Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Le pavillon des miroirs

Sergio Kokis - Montréal, XYZ (Romanichels), 1994, 366 pages.

le_pavillon_des_miroirs.jpg

« Dans Le pavillon des miroirs, Kokis raconte son enfance et sa jeunesse vécues dans un quartier défavorisé, mais combien haut en couleur, de Rio de Janeiro, et sa vie d’immigré, d’exilé au Québec. Un récit puissant écrit par un grand romancier. »

(Présentation de Lévesque éditeur)

Documentation critique

MOTA, Angel, « El archipielago de la memoria en la novela de la migracion », thèse de doctorat, département de littérature comparée, Université de Montréal, 2004, 312 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé:

« Cette thèse se veut une étude sur l’esthétique du roman migrant. Nous démontrons que l’esthétique migrante possède des traits caractéristiques d’écriture et de style qui lui sont propres. Cette spécificité se doit notamment à la référence constante que fait le narrateur au passé, à des espaces jadis habités par lui ou par ses personnages, ainsi qu’à la narration d’espaces et de mémoires de pays lointains et qui entrent en relation avec l’espace et le temps présents.

La mémoire (culturelle, collective, individuelle) constitue pour autant un élément primordial de l’esthétique migrante. Les individus de la migration ont un système cognitif différent de ceux de la société d’accueil du fait de cette dimension mémorielle où coexistent différents espaces et temps issus de deux ou plusieurs pays. Ces récits créent ainsi de nouveaux paradigmes esthétiques que nous analysons dans cette thèse.

Il existe à l’heure actuelle de nombreux travaux consacrés à l’étude de cette littérature. Malheureusement, bon nombre des approches anticipées ne se sont pas réalisées sans certains préjugés d’ordre culturel, social, national ou politique. Nous retraçons donc dans la thèse une série de présupposés théoriques continuellement répétés dans ce genre d’étude ainsi que dans les visions dites “plus ouvertes”, comme celles de l’interculturel ou du transculturel. Ces présupposés conçoivent notamment que la littérature migrante est une production périphérique, en retard culturel, dépendante ou “tribale”. Nous analysons pour autant, dès le début, les fondements philosophiques, anthropologiques et sociologiques de ces visions.

Nous démontrons par la suite qu’il est nécessaire de regarder la littérature migrante sous un angle différent. Si l’approche favorisée jusqu’à présent fut celle des modalités de représentation de l’identité, nous nous concentrons maintenant sur l’aspect esthétique du roman. Il s’agit d’une tentative pour sortir du discours ethnique et du nationalisme dominant l’analyse des oeuvres littéraires issues des communautés migrantes et, surtout, de proposer un autre modèle de lecture. Nous tenterons d’échapper aux modèles canoniques et classiques en employant une optique qui permette de mieux déceler les modalités de représentation esthétiques des romans migrants. Nous proposons donc le concept métaphorique de l’île et plus particulièrement celui de “l’archipel mémoriel”.

Concept emprunté aux notions émises par les poètes créoles, nous lui donnons le nom “d’archipel de la mémoire”. Chacune des îles est un chronotope ; un espace-temps mémoriel. Les îles ce sont cet archipel de souvenirs hétérogènes, de mémoires, de mythes, d’histoires, de vécus que le narrateur ou les personnages visitent pour raconter leur récit. Les différents souvenirs et mémoires ont leur propre relation au temps et à l’espace, raison pour laquelle tout souvenir, type de mémoire (collective, individuelle, historique, etc.) ou images mémorielles d’un personnage ou narrateur, jouit d’une autonomie et d’une logique interne qui les distinguent dans l’interrelation entre mémoires et souvenirs.

Dans cette esthétique mémorielle, nous divisons en trois les principaux traits qui apparaissent dans le roman migrant : la multiplicité autobiographique d’un même personnage dans le même roman, l’invention de lieux imaginaires et l’esthétique de la ruine ou de l’inachevé. Trois romans sont à la base de cette analyse : Senas de Identidad de Juan Goytisolo, So far from God de Ana Castillo et Le pavillon des miroirs de Sergio Kokis.

L’ampleur et la complexité du roman migrant, et de la migration même, est si important qu’il s’avère nécessaire de le regarder sous un angle plus léger, indirect, qui permette de réfléchir et d’observer toutes ses problématiques sous un autre mode cognitif, sous un autre mode de connaissance. La création permet non seulement de regarder le monde de manière différente mais peut aussi suggérer un autre monde, elle autorise le dialogue avec d’autres textes de la migration à partir d’une dimension interne ; avec d’autres textes créatifs. Nous incluons donc ici un roman écrit par l’auteur de cette thèse et où s’insèrent plusieurs autres enjeux esthétiques. Le roman intègre également les trois axes thématiques esthétiques que nous analysons et à partir desquels nous regardons de près plusieurs problématiques du discours migrant, de la mémoire. Nous voyons de plus les discours et les visions des migrants dans différents moments historiques. Il s’agit en définitive d’une proposition créative en vue d’un autre regard sur la littérature et le discours migrant. Le roman s’intitule : Los motivos del viento (Les motivations du vent). »

Abstract:

« This thesis is a study of the migrant aesthetic. It conceives that the migrant aesthetic has its own set of characteristics in terms of writing and style. This specificity is in large part owed to constantly recurring narrations of the past and of those spaces previously inhabited by the narrator or the characters, or in the narrations of spaces and memories of far away countries that interrelate with spaces and times in the present.

