Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Dany Laferrière - ensemble de l'oeuvre

Documentation critique

MATHIS-MOSER, Ursula, Dany Laferrière. La dérive américaine, Montréal, VLB, 2003, 341 p. +++ Monographie

### Compte rendu
« L’ouvrage de Ursula Mathis-Moser, professeure de philologie romane à l’Université d’Innsbruck, où elle dirige aussi le Centre d’études canadiennes et le Centre d’études de la chanson québécoise, constitue tout d’abord une étude approfondie de l’oeuvre de l’écrivain Dany Laferrière, qu’elle mène en philologue et en critique littéraire. Son intérêt ne se limite pas à la qualité de la dissection de l’oeuvre de Laferrière, qu’elle aborde dans toute sa complexité, mais aussi à sa valeur formatrice, étant donné qu’elle partage avec le lecteur beaucoup de questions et de problèmes inhérents à l’étude de l’oeuvre d’un écrivain contemporain, et qu’elle montre la façon dont on construit des voies pertinentes pour y aboutir.

Dans l’Avant-propos, sur le profil d’un chercheur face à l’analyse d’une oeuvre, Ursula Mathis-Moser pose une question fondamentale qui comporte une revendication. Il s’agit de l’intérêt et de la richesse de l’approche interculturelle de chercheurs provenant d’aires culturelles différentes de celle qui accueille ou qui nourrit l’oeuvre d’un écrivain, car “Il n’y a pas une lecture correcte de telle ou telle oeuvre, qu’elle vienne de l’intérieur ou bien de l’extérieur, et il n’y a surtout pas de lecture définitive” (p. 10).

Le premier chapitre, “Essai d’une approche biographique”, cherche à déterminer les lignes de force de la biographie de l’écrivain en démêlant fiction et vérité. L’auteure y aborde les éléments bâtisseurs de l’identité personnelle et littéraire dont la ville de Montréal, ainsi que la façon dont Laferrière se représente. Ursula Mathis-Moser y a recours pour la première fois au concept de “la dérive”, concept clé de son analyse, dont elle dit qu’il “résume l’oeuvre laferrienne tout entière” (p. 183).

Le deuxième chapitre, “Essai d’une poétique implicite”, tient à dégager la poétique de l’écrivain en partant de son oeuvre et  de ses observations critiques. Le “refus des étiquettes”, le “refus du politique”, le “refus du clivage entre réalité et imaginaire”, l’exil et sa valeur libératrice, la place d’Haïti, l’appartenance, le choix de la langue y sont abordés.

Après cette lecture “externe”, biographique et poétique, Mathis-Moser entreprend une étude “interne” en vue de dégager les  “Configurations textuelles”. Le concept de dérive en est le point de départ. Dans la “Dérive des lieux”, elle y étudie la représentation de l’espace chez Dany Laferrière impliquant trois habitats : la “métropole-monde” – villes nord-américaines dont essentiellement Montréal –, la ville – Port-au-Prince – et la petite ville, Petit-Goâve. Dans la “Dérive du temps”, elle analyse les “romans de la mémoire” et “les romans de la contemporanéité”, les “textes de la parole” et les “textes du regard”.

Dans “Promenades frontalières et transgression”, le concept de dérive dirige aussi l’analyse de l’écriture proprement dite et conduit l’exploration de la mise en question des genres, des diverses formes de l’intertextualité et de l’autofiction. Après l’étude de la déconstruction des genres, du décloisonnement du genre romanesque et du travail de subversion dans l’écriture de Laferrière, Mathis-Moser aborde certains aspects de la transtextualité selon Gérard Genette. Son approche de l’intermédialité explore les interférences musico-littéraires (cf.musique haïtienne, jazz) et la transposition de la peinture en matériau littéraire chez Laferrière. La dernière étape de la “promenade frontalière” annoncée touche le personnage de l’auteur et du narrateur, l’autobiographie, l’autofiction et la spécificité de l’ “Autobiographie américaine”.

Le dernier chapitre, Je suis fatigué, analyse la superposition de l’hybridité esthétique et de l’hybridité culturelle et la problématique des terminologies susceptibles de rendre compte de l’écriture de Dany Laferrière. Il aborde aussi la tension entre la volonté de caractériser l’oeuvre laferrienne et le refus des étiquettes que cet écrivain exprime.

La problématique de la tension entre les autoreprésentations qu’a Dany Laferrière de son oeuvre et les représentations qu’en ont les chercheurs – tension que les chercheurs de l’univers des “écritures migrantes” retrouvent souvent –, constitue l’un des thèmes évoqués dans plusieurs chapitres et considérés sous des perspectives différentes. Un autre sujet, l’appartenance, est analysé du point de vue de la construction et de la définition de l’identité et est mis en rapport avec la “fragmentation”, la “déterritorialité” et l’ “américanité”.

Outre son intérêt scientifique et méthodologique, cet ouvrage apporte un corpus littéraire et critique et une bibliographie très riches. Le livre a reçu le prix Jean Éthier-Blais de critique littéraire au Salon du livre de Montréal en 2004. »

BARREIRO, Carmen, « Ursula Mathis-Moser, Dany Laferrière. La dérive américaine », Recherches sociographiques###

NAUDIN, Marie, « Dany Laferrière : Être noir à Montréal », Études canadiennes / Canadian Studies, n° 38 (1995), p. 45-55. +++ Article de revue

###

Résumé
S’appuyant sur L’Ère du vide de Gilles Lipovetsky, une étude de quatre romans post-modernes de Dany Laferrière faisant état de son adaptation à Montréal, à savoir Comment faire l’amour avec un Nègre sans se fatiguer, Éroshima, Cette grenade dans la main du jeune Nègre est-elle une arme ou un fruit ?, Chronique de la dérive douce###

MIRAGLIA, Anne-Marie, « Dany Laferrière, l’identité culturelle et l’intertexte afro-américain », Présence francophone, n° 54 (2000), p. 121-139. +++ Article de revue

GRIMARD-DUBUC, Josée, « Le romancier autofictif : analyse de la représentation du personnage de l’écrivain dans trois romans de Dany Laferrière », mémoire de maîtrise, département de littérature canadienne-française, Université Laval, 2006, 93 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

###

Corpus retenu
-Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer, Cette grenade dans la main du jeune Nègre est-elle une arme ou un fruit ?, Pays sans chapeau###

GRIMARD-DUBUC, Josée, « Pour une sociocritique de l’écrivain fictif. Intérêt de l’oeuvre de Dany Laferrière », dans Mélanie CARRIER et Maude POISSANT (dir.), Carrefour de lectures littéraires. États de la jeune recherche littéraire, Québec, Les Publications du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (Interlignes), 2006, p. 31-45. +++ Chapitre de collectif

