Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


La musique d'une vie

la_musique_d_une_vie.jpg Andreï Makine, La musique d’une vie, Paris, Seuil, 2001, 127 p.

« La musique d’une vie. Le premier concert du jeune pianiste Alexeï Berg est annoncé pour le 24 mai 1941. Fin du long purgatoire que sa famille a vécu durant les années de terreur. Promesse d’oubli, de célébrité future, de nouvelles rencontres parmi la jeunesse dorée de la capitale… Or ce concert n’aura pas lieu. La vie d’Alexeï se jouera sur une partition différente, marquée par l’amour sans nom, par la familiarité avec la mort, par la découverte de la dignité des vaincus. Car ce «roman-destin» est d’abord un éloge de l’indomptable force de l’esprit, de la résistance intérieure. Et c’est aussi une histoire pleine d’un charme profond, qu’on lira et qu’on relira, un vrai joyau. »
(Quatrième de couverture)

Documentation critique

GRANDJEAN, Monique, « Rencontre Est-Ouest dans La musique d’une vie », dans Margaret PARRY, Marie Louise SCHEIDHAUER et Edward WELCH (dir.), Andreï Makine : la rencontre de l’Est et de l’Ouest, Paris, L’Harmattan, 2004, p. 115-122. +++ Chapitre de collectif

GARFITT, Toby, « La musique d’une vie : le cas de la petite pomme », dans Margaret PARRY, Marie Louise SCHEIDHAUER et Edward WELCH (dir.), Andreï Makine : perspectives russes, Paris, L’Harmattan, 2005, p. 17-26. +++ Chapitre de collectif

OSMAK, Galina, « La musique d’une vie : destin d’un homo sovieticus », dans Margaret PARRY, Marie Louise SCHEIDHAUER et Edward WELCH (dir.), Andreï Makine : perspectives russes, Paris, L’Harmattan, 2005, p. 109-116. +++ Chapitre de collectif



La musique d'une vie (oeuvre)
TitreLa musique d'une vie
AuteurAndreï Makine
Parution2001
Trimusique d'une vie
Afficheroui

Outils de la page

complaint