Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Corps du roi

corps_du_roi.jpg Pierre Michon, Corps du roi, Lagrasse, Verdier, 2002, 112 p.

« Le roi, on le sait, a deux corps : un corps éternel, dynastique, que le texte intronise et sacre, et qu’on appelle arbitrairement Shakespeare, Joyce, Beckett, ou Bruno, Dante, Vico, Joyce, Beckett, mais qui est le même corps immortel vêtu de défroques provisoires ; et il a un autre corps mortel, fonctionnel, relatif, la défroque, qui va à la charogne, qui s’appelle et s’appelle seulement Dante et porte un petit bonnet sur un nez camus, seulement Joyce et alors il a des bagues et l’œil myope, ahuri, seulement Shakespeare et c’est un bon gros rentier à fraise élisabéthaine. »
(Quatrième de couverture)

Documentation critique

VRYDAGHS, David, « Pierre Michon et la corporation des écrivains : une lecture de Corps du Roi », Études françaises, vol. 41, n° 1 (hiver 2005), p. 91-106. +++ Article de revue

###Résumé
Dans Corps du roi, paru en 2002, l’écrivain français Pierre Michon développe l’idée que les écrivains appartiennent, au-delà du temps terrestre, à un même corps : celui de la littérature. Cette idée est, dans le même temps, contestée. Nous montrons alors, par une analyse des cinq textes de ce recueil, que l’ambivalence de Michon pose la question de la croyance en la littérature et met en évidence la fragilité de celle-ci, en même temps que sa nécessité.

Abstract
In Corps du roi, published in 2002, the French writer Pierre Michon develops the idea that all writers, beyond worldly time, belong to the same body: the body of Literature. And yet, at the same time, this idea is questioned. Through the analysis of five texts in this collection, we will show that Michon’s ambivalence asks the questions of the belief in Literature and highlights its fragility at the same time as its necessity.

Vrydaghs, 2005, PDF ###

LEPAGE, Mahigan, « Michon et Bergounioux lecteurs de Faulkner », Études françaises, vol. 43, n° 1 (2007), p. 123-138. +++ Article de revue

### Résumé
Pierre Michon et Pierre Bergounioux, écrivains français qu’on a souvent comparés, n’ont de cesse de dire leur admiration pour William Faulkner. À la faveur de la parution, en 2002, de L’éléphant, un court texte de Michon intégré au recueil Corps du roi, et de Jusqu’à Faulkner, un essai biographique de Bergounioux, la présente étude entend analyser la référence à l’écrivain américain chez les deux Français. Prenant acte de l’insistance de Michon et de Bergounioux sur l’ancrage de Faulkner dans le sud des États-Unis, nous nous proposons d’envisager cette référence comme un cas particulier de transfert culturel, afin de saisir le triple processus de sélection, de médiation et de réception du modèle (biographique et littéraire) étranger. Ainsi, en tant que Limousins, Michon et Bergounioux choisissent Faulkner parce que son origine géographique et culturelle — le Sud — leur apparaît d’emblée familière (sélection). Or, entre le Sud du premier XXe siècle et la France d’aujourd’hui, les textes littéraires faulknériens ont subi des transformations significatives : les traducteurs ont eu tendance à se focaliser sur le tragique (au détriment du comique) et surtout à gommer le vernaculaire et les dialectes du Sud au profit d’une prose française policée et intellectualisée (médiation). Du coup, le Faulkner que Michon et Bergounioux reçoivent, c’est un paysan parlant comme un Parisien, et l’écrivain américain devient le modèle par excellence des deux Limousins (réception). À en croire Michon et Bergounioux, ce n’est rien de moins qu’une parole d’écrivain qui leur a ainsi été donnée, celle-là même qui, en retour, leur permet maintenant d’écrire sur Faulkner.