###

Corpus retenu
Comment faire l’amour avec un Nègre sans se fatiguer, Cette grenade dans la main du jeune Nègre est-elle une arme ou un fruit ?, Pays sans chapeau###

SHREAD, Carolyn P.T., « A Theory of Matrixial Reading: Ethical encounters in Ettinger, Laferriere, Duras, and Huston », thèse de doctorat, Department of French and Italian Studies, University of Massachusetts Amherst, 2005, 314 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

###Résumé
« Matrixial reading is a new methodology for literary criticism that emphasizes the ethical relevance of literature. Adhering to an interdisciplinary approach, I adopt feminist artist and psychoanalyst Bracha Ettinger’s paradigm of subjectivity-as-encounter, based on the maternal / late pre-natal infant relation, to refigure reading relations. Analyzing selected texts, I show how readers are invited to form an ethical covenant based on matrixial, as opposed to phallic, relations. I discuss exile and the foreign in Dany Laferrière’ s novels ; Marguerite Duras’ work provokes an epistemological reflection on ignorance ; with Nancy Huston I demonstrate the role of reading in healing trauma. »

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest.###

BEAUQUIS, Corinne Y., « Quatre écrivains haïtiens du Québec : Gérard Étienne, Émile Ollivier, Dany Laferrière et Stanley Péan. Alter-rature ou ubiquïté réussie ? », thèse de doctorat, Department of French, University of Western Ontario, 2005, 358 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

###« Depuis les interrogations de Pierre Nepveu sur l’avenir de la littérature québécoise, les critiques et universitaires reconnaissent la vitalité de cette dernière. Le Québec a accueilli plusieurs vagues d’immigrants haïtiens depuis les années 1960 et a donné une voix aux écrivains forcés à l’exil. Il convient de parler de plusieurs voix haïtiennes qui s’expriment à partir des années 1970 dans des ouvrages qui, s’ils ne gagnent pas immédiatement la reconnaissance escomptée, emportent la palme quantitative des “écritures migrantes”.Ce travail propose d’étudier les conjonctures permettant la publication au Québec d’ouvrages par des écrivains d’origine haïtienne, en considérant ces écrivains et leurs productions comme des forces motrices au coeur d’une dynamique institutionnelle. Les outils méthodologiques offerts par la théorisation de l’institution littéraire articulent un travail approfondi d’analyse des textes. Ce panorama couvre quatorze ouvrages parus au cours des quatre dernières décennies et jugés exemplaires du travail d’écrivains arrivés au Québec à des périodes et âges différents et dans des circonstances variées. Si ces écrivains, Gérard Étienne, Émile Ollivier, Dany Laferrière et Stanley Péan, ont connu ou connaissent des fortunes distinctes, ils sont tous quatre inscrits dans le paysage littéraire québécois.Cette analyse établit dans un premier temps les points d’articulation communs au développement respectif des institutions littéraires haïtienne et québécoise qui favorisent l’émergence de problématiques semblables. Afin de mieux cerner les circonstances de ces développements parallèles, l’étude dégage la dialectique entre différentes instances (historiques, culturelles et sociales) qui agissent sur le texte et sur lesquelles le texte agit à son tour. La convergence des points d’articulation et des problématiques crée ainsi chez l’écrivain haïtien un “habitus” fortuit qui lui permet de se positionner dans l’institution québécoise.Dans un deuxième temps, quelques-unes des problématiques saillantes sont comparées dans les ouvrages du corpus, afin de déterminer les caractéristiques et l’évolution littéraires de chaque auteur et d’identifier les manifestations textuelles de la dynamique institutionnelle. Le dernier chapitre éclaire d’autres problématiques toutes constitutives de la vaste question des “écritures du moi” qui permet de résoudre les interrogations initiales sur la position de l’écrivain haïtien dans l’institution québécoise. » ###

NICOLAS, Lucienne, « Espaces urbains dans le roman de la diaspora haïtienne », thèse de doctorat, département d’études françaises, Université de Montréal, 2001, 367 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

###

Corpus étudié
Pays sans chapeau, L’odeur du café, Comment faire l’amour à un nègre sans se fatiguer

« La littérature de la diaspora haïtienne voit le jour avec le départ forcé de nombreux intellectuels, notamment vers l’Europe, l’Afrique et l’Amérique du nord à partir des années 1960. L’arrivée dans le nouveau milieu nourrit un imaginaire urbain qui prend de plus en plus de place dans l’écriture des romanciers. Par sa configuration, les signes qui lui sont propres et les différences culturelles qui la séparent du lieu d’origine, la ville d’accueil fait prendre conscience de l’exil et de l’identité. Le rapport ainsi établi avec l’espace est double: les villes de la migration favorisent une thématique de l’exil et de l’errance, et celles du pays natal sont reconstituées par la mémoire.Cette étude s’étend sur six chapitres précédés d’une introduction et suivis d’une conclusion. Dans l’introduction, je définis l’objet d’étude, situe la question dans le roman haïtien avant 1960 et précise ma démarche. Chaque chapitre, conçu comme une monographie, contient un aperçu de la biographie d’un auteur et une analyse de son oeuvre, qui tend à montrer l’évolution de sa pensée et de sa vision de l’espace urbain.Le premier chapitre, consacré à Jean Métellus, est une analyse de Jacmel au crépuscule et de la trilogie des Vortex ( La famille Vortex, L’année Dessalines et Louis Vortex ). Le deuxième chapitre est une analyse de la reconstitution de la ville natale de René Depestre dans Hadriana dans tous mes rêves. Le troisième chapitre, consacré à Jean-Claude Charles, est une analyse de Manhattan Blues et de Ferdinand je suis à Paris. Le quatrième chapitre est une étude de l’itinéraire romanesque de Gérard Étienne du Nègre crucifié à La pacotille. Dans le cinquième chapitre, l’écriture des romans de Dany Laferrière, particulièrement Comment faire l’amour avec un Nègre sans se fatiguer, L’odeur du café et Pays sans chapeau,  rend compte de la distance entre la ville d’accueil avec sa profusion de signes hétérogènes et les villes de l’enfance ou de l’adolescence, représentées sur un ton plus intime. Le dernier chapitre est un parcours de l’itinéraire romanesque d’Émile Ollivier, de Paysage de l’aveugle aux Urnes scellées.» ###