Memory (cultural, collective, individual) is therefore an element of primordial importance in the migrant aesthetic. The subjects of migration conceive the host society differently because of the dimension of memory, which is traced in various times and spaces of one or more countries. This relationship creates new aesthetic paradigms that are examined in this thesis.

There has been a lot of research and numerous studies that attempt to address this emerging or already established literature. Unfortunately, these approaches are taken from the viewpoint of theorists who hold particular cultural, social, national, or political perspectives. A number of theoretical propositions are continually repeated including the open visions of intercultural or transcultural theories. These theories are retraced in this thesis. The propositions pre-conceive, among other things, that migrant literature is produced in the periphery, is culturally backward, or is “tribal”. The fundamental philosophers, anthropologists and sociologists who hold these visions are examined at the start of this thesis.

Following this analysis, what is demonstrated is the need to view migrant literature from another angle. Until now, the primary area of interest on this theme has focused on modes of identity representation. However, in this thesis, focus is placed on the esthetic aspect of the novel.

This is an attempt to move beyond ethnicity and nationality in the analysis of literary work of migrant communities, and above all, what is proposed is another way of reading. This new model wants to move away from practical and classical canons, using an optic that allows us to better articulate the modalities of aesthetic representation specific to migrant novels.

What is proposed is the conceptual metaphor of the island and the archipelago of memory in particular. Retaken from notions emitted by Caribbean Creole poets, the concept is given the name “archipelago of memory” in this thesis. Each island is a chronotope ; a memory of time and space. The islands are an archipelago of heterogeneous souvenirs, memories, myths, histories, lifestyles, and different ways of telling the past that the narrator and the characters visit to tell their story. The different memories and souvenirs hold their own relation to time and space. This is the reason why every souvenir, type of memory (collective, individual, historical, etc.) or imagined memory of the same character or narrator enjoys an autonomy and internal logic that differentiates it in the interrelationship between memories and souvenirs.

In this memory aesthetic there are three principle threads that appear in migrant novels : multiple autobiography of the same character in the same novel ; the invention of imagined spaces ; and the aesthetic of the “ruin” or of the incomplete. Three novels form the corpus of this analysis : Señas de identidad by Juan Goytisolo, So Far From God by Ana Castillo and Pavilion des Miroirs by Sergio Kokis.

Since the aesthetic phenomenon in migrant literature and of migration itself is so vast and heavy it is also necessary to see this weight from a lighter perspective, an indirect one that allows reflection and observation on these issues based on another cognitive mode, another mode of knowledge. Creation allows us to see the world not only in a different way but it can also propose another world. It can dialogue with other migration texts from an internal dimension, one between creative texts.

In this context, a novel written by the author of this thesis has also been included. The novel integrates the three aesthetic thematic axes analyzed in this thesis.

We see up close the various problematics of migrant discourse and memory. We also see the discourses and visions of migrants in different moments of history. It is a creative proposal that provides a different view of migrant literature and discourse. The novel is titled Los motivos del viento (The Ways of the Wind). »

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest.###

LEVEL, Cora, « La masculinité dans Le pavillon des miroirs de Sergio Kokis », mémoire de maîtrise, département des lettres françaises, University of Ottawa, 2005, 115 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé:

« Cette étude s’adresse à la (dé)construction identitaire masculine qui est fictionalisée dans Le pavillon des miroirs de Sergio Kokis. J’adopte une approche féministe, qui permettra d’aborder la notion du genre sexuel, et j’utilise également une analyse postcoloniale afin d’identifier les divers contextes historiques et culturels et de leurs influences sur l’identité masculine dans le roman. Ce roman me semble pertinent grâce à sa mise en fiction d’un narrateur masculin qui se cherche et se questionne, se reconnaissant dans plusieurs cultures. Le fait de se trouver entre deux cultures, entre deux espaces, et ce malgré les difficultés que cela entraîne, permet d’avoir une perspective nouvelle, de jeter ainsi un regard neuf sur les deux lieux. Derrière la façade du privilège masculin se trouve, j’en soulève l’hypothèse, des ambiguïtés profondes qui indiqueraient probablement, non seulement un discours défensif et anti-féministe, mais aussi une envie authentique de contestation. La lectrice féministe se doit de reconnaître l’anxiété et l’angoisse qui se trouve à la base du patriarcat et au centre de la voix narrative de Kokis. »

La version PDF du mémoire est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest.###

MADDOX, Kelly-Anne Madeline, « Le roman québécois des années 1990 : éléments fondamentaux de la problématique identitaire », thèse de doctorat, Department of French, Dalhousie University, 2003, 278 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé:

« Depuis ses origines, la littérature québécoise s’articule autour de la problématique identitaire ; les écrivains ne cessent de questionner leur rapport à l’autre et de chercher une définition satisfaisante de l’identité. Nous examinons la représentation de l’identitaire pendant les années 1990 à travers les écrits de sept romanciers : Ying Chen, Abla Farhoud, Sergio Kokis, Yan Muckle, Pierre Samson, Lise Tremblay et Élise Turcotte. Cette thèse de divise en deux sections : la solitude et les rapports entre soi et l’autre. La première partie se compose d’abord d’une exploration de l’exil et ensuite d’une étude de la mémoire. L’exil physique et l’exil intérieur se caractérisent par l’éloignement, l’isolement et la marginalisation vis-à-vis de soi et de l’autre. La recherche du passé est également une expérience solitaire. D’une part, c’est souvent dans le contexte de la solitude provoquée par l’exil que les personnages tentent de comprendre leur passé. D’autre part, la mémoire témoigne de l’absence de l’autre. Dans la deuxième partie, nous nous penchons sur les relations interpersonnelles et la création ; ces dernières représentent la possibilité pour certains personnages de dépasser la solitude et de participer au monde. L’identité se définit toujours dans le cadre des relations avec l’autre, et ce sont des relations basées sur le langage ainsi  que sur l’éthique ; l’absence de communication peut dévaloriser l’identité alors qu’une communication basée sur l’amour et la générosité sert à affirmer l’identité et témoigne d’un respect profond qui sous-tend toute relation humaine positive. »

