Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Écrire la vie

Annie Ernaux - Paris, Gallimard (collection Quarto), 2011, 1088 p.

Ce recueil contient les oeuvres Les armoires vides, La honte, L’événement, La femme gelée, La place, Journal du dehors, Une femme, Je ne suis pas sortie de ma nuit, Passion simple, Se perdre, L’occupation et Les années.

« Écrire la vie. Non pas ma vie, ni sa vie, ni même une vie. La vie, avec ses contenus qui sont les mêmes pour tous mais que l’on éprouve de façon individuelle : le corps, l’éducation, l’appartenance et la condition sexuelles, la trajectoire sociale, l’existence des autres, la maladie, le deuil. Je n’ai pas cherché à m’écrire, à faire œuvre de ma vie : je me suis servie d’elle, des événements, généralement ordinaires, qui l’ont traversée, des situations et des sentiments qu’il m’a été donné de connaître, comme d’une matière à explorer pour saisir et mettre au jour quelque chose de l’ordre d’une vérité sensible. » (Quatrième de couverture)

Documentation critique

BACHOLLE, Michèle, « ph-auto.bio.graphie: Écrire la vie par des photos (Annie Ernaux) », dans Women in french studies, vol. 21 (2013), p. 79-93. +++ Article de revue

### « Cet article examine comment le “photojournal”, qu’Annie Ernaux a choisi de faire figurer en tête de son recueil Écrire la vie (2011), a complexifié l’usage de la photo que l’écrivaine a fait dans son œuvre. Un dialogue s’établit en effet entre ces photos (visuelles) et les photos en prose déjà “connotées” – pour reprendre le terme de Barthes – dans d’autres textes. Avec le photojournal, Ernaux élargit son écriture autobiographique et représente le “Temps écrasé” barthésien. Puisqu’elle considère cette entreprise “phototextuelle” comme “[u]ne façon d’ouvrir un espace autobiographique différent” (Écrire, p. 8), nous offrons, pour la qualifier, le terme de ph-auto-bio-graphie pour lequel nous proposons en outre un pacte de lecture. Si photographie et autobiographie se marient ici comme dans la “photobiographie” de Gilles Mora, la ph-auto-biographie diffère de celle-ci dans la mesure où la pratique ernalienne a une visée et une portée universelles. Il s’agit bien par les photos d’écrire la vie, et non juste sa vie. » (résumé joint à l’article) ###



Écrire la vie (oeuvre)
TitreÉcrire la vie
AuteurAnnie Ernaux
Parution2011
Afficheroui

Outils de la page

complaint