DODD, Patrick Lavarte, « The Negro Myth : Ideology of Race, Sexuality and Immobilty in Dany Laferriere », thèse de doctorat, Department of Romance Languages and Literatures : French, University of Michigan, 2007, 160 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
« This dissertation examines the issue of race through a paradigm based on the question of myth ad mythology. I argue that the Haïtian born novelist, Dany Laferrière, revolutionizes traditional literatures on race and racism by shifthing the nalytical focus from a pure question of ‘race’ to a question of ‘myth’. In so doing, instead of objectifying the Black figure as did ethnological works on race (Tempels, Gobineau), or presenting the Black as a fixed signified as post-colonial literatures of resistance (Césaire, Fanon, Senghor, Diop) tended to do, Laferrière opts for a representation of the Black as a floating signifier. The Black is a myth that, just as other myhs, ca be placed with dreams and simulacra. Ultimately, the dissertation shows that Laferrière finds ideological solace in the opportunity to beat the racist “Black myth” at its own game by representing the Black as no more than a myth. »

Corpus retenu
Comment faire l’amour à un Nègre sans se fatiguer?, Chronique de la dérive douce, La Chair du maître

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest.###

BERNIER, Sylvie, « Dany Laferrière : le principe de distinction », dans Les héritiers d’Ulysse. Essai, Montréal, Lanctôt éditeur, 2002, p. 51-82. +++ Monographie

###« Le fil conducteur de l’autobiographie consiste, selon le sparoles de l’auteur, à définir le visage d’un homme. Témoigner de son humanité face à la hiérarchie raciale et dégager son portrait de l’uniformité du paysage. Être soi-même un personnage sans en devenir prisonnier. Faire de sa vie une oeuvre d’art qui tient du work in progress. Laferrière, artisan de son image, en gère les manifestations et s’applique à préciser ou à modifier les traits à chaque nouvelle révélation. Engagé dans un rapport dynamique avec le lecteur, il lui soumet, de livre en livre, un autoportrait inattendu : le dragueur bohème des premiers ouvrages a été remplacé par l’enfant timide de srécits haÏtiens, lui aussi démenti par le journaliste branché du dernier roman. “Qui est Dany Laferrière ?” semble interroger la décade.  “Tous et aucun”, pourrait répondre l’écrivain, lui vise à être unique tout en multipliant les identités. » ###

BRAZIEL, Jan Evans, « From Port-au-Prince to Montréal to Miami : Trans-American Nomads in Dany Laferrière’s Migratory Texts », Callaloo, vol. 26, n° 1 (hiver 2003), p. 235-251. +++ Article de revue

###« I have three critical trajectories in this essay : first, I explore Gilles Deleuze’s ans Félix Gattari’s concept of le nomadeas outlined in Plateau 12 of Mille Plateaux[A Thousand Plateaus]; second, I examine Laferrière’s parodic troping of le nègre, as as la blonde[the ‘blonde’] and la grosse femme[the ‘fat lady’], in the American cultural market trought Deleuze’ and Guatteri’s notion of machine désirante[‘desiring machine’]. Third, I theorize the textual nomadism of Dany Laferrière in Chronique de la dérive douce(1994) trought the concept of le nomadeand the tropes of le nègreand la grosse femme. Throught my readings, I hope to show that even in the “immigrant” writer, who ostensibly moves from one place to another, a sort of nomadism persists – a zero-degre non-movement wherein the writer “reterritorialise sur la déterritorialisation même” (MP 473) [“reterritorializes on deterritorialization it self” (ATP 381)]. » (Extrait, p. 236)

Braziel, 2003, HTML ###

ESSAR, Dennis F., « Time and Space in Dany Laferriere’s Autobiographical Haitian Novels », Callaloo, vol. 22, n° 4 (automne 1999), p. 930-946. +++ Article de revue

###« It would be fastidious to specify at every step in this study that a distinction is to be made between the author and his at least semi-fictitious first-person narrators. Laferrière himself has declared, “In my books, I take myself as a character and I mix up true and false situations, with no scruples whatsoever. I don’t try to tell the truth; I try to find the primary emotion. Who cares about truth? What truth? What is important is whether it touches us or not” (Laurin 62). Nevertheless, as will be demonstrated, the links between the life-stories of the author and his narrators are so extensive and so precise that in all instances the term “narrator” as applied here to these novels can be understood to mean Laferrière the author speaking about himself, although at times taking liberties with truth and reality. »
(Extrait, p. 930-931)

Essar, 1999, HTML ###

NDIAYE, Cristiane, « Laferrière en Legba du grand intérieur rouge », Canadart - Revista do Nucleo de Estudos Canadenses, vol. 11 (janvier-décembre 2003), p. 57-66. +++ Article de revue

###Résumé
« Les romans de Laferrière déploient diverses stratégies pour déplacer les points de vues et défaire les catégories identitaires dans lesquelles on a pris l’habitude d’enfermer les humains : race, nationalité, culture, religion. Pour faire repenser des notions d’identité et d’altérité, l’oeuvre de Laferièrre met plutôt l’accent sur la question de savoir ce qui est humain ou pas en jouant sur le rapport entre le visible et l’invisible, le matériel et l’immatériel. Sons, odeurs, goûts, émotions, idées, imaginaire, rêves : tout cela se situe dans le domaine de l’invisible (tout autant que les esprits) et constitue une partie essentielle de la vie humaine. Sans émotions, sensibilité et créativité, l’individu n’est que corps, couleur de peau… chose. L’écrivain (l’artiste) fait ainsi figure de Legba qui “ouvre les barrières” et invite le lecteur à mieux connaître “l’autre monde”, le “grand intérieur rouge”. » ###

BOISSERON, Bénédict, Creole Renegades: Rhetoric of Betrayal and Guilt in the Caribbean Diaspora, Gainesville, University Press of Florida, 2014, 224 p. +++ Monographie

### Voir le chapitre « Edwidge Danticat and Dany Laferrière: Parasitic and Remittance Diaspora »

Chapter Abstract
Keeping in mind that Haiti carries an important journalistic culture where the role of the writer is often mixed with that of the journalist, Haitian diasporic writers are often pressured to give back to the community through a journalistic duty of memory, even in absentia. On the other hand, what is remittance to some is parasitism to others, particularly to those in the Haitian community who ascribe a negative connotation to dyaspora (Creole spelling). Dyaspora, for some locals, is an expatriate feeding off of Haiti’s resources when the time is right, including exploiting marketable stories from abroad. Given that survivor’s guilt is one of the main features of the Haitian diaspora, this chapter explores the moral conflict between writing as remittance or as subsistence through a close reading of the literary production of two Haitian-born and American expatriates, Ediwidge Danticat and Dany Laferrière. ###

LOICHOT, Valérie, The Tropics Bite Back: Culinary Coups in Caribbean Literature, Minneapolis, University of Minnesota Press, 2013, 243 p. +++ Monographie

