Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Errances

Sergio Kokis - Montréal, XYZ (Romanichels), 1996, 486 pages.

errances.jpg On assiste dans ce roman à une remémoration d’une longue dérive à travers l’Europe et le Brésil.

« Une fois que le consul brésilien eut annoncé la nouvelle de l’amnistie, son visage resta figé en un sourire béat, les yeux grands ouverts, à contempler l’effet de ses paroles sur les autres invités. Comme la réaction se faisait attendre car la plupart ne savaient rien ou se fichaient de ce pays latino-américain éloigné, il se mit à expliquer que oui, le gouvernement avait bel et bien changé, que les militaires retournaient dans leurs casernes, que des élections libres allaient avoir lieu, que le passé était pour ainsi dire complètement oublié. »

(Incipit, Montréal, XYZ, 1996, p. 13)

Documentation critique

LABRECQUE, Diane, « Dany Laferrière et Sergio Kokis : la redécouverte de l’Amérique », mémoire de maîtrise, département d’études littéraires, Université du Québec à Montréal, 2001, 100 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé:

« Le mythe américain est fantastique machine à faire rêver, autant aujourd’hui qu’au moment de sa création, au début de la colonisation américaine. Ce mythe a été étudié, observé, décortiqué. Il est une expression, une vision, une façon d’être en Amérique.

Cependant, le mythe ne constitue pas la seule façon d’être en Amérique. D’autres visions de ce continent fusent d’un peu partout. Les deux auteurs étudiés dans ce mémoire, Sergio Kokis et Dany Laferrière, proposent leur vision toute personnelle de l’Amérique, souvent bien différente du mythe.

Ce travail tente d’exposer comment cette façon différente de voir l’Amérique permet aux personnages principaux des oeuvres à l’étude, Boris et Vieux, de se libérer de leur complexe d’Oedipe et de s’accomplir en tant qu’être humain. Par le biais de différents travaux de psychanalyse, l’auteur veut démontrer que le mythe américain est un système de valeurs qui maintient les gens dans un état de non-résolution de leur complexe d’Oedipe. Cependant, les personnages principaux des oeuvres du corpus développent leur propre système de valeurs, la position créatrice, qui leur permet de s’explorer en tant qu’individu et de développer leur propre personnalité. La création est un moyen, pour Boris et Vieux, de se découvrir individuellement alors que le mythe tend à un nivelage des différences.

En revanche, bien que les deux systèmes de valeurs soient diamétralement opposés, les théories psychanalytiques viennent démontrer que les mêmes motivations humaines de base provoquent la création de ces deux systèmes.

Bref, pour s’accomplir individuellement, Boris et Vieux, devront renoncer au fantasme collectif qu’est le mythe américain et affronter seuls le monde. Cette libération du mythe leur demandera pourtant un effort immense. Ce qui fait que même s’ils y renoncent, le mythe américain conserve une envergure importante dans ces oeuvres et continuent d’exercer sa fascination sur Boris et Vieux.

###

SADKOWSKI, Piotr, « La réécriture du mythe d’Ulysse dans le roman migrant Errances de Sergio Kokis », Romanica Silesiana, n° 2 (2007), p. 59-69. +++ Article de revue

### Résumé:

« The article focuses on the analysis of Sergio Kokis’ novel Errances as an example of contemporary transvalorization of the myth of Odysseus. Kokis’ novel is treated as a “récit odysséen” (an “Odyssean narrative”), i.e. a type of fiction characterized by the theme of an exile’s return to the native land and the exploration of the protagonist’s narrative identity by means of metafictional devices. In the process of rewriting the Homeric epic and 20th century versions of the myth of Odysseus (Nikos Kazantzakis’ The Odyssey: A Modern Sequel and Joseph Conrad’s novels), Sergio Kokis deconstructs the concept of the return to the native land defined in terms of territory and ethnicity. What emerges from the novel, is a concept of the ethos of the eternal wanderer based on the shattering of the illusion of collective belonging as the source of identity. »

###

SASU, Voichita-Maria, « Sergio Kokis, “citoyen du monde” », dans Trans: Internet-Zeitschrift für Kulturwissenschaften, n˚ 15 (novembre 2003), section 5.11. +++ Article de revue

###

SASU, 2003, HTML

###

FIGUEIREDO, Eurídice, « Répéter les clichés? Représentations d’Haïti et du Brésil dans la littérature migrante du Québec », dans Kathleen Gyssels, Isabel Hoving et Maggie Ann Bowers (dir.), Convergences and Interferences : Newness in Intercultural Practices/Écritures d’une nouvelle ère/aire, Amsterdam, Rodopi (Thamyris/Intersecting : Place, Sex and Race), vol.8, 2001, p.223-234. +++ Chapitre de collectif



Errances (oeuvre)
TitreErrances
AuteurSergio Kokis
Parution1996
TriErrances
Afficheroui

Outils de la page

complaint