Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


e [un roman dit]

Daniel Danis, e, roman-dit, Paris, L’Arche Éditeur, 2005, 118 p.

« La matière de ce texte, telle celle d’un grand récit fondateur antérieur à l’histoire elle-même, s’apparente à la chanson de geste. Un convoi d’humains prend la route de l’exil, faisant dos à leur ville encore en feu. Une femme enceinte s’arrête pour donner naissance à J’il. Son père, Dadagobert, suppliera J’il, “la merveille”, de sauver leur communauté. Cette épopée nous fait vivre le parcours plein d’épreuves et d’exploits du préféré des enfants d’un peuple de Métis, parti à la recherche des échos d’un absolu situé d’abord à l’intérieur de lui-même. Les conflits, les guerres, les liesses que met en langage ce récit sans époque et sans lieu fixes sont pourtant bien actuels. »
(Extrait du site du CEAD)

Documentation critique

VIGEANT, Louise, « Guerre et paix  : si loin, si proche : E, roman-dit », Jeu : revue de théâtre, n° 115 (2005), p. 44-48. +++ Article de revue

### Vigeant, 2005, PDF ###

CAMUS, Audrey, « Le corps du roman : e. Roman-dit de Daniel Danis », Voix et Images, vol. 40, n° 1 [118] (automne 2014), p. 71-80. +++ Article de revue

### Résumé
Dans cet article, l’auteure s’attarde à la romanisation du texte de théâtre à partir de la célèbre notion de Mikhaïl Bakhtine concernant la contamination des autres genres littéraires par le roman. L’analyse relève la nature composite du matériau narratif par le recours à l’épopée, au conte et à la chanson de geste, mais davantage en tant que résurgence contemporaine de la ménippée ou du comique sérieux. S’ensuit alors l’examen de l’hybridation de l’oralité et de la littérarité dans l’écriture, mais aussi des tons — tantôt trivial, tantôt solennel — et des matériaux, dont ceux tirés des rêves ou des arts visuels. Cette esthétique du mélange est l’orientation formelle donnée par Danis à l’histoire d’un peuple métissé dont les errances témoignent justement de la recherche d’un lieu autre pour parler du monde actuel.

Abstract
The Body of the Novel. e. Roman-Dit by Daniel Danis
In this article, the author starts from Mikhail Bakhtin’s famous statement that other literary genres are contaminated by the novel to focus on the novelization of the dramatic text. Analysis reveals the composite character of the narrative material with its use of epic, tale and chanson de geste, but especially with the contemporary resurgence of Menippean satire and the serio-comic. The author then examines the hybridization of orality and literariness in the writing, but also of tones—sometimes trivial, sometimes solemn—and materials, including those taken from dreams or the visual arts. This aesthetics of mixing is the formal orientation given by Danis to the story of a culturally and ethnically mixed people whose wanderings, in point of fact, reflect the search for another location in which to speak of the existing world.

Camus, 2014, PDF ###

HEMMERLÉ, Marie-Aude, « Figures du double dans e de Daniel Danis », L’Annuaire théâtral : revue québécoise d’études théâtrales, n° 45 (printemps 2009), p. 175-187. +++ Article de revue

### Résumé
Le double est un motif récurrent dans la dramaturgie québécoise des quarante dernières années. Il apparaît de différentes façons : la démultiplication des lieux, des personnages et des intrigues, la choralité, le dédoublement d’un personnage ou d’une situation, la gémellité, le théâtre dans le théâtre, l’hybridité des genres théâtraux et romanesques. Il est présent à tous les niveaux de lecture, qu’il s’agisse du fond ou de la forme. Je propose de discuter et d’analyser ce postulat en m’appuyant sur e de Daniel Danis. Cette pièce reprend ce motif tout en le renouvelant de manière originale et singulière. Pour étayer mon analyse, je m’appuierai sur l’étude de la structure de la pièce, l’entrelacement générique, et interrogerai en particulier le personnage de J’il.

Abstract
The pattern of doubling has been recurrent with Québec playwrights for the last forty years. It presents itself in various ways, from doubling places, characters, plots, or “choralité”, duplication of a character or situation, twins, theatre in the theatre, as well as hybrid “genres” and theatrical fiction. It is represented at all levels, in either form or content. I propose to discuss and analyse this pattern in Daniel Danis’ e. This play borrows from this theme while renewing it in an original and peculiar way. I will analyse the play’s structure, its intertwining genres and will question more specifically the character of J’il.

Hemmerlé, 2009, PDF ###



e [un roman dit] (oeuvre)
Titree [un roman dit]
AuteurDaniel Danis
Parution2005
Trie [un roman dit]
Afficheroui

Outils de la page

complaint