### Voir le chapitre « Sexual Traps: Dany Laferrière and Gisèle Pineau ». ###

TACHTIRIS, Corine, « Relation and Identity: Milan Kundera and Dany Laferrière Redefine the World », Comparatist: Journal of the Southern Comparative Literature Association, n° 36 (mai 2012), p. 178-195. +++ Article de revue

### Tachtiris, 2012, PDF###

MORENCY, Jean et Jimmy THIBAULT (dir.), dossier « Dany Laferrière : la traversée du continent intérieur » , Voix et Images : Littérature Québécoise, n° 107 (hiver 2011), p. 7-112. +++ Dossier de revue

### Sommaire
« Dany Laferrière : la traversée du continent intérieur », Jean Morency et Jimmy Thibeault, p. 7-13
« Entretien avec Dany Laferrière », Jean Morency et Jimmy Thibeault, p. 15-23
« “Je suis un individu” : Le projet d’individualité dans l’oeuvre romanesque de Dany Laferrière », Jimmy Thibeault, p. 25-40
« Un Japon de papier », Alain Farah, p. 41-52
« Une oppression peut en cacher une autre. Antiracisme et sexisme dans Comment faire l’amour avec un Nègre sans se fatiguer de Dany Laferrière », Lori Saint-Martin, p. 53-67
« Les Japonais à la conquête d’une littérature-monde », Ursula Mathis-Moser, p. 69-79
« Le retour à la terre et l’absence du père dans Pays sans chapeau et L’énigme du retour de Dany Laferrière », Anne Marie Miraglia, p. 81-92
« Bibliographie de Dany Laferrière », Mathieu Lanteigne, p. 93-112

Morency et Thibault, 2011, PDF ###

ESSAR, Dennis F., « Dany Laferrière, ‘Primitive’ Writer: A Haitian Esthetic », dans Marie-Agnès SOURIEAU et Kathleen M. BALUTANSKY (dir.), Haïti: Ecrire en pays assiégé/Writing under Siege, Amsterdam, Rodopi, 2004, p. 423-457. +++ Chapitre de collectif

BOISSERON, Bénédicte, « La Galerie de Dany Laferrière : une poétique de l’espace créole », Nouvelles Etudes Francophones, vol. 25, n° 1 (printemps 2010), p. 19-31. +++ Article de revue

### Résumé
Il s’agit dans cette étude de reformuler la pensée de l’espace de Gaston Bachelard (Poétique de l’espace) en la repositionnant dans un contexte créole par l’intermédiaire de l’œuvre essentiellement autobiographique de l’écrivain d’origine haïtienne, Dany Laferrière (L’odeur du café, Le charme des après-midi sans fin, Pays sans chapeau). La réflexion s’appuie sur une comparaison entre la maison d’enfance présentée comme espace fermé chez Bachelard et la galerie créole, cette terrasse ouverte que l’on trouve dans la maison d’enfance de Laferrière et d’autres écrivains créoles. L’une des finalités de cet article est aussi d’utiliser la poétique de l’imaginaire panoramique créole que nous offre Laferrière pour repenser la poétique de l’espace de Marcel Proust qui a tendance à se lire, à tort, comme un espace vertical et fermé sur l’extérieur.

Boisseron, 2010, HTML###

MUNRO, Martin, Exile and Post-1946 Haitian Literature: Alexis, Depestre, Ollivier, Laferrière, Danticat, Liverpool, Liverpool University Press, 2007, 310 p. +++ Monographie

### Voir plus particulièrement le chapitre « Dany Laferrière: Master of the New » ###

AZODO, Ada Uzoamaka, « The Issue Is Race: Gender and Sexuality in Dany Laferrière’s North-American Autobiography », dans Ada Uzoamaka AZODO et Maureen Ngozi EKE (dir.), Gender and Sexuality in African Literature and Film, Trenton, Africa World, 2007, p. 91-108. +++ Chapitre de collectif

KOM, Ambroise, « Être immigrant sans galérer : les recettes de Dany Laferrière », dans Edris MAKWARD, Mark LILLELEHT et Ahmed SABER (dir.), North-South Linkages and Connections in Continental and Diaspora African Literatures, Trenton, Africa World, 2005, p. 429-440. +++ Chapitre de collectif

PESSINI, Alba, « Écritures de la demeure dans la littérature haïtienne contemporaine: Jacques Stephen Alexis, Emile Ollivier et Dany Laferrière », Torre di Babele: Rivista di Letteratura e Linguistica, n° 3 (2005), p. 141-153. +++ Article de revue

BRAZIEL, Jana Evans, « “C’est moi l’Amérique”: Canada, Haiti and Dany Laferrière’s Port-au-Prince/Montréal/Miami Textual Transmigrations of the Hemisphere », Comparative American Studies: An International Journal, vol. 3, n° 1 (mars 2005), p. 29-46. +++ Article de revue

DASH, J. Michael, « Vital Signs in the Body Politic: Eroticism and Exile in Maryse Condé and Dany Laferrière », Romanic Review, vol. 94, n° 3-4 (mai-novembre 2003), p. 309-317. +++ Article de revue

BROWN, Anne, « Le parcours identitaire de Dany Laferrière ou ‘Mon cœur est à Port-au-Prince, mon esprit à Montréal et mon corps à Miami’ », Studies in Canadian Literature/Etudes en Littérature Canadienne, vol. 28, n°2 (2003), p. 39-58. +++ Article de revue

### Brown, 2003, HTML ###

MATHIS, Ursula, « Vers un nouveau baroque: Interférences génériques dans l’œuvre de Dany Laferrière », Jean Cléo GODIN (dir.), Nouvelles écritures francophones: Vers un nouveau baroque?, Montreal, Presses Universitaires de Montréal, 2001, p. 216-230. +++ Chapitre de collectif

COATHES, Carrol F. (dir.), dossier « Dany Laferrière: Fiction Writer », Callaloo: A Journal of African-American and African Arts and Letters, vol. 22, n° 4 (automne 1999), p. 901-949. +++ Dossier de revue

### Les articles du dossier sont disponibles pour les abonnés de JSTOR. ###

VAGALAU, Eliana, « Nomadic Memory in the Contemporary French Caribbean Novel », thèse de doctorat, Northwestern University, 2015, 164 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
The present dissertation is an exploration of new modes of thought relating to memory as deployed in a selected corpus of contemporary French Caribbean novels. By analyzing selected works by Maryse Condé, Dany Laferrière and Jean-Claude Charles in conjunction with philosophical concepts developed by Gilles Deleuze and Édouard Glissant–nomad thought and relation theory respectively–, this dissertation proposes to read memory in these novels as nomadic. Nomadic memory is one that looks to the past not in order to rewrite a silenced or forgotten history, but in order to uncover latent potentialities and imagine new assemblages and relations. The dissertation proposes that this type of memory both emerges from the works themselves, breaking away from Caribbean literary traditions, and is predicated on artistic creation, and the act of writing in particular.