Abstract:

« The question of identity has been at the centre of Quebec literature since its very beginnings ; Quebec writers continue to ponder their connection to the other and to search for a satisfactory means of defining the self. Our thesis examines the representation of identity during the 1990’s in fiction by seven Quebec novelists : Ying Chen, Abla Farhoud, Sergio Kokis, Yan Muckle, Pierre Samson, Lise Tremblay and Élise Turcotte. This study is divided into two sections : solitude and self-other relationships. In the first part, we explore exile and memory. Both physical exile and internal exile are characterised by distance, isolation and marginalisation vis-à-vis the self and the other. Memory is also a solitary experience. On the one hand, it is often in the context of the solitude brought on by exile that characters embark on a quest to understand their past. On the other hand, memory symbolizes the absence of the other. We discuss interpersonal relationships and creation in the second part of this thesis ; these two topics represent for certain characters the possibility to move beyond their solitude and participate in the world. Identity is always defined in the context of self-other relationships, and these relationships are based on language and on ethics ; a lack of communication can devalue one’s identity, whereas communication based on love and generosity is an affirmation of identity and serves as a testimonial to the profound respect which underlies all constructive human relationships. »

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest.###

DUBOIS, Christian, « La raison des passions : les discours de l’identité dans quatre romans d’auteurs immigrants au Québec », mémoire de maîtrise, département des littératures, Université Laval, 2002, 147 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé:

« Ce mémoire fait l’analyse du thème de l’identité dans quatre romans d’auteurs immigrés au Québec : La Québécoite de Régine Robin, Les lettres chinoises de Ying Chen, Comment faire l’amour avec un Nègre sans se fatiguer de Dany Laferrière et Le pavillon des miroirs de Sergio Kokis. Situant sa démarche dans le sillage des recherches portant sur la “littérature migrante”, il emploie la méthode sociocritique pour saisir son objet. L’analyse des oeuvres du corpus permet de dégager la présence de cinq “discours de l’identité” distincts–la famille, l’autre sexe, l’ethnicité, la langue et la modernité, respectivement–tous construits autour d’oppositions sémantiques. Il en ressort que la vision “migrante” de l’identité tend à rejeter les identités collectives, ce qui la place en opposition avec certaines formes de nationalisme caractéristiques de la modernité. Il s’avère également que l’identité des individus est doublement ancrée : d’une part dans leur affectivité et, d’autre part, dans leur intellect. En ce sens, il faut concevoir l’identité comme l’application de la raison à la compréhension des passions. »

(Voir plus précisément le chapitre 2, section 2.4 : « L’homme-récit : Le pavillon des miroirs de Sergio Kokis », p.77-89.)

La version PDF du mémoire est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest.###

CHARBONNEAU, Caroline, « Exil et écriture migrante : les écrivains néo-québécois », mémoire de maîtrise, département de langue et littérature françaises, McGill University, 1997, 105 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé:

« Depuis Homère, l’exil s’avère être intimement lié au fait littéraire et semble consubstantiel à l’acte même d’écrire. En effet, d’innombrables hommes de lettres créèrent  in exsilio; pensons entre autres à Marot, Du Bellay, Mme de Staël, Victor Hugo ou encore Soljenitsyne. L’effet de dessaisissement provoqué par la transhumance, l’insupportable sentiment de perte qui en résulte et l’inéluctable solitude représentent autant de facteurs prédisposant au processus scriptuaire. Les écrivains néo-québécois s’insèrent d’emblée dans la lignée de ces littérateurs déracinés ; de nature souvent autobiographique, leurs oeuvres décrivent généralement le périple migratoire d’apatrides dont le dessein consiste à s’approprier l’Ici, à s’inscrire au sein de la québécitude. Or, il n’est pas aisé d’être allogène dans un pays où l’autochtonie est presque devenue un acte de revendication, et passer de l’extranéité à l’intranéité l’est encore moins. En ayant recours à la notion de transculturation établie par Fernando Ortiz ainsi qu’au concept freudien d’inquiétante étrangeté, ce mémoire vise à démontrer, par l’étude de textes de Régine Robin, Émile Ollivier, Ying Chen, Sergio Kokis et Mona Latif-Ghattas, que l’écriture constitue en fait le seul territoire offrant aux protagonistes la possibilité d’une entière introjection du lieu et devient dès lors l’unique moyen capable de rassembler et d’ordonner les composantes éparses de leur mosaïque identitaire. »

Abstract:

« Since Homer, exile is closely linked to literature and even seems to be consubstancial to the very act of writing. Indeed, countless writers have created in exsilio ; one just has to think, among others, of Marot, Du Bellay, Madame de Stael, Victor Hugo or Soljenitsyne. The unbearable feeling of loss and relinquishment provoked by transhumance added to the inevitable solitude are determining factors leading to the creative process. Neo-Quebecois writers are undoubtedly part of this line of expatriate authors. Often autobiographical in nature, their work generally describe the migratory journey of misfits trying to make Quebec culture their own. However, it is difficult to be a foreigner in a society which is asserting its own identity, in this case quite problematic, and the passage from outsider to insider is even more so. In this thesis, the idea of transculturation conceptualised by Fernando Ortiz as well as the Freudian concept of unheimlich (uncanniness) will be applied to the works of Regine Robin, Emile Ollivier, Ying Chen, Sergio Kokis and Mona Latif-Ghattas. The object of this essay is to demonstrate that writing is in fact the sole means for the protagonists to reach a total introjection of space and to find order in the scattered components of their fragmented identity. »

