Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


La vie d'un homme inconnu

Andreï Makine, La vie d’un homme inconnu, Paris, Éditions du Seuil, 2009, 300 p.

« Ce départ pour Saint-Pétersbourg annonce un de ces voyages mystérieux où nous cherchons non pas à changer de pays mais à changer notre vie. Choutov, écrivain et ancien dissident, espère fuir ainsi l’impasse de sa liaison avec Léa, éprouver de nouveau l’incandescence de ses idéaux de jeunesse et surtout retrouver la femme dont il était amoureux trente ans auparavant.
Son évasion le mènera vers une Russie inconnue où, à la fois indigné, abasourdi et condamné à comprendre, il découvrira l’exemple d’un amour qui se révélera la véritable destination de son voyage.
Dans ce livre dense et puissant, Makine fait renaître le destin passionnant de sa patrie, loin des clichés qui accompagnent la douloureuse émergence de la “ nouvelle Russie ”. Ses personnages expriment par leur engagement la justesse de la célèbre parole de Dostoïevski sur la beauté appelée à sauver le monde. »\ (Quatrième de couverture)

Documentation critique

DERBAC, Gheorghe, « ‘Présent passé, passé présent’: écriture et échos de l’histoire dans Requiem pour l’est et La Vie d’un homme inconnu d’Andreï Makine », Études Romanes de Brno: Sborník Prací Filozofické Fakulty Brněnské Univerzity, L: Řada Romanistická/Series Romanica, vol. 33, n° 1 (2012), p. 281-294. +++ Article de revue

### Abstract
The work of Andrei Makine consists of historical fractures including major events of the twentieth century and focuses on the communist period in Russian history in particular. This depicting of History revolves around characters that play the role of witnesses. The novels Requiem pour l’Est and La Vie d’un homme inconnu draw a large panorama of Russian past, tracing the fate of characters who had probably lived events such as the two World Wars, the advent of Communism with its terrors and the Decolonization wars, as well as the collapse of the Soviet bloc and so on. The message is clear: if the USSR ended in the “dustbin” and if we speak of Russia as a ghost, the people who had been part of this country and must have suffered because of it, they, in turn, must not fall into oblivion.

Derbac, 2012, PDF ###

DUFFY, Helena, « On connaît la musique : la vie culturelle au temps du siège de Leningrad dans La Vie d’un homme inconnu d’Andreï Makine », Lublin Studies in Modern Languages and Literature, vol. 39, n° 1 (2015), p. 142-162. +++ Article de revue



La vie d'un homme inconnu (oeuvre)
TitreLa vie d'un homme inconnu
AuteurAndreï Makine
Parution2009
Afficheroui

Outils de la page

complaint