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest ###

AUGUSTIN-BILLY, Andia, « Bodies in Transgression: Exploring Same-Sex Relations in Contemporary Francophone Caribbean Literature », thèse de doctorat, Washington University in St. Louis, 2015, 263 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
In the Caribbean, same-sex desire is fraught with complexities, often hidden, and treated as a threat to cultural and moral values. In a region known for prolific literary production, few authors have portrayed same-sex relations, and when they do, discourses of silence, discrimination, and violence dominate. Bodies in Transgression examines how recent literary and historical texts explore the tensions of same-sex practices, while also looking at the broader context in which these practices acquire and maintain their visibility. The corpus of novels and short fiction of Dany Laferrière, Kettly Mars, Ernest Pépin, Maryse Condé and Assotto Saint offers a sustained reflection on and diverse representations of same-sex encounters that dramatize the struggles and upheavals of same-sex sexuality within the specificity of the Caribbean. Drawing on feminist, queer, and postcolonial theory, this study explores how the narratives, intermingled with racial and sociocultural politics, complicate heteronormative sexuality in the Caribbean. The first chapter analyzes same-sex relations within the oppressive Duvalier regime, and invites us to rethink notions of masculinity, consent, and sexuality. The second chapter explores how same-sex encounters occur in a highly volatile environment where both women and men’s honor are at stake and in which pain and pleasure become inseparable, much like the interlocking issues of race and class that often provoke these encounters. The third chapter examines the writings of Assotto Saint in a transnational and diasporic framework, and explores how Saint works within the stigma of being black and gay for political change in the homeland and at home. The fourth chapter focuses on the discovery of same-sex intimacy between women at the periphery of the male gaze, offering the possibility of a relationship between women who love women in the Caribbean. In examining the transgressive Caribbean body, this study contributes to a much needed discussion around the acceptance of non-normative sexualities in the Caribbean. ###

COUGHLAN, Catherine, « Rencontre de l’Autre et alteration du Soi dans l’oeuvre de Dany Laferrière », mémoire de maîtrise, University of Ottawa, 2014, 132 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé
L’écriture de cette thèse a été fortement motivée par l’absence d’une analyse de la représentation des phénomènes et des enjeux identitaires littéraires et discursifs dans l’oeuvre de Dany Laferrière. Cette étude vise la représentation de la rencontre avec l’altérité ainsi que le processus d’altération du Soi dans les romans Comment faire l’amour avec un Nègre sans se fatiguer, Cette grenade dans la main du jeune Nègre est-elle une arme ou un fruit ? et Je suis un écrivain japonais. Le présent travail de recherche analyse donc la dialectique entre le concept d’altérité et le phénomène d’altération. Ayant recours à une approche multidisciplinaire qui privilégie notamment l’analyse de discours, la thèse met en valeur les différentes stratégies de représentation qui sous-tendent la construction du personnage Autre ainsi que sa puissance d’altération sur le Soi. L’altérité sera donc un concept abordé par le biais de diverses perspectives théoriques et épistémologiques telles la narratologie, la psychanalyse, la phénoménologie et la sociocritique qui dévoilent différents aspects des enjeux de l’altérité au sein de la rencontre avec l’Autre. Cette approche permet de dégager les multiples couches de la figure de l’Autre chez le personnage narrateur. Dans ce cadre de recherche, la subversion du stéréotype moyennant l’écriture métatopique et l’intergonicité révèle l’altération comme clé de voûte de l’architecture des personnages chez Dany Laferrière. La figure du caméléon fictif est finalement proposée à titre heuristique afin d’illustrer le genre d’altération à l’oeuvre dans les romans du corpus.

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest ###

SKLATE, Maria Soledad, « Embodied Resistance: Re-siting the Body in Francophone Caribbean Literature », thèse de doctorat, New York University, 2014, 238 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
The search for agency and subjectivity at the individual and collective levels has been a particularly prevalent theme in Francophone Caribbean literature, as evidenced by its presence in numerous literary and theoretical texts of the region. My dissertation contends that the poetic and literary discourses and imaginaries of Aimé Césaire (1913-2008), Jacques Roumain (1907-1944), Jacques Stéphen Alexis (1922-1961), René Depestre (1926), Dany Laferrière (1953), Yanick Lahens (1953), Simone Schwarz-Bart (1938), and Édouard Glissant (1928-2011) conceptualize the trope of the body and embodiment as a site where the processes of individual and collective subjectivation, consciousness, and resistance can originate, be negotiated, developed, and achieved.

My comparative study highlights the different configurations of what I call “embodied resistance” articulated by these writers from the 1930s onwards. In my view, their texts aim at complicating, countering, and ultimately subverting dominant dualist systems of representation and colonial, racial, socio-economic, cultural, and gender discourses that have historically rendered the black body as a site of single signification, making it transparent and legible, and thus vulnerable to mechanisms of control and oppression. Instead, the Francophone Caribbean writers central to my dissertation conceive a range of critical discourses about the body, corporeal action, and embodied practices through which they represent the black body in more “opaque” and unreadable ways. That is, they “re-site” it as a locus of multiple significations and pluralistic approaches that foreground corporeality as the catalyst for the conceptualization of alternative social, cultural, economic, and political possibilities of resistance. ###

COLLINS, Holly L., « Re-reading Race, Identity and Color from the Nineteenth-Century Naturalists to Twentieth- and Twenty-First Century Migrant Narrative », thèse de doctorat, University of North Carolina at Chapel Hill, 2011, 250 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
This dissertation traces the emergence and evolution of ideas on race in nineteenth-century French literature, especially in naturalism, and in twentieth- and twenty-first century Francophone postcolonial literature. My study centers around the functions of memory, myth and the gaze as they play an important role in the development of one’s sense of identity and also contribute to essentialist views on race. The internalization of racial myths continues to affect racial dynamics in the Francophone world due to the persistence of nineteenth-century views on “race” and color. In my dissertation I focus on the still very important biological roots of modern racial constructions that associated the color difference of the indigenous peoples in the colonies with inherent difference. Key nineteenth-century authors such as Emile Zola, Guy de Maupassant and Claire de Duras played an important role in shaping the racialized gaze that constructed the otherness of the indigenous subject. These perceptions developed into various racial and racist myths, so often repeated that they began to seem natural. Through the study of the use of race and color in the postcolonial writings of Maryse Condé and Dany Laferrière I examine the influence of these nineteenth-century constructions of the idea of race in contemporary post-colonial identity. The way in which these authors take on and subsequently disassemble latent mythology on race and color is key in the adoption and devotion to a creolized notion of identity as suggested by Edouard Glissant. This way of looking at identity dismisses the idea of pure origins and races as they were conceived in the nineteenth-century Western imaginary and privileges a hybridized, transcultural identity, a certain métissage , where of central importance is the idea that none of the components holds more valor than the others. By re-reading race as a problematic construction in important works where it has been ignored, I highlight many of the racial perceptions that continue to exert influence in the post-colonial French speaking world. ###

