Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


La tournée d'automne

Jacques Poulin, La tournée d’automne, Montréal, Léméac, 1993, 208 p.

« Comme chaque année en été, un chauffeur de bibliobus entreprend sa tournée des petits villages de la Côte Nord québécoise. Broyant du noir, il n’est pas loin de penser que ce sera la dernière. C’est compter sans la toute-puissance du destin, qui se manifestera à travers Marie. La Tournée d’automne est le récit, tout en nuances et en douceur, de la rencontre entre un homme et une femme et ne dit au fond qu’une chose: la vie, têtue et forte, aura toujours le dessus.»
(Quatrième de couverture de l’édition de 1996 de Léméac Éditeur)

Documentation critique

SANAKER, John Kristian, « Jacques Poulin : l’art de la banalité, ou comment dire son amour mine de rien. Quelques remarques sur le dialogue de Volkswagen blues et de La tournée d’automne », Vives lettres, n° 10 (2000), p. 113-131. +++ Article de revue

KWATERKO, Jozef, « Urbi et orbi. La ville proche et lointaine dans le roman québécois », dans Lucie K. MORISSET, Luc NOPPEN et Denis SAINT-JACQUES (dir.), Ville imaginaire. Ville identitaire. Échos de Québec, Québec, Nota bene, 1999, p. 317-326. +++ Chapitre de collectif

BOIVIN, Aurélien, « La tournée d’automne ou comment renaître par l’amour », dans Québec français, n° 125 (2002), p. 88-90. +++ Article de revue

### Boivin, 2002, PDF ###

CHARLOT, Adeline, « L’abolition de la dualité sexuelle chez Jacques Poulin : condition ou obstacle au bonheur? Étude de Volkswagen blues et de La tournée d’automne », mémoire de maîtrise, Département des littératures, Québec, Université Laval, 2007, 95 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé
« Notre mémoire a pour objectif de déterminer le rôle de la dualité sexuelle chez les personnages mis en scène par Jacques Poulin dans Volkswagen blues et La tournée d’automne.
Les caractéristiques et les interactions entre hommes et femmes pouliniens, ainsi que leur évolution d’un roman à l’autre, constituent-elles un obstacle au bonheur à deux ou en sont-elles une condition sine qua non ? C’est sur cette question que se fondera notre mémoire, et nous verrons si le caractère ambivalent des personnages leur permet réellement d’être heureux ou si la négation des antagonismes sexuels ne représenterait pas au contraire un obstacle les empêchant d’accéder au bonheur.
Notre analyse sera menée à la lumière d’une approche thématique enrichie de théories telles que le postmodernisme, qui permettra d’aborder la thématique de l’identité sexuelle, indispensable pour comprendre les différentes formes de la dualité sexuelle, dans Volkswagen blues et La tournée d’automne, et l’enjeu représenté par une telle ambivalence dans la course au bonheur. »

Charlot, 2007, PDF ###

CLÉMENT, Anne-Marie, « La narrativité à l’épreuve de la discontinuité », dans René AUDET et Andrée MERCIER (dir.), La narrativité contemporaine au Québec, vol.1 : La littérature et ses enjeux narratifs, Québec, Les Presses de l’Université Laval, 2004, p. 107- 135. +++ Chapitre de collectif

### Résumé
Anne-Marie Clément propose une réflexion sur la narrativité contemporaine, caractérisée par la discontinuité, signe, selon elle, d’une difficulté de raconter selon le modèle du récit canonique. La tournée d’automne de Poulin participe de ce mouvement, en ce qu’il privilégie une structure énumérative plutôt que narrative.

