Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Dans la solitude des champs de coton

dans_la_solitude_des_champs_de_coton.jpg Bernard-Marie Koltès, Dans la solitude des champs de coton, Paris, Éditions de Minuit, 1986, 60 p.

« C’est la rencontre d’un dealer et de son client au milieu des ténèbres d’un lieu sans nom, loin des hommes. Une rencontre presque surnaturelle où les peurs débordent et où les désirs s’entremêlent. Le Dealer tente de faire cracher le désir du client qui lui crache son refus à la figure : c’est violent, drôle, ironique et dans ce combat où chacun des deux tente de défendre ce qui lui reste de dignité, de fierté et d’humain. »
(Résumé disponible sur le site Théâtre et traduction.)

Documentation critique

ÉVRARD, Frank, Étude sur Koltès, “Dans la solitude des champs de coton”, Paris, Ellipses (Résonances), 2004, 126 p. +++ Monographie

DIZIER, Anna, Dans la solitude des champs de coton : Bernard-Marie Koltès, Paris, Bertrand-Lacoste (Parcours de lecture), 2002, 127 p. +++ Monographie

GIRKINGER, Irène, La solitude à deux : la pièce “Dans la solitude des champs de coton” de Bernard-Marie Koltès, Berne, Peter Lang (Publications universitaires européennes), 2001, 129 p. +++ Monographie

### Présentatation
Dans la solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltès surprend autant par le sujet que sur le plan dramaturgique et stylistique. La pièce permet plusieurs lectures et rassemble un grand nombre d’éléments caractéristiques de l’écriture de Koltès. De plus, elle joue un rôle majeur dans la collaboration artistique entre l’auteur et Patrice Chéreau. L’étude suivante présente cette pièce énigmatique et ses réalisations scéniques en analysant les thèmes majeurs du texte, récurrents dans l’ensemble de l’œuvre littéraire de Koltès: la solitude absolue de l’être, le besoin de l’autre, les différents visages du désir, l’amour impossible ainsi que les rapports de force dans les relations humaines. Une bibliographie exhaustive complète cette recherche autour d’un texte contemporain et intemporel à la fois ###

KUMOR, Agnieszka, « Les éléments du tragique dans le théâtre de Bernard-Marie Koltès : transpositions scéniques dans Dans la solitude des champs de coton, Quai ouest », mémoire de maîtrise, département d’études théâtrales, Université Paris III, 1997, 166 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

PAVIS, Patrice, « Bernard-Marie Koltès - Dans la solitude des champs de coton, ou le monde où l’on deale », dans Le théâtre contemporain. Analyse des textes, de Sarraute à Vinaver, Paris, Armand Colin, 2004, p. 78-103. +++ Article de revue

ROUSSELOT Carine, « Le Théâtre pour son double: Patrice Chéreau/Bernard-Marie Koltès », mémoire de DEA, Université de Franche-Comté, 2001, 159 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

FRICHE, François, « Dialogues cosmologiques: Bernard-Marie Koltès et la révélation galiléene : du Dialogue sur les deux grands systèmes du monde (1632) à Dans la solitude des champs de coton (1986) », Revue d’Histoire du Théâtre, vol. 4, n° 260 (octobre-décembre 2013), p. 417-434. +++ Article de revue

RYNGAERT, Jean-Pierre, Lire le théâtre contemporain, Paris, Dunod (Lettres supérieures), 1993, 202 p. +++ Monographie

### Présentation
Cet ouvrage fait tout d’abord le bilan des années cinquante et du “nouveau théâtre” qui a profondément bouleversé le paysage de la création. Des auteurs comme Samuel Beckett ou Eugène Ionesco continuent à marquer notre époque. Pourtant, dans leur lignée ou à côté de leurs textes, de nouveaux auteurs explorent d’autres formes. La disparition des “grands récits”, la naissance d’une “dramaturgie du fragment”, l’éclatement de l’espace et du temps, le renouvellement des formes du dialogue et la mise en question du statut du personnage, placent le lecteur dans une relation différente aux textes. L’auteur propose un parcours de lectures des grands auteurs contemporains comme Nathalie Sarraute, Michel Vinaver ou encore Bernard-Marie Koltès, qui font l’histoire du théâtre d’aujourd’hui. Une anthologie de textes théoriques et critiques complète le volume. Ce livre est destiné aux étudiants en lettres, en théâtre, ainsi qu’aux élèves comédiens et à tous ceux pour qui la création théâtrale contemporaine est l’objet de curiosité et de plaisir. ###

BERNARD-NOURAUD, Paul, Les ombres solitaires. Essai sur la pièce de théâtre Dans la solitude des champs de coton de Bernard-Marie Koltès, Paris, Pétra (Usages de la mémoire), 2013, 322 p. +++ Monographie

