Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Le silence

Nathalie Sarraute, Le silence, suivi de Le mensonge, Paris, Gallimard (Blanche), 1967, 128 p.

Documentation critique

BÉNARD, Johanne, « Silence, tropisme et stéréotype chez Nathalie Sarraute », L’Annuaire théâtral : revue québécoise d’études théâtrales, n° 33 (2003), p. 78-90. +++ Article de revue

### Résumé
La première question qui se pose lorsque l’on aborde le théâtre de Nathalie Sarraute est celle de la transition qui s’est opérée de l’oeuvre romanesque à l’oeuvre dramatique. Comment l’écrivaine fait-elle passer le tropisme dans le dialogue, la sous-conversation dans la conversation? Peut-elle alors éviter les schèmes et catégories de l’imaginaire social? Je me propose ici d’examiner ce problème par le biais d’une analyse comparative de deux textes présentant une thématique semblable : la pièce Le silence (1964), dans laquelle le personnage qui se tait est un homme, et un texte de Tropismes (1939), au centre duquel on trouve un personnage de femme silencieux.

Bénard, 2003, PDF ###

ROTHENBERG, John, « Structures of the Unspoken: The Theatre of Nathalie Sarraute », Orbis Litterarum: International Review of Literary Studies, vol. 58, n° 3 (2003), p. 189-201. +++ Article de revue

### Porte également sur C’est beau ###

ROTHENBERG, John, « The Problem of Character in the Theatre of Nathalie Sarraute », Nottingham French Studies, vol. 40, n° 2 (automne 2001), p. 37-45. +++ Article de revue

### Porte aussi sur Pour un oui ou pour un non et Elle est là ###

COCK, Michael de, « La parole et ce qu’elle cache : étude de deux pièces de Nathalie Sarraute », Revue Romane, vol. 30, n° 1 (1995), p. 81-90. +++ Article de revue

### Les deux pièces sont Le silence et Le mensonge. ###



Le silence (oeuvre)
TitreLe silence
AuteurNathalie Sarraute
Parution1967
Trisilence
Afficheroui

Outils de la page

complaint