La version PDF du mémoire est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest.###

VAUTIER, Marie, « The Role of Memory in two “fictions de l’identitaire” from Quebec : Sergio Kokis’s Le pavillon des miroirs and Jean-François Chassay’s Les Ponts », Studies in Canadian Literature / Études en littérature canadienne, vol. 24, no 2 (1999), p. 141-150. +++ Article de revue

### Abstract :

« Numerous contemporary Québécois fictions show a willingness to engage in necessarily non-solidly-defined memories, to accept the nebulous quality of these memories, and to revel in this dynamic praxis. Sergio Kokis, in Le Pavillon des miroirs, investigates the notion of identity through memory. Instead of resolving his identity issues through involvement with the community, Kokis’s narrator uses his paintings to connect his memories to l’identitaire. In Jean-Francois Chassay’s Les Ponts, unstable and unverifiable memories have replaced history in the process of creating l’indentitaire. Through their explorations of memory and l’identitaire, these two Québécois novels constitute examples of a postcolonial exploration of identity as process and memory as mouvance. »

VAUTIER, 1999, PDF ###

PATERSON, Janet M., « Quand le je est un(e) Autre : L’écriture migrante au Québec », dans Marc Maufort et Franca Bellarsi (dir.), Reconfigurations : Canadian Literatures and Postcolonial Identities/Littératures canadiennes et identités postcoloniales, Berne (Suisse), Peter Lang (Nouvelle poétique comparatiste/New Comparative Poetics), vol.7, 2002, p. 43-59. +++ Chapitre de collectif

ORTNER-BUCHBERGER, Claudia, « Karneval und Favelas : Groteske Körperlichkeit in Sergio Kokis Le pavillon des miroirs », dans Eva ERDMANN (dir.), Der Komische Körper, Bielefeld, Transcript, p. 312-319. +++ Chapitre de collectif

PATERSON, Janet M., «Je suis Autre : l’écriture migrante dans La Québécoite et Le pavillon des miroirs », dans Figures de l’Autre dans le roman québécois, Québec, Nota bene (Littérature(s), no 27), 2004, p. 137-165. +++ Monographie

###« Dans La Québécoite, comme dans Le pavillon des miroirs, l’ombre des auteurs plane constamment sur les récits : on n’est jamais loin en effet de la réalité biographique de Robin et de Kokis. Qu’il s’agisse de leur expérience réelle de l’immigration, de leurs souvenirs  d’un passé vécu dans d’autres pays, de leur travail comme peintre, écrivain, professeur, une grande part de vie réelle se loge dans le fictif. Ce mélange d’autobiographie et de fiction, de réel et d’effet de réel amplifie magistralement la portée et le sens des textes. Il les amplifie parce que ces paroles migrantes, si révélatrices et éloquentes, font écho à de nombreux autres récits d’exil qui, depuis plusieurs années, sollicitent notre attention, nous demandant de repenser la grande question de l’altérité ; de la repenser dans les espaces mouvants de notre société cosmopolite où les concepts d’identité et d’altérité, reconfigurés, renégociés, acquièrent de jour en jour des sens nouveaux. »

(Extrait, p. 164-165) ###

BELL, Kristy, « Autobiographie fictionnelle et peinture dans Le Pavillon des miroirs de Sergio Kokis », dans Texte. Revue de critique et de théorie littéraire, n˚41-42 (2007), p.193-216. +++ Article de revue

OORE, Irène, « Du départ “extérieur” au départ “intérieur” : l’universalisme du Pavillon des miroirs de Sergio Kokis », dans Maurice LAMOTHE (dir.), Actes du colloque de l’APLAQA à l’Université Sainte-Anne, Revue de l’Université Sainte-Anne, 1996, p. 47-53. +++ Chapitre de collectif

PATERSON, Janet M., « Temps et espaces : les transferts culturels dans la littérature migrante », dans Jeanette DEN TOONDER (dir.), avec la collaboration de Hilligje VAN’T LAND, Les voix du temps et de l’espace, Québec, Nota Bene (Convergences, 40), 2007, p. 287-298. +++ Chapitre de collectif

###« Si […] le temps et l’espace modélisent de façon primordiale tout texte littéraire, plusieurs questions se posent. Comment ces structures se manifestent-elles dans la littérature migrante ? Y a-t-il des changements par rapport à la littérature dite québécoise ? Autrement dit, en quoi les transferts culturels modifient-ils les dimensions spatio-temporelles, et par là, les significations profondes du récit migrant.

Pour répondre à ces questions, je vais brièvement discuter la notion de transfert, par le biais de son étymologie, pour ensuite examiner les répercussions de ce concept dans le texte migrant Le pavillon des miroirs (1995) [sic], de l’écrivain brésilien Sergio Kokis. » ###

BELL, Kristy, « Du texte à l’image, de l’image au texte : le pictural dans certains romans de Marie-Claire Blais et Sergio Kokis », thèse de doctorat, Graduate Department of French, Toronto, University of Toronto, 2005, 373f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé :

« Cette thèse prend comme point de départ le constat que l’oeuvre romanesque et l’image picturale s’imbriquent de façons très diverses. L’objectif de cette étude est double, car nous visons à examiner différents modes d’introduction du pictural au sein du genre romanesque, notamment à élucider l’importance du pictural dans certains romans de Marie-Claire Biais et de Sergio Kokis.

