Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Ex libris. Nerval, Corbière, Rimbaud, Mallarmé, Segalen

Gérard Macé, Ex libris. Nerval, Corbière, Rimbaud, Mallarmé, Segalen, Paris, Gallimard, 1980, 176 p.

« Gérard Macé n’est pas un lecteur comme les autres : il lit par-dessus l’épaule des poètes, et derrière les feuillets du livre, ou dans ses marges, il cherche un chiffre caché, le blason secret ou le «spectre» de ceux qu’il étudie, en ne perdant jamais de vue le point de fuite de leurs œuvres (silence, musique, folie, suicide, Harar ou Chine…), ni les rigueurs d’une forme qu’ils ont été contraints d’inventer.
Le paragraphe qui ouvre le livre semble contenir en lui tous les motifs qui seront développés non seulement dans le premier essai (sur Nerval), mais encore dans les quatre suivants : l’homme gauche, le biographe qui s’ignore, l’autre en soi ou le sosie se retrouvent dans l’évocation de Corbière, de Rimbaud, de Mallarmé, de Segalen. Car leur vie (dans les traces écrites qu’ils nous en laissent) ou leur façon de mourir changent après-coup le sens de leurs écrits, comme le fait notre lecture elle-même. C’est que le poète anticipe sur sa propre fin, “prépare la place où viendra s’installer le lecteur”. »
(Quatrième de couverture)

Documentation critique

DEMANZE, Laurent, « Les possédés et les dépossédés », Études françaises, vol. 45, n° 3 (2009), p. 11-23. +++ Article de revue

### Résumé
Sociologues et historiens de la famille décrivent la modernité comme la perte des communautés traditionnelles qui soudaient l’un à l’autre l’héritier et ses ancêtres. Pour s’inventer librement, l’individu moderne rompt les entraves du passé, mais cette libération est aussi vécue chez les écrivains contemporains avec culpabilité. Afin d’y remédier, ils font une place à la fois inquiétante et fondatrice aux spectres et aux revenants de la généalogie, qui étayent et disloquent la parole de l’héritier. C’est ainsi que Sylvie Germain et Jean Rouaud, Gérard Macé, Pierre Michon et Pierre Bergounioux sont des écrivains hantés. Ce sont autant d’héritiers dont les gestes reconduisent des vies antérieures, et dont les mots sont comme magnétisés par les parlures ou les inflexions des parents. Ces héritiers sont donc en quelque sorte à la fois dépossédés d’un passé familial qui n’est pour eux que ruines et deuil et possédés par ces êtres absents qui obsèdent leur conscience et parasitent leur parole. L’héritier est alors déchiré par la mélancolie, au point de se faire tombeau de ses ascendants. À travers la thématique spectrale, la littérature contemporaine analyse toute la situation ambivalente de l’individu contemporain, à la fois orphelin et parricide d’un passé familial, et les secousses inconscientes et linguistiques de cette perte.

Demanze, 2009, PDF ###



Ex libris. Nerval, Corbière, Rimbaud, Mallarmé, Segalen (oeuvre)
TitreEx libris. Nerval, Corbière, Rimbaud, Mallarmé, Segalen
AuteurGérard Macé
Parution1980
TriEx libris. Nerval, Corbière, Rimbaud, Mallarmé, Segalen
Afficheroui

Outils de la page

complaint