SABO, Oana, « The world in the nation: Migration in contemporary Anglophone and Francophone fiction; 1980-2010 », thèse de doctorat, University of Southern California, 2011, 303 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
This dissertation examines fictional works from the 1980s to the present by migrant and diasporic writers in Western Europe and North America. My project aims to make a significant intervention in postcolonial and world literature studies by exploring migrant authors’ literary identities from the perspective of the ethics of reading. I employ ethics not as a philosophical, but rather as a literary category to refer to migrant writers who reject fixed literary labels. Because Hanif Kureishi, Zadie Smith, Kiran Desai, Milan Kundera and Dany Laferrière, among others, do not fit neatly into national literary traditions, but rather display multiple transnational affiliations, I ask: What does it mean for such authors to be viewed as “national” in the context of recent theorizations of global literatures? Conversely, what happens when they are considered “world” writers, as their texts are produced and circulated at both national and global levels? I argue that, because migrant authors struggle against rigid literary classifications, they propose a flexible conception of literary identity as poised between the national and the global. Using narrative strategies such as intertextuality and multilingualism and exploring the legacies of the British and French empires, they connect their works to other literary traditions, constructing a relational model of literature that blurs discrete literary classifications. This model illuminates Western European and North American colonial and neocolonial ties to South Asia, Africa, the Caribbean and Eastern Europe, highlighting the boundaries that power relations maintain. As counter-hegemonic texts, these works pose questions of ethical and political responsiveness and responsibility by placing readers and critics in empathetic subject positions and compelling them to make transnational connections.

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest ###

MÉNARD, Jean-Sébastien, « Une certaine Amérique à lire : La Beat Generation et la littérature québécoise », thèse de doctorat, McGill University, 2008, 414 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
The aim of this thesis is to analyse the inscription of the Beat Generation in Quebec literature. It is not a study of the movement’s reception in Quebec when it emerged in the fifties, but rather one of its further reappropriation by Quebec writers. To read this Quebec contemporary corpus necessitates a thorough knowledge of the Beat Generation’s writings and of the studies on the movement and its writers. Therefore, I will begin by outlining the personal history and literary approach of the main Beat Generation writers, who never wrote a manifest. Then, I will proceed with the analysis of the Quebec corpus by using the main themes of the movement, the textual inscriptions, citations, as well as explicit or hidden references in characters’ names or places. I will also establish affiliations between characters from both corpus. This, of course, by staying as close as possible to the texts, in order to analyse the Beat Generation in Quebec literature.

In the first chapter, I will study what links writers such as Claude Péloquin, Lucien Francoeur, Jean-Paul Daoust and Raôul Duguay to the Beat Generation. Then, I will study the relation of three Quebec writers with Jack Kerouac: Victor-Lévy Beaulieu, Gilles Archambault and Jean-Noël Pontbriand are inspired by him and use his work and his biography to talk about themselves. Finally, I will study writings of authors such as Réjean Ducharme, Jacques Poulin, Dany Laferrière, Louis Hamelin and Michel Vézina, who are interested in certain elements of the Beat Generation and who have integrated them in their writings.

My research relies on the hypothesis that a group of writers from the United States of America had a considerable influence on Quebec literature, giving it a certain American Characteristic. Therefore, by reading Quebec corpus in relation with the Beat Generation movement, I am studying “l’américanité québécoise”.

The purpose of this thesis is to show that America is not only a continent where one can travel, it is actually a group of texts to read, that are written in relation to each other and that have roots in a common north American imaginary, territory, history and intellectual nomadism.

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest ###

FINK, Kristen, « Black penis and the demoralization of the Western World: Sexual relationships between black men and white women in the works of Chester Himes and Dany Laferriere », mémoire de maîtrise, University of Montana, 2000, 60 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest ###

NASH, A.C., « La verve Rabelaisienne dans un corpus de Romans Québécois et Antillais contemporains », thèse de doctorat, Trinity College Dublin, 2003. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
This thesis investigates a corpus of contemporary Quebec and French West Indian novels using a mainly formal approach, based on the concepts of stylistics as a deviation from the norm, and to a lesser extent, of magical realism. Both of these - along with reference to additional tools such as literary play - combine to shape our concept of ‘Rabelaisian Verve’. The idea stems from the fact that much contemporary Quebec and French West Indian prose fiction displays exuberance of language and imagination, which are to be found in Rabelais’ own oeuvre. Therefore, a seemingly heterogeneous corpus conceals substantial analogies. These stem, amongst others, from the shared origins of the first settlers, distance from the normative pressure of France and a multilingual context. Even though the Renaissance writer has been the subject of numerous analyses, none of these could be sourced to the French expression ‘Rabelaisian verve’. This thesis represents an attempt to address this gap. Part one endeavours to scrutinise Rabelais’ own verve, in the absence of a work of this type to date. It enables us to illustrate in greater detail what the notion encompasses, thus turning it into a fully functional concept. However, given the nature of our contemporary corpus, another preliminary part is then needed, devoted to the linguistic status of settler in the Antilles and Canada, and to its subsequent evolution. It demonstrates that the descendants of those pioneers may well have inherited a language closer to that of Rabelais than that of contemporary France. This shows that beyond current socio-linguistic factors and individual temperants, the reasons for the resurgence of a Rabelaisian style may also stem from a legacy. The ensuring parts take this duality into account while respectively exploring the three major aspects of Rabelaisian verve in works by Gérard Bessette, Antoinine Maillet, Michel Tremblay, Francine Noël, Dany Laferrière, Simone Schwarz-Bart, Patrick Chamoiseau, Raphaël Confiant and Gisèle Pineau. ###

BRAZIEL, Jana Evans, « Nomadism, diaspora and deracination in contemporary migrant literatures », thèse de doctorat, University of Massachusetts Amherst, 2000, 321 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
The dissertation examines the nomadism of contemporary migrant writers who deliberately resist location and deterritorialize the dérive and déracinement of the nomad. Through nomadism, these writers elude the fixed identity categories–le nègre, le migrant, l’autre –often imposed on them by the country of adoption. These three writers–Edwidge Danticat, Dany Laferrière, and Linda Lê–each write out the diasporic and exilic dislocations of nomadism: linguistic, geopolitical and schizo-social. The hybrid methodology informing this study includes postcolonial, poststructuralist and feminist theories.