Dans le premier chapitre, il s’agit de poser des jalons pour l’étude des rapports texte-image afin de découvrir les modalités qui sous-tendent l’introduction des images picturales in praesentia et in absentia dans des romans de Blais et de Kokis.

Ensuite, nous passons à une première analyse: l’édition illustrée d’Une Saison dans la vie d’Emmanuel de Marie-Claire Biais, avec des dessins de Mary Meigs. Par l’entremise d’une étude des portraits littéraires et picturaux des personnages, nous examinons le fonctionnement de l’illustration d’accompagnement. La prochaine analyse porte sur les stratégies de référence et de nomination qui sont mises en oeuvre pour décrire des tableaux de Munch, de Degas, de Toulouse-Lautrec, de Dix et de Grosz dans Le Sourd dans la ville de Blais.

Dans le troisième chapitre, nous nous penchons sur les références aux tableaux identifiables qui sont contrefaits par le narrateur peintre de L’Art du maquillage de Sergio Kokis. Ce roman introduit également une couverture et des pages de garde illustrées par l’auteur. Il est donc question d’examiner les tableaux décrits à la lumière des illustrations liminaires. Finalement, Le Pavillon des miroirs de Kokis nous permet d’étudier la mise en oeuvre d’un narrateur-peintre qui décrit ses propres tableaux. Les images décrites dans le roman entretiennent un rapport incontournable avec les illustrations paratextuelles créées par Kokis ainsi que des tableaux peints par Kokis et reproduits dans sa Danse macabre du Québec.

En somme, par le biais de ces analyses, nous cherchons à éclairer le fonctionnement des rapports texte-image dans les romans de Blais et de Kokis et de dégager certains traits qui caractérisent les diverses relations entre l’expression verbale et l’expression visuelle. »

(Voir plus précisément le chapitre V: « Descriptions de tableaux, illustrations liminaires et images intertextuelles dans Le Pavillon des miroirs de Sergio Kokis », p.275-340.)

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI-Proquest.

###

BELL, Kristy, Coprésences, entrecroisements. Le pictural et le narratif chez Marie-Claire Blais et Sergio Kokis , Leiden (Pays-Bas), Brill-Rodopi (Chiasma), 2014, 270 pages. +++ Monographie

### Résumé :

« Coprésences, entrecroisements propose une étude de différentes interactions entre la littérature et la peinture dans des romans de deux auteurs québécois importants, Marie-Claire Blais et Sergio Kokis. Les romans de Blais et Kokis font preuve d’une grande saturation du pictural et permettent ainsi une exploration de plusieurs types de rapports texte-image: que se passe-t-il lorsque l’image accompagne, complète et prolonge le texte littéraire? Comment aborder l’ekphrasis, l’illustration, l’illustration paratextuelle et l’auto-illustration? Quels effets de sens sont produits par ces coprésences et entrecroisements? Les modes d’inscription du visuel dans le narratif jettent une lumière nouvelle sur les romans de Blais et Kokis et élucident divers concepts fondamentaux que partagent texte et image, tels le portrait, l’autoportrait, la perception, le miroir, le masque, la contrefaçon, la création et la déformation. Les récits s’ouvrent ainsi aux sensibilités picturales. »

(Quatrième de couverture)

(Voir plus précisément le chapitre V : « Effets réfléchissants dans Le Pavillon des miroirs ».) ###

BERND, Zilá, « Brésil/Québec : itinéraires et traversées », dans Américanité et mobilités transculturelles, Québec, Les Presses de l’Université Laval (Américana), 2009, p.61-75. +++ Chapitre de collectif

### Résumé :

« Ce chapitre se propose de réfléchir aux similitudes et aux différences des cheminements littéraire et identitaire québécois et brésilien. Pour ce faire, nous analyserons certains ouvrages d’auteurs contemporains de ladite littérature migrante : Sergio Kokis et Dany Laferrière pour le corpus québécois, Mario de Andrade et João Ubaldo Ribeiro pour le corpus brésilien. L’objectif est de montrer comment les voyages et les faits transculturels réalisés par ces auteurs au cours des déplacements fonctionnent comme métonymie de la construction/déconstruction identitaire de deux nations. »

(Extrait de l’introduction) ###

BOXUS, Dominique, « Le réel et la fiction chez Sergio Kokis : une étude de Le Pavillon des miroirs », dans Interfaces Brasil/Canada, vol.4, n˚1-2 (2004), p.57-78. +++ Article de revue

### Résumé :

« Sergio Kokis est un écrivain québécois d’origine brésilienne. I1 est remarquable qu’il ait choisi d’écrire dans la langue de l’autre: le français. Dans le roman Le Pavillon des miroirs (1995), un narrateur raconte sa vie, depuis son enfance et son adolescence au Brésil jusqu’à son départ pour le Québec. S’efforçant de traduire la foule d’images de son passé brésilien qu’il a emmagasinées en lui, il cherche le sens de son itinéraire d’artiste exilé. S’agit-il d’un récit autobiographique? Le narrateur est-il Kokis lui-même et le Brésil représenté correspond-t-il à la réalité? Au regard d’autres textes publiés par l’auteur — Les langages de la création (1996) et L’Art du maquillage (1997) —, il est possible de répondre à ces questions et d’entrevoir le sens de la démarche de cet écrivain-peintre qu’habite le divers. »

