOUCEUR (dir.), Les pensées «post-». Féminismes, genres et narration, Montréal, Cahiers Figura (n° 26), p. 59-76. +++ Chapitre de collectif

### Gillet-Gelly, 2007, PDF ###

GILLET-GELLY, Jacinthe, « La déconstruction du métarécit historique dans Cantique des plaines de Nancy Huston », mémoire de maîtrise, département d’études littéraires, Université du Québec à Montréal, 2012, 105 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé
Le présent mémoire porte sur le roman Cantique des plaines de Nancy Huston. Expatriée depuis bientôt trente ans, Nancy Huston se dit perdue entre ses multiples identités blessées. En ce sens, son écriture témoigne d’une certaine ambiguïté identitaire. Nous croyons que cette problématique se traduit chez plusieurs des personnages qui habitent ses fictions, dont l’identité, qui a été niée ou brimée, se redéfinit par l’entremise d’une quête mémorielle. Ce mémoire se penche sur les stratégies formelles et discursives qui sont mises à l’œuvre dans le roman Cantique des plaines dans le but de réécrire l’Histoire. Pour ce faire, nous avons vu de quelle façon le livre de Huston s’inscrit dans le courant postmoderne, en considérant, notamment, la forme éclatée et l’aspect autoréflexif du roman. Nous avons constaté qu’il présente également certaines caractéristiques propres aux œuvres féministes et postcoloniales puisque l’auteure y remet en question plusieurs grandes vérités, telles que le récit mémoriel qui s’est bâti autour de la question des colonisateurs canadiens et de l’autorité patriarcale. Nous avons d’abord considéré les aspects postmodernes du texte. Nous nous sommes penchés sur l’autoréflexivité et l’aspect métafictionnel du roman et avons eu recours, notamment, au concept de métafiction historiographique de Linda Hutcheon afin de définir de quelle façon le roman de Huston se veut un récit à la fois historique et fictif. Après avoir bien défini les concepts clés qui serviront notre analyse, nous avons pu considérer, dans une perspective postmoderne, les aspects postcoloniaux et féministes du texte. Nous avons vu que dans son roman engagé, l’auteure propose une relecture des faits où Miranda, femme métisse qui symbolise tout un peuple opprimé, passe d’objet à sujet du discours. S’effectue ainsi un métissage de l’Histoire qui opère dans le roman et qui permet de démystifier les essentialismes raciaux et culturels. De plus, nous avons vu que la narratrice unit sa voix à celle de la métisse du roman, femme doublement marginalisée qui n’accédera à la parole que sous la plume créatrice de la narratrice, qui lui prêtera la focalisation du récit à maintes reprises.

Gillet-Gelly, 2012, PDF ###

BOISSEAU, Daniel, « Temps et récit dans Cantique des plaines de Nancy Huston », mémoire de maîtrise, département d’études littéraires, Université du Québec à Montréal, 2008, 123 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé
Au début de Cantique des plaines, un roman de Nancy Huston, la narratrice reçoit en héritage le manuscrit inachevé d’un traité de philosophie sur le temps, que son grand-père avait vainement tenté d’écrire tout au long de sa vie, et qu’elle lui avait promis de terminer. Cependant, au lieu de le continuer, elle écrit plutôt un récit de fiction dans lequel elle « invente » une vie à son grand-père, tout en discutant de ses difficultés d’écriture avec lui. L’hypothèse sur laquelle repose ce mémoire est que l’acte narratif qui préside à l’écriture de ce roman suit de près la thèse de Paul Ricoeur dans Temps et récit, seion laquelle seul l’acte narratif peut apporter une réponse à l’énigme du temps. Le premier chapitre du mémoire montre que le dialogue entre le « je » de la narratrice et le « tu », muet, de son grand-père décédé met en lumière la distinction entre énoncé et énonciation, et entraîne des croisements entre le « temps raconté » et le « temps du raconter ». Ces jeux avec le temps produisent des discordances qui déstabilisent le lecteur et lui permettent d’approfondir son expérience de la temporalité, en vivant une expérience où il a l’« étrange impression » d’être en dehors du temps, dans le non-temps d’une extase. À partir de l’identification d’un moment crucial dans le discours de la narratrice, c’est-à-dire le moment où elle comprend ce qu’elle a à faire et commence à raconter le récit de la vie de son grand-père, le deuxième chapitre a pour but de montrer que la quinzaine de pages qui précèdent ce moment décisif témoignent d’un travail de réflexion sur le commencement. Les premiers mots de chacune des cinq sections qui composent cet ensemble initial tissent des liens avec un corpus théorique qui montre la possibilité qu’a l’être humain de transcender le temps et la mort, grâce au langage et à la littérature. Le troisième chapitre fait le lien entre la métaphore musicale que l’on trouve dans le titre et le texte de Cantique des plaines, et l’exemple du cantique dont se sert saint Augustin dans ses Confessions pour définir le temps, et le rapport qu’établit Paul Ricoeur entre cette théorie augustinienne du temps et la théorie de l’intrigue d’Aristote. En plus de fournir un cadre théorique qui permet d’appréhender la problématique du temps dans Cantique des plaines, la réflexion ricardienne ouvre la voie à une réflexion sur la question identitaire qui est inextricablement liée à la question du temps. En remplaçant un traité de philosophie sur le temps par un récit de fiction qui thématise et joue avec le temps, la narratrice du roman de Nancy Huston semble bel et bien aller dans le même sens que la thèse selon laquelle le temps ne peut être conceptualisé, mais qu’il peut, par contre, être raconté.