Abstract
Pierre Michon and Pierre Bergounioux, two contemporary French writers often compared to each other, continuously claim their admiration for William Faulkner. With the publication, in 2002, of L’éléphant, a short text by Michon in Corps du roi, and Jusqu’à Faulkner, a biographical essay by Bergounioux, this paper examines the reference to the American author by both French writers. Based on the importance given to Faulkner’s Southern origin by Michon and Bergounioux, we view this reference as a particular case of cultural transfer in order to understand the triple process of selection, mediation and reception of the foreign “model” (both literary and biographical). Thus, Michon and Bergounioux, natives of Limousin, choose Faulkner because his geographical and cultural origin (the South) seems familiar to them (selection). Yet, from the South of the first half of the 20th century to contemporary France, Faulknerian literary texts were significantly transformed by successive translations tending to focus on the tragic (at the expense of the comic) and replacing Southern dialects with French intellectualized prose (mediation). As a result, the Faulkner which Michon and Bergounioux embrace is a country man speaking like a Parisian, and, as such, he becomes their model par excellence (reception). Through the American author, Michon and Bergounioux seem to have found nothing less than their own writer’s voice, that same voice which they are using today to write about Faulkner.

Lepage, 2007, HTML ###

MACÉ, Marielle, « “Le réel à l’état passé.” Passion de l’archive et reflux du récit », Protée, vol. 35, n° 3 (hiver 2007), p. 43-50. +++ Article de revue

### Résumé
Notre passion pour l’archive se nourrit d’un certain renoncement à l’emportement romanesque : le rapport d’attestation, de conservation, voire de sidération que l’écriture de l’archive nous invite à entretenir avec notre passé n’est pas sans lien avec ce que Ricoeur appelait la « nuit de l’entendement narratif ». La documentation collectée par Roquentin dans La Nausée, le rassemblement d’un répertoire photographique du monde proustien par Roland Barthes, le goût actuel des récits de filiation sont autant d’exemples permettant d’observer le triomphe durable du thème mémoriel et sa force émotionnelle, mais aussi de l’associer à une crise déjà ancienne du récit prospectif dont cet article souhaite exposer les enjeux.

Abstract
Our passion for archive is founded on a certain renouncement to the “power of elation” of stories : the poetics of archive urges us to relate to our own past under the form of attestation, conservation, or amazement. This article proposes to consider this as a mark of what Ricoeur called “a night of narrative intelligence”, and to explore its implications. The documentation gathered by Roquentin in Nausea, the collection of photographs of the proustian world by Roland Barthes, the contemporary success of filiation-narratives…, invite us to observe the triumph of memory ands its emotional strength, but also to associate it to a long-lasting crisis of narrativity, of the prospective aspect of stories.

Macé, 2007, HTML ###

THIBAULT, Louis-Jean, « Pierre Michon : l’art de faire réapparaître des vies », Liberté, n° 260 (mai 2003), p. 166-174. +++ Article de revue

###Porte aussi sur Abbés. ###

RIOUX, Annie, « L’image de l’écrivain au péril de sa représentation : Corps du roi de Pierre Michon », mémoire de maîtrise, département des littératures, Université Laval, 2008, 95 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

###Résumé
Le présent mémoire étudie la construction de l’image de l’Écrivain dans le recueil Corps du roi, de Pierre Michon (2002). Parce que la représentation est le résultat d’un processus figural sensible et complexe, et qu’elle s’inscrit dans une riche filiation d’imaginaires littéraires et culturels, l’analyse s’attache à mettre en lumière les trois principaux volets qui lui donnent corps à l’intérieur du livre. La forme recueillistique est d’abord le lieu d’une sérialisation de portraits d’écrivains, qui tisse un propos particulier sur la littérature et la Création. La présence de la photographie, qui convoque un régime de perception distinct, vient ensuite alimenter la dynamique singulière d’une image en constante et fragile élaboration. Enfin, la mise au jour du procès figurai à l’œuvre, abordé du point de vue d’une lecture effective devant une figure d’écrivain donnée, tente de dégager le sens de la représentation qui dépasse de loin la simple mimésis.

