Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


L'embardée

Jean-Paul Goux, L’embardée. Les Quartiers d’hiver I, Paris, Actes Sud, 2005, 192 p.

« Dans une correspondance adressée à deux de ses amis, le narrateur de L’Embardée cherche à comprendre l’origine et la nature de ce qu’il perçoit et vit comme un désastre : la liquidation, par ses parents, de l’appartement extraordinaire aménagé par son arrière-grand-père dans l’un des nombreux immeubles jadis construits par lui dans la capitale, et qu’il a lui-même fréquenté enfant lorsque ses grands-parents l’occupaient, et plus tard, à vingt ans, durant tout un mois d’hiver… Pour ce descendant d’une lignée d’architectes, architecte lui-même, la perfection n’a jamais eu d’autre visage que celui de ces rêves de pierre que s’employèrent jadis à matérialiser des hommes alors soucieux de “faire don” de la ville à ceux qui l’habitaient. Tout en réactivant de pénibles épisodes du roman familial, la découverte du destin réservé à un lieu très aimé vient rappeler au narrateur les saccages architecturaux commis par son père, dans la ville d’après-guerre, au nom de principes techniques et économiques dont la mise en vente et le démembrement de l’appartement ne représentent que le plus cruel, car le plus intime, avatar.
Dans son exploration de la face cachée, et souvent douloureuse, de toute filiation, L’Embardée conjugue désarroi et révolte, au fil d’une prose implacable et ardente dont la phrase déploie toutes ses magies, comme pour exorciser, s’il se peut, les pouvoirs que la mort s’arroge, de leur vivant, sur les menées et les désirs des hommes. »
(Quatrième de couverture)

Documentation critique

BERNARD-RABADI, Isabelle, « Des liens et des lieux de mémoire dans la littérature française contemporaine : L’Occupation des sols de Jean Echenoz et L’Embardée ou Les Quartiers d’hiver de Jean-Paul Goux », Thélème: Revista Complutense de Estudios Franceses, n° 26 (2011), p. 39-54. +++ Article de revue

### Résumé
L’interrogation ancestrale sur la spatio-temporalité littéraire se place aujourd’hui à la lisière de réflexions anthropologiques ; c’est ce que montrera notre approche des liens et des lieux dans deux œuvres contemporaines : un court récit d’Echenoz, L’Occupation des sols (1988), et un roman de Goux (2005) intitulé L’Embardée ou Les Quartiers d’hiver. Selon une perspective tripartite, nous montrerons la nécessaire préservation pour les fils de liens fondateurs avec leurs ascendants, sous la forme de lieux de mémoire ; nous verrons ensuite que le goût des personnages pour le bâti exprime le rapport entre territoire et affectivité ; enfin, nous nous attacherons à l’appréhension de la cité mythique, historique, fantasmatique et insaisissable, le palimpseste toujours renouvelé, la ville romanesque par excellence qu’est Paris.

Bernard-Rabadi, 2011, PDF ###



L'embardée (oeuvre)
TitreL'embardée
AuteurJean-Paul Goux
Parution2005
Afficheroui

Outils de la page

complaint