Resumo :

« Sergio Kokis é um escritor quebequense de origem brasileira. É bastante excepcional o fato que ele tenha escolhido escrever na língua do outro: o francês. No romance Le Pavillon des miroirs (1995), um narrador conta sua vida, desde sua infância e sua adolescência no Brasil até sua saída para o Quebec. Procura traduzir todas as imagens do seu passado brasileiro armazenadas dentro de se, busca o sentido do seu itinerário de artista exilado. Trata-se de uma autobiografia? O narrador é o espelho de Kokis? O Brasil representado é real? Olhando para outros textos publicados pelo autor - Les langages de la création (1996) et L’Art du maquillage (1997) -, é possível responder a essas perguntas e entrever o sentido da experiência estética desse escritor-pintor habitado pelo diverso. »

BOXUS, 2004, PDF ###

DELORME, Julie, « De la prison à la représentation : transgression et parole littéraire chez Marie Gagnon et Sergio Kokis », dans Jean Bessière et Judit Maár (dir.), L’écriture emprisonnée, Paris, L’Harmattan (Cahiers de la Nouvelle Europe), n˚7, 2007, p.63-74. +++ Chapitre de collectif

### Résumé :

« Or, cet article entend montrer en quoi la représentation de l’interdit dans le contexte des écritures carcérales contemporaines, c’est-à-dire l’œuvre littéraire des auteurs qui ont fait l’expérience de la prison – au sens propre comme au sens métaphorique –, relève d’une double transgression. Nous tenterons ainsi de déterminer quelles sont les stratégies discursives qui sous-tendent l’écriture des écrivains québécois, Marie Gagnon et Sergio Kokis, quand il s’agit de représenter l’enfermement. »

(Extrait de l’introduction de l’article) ###

ENESCU, Anamaria, « La sortie de soi dans Le Pavillon des miroirs de Sergio Kokis », dans Maria Cristina Pîrvu, Béatrice Bonhomme et Dumitra Baron (dir.), Traversées poétiques des littératures et des langues, Paris, L’Harmattan (Thyrse [Université Nice-Sophia-Antipolis]), n˚4, 2014, p.335-343. +++ Chapitre de collectif

ERTLER, Klaus-Dieter, « À la recherche du Brésil perdu : Le pavillon des miroirs de Sergio Kokis et les stratégies narratives d’un exilé fictionnalisé », dans Fritz Peter Kirsch et Klaus Bochmann (dir.), Unité et diversité des écritures francophones. Quels défis pour cette fin de siècle ?, Leipzig (Allemagne), Leipziger Universitätsverlag (Cahiers francophones d’Europe centre-orientale, no 10), 2000, p.293-305. +++ Chapitre de collectif

ERTLER, Klaus-Dieter, « L’Amérique et son américanité multiple : Le pavillon des miroirs de Sergio Kokis », dans Amaryll Chanady, George Handley et Patrick Imbert (dir.), Americas’ Worlds and the World’s Americas – Les mondes des Amériques et les Amériques du monde, Ottawa, Legas Publishing, 2006, p.45-52. +++ Chapitre de collectif

FERNÁNDEZ, Luciana, « Des manifestations d’hybridité dans Le pavillon des miroirs de Sergio Kokis », mémoire de maîtrise, département de l’Université de Saint-Boniface- Études canadiennes, Université du Manitoba, 2012, 102 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé :

«Quand on entend parler de l’écriture migrante, Sergio Kokis est un nom récurrent dans le corpus littéraire puisque ses oeuvres sont déterminées par son expérience migratoire. Le pavillon des miroirs est le premier roman de Sergio Kokis où les deux mondes et les deux imaginaires typiques de la littérature migrante sont intégrés. Son narrateur voit sa vie changer à travers « les miroirs » du souvenir, où les événements du passé sont évoqués et reflétés à partir d’un présent et d’un milieu qui lui restent étrangers. Ainsi, le récit témoigne de la dualité qui habite le narrateur en raison de la rupture existentielle dans sa vie, créée par un exil intérieur, le déracinement et finalement le déplacement du Brésil au Québec. La mise en scène du roman nous montre ce caractère double du narrateur, caractéristique renforcée par son statut d’altérité. Le passé et le présent, l’ici et l’ailleurs, la friction entre le soi et l’autre produisent chez le narrateur une mutation identitaire constante, témoignant d’une l’hybridité identitaire qui résulte d’une recherche interne, de la quête de son identité.

Dans ce mémoire, je présenterai quelques notions théoriques qui me permettront d’aborder certaines manifestations d’hybridité le roman Le pavillon des miroirs. J’analyserai aussi la fonction de la langue, des tableaux et de la psychanalyse pour communiquer l’imaginaire et le réel. »

La version PDF du mémoire est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI-Proquest.

