Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Cette grenade dans la main du jeune Nègre est-elle une arme ou un fruit ?

Dany Laferrière, Cette grenade dans la main du jeune Nègre est-elle une arme ou un fruit ?, Montréal, VLB, 1993, 200 p.

« “La réalité américaine (l’espace, le temps, les gens et surtout les choses) me semble plus proche du cinéma que du roman, du montage rapide que de longs enchaînements, de scènes se télescopant que d’un ordre régulier, de la rage que du courage, de l’instinct que de l’esprit. Si la réalité américaine ressemble à un long métrage, la vie d’un Américain est un vidéoclip. C’est pour toutes ces raisons que les écrivains américains (je ne parle pas de ces vendeurs de gros paquets de légumes qu’on trouve dans les supermarchés) ont tant de problèmes avec le roman et semblent exceller si puissamment dans les nouvelles. Le roman américain est, généralement, une collection de textes brefs reliés entre eux par un fil souple et solide (le sentiment d’être américain). Comme la vie d’un Américain est une collection de faits (la sensation du vide). Ce livre n’échappe pas à cette règle.”
Né à Port-au-Prince en 1953, Dany Laferrière a immigré au Québec en 1976. Depuis Comment faire l’amour avec un Nègre sans se fatiguer (VLB éditeur, 1985), il est devenu l’un de nos auteurs les plus respectés. Il a publié plus de vingt livres, une oeuvre souvent primée et traduite dans plusieurs langues. Pièce importante du cycle Autobiographie américaine, Cette grenade dans la main du jeune nègre est-elle une arme ou un fruit ? est d’abord paru en 1993, puis a été entièrement réécrit en 2002. »
(Quatrième de couverture de la réédition)

Documentation critique

ZAHND, Elizabeth A, « Images of the United States in Contemporary Narratives of Quebec and the Francophone Caribbean », thèse de doctorat, Department of French, University of Illinois at Urbana-Champaign, 1999, 150 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

###Résumé
« This dissertation deals with Francophone American prose narratives of the 1980s and 1990s. I consider the various ways in wich writers from Québec and the Caribbean use images of the United States as a vehicle for addressing the problems of cultural identity and alterity in the context of Americas. Specifically, I establish that individual and national identities are negotiated in relation to a dominant United States. Part of my discussion explores how Francophone American novelists alternately choose to abrogate or appropriate of myths of the United States as a means of articulating their own “américanité”.

After an introduction in wich the general problem and historical background are outlined, the firts chapter addresses the role of myths in Volkswagen Bluesby Jacques Poulin and Une histoire américaineby Jacques Godbout. I show how both narratives are structured in such a way as to deconstruct utopian images of the United States and revalorize the history and cultural traditions of Québec. Chapter Two explores a quite different approach to New World mythology in Dany Laferrière’s Cette grenade dans la main d’une jeune nègre, est-elle une arme ou un fruit ?, demonstrating how the Caribbean protagonist suffers a crisis in self-image when he appropriates utopian ideology and sets out to achieve the american dream. Chapter Three suggests that Monique LaRue’s establishment of parallel between computer simulation and cultural imitation in Copies conformesallows the author to examine critical questions concerning her own identity and Québec’s cultural autonomy in relation to a dominant United States. »

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest.###

GIBEAULT, Stéphan,  « Du faux “je” au vrai “jeu” », Spirale, no 194 (janvier-février 2004), p. 24-25. +++ Article de revue

###Résumé
« Étude de la construction du “je” laferrien à partir de l’ouvrage Dany Laferrière. La dérive américained’Ursula Mathis-Moser et du roman Cette grenade dans la main du jeune Nègre est-elle une arme ou un fruit ?de l’écrivain Dany Laferrière. »###

DOUGLAS, Rachel, « Rewriting America/Dany Laferrière’s Rewriting », Contemporary French and Francophone Studies, vol. 15, n° 1 (janvier 2011), p. 67-78. +++ Article de revue

MIRAGLIA, Anne Marie, « Dany Laferrière, l’identité culturelle et l’intertexte afro-américain », Présence Francophone: Revue Internationale de Langue et de Littérature, n° 54 (2000), p. 121-139. +++ Article de revue

### Porte également sur Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer ###

BEAULIÈRE, Gaetan-Philippe, « Renaissances en terre d’exil: la représentation de l’expatriation chez trois auteurs haïtiens du Quebec », mémoire de maîtrise, University of Ottawa, 2010, 109 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé
L’expérience de l’exil, telle que la littérature canonique en rend compte, a presque toujours pour effet de renforcer un sentiment d’appartenance hégémonique à un État-nation : une fois expulsé de son pays, l’exilé découvre à quel point il y était irrémédiablement ancré, ce qui le plonge dans un état de nostalgie profonde.

Or, depuis le milieu du siècle dernier, la représentation de l’exil s’est éloignée d’une telle connotation, strictement négative. Cela est tout particulièrement vrai pour de nombreux auteurs québécois dits « migrants », qui ont fait de cette forme d’expatriation une expérience positive, malgré les épreuves qu’ elle comporte.