### Quatrième de couverture
Dans la solitude des champs de coton, la pièce majeure de Bernard-Marie Koltès, met en scène la venue de deux hommes, le Dealer et le Client. Dans l’espace de leur rencontre, entre hostilité et rapprochement, se joue le commerce du temps, un commerce qui, peu à peu, rappelle au spectateur que les hommes entre eux sont liés par une obligation réciproque, qu’ils sont tenus par la dette. Dans la solitude des champs de coton donne à voir cet événement de l’endettement mutuel qui porte en lui aussi bien les promesses de l’entente que celles de la tragédie. En inscrivant l’œuvre dramatique de Koltès dans la perspective d’une généalogie de la dette au théâtre, notamment au travers des pensées de Paul Ricœur et d’Emmanuel Levinas, cet essai tente de préciser les voies singulières que Dans la solitude des champs de coton emprunte pour faire retentir cet immémoré mémorable de la dette. Car en effet, chaque fois que le texte est porté sur une scène à la parole, celle-ci ravive la mémoire assoupie de la dette ; comme s’il revenait aux ombres du théâtre d’exposer cette ombre de la dette qui lie et délie les hommes de leur solitude.

Sommaire

  • Introduction
  • Prolégomènes – Des ombres et de leurs déplacements
  • • Ruses de l’auteur et illusions du théâtre
  • • Le concret et l’abstrait
  • • Le langage de la parole
  • • La question de l’adresse
  • I. Figures de l’autre et retentissements de la dette
  • • La proie des dieux, l’ombre de la cité ; endettement du héros tragique
  • • Portrait du Roi en Atlas souffrant
  • • L’homme réduit à l’homme, endettement contemporain et destin politique
  • II. À cette heure et en ce lieu, le corps avant la parole
  • • Fatalité du corps jeté
  • • Immédiateté de l’endettement – sous le regard de l’autre
  • III. Rencontre de l’un et de l’autre
  • • Approche de l’autre en désirant
  • • La séduction par la parole
  • • La promesse de la parole
  • IV. Seul à soi – l’étranger
  • • La fraternité refusée
  • • L’amour impossible
  • V – La violence possible
  • • Au seuil de la parole-cheval
  • • Retour à la barbarie : l’affrontement – l’ensauvagement
  • • Retour à la solitude : la retraite – l’apolitisme
  • • Retour au néant : mort de l’autre et mort de soi
  • VI. L’autre pays
  • • L’habit des mots, l’homme parole
  • • L’autre réel : rhétorique de la comparaison et fraternité de la métaphore
  • • L’espace de l’œuvre
  • • Le temps de l’œuvre
  • • Retour au pro-logos : l’œuvre zahir, l’aleph, le kairos et le bongo
  • Oh ombres vaines, sauf en leur apparence !
  • Remerciements
  • Bibliographie ###

PATRON, Sylvie, Arnaud MAÏSETTI et Christophe BIDENT (dir.), « Dans la solitude de Bernard-Marie Koltès », Cahier Textuel, 2014, 96 p. +++ Dossier de revue

### Présentation
Bernard-Marie Koltès (1948-1989) a laissé l’image d’un homme souriant, éternellement jeune, à l’énergie romantique et au destin tragique. Il a multiplié les rencontres et les voyages, s’est intéressé tant au roman, au cinéma et à la peinture qu’au théâtre. Dans les années 80, son compagnonnage avec Patrice Chéreau, tout récemment disparu, a forgé sa reconnaissance internationale. Il aimait les acteurs et a obtenu de Jacqueline Maillan comme d’Isaach de Bankolé, d’Yves Ferry comme de Maria Casarès, qu’ils interprètent ses pièces. Pourtant, son sens de l’amour, homosexuel ou amical, ne s’est jamais départi d’un sentiment de profonde solitude. Au programme, cette année (2014), des concours d’entrée aux Écoles Normales Supérieures d’Ulm et de Lyon, Dans la solitude des champs de coton met aux prises un dealer et un client dans de longs monologues croisés, qui se coupent et s’accélèrent à mesure qu’ils s’approchent d’un dénouement sans résolution. Ce numéro s’engouffre dans les méandres d’une pièce sur laquelle Patrice Chéreau sera revenu trois fois, livrant en autant de mises en scène des interprétations toujours plus profondes et séduisantes.

Contributeurs
Christophe Bident, Arnaud Maïsetti, Sylvie Patron, Isabelle Barbéris, Anne-Françoise Benhamou, Florence Bernard, Yannick Butel, Jean-Patrice Courtois, Catherine Doroszczuk, Amin Erfani, Chloé Larmet, Arnaud Maïsetti, Jérémie Majorel, Régis Salado, Christophe Triau, et Laurent Zimmermann. ###



Dans la solitude des champs de coton (oeuvre)
TitreDans la solitude des champs de coton
AuteurBernard-Marie Koltès
Parution1986
TriDans la solitude des champs de coton
Afficheroui

Outils de la page

complaint