###

GROSSMAN, Simone, « L’œuvre d’art comme “continuum” selon Kokis », dans French Review : Journal of the American Association of Teachers of French, vol.78, n˚6 (mai 2005), p.1162-1170. +++ Article de revue

### Résumé :

« Sergio Kokis, docteur en psychologie clinique, écrivain et peintre, définit l’œuvre d’art comme un “continuum” issu des expériences internes de l’artiste, réorganisées en “une sorte d’unité mouvante évoluant à la façon d’une narration”. La “re-création ludique” change le sens des objets qui représentent des réalités absentes. Le peintre exilé, dans Le Pavillon des miroirs (1994), s’identifie aux miséreux qui l’obsèdent encore après tant d’années. L’expérience cruciale de la pauvreté dans le Nord-Est du Brésil donne forme aux personnages qu’il peint. Kokis décrit dans le roman la symbolisation qui s’effectue à travers la pratique conjointe de l’écriture et de la peinture. »

GROSSMAN, 2005, PDF ###

LEVEL, Corrie, « La vulnérabilité masculine dans Le pavillon des miroirs de Sergio Kokis », dans Isabelle Boisclair (dir.) et Carolyne Tellier (collab.), Nouvelles masculinités (?) L’identité masculine et ses mises en question dans la littérature québécoise, Québec, Éditions Nota Bene, 2008, p.243-264. +++ Chapitre de collectif

### Résumé :

« Dans son roman Le pavillon des miroirs (1995), Sergio Kokis met la masculinité au premier plan. L’accent mis sur la sexualité, le désir et la créativité nous situe dans l’univers intime de l’introspection, enrichi par une déconstruction des représentations sexuées. Dans mon étude du roman de Kokis, j’examine la vulnérabilité cachée sous la violence et le détachement émotionnel souvent associés aux hommes. »

(Extrait de l’introduction) ###

MADDOX, Kelly-Anne, « Espaces mémoriels, espaces identitaires : Le Pavillon des miroirs de Sergio Kokis et La Danse juive de Lise Tremblay », dans Kanaté Dahouda et Sélom K. Gbanou (dir.) Mémoires et identités dans les littératures francophones, Paris, L’Harmattan (Critiques Littéraires), 2008, p.217-227. +++ Chapitre de collectif

MADDOX, Kelly-Anne, « Pour une éthique des rapports entre soi et l’autre : une étude de quatre romans québécois des années 1990 », dans Dalhousie French Studies, vol.88 (automne 2009), p.147-160. +++ Article de revue

### Résumé :

« Dans chacun des romans que nous examinons la question des relations interpersonnelles et de la définition du moi dans le cadre de ces relations revient de façon systématique, que ce soit la relation entre une fille et sa mère, comme dans Le Bruit des choses vivantes et dans L’Île de la merci, entre un garçon et sa famille, comme dans Le Pavillon des miroirs, ou bien entre des amants, comme dans Le Bout de la terre. Nous nous proposons d’explorer le rapport entre l’identité et les relations interpersonnelles, des relations qui soulèvent inévitablement des questions éthiques. Chez les auteurs que nous étudions, c’est la problématique de la communication qui prime, et c’est par le biais de cette communication que l’identité est affirmée. Nous suivons une progression qui part de la solitude pour aboutir à l’accompagnement. »

(Extrait de l’introduction)

MADDOX, 2009, HTML ###

MONTOYA MARTINEZ, Liliana Maria, « Translation as a Metaphor in the Transcultural Writing of Two Latino Canadian Authors », mémoire de maîtrise, Faculty of Arts, University of Ottawa, 2008, 118 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract :

« More often than not, in theoretical discussions about translation, there has been a predominance of Western thought (Tymoczko, 2006). This dominance has been reflected principally in the concentration on linguistic aspects of translation, as well as in the importance given to written texts over any other form of expression. This fact has led to skepticism about metaphorical or non-linguistic studies of translation and non-Western approaches to this field. Nevertheless, there is a growing belief in Translation Studies that translation does not always involve a textual or linguistic practice, but that it can also take place within only one language, and even more, without implying any text at all (Bhabha, 1994; Venuti, 1992; Douglas, 1997; Young, 2003). Moving in that same direction, this thesis offers a metaphorical approach to translation that attempts to expand the boundaries of Translation Studies and resist certain previous Western-oriented conceptualizations of translation.

Through examination of the works and a body to remember with and Le pavillon des miroirs, written by Carmen Rodríguez and Sergio Kokis, respectively, this thesis contends that their fictional characters may be considered as both linguistically and culturally “translated beings” (Rushdie, 1991). Throughout this discussion, the concept of metaphorical translation refers to the never-ending process of transformation and transculturation that Rodríguez and Kokis’ fictional characters undergo in their migrant experience. In other words, this thesis examines Rodríguez and Kokis’ literary representations of migrants and their experience with translation as a transformation process. The dislocation caused by migration takes the form of social, linguistic, cultural, and psychological disarticulations, which are typified through images and metaphors of translation. These images and metaphors represent the main focus of analysis in this study. Therefore, this thesis brings about a broader idea of translation than the explicit interlingual transference of meaning. Both migration and its subsequent cultural mingling produce complex situations that are discussed in the works analyzed.

First, this thesis examines the spatial and temporal related images and metaphors of translation within Rodríguez and Kokis’ works. The aim here is to determine how these characters manage to overcome the loss of their place after migration and how this fact affects their roots. Second, in an attempt to evaluate whether the metaphorical translation of Rodríguez and Kokis’ characters symbolizes a successful or a failed translation, this thesis considers specific aspects in characters’ identity construction throughout the stories. Finally, their discourses are evaluated to discuss the linguistic conflicts stemming from the tension between mother tongue and adoptive language.»

La version PDF du mémoire est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI-Proquest.