Cette thèse analyse la conception de l’exil se dégageant de trois romans d’auteurs haïtiens du Québec. Dans Cette grenade dans la main du jeune Nègre est-elle une arme ou un fruit? de Dany Laferrière, la rencontre de l’exilé « nègre » avec les « Blancs » des Amériques s’effectue sous le signe du stéréotype. La Brûlerie d’Émile Ollivier confronte quant à elle le phénomène de l’exil à la multiplicité de la diaspora montréalaise. Enfin, l’échec du retour au pays natal au coeur du roman La contrainte de l’inachevé d’Anthony Phelps témoigne de l’indépendance de l’exilé vis-à-vis d’Haïti. Chez ces auteurs, l’expatriation n’équivaut pas à un déracinement. Les protagonistes y revendiquent en effet une appartenance souple et non-essentialiste à leur pays d’origine, de manière à re-faire leur vie selon leurs désirs.

Il s’agira, dans une perspective d’analyse du discours, de voir comment ces textes littéraires contredisent les conceptions doxologiques et stéréotypées de l’immigration en général et de l’exil en particulier. L’évolution de la représentation littéraire du rapport des exilés à leur passé et à leur pays natal fera l’objet d’une réflexion théorique à la lumière de la phénoménologie sartrienne et du poststructuralisme derridien. Sera ainsi mise de l’avant une conception de l’exil riche et nuancée susceptible de mieux souligner les enjeux posés par les réalités diasporiques contemporaines.

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest ###

GLAUDE, Anne-Marie, « A semiotic analysis of racial discourse in translation: Translating Dany Laferriere’s “Negre” », mémoire de maîtrise, Concordia University, 2009, 113 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
This thesis explores racial discourse in translation; using a semiotic approach, it demonstrates how racial discourse, characterized by a specific language, is subject to a “slippage of meaning” when translated into a target language. The example considered is a novel by Haitian writer Dany Laferrière, and its English translation by David Homel. Considering the widespread yet historically and scientifically discredited concept of “race”, we will explore the impacts of translational displacements of meaning on Black identity. The “slippage of meaning”, an unconscious “deformation” according to Berman’s theory of ethnocentric and hypertextual translation, bears traces of a discourse, of an understanding of the world that can differ from the author’s: “transformed” by the translator, “discourse” will be analysed in relation to Teun A. van Dijk’s Critical Discourse Analysis. The works by Judith Lavoie and Hélène Buzelin will also be evoked in this research: their analyses of identity in the translation of vernaculars are of great relevance here.

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest ###

PABST, Naomi, « Always a little different: A politics of blackness », thèse de doctorat, University of California, 2000, 216 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
This dissertation examines literary, filmic, and critical contestations of the cultural and ideological parameters of blackness. Establishing African-American cultural heterogeneity and hybridity as immanent, I demonstrate how narrow, overdetermined constructions of blackness reify deleterious exclusions and hierarchies. I negotiate the “cultural politics of difference” as a disputed socio-political and aesthetic approach to theorizing black collective identity, arguing that a focus on group complexity is neither apolitical nor ahistorical. I suggest that foregrounding, and where necessary forging, connections across and between various spectrums of difference, in combination with more nuanced, compelling articulations of intra-racial alterity, would enable a more inclusive, politically efficacious recasting of black identity. Holding in tension the ways that race, culture, ethnicity, nationality, class, sexuality, and gender are fluid and interactive, I problematize absolutist representations, which serve to homogenize and regulate the sign of blackness. My dissertation is itself a conceptual struggle over and within the sign of blackness, which critically engages other discursive disruptions of fixed, essentialist castings of black culture.

Chapter One intervenes in academic debates about essentialism and the politics of belonging, examining what is explicitly political about the “cultural politics of difference.” Here I also negotiate difference’s discontents. Chapter Two historicizes difference as an approach to conceptualizing blackness and investigates its long-standing antecedents. Chapter Three reflexively juxtaposes the already overlapping discourses of black identity and critical mixed race studies. Chapter Four explores multiple modes of transnational border-crossing and addresses the impact of diasporic movement on converging local and global conceptions of blackness. Throughout the dissertation, I critically engage expressive cultural productions and criticism in my effort to disrupt over-determined categories of belonging and to consider how blackness might be cast as a more complex, user-friendly construct. For circulating discursive artifacts influence cultural ideology and common sense, and can constitute a form of cultural theory. Hence, my dissertation’s multiple trajectories converge in my exegeses of the works of such cultural producers as Frederick Douglass, W. E. B. Du Bois, Jean Toomer, Nella Larsen, Zora Neale Hurston, Audre Lorde, Marion Riggs, and Dany Laferrière.

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest ###



Cette grenade dans la main du jeune Nègre est-elle une arme ou un fruit ? (oeuvre)
TitreCette grenade dans la main du jeune Nègre est-elle une arme ou un fruit ?
AuteurDany Laferrière
Parution1993
TriCette grenade dans la main du jeune Nègre est-elle une arme ou un fruit ?
Afficheroui

Outils de la page

complaint