Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


L'empreinte de l'ange

l_empreinte_de_l_ange.jpg Nancy Huston, L’empreinte de l’ange, Paris / Montréal, Éditions Actes Sud / Leméac (Un endroit où aller), 1998.

« Nous sommes à Paris, à la fin des années cinquante. Saffie, l’énigmatique et belle Allemande aux yeux vert d’eau, devient l’épouse du grand flûtiste Raphaël Lepage, profondément épris dès le premier regard. Mariée, puis mère, Saffie ne change pas : rien ne semble pouvoir illuminer son visage fermé et triste, éclairer des yeux qui en ont trop vu – qui ont tout vu. Rien, sauf l’amour fou qui l’embrase le jour où elle rencontre le luthier de Raphaël, un Juif hongrois nommé András. Ecartelé entre son histoire et sa passion inattendue pour cette Allemande, il tente d’apprendre – et de lui apprendre – à vivre avec leur passé. »
(Quatrième de couverture)

Documentation critique

GAUVIN, Kathrine, « L’amour de l’ennemi comme relation de métissage selon Nancy Huston : dans Instruments des ténèbres (1996), L’empreinte de l’Ange (1998) et Professeurs de désespoir », mémoire de maîtrise, faculté des lettres, Université Laval, 2007, 134 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé
L’œuvre de Nancy Huston est un véritable travail de médiation qui permet d’examiner les relations entre soi et l’Autre dans toute leur complexité et leur richesse, de concilier les contraires, et parfois, de comprendre l’incompréhensible. Dans les romansInstruments des ténèbres (1996) et L’empreinte de l’ange (1998), ainsi que dans l’essai Professeurs de désespoir (2004), l’amour du sujet envers ce qui le surprend, le menace, voire le détruit, crée un rapport antithétique qui peut se comprendre et s’expliquer par et à travers la pensée métisse. « En l’autre, c’est l’ennemi qu’ils aiment », constate la narratrice de L’empreinte de l’ange en observant la relation particulière qui se développe entre l’Allemande Saffie et le Juif hongrois Andrâs. La dichotomie manichéenne d’une relation d’amour-haine est modérée au profit d’un amour de l’ennemi qui laisse place au questionnement, à la réflexion et à la nuance, qui nécessite un travail d’échange, de compréhension et d’ouverture. Des théoriciens de la postmodernité (Paterson, Lyotard, Laplantine et Nouss, Todorov, Malouf, Madison, etc.) ont favorisé et enrichi notre travail d’analyse.

Gauvin, 2007, PDF ###

LEBLANC, Perrine, « Babel et Éros : musiques du métissage dans L’empreinte de l’ange de Nancy Huston », mémoire de maîtrise, département d’études françaises, Université de Montréal, 2005, 93 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

DAY, Lorraine, « Trauma and the Bilingual Subject in Nancy Huston’s L’empreinte de l’ange », Dalhousie French Studies, vol. 81 (hiver 2007), p. 95-108. +++ Article de revue

### Day, 2007, PDF ###

McCALLUM, Pamela, « Cultural Memory and Tragic Affect in Nancy Huston’s The Mark of the Angel », dans Eva C. KARPINSKI, Jennifer HENDERSON, Ian SOWTON et Ray ELLENWOOD (dir.), Trans/Acting Culture, Writing, and Memory, Waterloo, Wilfrid Laurier University Press, 2013 p. 41-57. +++ Chapitre de collectif

BABANA-HAMPTON, Safoi, « Pérégrinations mythiques et érotiques chez Nancy Huston et Milan Kundera: L’Empreinte de l’ange et L’Ignorance », dans Efstratia OKTAPODA (dir.), Mythes et érotismes dans les littératures et les cultures francophones de l’extrême contemporain, Amsterdam, Rodopi, 2013, p. 237-260. +++ Chapitre de collectif

MERTZ-BAUMGARTNER, Birgit, « Le roman métahistorique en France », dans Wolfgang ASHOLT et Marc DAMBRE (dir.), Un Retour des normes romanesques dans la littérature française contemporaine, Paris, Sorbonne Nouvelle, 2010, p. 123-131. +++ Chapitre de collectif

MATHIS-MOSER, Ursula, « Écrire le monde, écrire l’histoire: L’Empreinte de l’ange de Nancy Huston », dans Alessandra FERRARO et Elisabeth NARDOUT-LAFARGE (dir.), Interférences: Autour de Pierre L’Hérault, Udine, Forum, 2010, p. 113-129. +++ Chapitre de collectif

LEPAGE, Élise, « Nancy Huston, empreintes et failles d’une mémoire sans frontières », Francophonies d’Amérique, n° 29 (printemps 2010), p. 79-95. +++ Article de revue

### Résumé
L’empreinte de l’ange (1998) et Lignes de faille (2006), de Nancy Huston, sont des romans qui traitent de certains grands conflits du siècle passé et dont les narrateurs et les personnages sont d’origines diverses. Cet article étudie comment ces « romans mémoriels » problématisent la pluralité des mémoires et leurs récits croisés, parfois conflictuels. Par son choix d’aborder des tragédies qui ont frappé des peuples très différents, Nancy Huston semble suggérer que chacune n’appartient pas uniquement à une mémoire nationale, mais que toutes relèvent d’une mémoire internationale qu’assume une littérature-monde libérée des frontières et des critères d’appartenance nationale.

