Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Federico Sánchez se despide de ustedes [Federico Sánchez vous salue bien]

Jorge Semprún - Barcelone, Tusquets Editores (Colección andanzas), 1992, 320 p.

Federico Sánchez vous salue bien, trad. de l’espagnol par Jorge Semprún, Paris, Grasset, 1993, 336 p.

« Militant communiste dans sa jeunesse, puis anti-stalinien, puis “euro-communiste”, puis ministre social-démocrate, dans le premier gouvernement Felipe Gonzalez, il a traversé toutes les sensibilités progressistes de l’Espagne d’hier et d’aujourd’hui. C’est de cette expérience, enrichie par l’usure quotidienne du pouvoir qu’il a entrepris de parler, dans ce nouveau livre sur le pouvoir, ses enjeux, ses déceptions. Il pose cependant le regard du romancier qu’il n’a cessé d’être. Le pouvoir comme spectacle ? Le pouvoir comme passion ? Le pouvoir comme folie ? Tel est, au fond, le prétexte d’une méditation qui se soutient, ici, de portraits où l’on rencontre aussi bien le roi d’Espagne, Yves Montand, Felipe Gonzalez, Santiago Carrille, Vélasquez et Picasso. » (Présentation des Éditions Grasset)

Documentation critique

PRADERA, Francisco Javier, « Jorge Semprún and His Heteronym Federico Sánchez », dans Ofelia FERRÁN et Gina HERRMANN (dir.), A Critical Companion to Jorge Semprún : Buchenwald, Before and After, New York, Palgrave Macmillan (Studies in European Culture and History), 2014, p. 53-69. +++ Chapitre de collectif

TANQUEIRO, Helena et Patrícia LÓPEZ LÓPEZ-GAY, « Censorship and the Self-Translator », dans Teresa SERUYA et Maria Lin MONIZ (dir.), Translation and Censorship in Different Times and Landscapes, Newcastle upon Tyne, Cambridge Scholars, 2008, p. 174-183. +++ Chapitre de collectif

HUDDE, Hinrich, « Blicke auf Las meninas : Velázquez bei Tabucchi (Il gioco del rovescio) und Semprún (Federico Sánchez se despide de ustedes) », Romanistische Zeitschrift für Literaturgeschichte/Cahiers d’Histoire des Littératures Romanes, vol. 22, no 1-2 (1998), p. 179-204. +++ Article de revue

MOLINA ROMERO, Carmen, « Double langue et création littéraire », Imaginaire & Inconscient, no 14 (2004), p. 189-204. +++ Article de revue

### Résumé

À la suite du fait migratoire provoqué par la guerre civile en Espagne, des auteurs espagnols se sont installés en France et ont adopté comme langue d’écriture le français : Jorge Semprún, Agustin Gomez-Arcos, Michel del Castillo, Rodrigo de Zayas et Adélaïde Blasquez appartiennent à cette catégorie d’écrivains bilingues. Nous cherchons à démêler la relation qu’entretiennent la langue maternelle et l’autre langue qu’ils ont choisie volontairement, et comment cela façonne leurs discours narratifs. La place et l’influence que la langue maternelle et la culture espagnole exercent sur la langue d’écriture et sur leurs univers de fiction; les problèmes d’identité qu’elle produit chez l’écrivain bilingue, « schizophrène » et « sans racines ». Nous nous pencherons sur le cas de Michel del Castillo pour qui le conflit linguistique se double d’une quête identitaire spécialement intense et dangereuse, sans oublier de souligner des points en commun ou des différences avec le groupe d’auteurs que nous avons formé.

CAPDEVIELLE-HOUNIEU, Valérie, « L’autotraducteur : passeur de mots, passeur de culture. Étude d’un essai de Jorge Semprún », dans Stephanie SCHWERTER et Jennifer K. DICK (dir.), Traduire : transmettre ou trahir? Réflexions sur la traduction en sciences humaines, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme (Colloquium), 2013, p. 235-247. +++ Chapitre de collectif

SEMILLA DURÁN, María Angélica, « Chapitre II. Le retour de Federico Sánchez : Federico Sánchez vous salue bien », Le masque et le masqué : Jorge Semprún et les abîmes de la mémoire, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail (Hespérides), 2005, p. 57-90. +++ Monographie

CÉSPEDES GALLEGO, Jaime, « Federico Sánchez se despide de ustedes (1993) », La obra de Jorge Semprún : Claves de interpretación. Vol. 1 : Autobiografía y novela, Berne, Peter Lang (Perspectivas hispánicas), 2012, p. 141-150. +++ Monographie

CANAL, Jordi, « La verdad de las mentiras, las mentiras de la verdad : Jorge Semprún, Federico Sánchez y el comunismo », dans Xavier PLA (dir.), Jorge Semprún o las espirales de la memoria, Kassel, Reichenberger (Problemata literaria), 2010, p. 53-83. +++ Chapitre de collectif



Federico Sánchez se despide de ustedes [Federico Sánchez vous salue bien] (oeuvre)
TitreFederico Sánchez se despide de ustedes [Federico Sánchez vous salue bien]
AuteurJorge Semprún
Parution1992
TriFederico Sánchez se despide de ustedes [Federico Sánchez vous salue bien]
Afficheroui

Outils de la page

complaint