Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


L'écologie du réel

Pierre Nepveu - Montréal, Boréal (Papiers collés), 1988, 243 p.

« Peut-on encore parler de littérature québécoise? Que signifie le nouvel environnement culturel où cette littérature s’élabore, dominé par le cataclysme, le sens de la précarité, et le mélange sans fin des discours et des signes? » (Présentation de l’éditeur)

Documentation critique

BEAUDOIN, Réjean, et Robert MELANÇON, « Chronique d’une mort différée », Liberté, vol. 31, no 3 (juin 1989), p. 138-143. +++ Article de revue

###

###

CLÉMENT, Anne-Marie, Robert DION et Frances FORTIER, « L’architecte du lisible : lecture de L’écologie du réel de Pierre Nepveu », Tangence, no 51 (mai 1996), p. 123-143. +++ Article de revue

###

###

LEWIS, Alfred Daniel, « Pierre Nepveu, Transculturalism and Neo-Quebecois Texts », mémoire de maîtrise, département des lettres et communication, Université de Sherbrooke, 2001, 105 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract

Probably no Quebec critic argues more passionately and convincingly for the transcultural aspects of postmodernism than Pierre Nepveu in L’Écologie du réel : mort et naissance de la littérature québécoise contemporaine (1988). […]

This work relates Nepveu’s theories of postmodernism and transculturalism in Québécois literature to Ying Chen’s L’Ingratitude and Les Lettres chinoises, and Dany Laferrière’s Éroshima and L’Odeur du café, stressing the similarities between néo-québécois (or immigrant) and nouveau québécois (spawned by the Quiet Revolution) works. […]

The four primary texts are explored with respect to (1) the postmodern concepts of the death of history, distinct genres, fixed ideologies, and master narratives, and the themes of catastrophe, alterity, parody and pluralism ; (2) the transcultural realities of deculturalization and reculturalization, or of mutual  contamination ; (3) the themes of exile and la passion de retour ; (4) the New World experience as a voyage into inner space ; and (5) Nepveu’s three major themes found in néo-québécois texts, i.e. : alienation and loss of identity, nostalgia, and continual rebirth.

###

SIMON, Sherry, « Culture and its Values : Critical Revisionism in Quebec in the 1980s », dans Robert LECKER (dir.), Canadian Canons : Essays in Literary Value, Toronto, University of Toronto Press, 1991, p. 167-179. +++ Chapitre de collectif

MAJOR, Robert, « Papiers collés, papiers à lire », Voix et Images, vol. 14, no 3 (printemps 1989), p. 498-503. +++ Article de revue

###

SUHONEN, Katri, « “Partout de la neige entassée, comme du linge à laver ” : la passion de la blancheur dans le roman québécois moderne », Voix et Images, vol. 37, no 2 (hiver 2012), p. 111-123. +++ Article de revue

### Résumé

L’article étudie l’exploitation de l’hiver en tant que rite initiatique dans le roman québécois moderne à l’aide de la lecture du Couteau sur la table de Jacques Godbout et du Jour est noir de Marie-Claire Blais. La saison incarne l’angoisse temporelle qui marque, selon Pierre Nepveu, la littérature québécoise des années 1960. Dans le premier, l’hiver est révélateur d’une crise identitaire culturelle dans une société qui explore un rapport nouveau au temps, au passé comme à l’avenir. Dans le deuxième, l’hiver dévoile la crise psychologique de personnages incapables d’affronter la réalité du quotidien (du présent et de l’avenir). La saison appelle à une forme de communion qui permet de résoudre le dilemme original.

DION, Robert, « La narrativité critique », Études littéraires, vol. 30, no 3 (été 1998), p. 77-90. +++ Article de revue

### Résumé

Cet article veut envisager la narrativité critique du double point de vue de la composante narrative de la critique littéraire et de la dimension critique du récit. Au moyen d’exemples tirés du corpus québécois récent, il s’agit d’établir le rapport entre argumentation et narration dans ces deux types de textes. Devrait ainsi apparaître la tendance actuelle de la critique et du récit à s’hybrider, à se déverser l’un dans l’autre, la critique délaissant une certaine orthodoxie structuraliste pour s’approprier un savoir de fiction, le récit faisant largement accueil au discours de la critique pour ainsi proposer une fiction de savoir.

AUGER, Manon, « Le “contemporain” de la critique : quelques observations à propos d’un récit impossible », Études françaises, vol. 52, no 2 (2016), p. 121-140. +++ Article de revue

### Résumé

À partir d’une réflexion sur le concept de « contemporain », vu à la fois comme temps présent mais aussi comme période littéraire, je propose dans cet article une lecture métacritique, à la fois méthodologique et exploratoire, du discours critique qui se consacre à la production littéraire québécoise actuelle. Il s’agit, plus précisément, de présenter quelques pistes et quelques hypothèses sur l’état présent de la littérature québécoise contemporaine, non pas tant à partir des propos que la critique, au sens large, tient sur elle, mais bien plutôt en cernant comment, par une méthodologie et une rhétorique propres, les critiques construisent un discours sur la littérature contemporaine susceptible d’en déterminer la réception. C’est ainsi une forme de portrait « réfléchi » de la littérature actuelle qui permettra de mettre en lumière certains topoï du discours critique, tout autant que les enjeux complexes de la mise en récit du contemporain (questions d’histoire littéraire, bornes temporelles, influences critiques, etc.).

NARDOUT-LAFARGE, Élisabeth, « Voix de femmes », dans Marie-Andrée BEAUDET et Karim LAROSE (dir.), Le marcheur des Amériques. Mélanges offerts à Pierre Nepveu, Montréal, Département des littératures de langue française de l’Université de Montréal (Paragraphes), 2010, p. 145-157. +++ Chapitre de collectif



L'écologie du réel (oeuvre)
TitreL'écologie du réel
AuteurPierre Nepveu
Parution1988
Tridu réel
Afficheroui

Outils de la page

complaint