Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


L'empreinte à Crusoé

Patrick Chamoiseau, L’empreinte à Crusoé, Paris, Gallimard (Blanche), 2012, 272 p.

« Robinson Crusoé vient de passer vingt ans de solitude dans son île déserte. Il a dû reconstruire son équilibre. C’est avec fierté – celle d’avoir soumis l’île à sa domination – qu’il entame ce matin-là une promenade rituelle sur la plage où il avait mystérieusement échoué il y a tant d’années.
C’est alors qu’il découvre l’inconcevable : dans le sable, une empreinte. Celle d’un homme.
Passé l’affolement, puis la posture agressive et guerrière, le solitaire s’élance à la recherche de cet Autre qui lui apporte ce dont il avait oublié l’existence : l’idée même de l’humain. Commence alors une étrange aventure qui le précipite en présence de lui-même et d’une île inconnue jusqu’alors.
Celui qui avait réussi à survivre sans civilisation, sans culture, sans autrui, doit maintenat affronter ce qu’il n’aurait pu imaginer ailleurs qu’ici : la relation à l’impensable. »
(Quatrième de couverture)

Documentation critique

CONSTANT, Isabelle, Le Robinson antillais : de Daniel Defoe à Patrick Chamoiseau, Paris, L’Harmattan (Espaces littéraires), 2015, 194 p. +++ Monographie

### Présentation de l’éditeur
Cet essai destiné aux nombreux admirateurs de Robinson Crusoé et aux lecteurs de Patrick Chamoiseau, ainsi qu’aux chercheurs et étudiants en littérature antillaise. Puisqu’à l’écrit comme à l’oral, Chamoiseau se réfère au Robinson Crusoé de Daniel Defoe et à Vendredi ou les limbes du Pacifique de Michel Tournier, ce seront les principaux textes auxquels sera mesuré son livre L’Empreinte à Crusoé.###



L'empreinte à Crusoé (oeuvre)
TitreL'empreinte à Crusoé
AuteurPatrick Chamoiseau
Parution2012
Afficheroui

Outils de la page

complaint