Rioux, 2008, PDF ###

DION, Robert, et Frances FORTIER, « Le portrait écrit et ses fonctions biographiques », La Licorne, n° 84 (2009), p. 13-27. +++ Article de revue

RABATÉ, Dominique, « Irrévérences ? (Sur quelques figures inversées de l’écrivain) », La Licorne, n° 86 (2009), p. 63-71. +++ Article de revue

RIOUX, Annie, « De la représentation à la figuration : l’image de l’écrivain ou du grand lecteur dans Corps du roi de Pierre Michon », Interférences Littéraires-Literaire Interferenties, n° 2 (mai 2009), p. 201-220. +++ Article de revue

### Résumé
Le présent article étudie la construction de l’image de l’écrivain dans le recueil Corps du roi, de Pierre Michon (2002). Dans la mesure où celle-ci est le résultat d’un processus figural sensible et complexe, et qu’elle s’inscrit dans une riche filiation d’imaginaires littéraires et culturels, cette analyse porte sur le passage de la représentation à la figuration qu’une telle construction induit. Ce passage est abordé du point de vue d’une lecture effective devant une figure d’écrivain donnée – passage dont le sens dépasse de loin la simple mimésis. Il s’agit d’examiner l’interaction des figures auctoriales en jeu sur la lecture et son orientation, ainsi que les modalités en fonction desquelles l’écrivain noue cette mise en oeuvre de l’autre à une écriture d’allure autobiographique.

Rioux, 2009, PDF ###

PROCHÁZKOVÁ, Zuzana, « Pierre Michon : la littérature comme absolu. Vers la poétique implicite de l’auteur à travers ses figures d’écrivains », Études Romanes de Brno: Sborník Prací Filozofické Fakulty Brněnské Univerzity, L: Řada Romanistická/Series Romanica, vol. 38, n° 29 (2008), p. 79-86. +++ Article de revue

### Porte également sur Rimbaud le fils.

Procházková, 2008, PDF ###

LEFORT-FAVREAU, Julien, « Filiations littéraires dans Corps du roi de Pierre Michon », mémoire de maîtrise, département des littératures de langue française, Université de Montréal, 2009, 100 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé
Corps du roi de Pierre Michon est un recueil constitué de cinq portraits d’auteurs: Samuel Beckett, Gustave Flaubert, Ibn Manglî, William Faulkner et Victor Hugo. Michon s’inspire des théories d’Ernst Kantorowicz sur les deux corps du roi (l’un mortel et l’autre éternel), afin de créer des filiations littéraires. Les lignées qu’il invente (formant une communauté d’écrivains) sont à l’image de la figure des deux corps du roi: totalisantes, contenant à la fois le relatif et l’absolu, porteuses d’un héritage complexe et ambivalent. La figure synthétique du roi est un levier pour mettre en scène, dans ces essais biographiques (avec une part d’autobiographie oblique), plusieurs des obsessions de Michon : tensions entre sacré et trivial, entre noble et vulgaire, entre passé et présent. A cet égard, les deux photographies qui ornent le recueil (Beckett et Faulkner) contribuent à cette dynamique. Les filiations littéraires pour Michon dépassent le simple thème: ils sont la motivation même de l’œuvre.

Abstract
Pierre Michon’s Corps du roi is a collection of five author’s portraits: Samuel Beckett, Gustave Flaubert, Ibn Mangli, William Faulkner and Victor Hugo. Michon is inspired by Ernst Kantorowicz’s theories on the King’s Two Bodies (one is mortal, the other one eternal) in order to create litterary filiations. The lineages that he invents (forming a community of writers) reproduce the idea of the King’s two bodies: relative as weil as absolute. The synthetizing figure of the King is a way for Michon to represent in his biographical pieces of non-fiction (with a part of indirect autobiography) many of his obsessions: tensions between sacred and coarse, noble and vulgar, past and present. The two photograpies that accompanies the text (Beckett and Faulkner) contributes to this dynamic. Literary filiations for Michon are more than a simple theme: they are the motivation of the Work.

Lefort-Favreau, 2009, PDF ###

FARRON, Ivan, « Les ennemis d’Amérique : William Faulkner et Vladimir Nabokov dans Corps du roi », dans Pierre-Marc DE BIASI, Agnès CASTIGLIONE et Dominique VIART (dir.), Pierre Michon : la lettre et son ombre. Actes du colloque de Cerisy-la-Salle, août 2009, Paris, Gallimard, 2013, p. 481-496. +++ Chapitre de collectif



Corps du roi (oeuvre)
TitreCorps du roi
AuteurPierre Michon
Parution2002
TriCorps du roi
Afficheroui

Outils de la page

complaint