Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


La Vie aux trousses

André Brochu - Montréal, XYZ éditeur (Romanichels), 1993, 258 p.

« Qu’est-ce qu’un homme? Et qu’est-ce qu’une femme? Il n’y a que des mains qui caressent, des peaux qui frémissent comme l’eau sous le vent. Il y a des buissons, des touffes, des masses mauves d’épilobes bordant des lits de sable chaud. Il y a des cheveux comme les fluides rayons de l’astre incendiant de nuit les épaules, coulant jusqu’aux seins fondants où tremblent les aurores. Je ne suis pas un homme. Je suis un fagot de chair où prend la flamme de l’outre-terre. Je suis livré aux incandescences de l’immense. Ma vie crépite entre les mains de diables et de diablesses beaux à ravir, à transporter les montagnes, à escalader les sept ciels de l’extase. Je suis lié aux vents. Ma chair est un reposoir. Mon sexe est une raison d’être et de mourir. Mon sexe est d’homme, et je suis hors de mes raisons. Je suis prêt à affronter ce qui, en moi, en nous tous, agonise. Dieu me conseille! J’avance, aux aguets, parmi les risques mortels. » (Quatrième de couverture)

Documentation critique

RIENDEAU, Pascal, « Le champ existentiel ou les avatars d’une construction identitaire », Voix et images, dossier « André Brochu », sous la direction de Robert DION et François DUMONT, vol. 20, no 3 (no 60 - printemps 1995), p. 571-586. +++ Article de revue

### « Plusieurs oeuvres récentes d’André Brochu mettent de l’avant la question de l’identité : La Grande Langue, Éloge de l’anglais, Fièvres blanches et La Vie aux trousses. Dans ce dernier ouvrage, l’interrogation s’articule plus précisément autour de la création d’une identité masculine spécifique. Il s’agira donc d’étudier ce roman afin de voir quelle tangence prend l’interrogation identitaire au regard de la masculinité. À partir des nouvelles théories de la masculinité, nous verrons que le texte de Brochu oscille entre une conception traditionnelle et une autre plus près de la pensée constructiviste - elle-même à l’origine des théories actuelles de la masculinité -, notamment par rapport à la représentation de l’homosexualité. En s’attardant au langage du texte et plus particulièrement aux divers procédés rhétoriques, nous pouvons voir que la construction de l’être masculin dans La Vie aux trousses s’effectue de façon ludique, ironique et parfois contradictoire. » (Résumé joint à l’article)

###

VACHON, Georges-André, « Qui serons-nous? », Études françaises, vol. 31, no 2 (automne 1995), p. 155-164. +++ Article de revue

###



La Vie aux trousses (oeuvre)
TitreLa Vie aux trousses
AuteurAndré Brochu
Parution1993
TriVie aux trousses
Afficheroui

Outils de la page

complaint