Abstract
L’empreinte de l’ange (1998) and Lignes de faille (2006), two novels by Nancy Huston, deal with several major conflicts of the 20th century, while introducing narrators and characters of various origins. This paper studies how these “romans mémoriels” question a pluralistic memory and intertwined—sometimes conflicting—narratives. By her choice of representing tragedies which affected very different peoples, Nancy Huston seems to suggest that none belongs to a national memory, but that all take part into an international memory undertaken by a “littérature-monde” released of its boundaries and national belonging criterion.

Lepage, 2010, PDF ###

BRANACH-KALLAS, Anna, « Lovers and/or Enemies: Love and Nationality in Nancy Huston’s The Mark of the Angel », dans Conny STEENMAN-MARCUSSE (dir.), The Rhetoric of Canadian Writing, Amsterdam, Rodopi, 2002, p. 189-197. +++ Chapitre de collectif

KUPCHENKO, Mary Elizabeth, « Immigration and the Cyborg: Identity, Language, and Writing in the Works of Nancy Huston », mémoire de maîtrise, University of Alberta, 2011, 93 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
Nancy Huston’s works, fiction and non-fiction, offer perspectives for the examination of immigration, specifically the female experience, of living across and between languages and cultures. An exploration of migrant individuals, utilizing Donna Haraway’s cyborg metaphor, reveals situations of liminality, in which the individual exists poised between various concepts of self. In both The Mark of the Angel and Fault Lines, this space will be explored, with a focus on questions of identity and language. Additionally, the potential of writing, living, and the pursuit of the creative, as a result of the above existent state, will be examined.

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest ###

GESNER, Jane Elizabeth, « L’auto-traduction chez Nancy Huston: Traduction ou nouvelle œuvre? », mémoire de maîtrise, Dalhousie University, 2003, 93 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
This study examines in detail a novel written and translated by Nancy Huston called L’empreinte de l’ange and Mark of the Angel. The question will be to determine if the second novel is a faithful translation of the original work or rather if it constitutes in fact a new novel. To do this we will closely study the original work and its second version, observing the change in dynamic equivalence between the two texts. We believe that the more the dynamic equivalence changes, the more the translated version constitutes a new piece of work. We will look in particular at passages dealing with explicitation, a phenomenon very present in Huston’s work, as well as implicitation. We will look next at sign words and image words to see at what point the dynamic equivalence is modified. We will further study a phenomenon we call semantic specification, changes in connotation and degrees of intensity, and finally ajouts and omissions to see at what point the dynamic equivalence is affected by these transformations.

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest ###

CAMMARÉRI, Corinne, « Variations du discours de la maternité. Avec les œuvres de Nancy Huston, Marie Darrieussecq, Christine Angot », dans Amour maternel ou sublimation de femmes. Des écrivaines interrogent altérité, maternité et création, Toulouse, ERES (Enfance et parentalité), 2012, p. 144-183. +++ Monographie

###Le sommaire de la section concernant l’oeuvre de Huston est composé des intertitres suivant :

  • Nancy Huston : L’empreinte de l’ange
  • L’étrangeté d’une rencontre
  • L’autre dans le miroir : un reflet
  • Le pouvoir de l’amour
  • L’enfant qui fera vivre sa mère###

AVERIS, Kate, « Vicissitudes of Language: Nancy Huston’s L’Empreinte de l’ange and Cristina Siscar’s La sombra del jardín » dans Exile and Nomadism in French and Hispanic Women’s Writing, Oxford, Legenda (Studies in Comparative Literature, vol. 31), 2014. +++ Monographie

PICK, Alice, « La langue fantasmée dans L’Empreinte de l’ange et Lignes de faille de Nancy Huston », dans Corinne ALEXANDRE-GARNER et Isabelle KELLER-PRIVAT, Migrations, exils, errances et écritures, Nanterre, Presses universitaires de Paris Ouest (Chemins croisés), 2012. +++ Chapitre de collectif

JONES, Kathryn N., « Through the Kaleidoscope ? Memories of 17 October 1961 in Novels by Nancy Huston and Leïla Sebbar », dans Allison S. FELL (dir.), French and francophone women facing war / Les femmes face à la guerre, Berne, Peter Lang (Modern French Identities), 2009, p. 211-217. +++ Chapitre de collectif

### Porte également sur Lettres parisiennes : autopsie de l’exil et sur La Seine était rouge de Sebbar. ###



L'empreinte de l'ange (oeuvre)
TitreL'empreinte de l'ange
AuteurNancy Huston
Parution1998
Tride l'ange
Afficheroui

Outils de la page

complaint