Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


L'autofictif

l_autofictif.jpg Éric Chevillard, L’autofictif, Talence, Éditions de l’Arbre vengeur, 2009, 256 p.

« En septembre 2007, sans autre intention que de me distraire d’un roman en cours d’écriture, j’ai ouvert un blog, quel vilain mot, j’ai donc ouvert un vilain blog et je lui ai donné un vilain titre, plutôt par dérision envers le genre complaisant de l’autofiction qui excite depuis longtemps ma mauvaise ironie. Rapidement j’ai pris goût, et même un goût extrême, à cet exercice quotidien d’intervention dans le deuxième monde que constitue aujourd’hui Internet et à ces petites écritures absolument libres de toute injonction. Mon identité de diariste est ici fluctuante, trompeuse, protéiforme. Je me considère à mon tour comme un personnage, je bascule entièrement dans mes univers de fiction où se rencontre aussi, non moins chimérique, le réel. Je ne m’y interdis rien, c’est le principe, ni la sincérité ni la mauvaise foi, ni même à l’occasion l’assassinat. Ces pages pourront être lues ainsi comme la chronique nerveuse ou énervée d’une vie dans la tension particulière de chaque jour. »
Éric Chevillard

Documentation critique

FARIA, Dominique, « Lire un blog : L’autofictif d’Éric Chevillard », Carnets. Revista electronica de estudos franceses, numéro spécial (automne-hiver 2009), p. 173-181. +++ Article de revue

###Résumé
Éric Chevillard est un écrivain qui publie depuis une vingtaine d’années aux Éditions de Minuit et qui tient un blog, L’autofictif, depuis septembre 2007. La publication de la première année du blog étant prévue pour janvier 2009, nous nous proposons de nous interroger sur les différences entre ces deux versions du même travail et d’essayer d’identifier les conséquences qu’elles peuvent avoir sur le processus de lecture et le plaisir que celle-ci procure au lecteur. Cela nous permettra de conclure que, bien que le contenu soit le même, le genre de lecture qui en est fait dans chacun des supports, ainsi que le plaisir qui s’en dégage sont différents.

Abstract
Eric Chevillard is a writer who has published for the last twenty years at Les Editions de Minuit and who keeps a blog, L’autofictif, since Septembre 2007. The first year of the blog is going to be published in January 2009. We aim at grasping the differences between these two versions of the same work as well as the consequences they have been on the process of reading and the pleasure that comes from it. This will allow us to see that, although their content is the same, each of these versions calls for a different kind of reading and produces different sorts of pleasure.
Note : Le blog de Chevillard, L’autofictif, est en ligne ici.

Faria, 2009, PDF ###

THÉRENTY, Marie-Ève, « L’effet-blog en littérature. Sur L’autofictif d’Éric Chevillard et Tumulte de François Bon », Itinéraires LTC (Littérature, Textes, Cultures), n° 2 (juin 2010), p. 53-63. +++ Article de revue

###Abstract
This article deals with the “blog effect” in literature, from Chevillard’s L’autofictif and Bon’s Tumulte. What does remain of the initial blog, beyond the subjectives way of writing, when the texts are published ? Chevillard activates in the blog its characteristic as a media (fragmentation, everyday life, irony) and doing so, he is not unlike writers journalistes as Allais or Fénéon. Bon activates the support effect in all its potentialities. For both of them, a large part of the literaricy is located in what exceeds the blog especially in the project of transfer from a blog to book.
L’article, en dépit du résumé en anglais, est rédigé en français.###

RUIZ, Ugo, « Ethos et blog d’écrivain : le cas de L’Autofictif d’Éric Chevillard », COnTEXTES : Revue de Sociologie de la Littérature, n° 13 (2013). +++ Article de revue

### Résumé
Cet article examine les spécificités de la construction en ligne de l’image de soi d’un auteur, à travers l’étude du blog L’Autofictif d’Éric Chevillard. Par le recours à un blog, l’écrivain n’investit pas un « genre », tel qu’il est conçu dans le régime de l’imprimé, mais un moule formel dans lequel la notion de texte se voit précisément problématisée. L’écriture numérique affecte aussi le statut de l’auteur, dans la mesure où celui-ci est amené à communiquer directement avec les lecteurs et à construire lui-même le cadre de sa légitimité. À partir de notions issues de l’analyse de discours (Maingueneau, Amossy), il est montré comment Chevillard tire profit du statut d’écrivain qu’il a acquis dans le circuit éditorial pour construire une légitimité propre à travers son blog. Par le recours à l’ironie, le développement d’un métadiscours, des déclarations d’amitié et des prises de positions critiques, Chevillard propose une définition de l’écrivain véritable et de la « bonne littérature ». Parallèlement, le statut d’auteur de Chevillard confère à son blog une dimension littéraire, dont ne peuvent se prévaloir les blogs d’auteurs anonymes, sans image d’auteur établie par des tiers.

Ruiz, 2013, HTML ###

KOULECHOVA, Ekaterina, « Le blog, une nouvelle plume », Contemporary French and Francophone Studies, vol. 15, n° 5 (décembre 2011), p. 553-562. +++ Article de revue

### Résumé
This article focuses on modern French writers’ web-blogs, a recent literary phenomenon which is now becoming a sort of cliché. However, it also marks a new literary trend, one which raises many questions and uncertainties regarding authorial presence in French literature. Our objective is to draw attention to this unique area of contemporary expression. We will explore this new world of writing using concrete examples, paying particular attention to Éric Chevillard—one of the most original French writers of our time—and his brillant web-blog, L’Autofictif. How can we expect this shared virtual space to impact modernity?

Koulechova, 2011, PDF ###

TURIN, Gaspard, « Éric Chevillard : l’autofiction comme expression d’un anti-sujet », dans Joël Zufferey (dir.), L’Autofiction : variations génériques et discursives, Louvain-la-Neuve, Académia/L’Harmattan (Au coeur des textes), 2012. +++ Chapitre de collectif

LAHOUATI, Gérard, L’Autoblographie (Métamorphoses de l’ordinaire dans L’Autofictif d’Éric Chevillard), Méthode !, dossier « L’art de l’ordinaire », n° 21 (2012). +++ Article de revue



L'autofictif (oeuvre)
TitreL'autofictif
AuteurÉric Chevillard
Parution2009
Afficheroui

Outils de la page

complaint