###

PATERSON, Janet M., « Le Sujet en mouvement : Postmoderne, migrant et transnational », dans Nouvelles Études Francophones, vol.24, n˚1 (2009), p.10-18. +++ Article de revue

### Résumé :

« On ne peut guère nier la complexité et la variété de la représentation identitaire dans la littérature contemporaine. Depuis les années soixante, le sujet s’inscrit de plus en plus fréquemment dans le discours fictif. Dans mon article, je discute trois axes qui sous-tendent la représentation de nombreux sujets fictifs: le postmodernisme, la littérature migrante et la littérature transnationale. Le principe guidant cette analyse est que le sujet littéraire est soumis à des changements socioculturels et épistémologiques qui en surdéterminent la forme et le sens. Dire “je” dans la littérature contemporaine revient souvent à dire la diffraction d’un sujet postmoderne, le désarroi d’un sujet migrant et la libération d’un sujet transnational. »

PATERSON, 2009, PDF ###

PLAMONDON, Jean-François, « La création anamèse chez Kokis », dans Interfaces Brasil/Canada, vol.5, n˚1-2 (2005), p.79-95. +++ Article de revue

### Résumé :

« Dans la revue Interfaces vol.4, Dominique Boxus proposait une lecture autobiographique du Pavillon des miroirs de Sergio Kokis. À partir d’indices structurels et narratologiques, nous tirons plutôt la conclusion qu’il s’agit véritablement d’un roman dans lequel le narrateur utilise le médium artistique pour se créer un passé. L’atelier de l’artiste peintre devient alors l’allégorie d’un Pavillon des miroirs, où le présent et le passé convergent sur une toile que le narrateur découvre avec étonnement.»

Resumo :

« Na revista Interfaces 4, Dominique Boxus propunha uma leitura autobiográfica de Pavillon des miroirs, de Sergio Kokis. A partir de índices estruturais e narratológicos, concluímos principalmente que se trata verdadeiramente de um romance no qual o narrador utiliza o meio artístico para criar um passado para si mesmo. O ateliê do artista pintor se torna então a alegoria de um Pavillon des miroirs, em que o presente e o passado convergem em uma tela que o narrador descobre com surpresa.»

PLAMONDON, 2005, PDF ###

PRUTEANU, Simona, « L’atelier et la maison d’enfance du peintre – espaces hétérochroniques chez Sergio Kokis dans Le Pavillon des miroirs (1994) et Le retour de Lorenzo Sanchez (2008) », dans Voix plurielles, vol. 7, n˚1 (mai 2010), p.135-146. +++ Article de revue

### Résumé :

« Se donnant comme objet de travail deux romans de l’écrivain migrant Sergio Kokis (Le Pavillon des miroirs en 1994 et Le retour de Lorenzo Sanchez en 2008), cet article se propose d’analyser les différents espaces hétérotopiques mis en scène par les deux textes et les divers types d’hétérochronies que ces espaces attirent. »

PRUTEANU, 2010, PDF ###

ROBERTSON, Adam L. « Recoller les morceaux : l’éclatement et la reconstitution de la famille dans le roman québécois des années 1990 », mémoire de maîtrise, Dalhousie University, 2008, 130 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé :

« Ce mémoire se veut une analyse de l’éclatement et de la reconstitution de la famille telle qu’ils sont représentés dans le roman québécois des années 1990. Ainsi l’étude se fait-elle à travers huit romans récents de Bruno Hébert, Nancy Huston, Sergio Kokis, Jacques Marchand, Hélène Monette, Yan Muckle, Lise Tremblay et Élise Turcotte. Qu’il s’agisse dans ces romans d’une famille nucléaire, recomposée ou monoparentale, il existe un dénominateur commun qui les relie entre elles : l’éclatement. La cellule familiale s’y caractérise par le démembrement et le fractionnement, qui y sont inscrits principalement au niveau thématique. Ce mémoire explore les éléments déclencheurs de l’effritement de la famille ; éléments primordiaux qui imprègnent notre corpus. Dans la première section, nous nous penchons sur la violence et son effet destructeur sur la dynamique familiale. Il s’agit ici d’une menace extérieure qui est progressivement intériorisée et qui constitue néanmoins une menace. Dans la seconde section, nous examinons l’effet de la carence parentale, des mères et des pères respectivement, et des tribulations de l’adolescence sur la fragmentation du noyau familial. Dans la troisième section, nous traitons des notions d’unification et de cohésion, à travers une analyse de l’amour et de la création au sein de la famille. Nous tâchons de voir si ces pulsions s’avèrent capables de mener vers la réconciliation et la solidarité familiale. »

Abstract :

« Our thesis explores the fragmentation and reconstruction of the family as they are represented in the Quebec novel of the 1990’s. To this end, we concentrate on eight contemporary novels by Bruno Hébert, Nancy Huston, Sergio Kokis, Jacques Marchand, Hélène Monette, Yan Muckle, Lise Tremblay and Élise Turcotte. Whether the novels in question deal with nuclear, reconstructed, or single-parent families, there is a common denominator that links them together: fragmentation. The fictional family circle is characterized by breakdown and dismemberment, which are suggested primarily on a thematic level. This thesis looks to examine the factors that trigger family breakdown; fundamental factors that permeate the novels under consideration. In the first section, we look at violence and its disastrous effect on family dynamics. Violence constitutes an external threat that is progressively internalized, and represents, nonetheless, a menace to family harmony. In the second section, we look at the effect of parental deprivation, from mothers and fathers respectively, as well as the influence of the trials and tribulations of adolescence on the family unit. In the third section, we examine the concepts of unification and cohesion, through an analysis of love and creation within the family. We look to see if these impulses are capable of bringing about reconciliation and family solidarity. »

La version PDF du mémoire est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI-Proquest.

###



Le pavillon des miroirs (oeuvre)
TitreLe pavillon des miroirs
AuteurSergio Kokis
Parution1994
Tripavillon des miroirs
Afficheroui

Outils de la page

complaint