The first four chapters establish the theoretical parameters for reading nomadic literatures, and the final chapter offers nomadic readings of contemporary Haitian and Vietnamese migrant literatures in France, Quebec, and the United States. These subtitles are problematic; yet, I theoretically problematize these terms and the national boundaries (geopolitical, psychological, and schizo-social) that they signify. Thus, the terms–Vietnamese and Haitian, specifically as situated in France, Québec and the United States of America–are read less as discrete geographical or national domains, and more as a transmuting (if also transnationalist) impulse, a setting of the two states into creative tension. I examine the multi-cultural and plurilingual ‘border crossings’ which occur in nomadic migrant writers, such as Lê, who writes out the linguistic and identitary vicissitudes of migration. Similarly, I explore how two francophone Haitian writers–an émigré in Québec (Laferrière) and the other a refugee/immigrant in the United States (Danticat)–take flight in different languages: the first in a minor usage of French, the latter in a minor usage of English.

My analysis of these writers emphasizes several core themes: espaces exilaires ; the deterritorialization of fixed identitary categories (whether around issues of gender, nationality, sexuality, or race); the destabilization of language, both the mother-tongue and the colonial (‘colonizing’) language; and the literary and cultural nomadism of migrant writers who ultimately resist immigration . Each migrant writer nomadically deterritorializes the spaces and tropes of migratory writing–territories of old, new, natal, adopted, native, acquired, immigrant, migrant and citizen. Through my readings, I show that even in texts by migrant writers, who move from one place to another, a sort of nomadism persists.

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest ###

COURCY, Nathalie, « La culture haïtienne au Québec : interaction ou confrontation ? Étude de la réception critique de l’œuvre de Dany Laferrière », Culture française d’Amérique, 2002, p. 53-70. +++ Article de revue

### Courcy, 2002, PDF ###

RICE, Alison, « “Seuls les mots sont en français” : Dany Laferrière’s “Transnational” Writing in French », Dalhousie French Studies, n° 86 (printemps 2009), p. 37-43. +++ Article de revue

### Rice, 2009, PDF ###

BRAZIEL, Jana Evans, « Trans-American Constructions of Black Masculinity: Dany Laferrière, le Nègre, and the Late Capitalist American Racial machine-désirante », Callaloo, vol. 26, n° 3 (été 2003), p. 867-900. +++ Article de revue

### Braziel, 2003, PDF ###

VASILE, Benjamin, Dany Laferrière: l’autodidacte et le processus de création, Paris, L’Harmattan, 2008, 288 p. +++ Monographie

### Présentation de l’éditeur
Peut-on encore proposer une nouvelle approche du processus de création littéraire ? L’ouvrage offre une réponse affirmative en s’ouvrant notamment aux sciences cognitives. L’analyse littéraire de type global s’enrichit ainsi d’un instrumentaire parfois surprenant. L’approche théorique développée ici intègre les aspects individuels et psycho-cérébraux du processus de création ainsi que les interactions du créateur avec l’environnement social. Le travail s’appuie également sur les éléments incontournables de la rhétorique, de la linguistique et de la psychanalyse. L’auteur pris dans le collimateur de cette nouvelle grille d’analyse n’est autre que Dany Laferrière, écrivain autodidacte préférant qualifier son oeuvre d’ « autobiographie américaine ». L’analyse globale de ce cycle de dix ouvrages ainsi que l’étude détaillée du récit L’Odeur du café permettront au lecteur de vérifier la justesse de cette qualification tout en opérant une extension vers d’autres particularités de l’oeuvre laferrienne. Riche d’un entretien avec Dany Laferrière, l’étude confirme son hybridité et son intérêt pour les nouvelles approches théoriques.
Ce livre s’adresse aux lecteurs curieux s’intéressant à la créativité en général mais aussi aux enseignants de lettres et aux spécialistes désireux d’introduire un modèle d’analyse globale du processus de création littéraire. Que ce soit au lycée, au collège ou bien à l’université l’ouvrage permet d’alimenter une réflexion méthodologique sur la création littéraire dans tous ses états et formes. Il ouvre par ailleurs des perspectives sur les lectures de jeunesse à travers l’analyse du récit d’enfance L’Odeur du café et réalise un introduction critique à l’oeuvre de Dany Laferrière. ###

DASH, Michael, « Ni français, ni sénégalais : identité haïtienne et bovarysme. », Fabula-LhT, n° 9 (mars 2012), [en ligne]. +++ Article de revue

### Résumé
La notion de « bovarysme » a traversé l’espace politique et ses débats tout au long du XXe siècle en Haïti. De son application première à sa relecture (via Segalen) par Édouard Glissant, la signification de la notion a considérablement varié, d’une critique ambivalente de l’aliénation culturelle des élites jusqu’à l’imagination d’une véritable politique du divers.

Dash, 2012, HTML ###

CALDERÓN, Jorge Antonio, « L’ekphrasis dans les romans de Dany Laferrière. Analyse d’un système d’interaction textuelle », @nalyses, vol. 9, n° 1 (hiver 2014), p. 492-517. +++ Article de revue

### Résumé
Dans cet article, nous proposons une réflexion sur l’ekphrasis dans l’œuvre de Dany Laferrière. Nous partons de l’idée que l’ekphrasis est la représentation linguistique d’une représentation visuelle. Donc, elle est une représentation au deuxième niveau, qui n’est pas en lien direct avec la réalité. L’ekphrasis est plutôt une reconstruction d’une certaine représentation du réel faite à partir d’une première construction. Dans les romans de Laferrière, l’ekphrasis, d’une part, est une description et une interprétation d’une œuvre visuelle et, d’autre part, fait aussi partie de la réflexion générale de l’auteur sur la création littéraire. L’ekphrasis n’est donc pas le but final de l’auteur. Laferrière cherche plutôt à mieux comprendre le processus d’écriture par le détour que lui offre la peinture. Dans le cadre de cet article, nous analysons, tout d’abord, les commentaires de Laferrière sur la peinture primitive. Ensuite, nous étudions plus en détail l’ekphrasis de Grand intérieur rouge dans J’écris comme je vis et Comment faire l’amour avec un Nègre sans se fatiguer. Nous essayons ensuite de généraliser le fonctionnement de l’ekphrasis dans les romans en la mettant en parallèle avec l’intertextualité et l’intermédialité. De cette façon, nous montrons que l’ekphrasis est un élément parmi d’autres que l’auteur utilise pour mettre en place un système d’interaction entre la littérature, le discours social et les autres arts dans ses romans.

