Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Histoire d'Omaya

Nancy Huston, Histoire d’Omaya, Paris, Seuil, 1985.

« Ce livre a pour point de départ un événement réel qui, dans la réalité, a été traité comme une fiction, ou plutôt comme une affabulation. Dans un texte kaléidoscopique, Nancy Huston, tente de dire l’indicible : l’humiliation, la douleur d’une femme bafouée, l’entourage qui se dérobe, la plainte qui n’est pas entendue… Elle parvient, en séquences brèves et violentes comme des éclats de verre, à rendre justice, à dessiner les contours de la douleur, et à brosser le portrait magnifique d’une femme étrange et meurtrie. »
(Quatrième de couverture, coll. Babel, 1998)

Documentation critique

GABOURY-DIALLO, Lise, « Stratégies de composition dans Les variations Goldberg et Histoire d’Omaya », Cahiers franco-canadiens de l’Ouest, vol. 19, n° 1 (2007), p. 27-53. +++ Article de revue

### Résumé
Nous allons étudier deux romans de Nancy Huston : Les variations Goldberg et Histoire d’Omaya en comparant les stratégies de composition mises en oeuvre dans le premier, dont le texte rigide et rigoureusement tissé « très serré » semble s’opposer au second avec sa structure fragmentée. Nous tenterons de dégager les similitudes et les différences entre ces deux oeuvres, tout en étudiant comment l’histoire fictionnelle se déploie chez cette auteure, plutôt qu’elle ne se déroule. Quelles sont quelques-unes des méthodes innovatrices que l’auteure emploie? Et ces stratégies de composition réussissent-elles à solliciter et à maintenir l’intérêt du lecteur qui doit accepter de jouer un rôle actif pour (re)construire et (re)créer ces fictions de Nancy Huston?

Abstract
We will examine two novels by Nancy Huston – Les variations Goldberg and Histoire d’Omaya – comparing composition strategies used in the former, characterized by rigid, tighly woven prose, with the seemingly contrasting fragmented structures of the latter. We will attempt to bring out the similarities and differences between these two works while examining how, in this author’s work, the fictional tale spreads forth in the telling, as opposed to being told in linear fashion. We will then examine some of the innovative methods that the writer uses, while seeking to determine whether these composition strategies are successful in eliciting and maintening the interest of readers who are thus called upon to play an active role in (re)constructing and (re)creating these tales by Nancy Huston.

Gaboury-Diallo, 2007, PDF ###

ROBSON, Kathryn, « Speaking as a Hysteric: Rape in Nancy Huston’s Histoire d’Omaya », Modern Language Review, vol. 106, n° 1 (janvier 2011), p. 99-114. +++ Article de revue

### Abstract
This article explores how rape can be narrated in the first person through analysis of contemporary feminist theories of rape and Nancy Huston’s Histoire d’Omaya, a fictional rape testimony. Drawing on psychoanalytic models of hysteria, I argue that recounting rape means speaking as a hysteric, that is, performing or miming rather than narrating as such. These strategies of imitation, mimicry, and ventriloquism as modes of performance that both emphasize and displace focus from the violated female body offer productive ways of approaching the question of how a story of rape might be told in the first person.

Robson, 2011, PDF ###

ROBSON, Kathryn, « From Beneath the Skin: Rape and Testimony in Nancy Huston’s Histoire d’Omaya (1985) », dans Isabelle MCNEILL et Bradley STEPHENS (dir.), Transmissions: Essays in French Literature, Thought and Cinema, Berne, Peter Lang, 2007, p. 113-127. +++ Chapitre de collectif

PATENAUDE, Julie, « Le modelage du corps et de l’esprit féminins dans Histoire d’Omaya (1985) de Nancy Huston : une critique des représentations de genre », mémoire de maîtrise, département d’études littéraires, Université du Québec à Montréal, 2006, 147 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé
Dans les sociétés occidentales, malgré le progrès significatif des droits des femmes, les représentations culturelles demeurent, encore aujourd’hui, très souvent misogynes. Cette phallocratie symbolique est particulièrement apparente dans la pornographie et dans la littérature érotique, mais elle se manifeste également dans les médias de masse, où son danger potentiel est décuplé par la multiplication exponentielle des moyens de diffusion, caractéristique de l’époque postmoderne. Nancy Huston fait partie de ces auteures féministes qui, tant par la théorie que par la fiction, cherchent à mettre en évidence la violence de ces images ainsi que leurs conséquences dans la vie des femmes. Par le biais d’une parodie du roman pornographique Histoire d’O, de Pauline Réage, elle s’en prend à la soumission sexuelle des femmes et surtout, à la prégnance de cette représentation dans l’imaginaire collectif. Notre mémoire aborde la manifestation de cette critique dans son roman Histoire d’Omaya, qui, contrairement au roman de Réage, dépeint une femme qui refuse la violence qui lui est imposée. Une étude de l’image traditionnelle de la femme dans la pornographie et la littérature érotique est proposée et, à l’aide de théories féministes postmodernes sur la parodie, les différentes marques de la critique d’Histore d’O sont analysées. Parmi ces marques, l’omniprésence du regard masculin est davantage développée, puisque celui-ci représente un élément central du roman de Huston. Ce regard participe non seulement à la réification de la protagoniste mais constitue également un prélude au viol. Enfin, une analyse de la polyphonie constituante du roman est présentée, de manière à mieux comprendre l’aspect contestataire que revêt cette forme narrative erratique et hérétique.

Patenaude, 2006, PDF ###



Histoire d'Omaya (oeuvre)
TitreHistoire d'Omaya
AuteurNancy Huston
Parution1985
Afficheroui

Outils de la page

complaint