(Le roman La tournée d’automne est étudié aux pages 116 à118.) ###

DERAÎCHE, Myra, « La parole romanesque dans La tournée d’automne de Jacques Poulin », mémoire de maîtrise, Département des littératures, Québec, Université Laval, 2002, 140 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé
« Les dialogues contenus dans La tournée d’automne de Jacques Poulin sont examinés à partir des outils proposés par Gillian Lane-Mercier dans son ouvrage La Parole romanesque. S’appuyant sur des théories narratologiques, sociolinguistiques et pragmatiques, l’étude des échanges verbaux rapportés en mode direct laisse voir qu’ils se caractérisent par leur limpidité, leur clarté. Ils ne donnent pas d’informations superflues et ne jouent pas de la contradiction ni de l’ambiguïté. Pour ce qui est des personnages principaux, ils communiquent en toute coopération, en respectant leurs interlocuteurs, en partageant le temps de parole et la gestion de cette parole. C’est sans doute la particularité des passages dialogués de La tournée d’automne. Il reste cependant des ratés: des accidents de la parole qui rappellent les zones d’ombre, les non-dits, la fragilité des êtres et le désespoir qui parcourt l’ensemble du récit. »

La version PDF du mémoire est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI – Proquest. ###

LAMONTAGNE, André, Le roman québécois contemporain : les voix sous les mots, Anjou (Québec), Les Éditions Fides (Nouvelles études québécoises), 2004, 288 p. +++ Monographie

### Extrait de l’introduction du chapitre consacré à La tournée d’automne de Jacques Poulin
« Si les livres ont toujours été au centre de la fiction poulinienne, ils le sont ici dans leur matérialité même. Le bibliobus est une maison, et les livres un refuge contre le monde extérieur mais aussi une façon de l’explorer et, pour la Française Marie, de découvrir le Québec. Contrairement à d’autres romans de Poulin, la littérature n’est pas uniquement appelée à sublimer dans l’imaginaire le quotidien et la difficulté de vivre : elle est le quotidien. J’explorerai donc cette dimension matérielle de l’inter-textualité, […] et la façon dont elle modélise les rapports avec le réel. »

(Voir le chapitre 7: “Ces livres qui voyagent : La tournée d’automne de Jacques Poulin”, p.211-250.) ###

SAINT-MARTIN, Lori, « L’androgynie, la peur de l’autre et les impasses de l’amour : La tournée d’automne de Jacques Poulin », Voix et Images, vol. 24, n° 3 (printemps 1999), p. 541-557. +++ Article de revue

### Résumé
« À la différence des autres romans de Jacques Poulin, La tournée d’automne présente, selon toute apparence, une relation amoureuse réussie et un dénouement heureux. Toutefois, une étude approfondie des métaphores du texte, ainsi que de ses non-dits, de ses tensions et de ses impasses, révèle que la relation se voit minée à la fois par un réseau d’images spatiales qui suggèrent la distance plutôt que le rapprochement et par l’ombre de l’inceste, qui la rendent problématique. L’androgynie des personnages est paradoxale dans la mesure où, tout en permettant au protagoniste de vivre la complicité et la tendresse avec l’autre-femme semblable à soi, elle tue le désir sexuel. Le roman offre donc une méditation lucide sur la peur de l’autre et sur la difficulté de reconnaître la différence sexuelle qu’éprouve même l’homme poulinien de bonne volonté. »

Abstract
« Unlike Jacques Poulin’s other novels, La tournée d’automne seems to offer a successful love affair and a happy ending. However, as a close reading of the novel’s metaphors and of its silences, tensions and impossibilities reveals, the love relationship is undermined by a network of spatial images which suggest distance rather than closeness and by the spectre of incest, both of which jeopardize its very existence. The characters’ androgynous natures give rise to another paradox in that, while they make it possible for the male protagonist to experience intimacy and tenderness with a woman-other almost like himself, they also destroy sexual desire. The novel can therefore be read as a clear-sighted meditation on Poulin’s heros’ fear of women and on the difficulty they have in truly recognizing gender difference, no matter how well-disposed they may be. »

Saint-Martin, 1999, PDF

###

KVIA, K., « Apprendre le bonheur. Une étude de La tournée d’automne de Jacques Poulin », Tribune, n° 10 (1999), p. 39-55. +++ Article de revue



La tournée d'automne (oeuvre)
TitreLa tournée d'automne
AuteurJacques Poulin
Parution1993
Afficheroui

Outils de la page

complaint