Boisseau, 2008, PDF ###

JOHNSEN HOOLOCH, Adele, « Beyond the bon sauvage: Questioning Canada’s postcoloniality in Nancy Huston’s Plainsong and Thomas King’s Green Grass, Running Water », mémoire de maîtrise, Department of English, Université McGill, 2006, 68 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
This thesis approaches the question of Canada’s postcoloniality through two novels, Nancy Huston’s Plainsong and Thomas King’s Green Grass, Running Water. Published in 1993, both novels problematize a postcolonial articulation of marginality in Canada, suggesting that it reduces the complexities of otherness to binary divisions of center and margin, colonizer and colonized. While Plainsong imagines the restrictive consequences such a reading may have on the others with which it engages, Green Grass, Running Water pushes past those boundaries to affirm the complex nature of alterity in contemporary Canada. Through King’s novel in particular, we are provided a new model for approaching and understanding the nuances of difference in a changing literary and political landscape.

Johnsen Hooloch, 2006, PDF ###

THIBEAULT, Jimmy, « Briser la chaîne identitaire ou apprendre à conjuguer l’identité au présent. Réflexion sur le processus d’identification dans Tchipayuk ou le chemin du loup de Ronald Lavallée, Cantique des plaines de Nancy Huston et Le Coulonneux de Simone Chaput », mémoire de maîtrise, University of Alberta, 2002, 119 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
This study will focus on the contemporary self’s process of identification in relation to the past, the origin, and History, as it is expressed in representative works in Western Canadian literature written in French at the end of 20th century. A detailed analysis of Ronald Lavallée’s, Nancy Huston’s, and Simone Chaput’s Le Coulonneux, provides the material to explore the problematic identification with the past, with historical evolution, from the perspective of a break or rupture with History. How is identity possible when confronted to a past which is inevitably distorted by institutional, communal, and political discourses and interests? These three novels which produce the questioning may also provide a repositioning, a redefinition of identity.

Thibeault, 2002, PDF ###

HARDY, Stephan Cory, « Cantique des plaines de Nancy Huston. Le rôle du mythe dans une quête d’identité », mémoire de maîtrise, University of Manitoba, 1999, 147 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Hardy, 1999, PDF ###

MEREDITH, Laurie, « Miranda e(s)t le discours métissé dans Cantique des plaines », Cahiers franco-canadiens de l’Ouest, vol. 19, n° 1 (2007), p. 105-117. +++ Article de revue

### Résumé
Nous nous proposons d’étudier ici l’effet négatif du discours hégémonique sur la construction de l’identité et la résistance que peut lui opposer le dominé en vue d’assurer sa survie. Nous cernerons d’abord la Métisse mythique de l’Ouest canadien, pour ensuite discuter des théories de Julia Kristeva sur l’abjection qui nous permettront de comprendre les causes et effets du besoin de l’homme blanc d’imposer son système patriarcal à tous ceux avec qui il entre en contact. Nous approfondirons enfin le personnage de Miranda dans Cantique des plaines afin de déterminer comment le discours hégémonique se transforme chez Nancy Huston.

Abstract
In this paper, I propose to examine the negative effect of hegemonic discourse on identity-building and the resistance that dominated individuals mount in order to ensure their own survival. We will first turn our attention to the mythical Métis woman from the Canadian West, then discuss Julia Kristeva’s theories on abjection, which will help us to understand the causes and effects of the white man’s need to impose his patriarchal system on everything he encounters. We will then make a clos examination of the character Miranda in Cantique des plaines to determine how the hegemonic discourse is transformed in Nancy Huston’s writing.

Meredith, 2007, PDF ###

THIBEAULT, Jimmy, Des identités mouvantes : Se définir dans le contexte de la mondialisation, Québec, Éditions Nota bene (Terre américain), 2015, 393 p. +++ Monographie

### Quatrième de couverture
Comment construire et défendre son identité dans le cadre d’une mondialisation grandissante ? Devant l’émergence d’un phénomène de transculturation qui provoque une plus grande interaction entre les diverses sociétés, voire une interpénétration des cultures, cet ouvrage propose d’analyser le discours romanesque au Canada français entre les années 1980 et le début des années 2000.

L’auteur s’intéresse plus particulièrement à la représentation du processus d’identification de personnages puisés dans un corpus qui couvre l’ensemble des francophonies canadiennes (l’Acadie, le Québec, l’Ontario et l’Ouest canadien) et qui comprend, entre autres, des romans de Ying Chen, de Nancy Huston, de Dany Laferrière, d’Ulysse Landry, de Daniel Poliquin et de Jacques Poulin. Cette analyse donne lieu à une réflexion sur le rapport qu’entretiennent les individus avec les différents espaces traditionnels d’identification du soi – les espaces historique, géographique, culturel et social –, que la crise d’identification contemporaine semble rendre caducs.

[Dans cet ouvrage, l’auteur base ses réflexions sur quelques oeuvres dont Cantique des plaines.] ###



Cantique des plaines (oeuvre)
TitreCantique des plaines
AuteurNancy Huston
Parution1993
TriCantique des plaines
Afficheroui

Outils de la page

complaint