Calderón, 2014, PDF ###

PESSINI, Alba, « Le stéréotype du Noir chez deux écrivains de la diaspora haïtienne: Jean-Claude Charles et Dany Laferrière », dans Patrizia OPPICI (dir.), Stereotipi culturali a confronto nella letteratura caraibica, Bologne, CLUEB (Heuresis Strumenti), 2003. +++ Chapitre de collectif

THIBEAULT, Jimmy, Des identités mouvantes : Se définir dans le contexte de la mondialisation, Québec, Éditions Nota bene (Terre américaine), 2015, 393 p. +++ Monographie

### Présentation de l’éditeur
Comment construire et défendre son identité dans le cadre d’une mondialisation grandissante ? Devant l’émergence d’un phénomène de transculturation qui provoque une plus grande interaction entre les diverses sociétés, voire une interpénétration des cultures, cet ouvrage propose d’analyser le discours romanesque au Canada français entre les années 1980 et le début des années 2000. L’auteur s’intéresse plus particulièrement à la représentation du processus d’identification de personnages puisés dans un corpus qui couvre l’ensemble des francophonies canadiennes (l’Acadie, le Québec, l’Ontario et l’Ouest canadien) et qui comprend, entre autres, des romans de Ying Chen, de Nancy Huston, de Dany Laferrière, d’Ulysse Landry, de Daniel Poliquin et de Jacques Poulin. Cette analyse donne lieu à une réflexion sur le rapport qu’entretiennent les individus avec les différents espaces traditionnels d’identification du soi – les espaces historique, géographique, culturel et social –, que la crise d’identification contemporaine semble rendre caducs. ###

RAFFY-HIDEUX, Peggy, Les Réalismes haïtiens contemporains. Récit et conscience sociale, Paris, Honoré Champion (Francophonies), 2013, 696 p. +++ Monographie

### Présentation éditeur
Jusque dans les années 1960, la tradition littéraire haïtienne se partage essentiellement entre le réalisme socialiste et le réalisme merveilleux. Mais avec l’arrivée de François Duvalier au pouvoir, l’écriture du réel prend de nouveaux contours. Les romanciers contemporains tels Émile Ollivier, Dany Laferrière ou encore Gary Victor créent des paradigmes littéraires inédits pour (d)écrire un réel insoutenable et saisir les contradictions sociales d’Haïti. Que reste-t-il de la tradition réaliste de Jacques Roumain et de Jacques Stephen Alexis ? Comment les romanciers actuels s’en inspirent-ils pour mettre en œuvre une littérature de témoignage et une écriture carnavalesque ?

Voir plus particulièrement le chapitre 2 : « La génération du duvaliérisme : Dany Laferrière et Lyonel Trouillot » (p. 87-142) ###

DAIGLE, France, « Le lecteur et ses doubles : Dany Laferrière », dans Élise GAUVIN (dir.), Écrire pour qui ? L’écrivain francophone et ses publics, Paris, Karthala (Lettres du Sud), 2007. +++ Chapitre de collectif

CHARTIER, Daniel, Véronique PÉPIN et Chantal RINGUET (dir.), Littérature, immigration et imaginaire au Québec et en Amérique du Nord, Paris, Éditions L’Harmattan (Études transnationales, francophones et comparées), 2006, 295 p. +++ Chapitre de collectif

### Résumé de l’éditeur
Cet ouvrage examine les rapports entre littérature, immigration et imaginaire. Ils le font en étudiant diverses expériences littéraires et de multiples thématiques : la littérature coloniale du XIXe siècle américain, l’écriture d’écrivains plus contemporains (tels que Abla Farhoud, Bianca Zagolin et Emile Ollivier) et les romans de Gabrielle Roy et de Dany Laferrière. Ces auteurs proposent de riches réflexions sur l’écriture, l’espace, l’identité, la langue et l’immigration qui forcent les institutions littéraires à revoir les fondements théoriques et méthodologiques à partir desquels elles concevaient l’idée de“frontière” des littératures nationales. ###

NDIAYE, Christiane (dir.), Rira bien… Humour et ironie dans les littératures et le cinéma francophones, Montréal, Mémoire d’encrier (Essai Français), 2008, 302 p. +++ Chapitre de collectif

### Présentation de l’éditeur
Pourquoi rit-on ? Les femmes et les hommes rient-elles, rient-ils des mêmes objets ? À l’ouest, à l’est, au sud, au nord, rit-on pareil ? Le sens de l’humour est-il national, culturel, individuel ? L’humour littéraire est-il différent de l’humour cinématographique ? Autant de questions, peu de réponses. Le rire est universel et millénaire et pourtant les savants semblent rarement s’aventurer sur ce terrain ? Cet ouvrage rassemble des études de chercheurs, cinéphiles et lecteurs passionnés des littératures francophones du Sud, c’est-à-dire des Caraïbes, de l’Afrique subsaharienne et du Maghreb, qui ont voulu en savoir plus sur l’humour et l’ironie au cinéma et en littérature. Revisitant quelques oeuvres cinématographiques et littéraires, ils observent comment l’humour traverse les frontières des modes d’expression artistiques. Ainsi sont mises en lumière certaines oeuvres, notamment des récits et des films, des créateurs comme Ousmane Sembène, Joseph Zobel, Euzhan Palcy, Dany Laferrière, Djibril Diop Mambéty, Mehdi Charef, Rachid Mimouni, Azouz Begag, Merzak Allouache. ###

SKALLERUP BESSETTE, Lee (dir.), Dany Laferrière : essays on his works, Toronto, Guernica Editions (Writer Series), 2013, 206 p. +++ Collectif

### Présentation de l’éditeur
This collection of essays looks at the body of work of Quebec writer Dany Laferrière, including his notorious first novel, Comment faire l’amour avec un Nègre sans se fatiguer, through a variety of critical and analytic lenses. Issues such as identity, privilege, memory, exile and return are examined in relation to his writing. Among the contributors are: Ng’ang’a wa Muchiri, Gabrielle Parker, Lucy Brisley, Lynn Penrod, Amy J. Ransom, and Lee Skallerup Bessette. ###



Dany Laferrière - ensemble de l'oeuvre (oeuvre)
TitreDany Laferrière - ensemble de l'oeuvre
AuteurDany Laferrière
Parution9999
TriDany Laferrière - ensemble de l'oeuvre
Afficheroui

Outils de la page

complaint