Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Gaétan Soucy - ensemble de l'oeuvre

Documentation critique

ROUX, Laurent, « Langue brûlée entre feu et glace », dans La Femelle du Requin, n° 17 (hiver 2002), p. 60-63. +++ Article de revue

###« Double inconstance ? Confusion des sentiments ? Non. S’il fallait définir l’œuvre de Gaétan Soucy, nous dirions “confusion du double” : mémoire de glace pour présent en flammes, gémellité tronquée, genre des mots et des êtres aux frontières abolies, statut du narrateur aux sables mouvants, révélations sordides comme coup de poing, tour de rein… Au lecteur de se laisser dérouter, fil d’Ariane au pied, le long de ces récits parfaitement ciselés, unis par certains thèmes qui, cependant, n’empêchent pas Gaétan Soucy de se renouveler d’un texte à un autre et de ne jamais écrire le même livre. » (Extrait de l’introduction)

###

Dossier « Gaétan Soucy », dans La Femelle du Requin, n° 17 (hiver 2002), p. 42-71. +++ Dossier de revue

### Sommaire du dossier « Gaétan Soucy » :

  • « Entre cartoon et poésie », entretien avec Gaétan Soucy, propos recueillis par Sébastien Omont, Laurent Roux et Marie Clément (p. 42-55).
  • « La petite marchande de chapelets », inédit de Gaétan Soucy (p. 56-59).
  • « Langue brûlée entre feu et glace », Laurent Roux (p. 60-63). *
  • « La relecture du mensonge », Sébastien Omont (p. 64-65). *
  • « L’Acquittement de Gaétan Soucy », Marie Clément (p. 66-70). *
  • « Un monde en allumettes », Jean-Luc Bertini (p. 71).

* Références disponibles sur auteurs.contemporain.info ###

XANTHOS, Nicolas, « Les retours de Saint-Aldor : réflexions sur la transfictionnalité des lieux chez Gaétan Soucy », dans René AUDET et Richard SAINT-GELAIS (dir.), La fiction, suites et variations, Québec / Rennes, Nota bene / Presses universitaires de Rennes, 2007, p. 231-247. +++ Chapitre de collectif

###« Il s’agira de voir comment l’oeuvre romanesque de Soucy intègre la transfictionnalité à sa propre économie, comment elle la rend productive et signifiante au sein de l’imaginaire spécifique qu’elle déploie. On verra comment la pratique transfictionnelle de Soucy s’inscrit dans sa poétique, comment elle se fait l’une des rêveries de cette oeuvre sur ses formes et sur son origine. On le voit, c’est ici suggérer une autre voie pour la réflexion transfictionnelle : saisir un usage particulier de la transfictionnalité [en l’occurrence, la transfictionnalité des lieux, et non des personnages], chez un auteur donné. La transfictionnalité, donc, comme pratique susceptible d’être intégrée à une poétique dont elle devient le signe et qui, tout à la fois, l’explore, la configure en fonction d’enjeux qui lui sont propres, en en proposant par le fait même une image, en la réfléchissant.» (Extrait de l’introduction, p. 233-234) ###

XANTHOS, Nicolas, « Fiction du contemporain : d’une structure énigmatique et de sa pensée du temps », dans Marie-Christine WEIDMANN-KOOP (dir.), Le Québec à l’aube du nouveau millénaire : entre tradition et modernité, Québec, Presses de l’Université Laval, 2008, p. 325-334. +++ Chapitre de collectif

###« Dans plusieurs romans ou films québécois du début des années 1990 jusqu’à aujourd’hui, on peut retrouver, insistante, presque obsédante, la structure narrative particulière de l’énigme. Le présent article interroge cette présence de l’énigme à la lumière d’une pensée du temps, d’un régime d’historicité. Car c’est bien une construction, une fiction du contemporain qu’elle impose : le temps présent n’y vaut que pour permettre au passé de ressurgir. Ces romans ou films sont sans avenir : semble s’y marquer avec insistance le poids inhibant d’un passé qui, quand bien même on le voudrait à jamais derrière soi, continue de hanter, et même d’organiser en creux, un aujourd’hui qui ne peut ouvrir sur rien. Ces oeuvres travaillées par l’énigme semblent ainsi proposer du présent québécois l’image complexe et troublante d’un temps cherchant à nier un passé omniprésent qui le prive du même souffle de la moindre perspective d’avenir. Ce no future actuel ne s’ancre pas dans un nihilisme anarchiste, mais découle, comme son effet pervers, de la volonté aveuglée de marquer une rupture là où pourtant une permanence ne cesse de se dire. » (Extrait, p. 325) ###



Gaétan Soucy - ensemble de l'oeuvre (oeuvre)
TitreGaétan Soucy - ensemble de l'oeuvre
AuteurGaétan Soucy
Parution9999
TriGaétan Soucy - ensemble de l'oeuvre
Afficheroui

Outils de la page

complaint