Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Ciels

Wajdi Mouawad - Montréal / Arles, Leméac / Actes Sud-Papiers, 2009, 88 p.

« Ciels clôt en contrepoint la tétralogie du Sang des promesses, après Littoral, Incendies, Forêts. Six personnages, enfermés dans un lieu secret, tentent de résoudre, grâce à des moyens technologiques ultrasophistiqués d’écoute et d’espionnage, une énigme liée à un attentat terroriste en préparation. Mais, tandis qu’ils tentent de sauver le monde, ils sont confronté à leur propre vie privée puisque, ne pouvant en aucun cas dire où ils se trouvent ni pour combien de temps, ils voient s’effriter peu à peu la trame de leur propre quotidien. » (Quatrième de couverture)

Documentation critique

JACOMINO, Marie, « L’enfantement dans Ciels de Wajdi Mouawad : l’intime impossible », mémoire de maîtrise, Département d’Arts du spectacle, Université Stendhal (Grenoble 3), 2010, 54 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### « Ce travail (re)crée le lien entre les trois premières pièces (Littoral, Incendies et Forêts) du “quatuor” de Wajdi Mouawad intitulé “Le Sang des promesses”, et Ciels, la quatrième pièce, qui en est le contrepoint, en étudiant l’enfantement dans cette dernière, thème par ailleurs omniprésent dans les trois premières. Cette pièce, contrairement aux trois précédentes, est non pas tournée vers le passé, l’origine personnelle, mais ancrée dans un présent brûlant, un Occident sur le point d’être anéanti symboliquement et physiquement par les enfants des bourreaux du XXe siècle. Les cinq membres de la cellule antiterroriste francophone doivent déjouer l’attentat coûte que coûte, mettant au premier plan l’intérêt général. Mais l’intimité, reniée, bafouée, reprend sa place, entremêlée inextricablement avec le monde extérieur, la sphère publique. Il s’agit de montrer que l’enfantement, notion intime par excellence, est malgré tout présente dans un monde qui cherche à noyer l’intimité, et même qu’elle interagit constamment avec lui. La première partie de ce travail étudie les enfantements dans la pièce et leurs liens avec le monde extérieur, et dans la seconde partie on en déduit que ce monde a une telle emprise sur les êtres qu’il leur refuse la notion intimité, et donc une part d’humanité. » (résumé joint au mémoire)



Ciels (oeuvre)
TitreCiels
AuteurWajdi Mouawad
Parution2009
Afficheroui

Outils de la page

complaint