Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Le testament français

le_testament_francais.jpg Andreï Makine, Le testament français, Paris, Mercure de France, 1995, 308 p.

«“Je me souvenais qu’un jour, dans une plaisanterie sans gaîté, Charlotte m’avait dit qu’après tous ses voyages à travers l’immense Russie, venir à pied jusqu’en France n’aurait pour elle rien d’impossible […]. Au début, pendant de longs mois de misère et d’errances, mon rêve fou ressemblerait de près à cette bravade. J’imaginerais une femme vêtue de noir qui, aux toutes premières heures d’une matinée d’hiver sombre, entrerait dans une petite ville frontalière. […]. Elle pousserait la porte d’un café au coin d’une étroite place endormie, s’installerait près de la fenêtre, à côté d’un calorifère. La patronne lui apporterait une tasse de thé. Et en regardant, derrière la vitre, la face tranquille des maisons à colombages, la femme murmurerait tout bas : ‘C’est la France… Je suis retournée en France. Après… après toute une vie.’ “
Ce roman, superbement composé, a l’originalité de nous offrir de la France une vision mythique et lointaine, à travers les nombreux récits que Charlotte Lemonnier, “égarée dans l’immensité neigeuse de la Russie”, raconte à son petit-fils et confident. Cette France, qu’explore à son tour le narrateur, apparaît comme un regard neuf et pénétrant sur le monde. »
(Quatrième de couverture)

Documentation critique

DIVER Ruth, « Andreï Makine dishinrited: The Russian Reception of Le Testament français », mémoire de maîtrise, faculté des arts, Université de Auckland, 2003, 72 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

###Étude de la réception critique du roman Le testament français en Russie. ###

BEN ACHOUR-ABDELKEFI, Rabia, Appropriation culturelle et création littéraire dans le Voyage en Orient de Gérard de Nerval et Le testament français d’Andreï Makine, Paris, Maisonneuve et Larose (Lettres du Sud), 2006, 339 p. +++ Monographie

### Quatrième de couverture
« Le dialogue étroit entre chercheurs maghrébins et français en lettres et sciences humaines a favorisé la réalisation de travaux novateurs qui déplacent notre regard sur les œuvres, l’histoire, les langues et la société. Pour leur offrir une tribune, l’Ambassade de France en Tunisie a créé, en partenariat avec Maisonneuve & Larose et Sud Éditions, la collection “Lettres du Sud”. Les regards ici croisés sont centrés sur une culture francophone commune sans exclure d’autres influences qui abordent les rivages méditerranéens : flux et reflux, comme un cour qui bat. Le Voyage en Orientde Nerval et Le Testament français de Makine relatent un voyage imaginaire et la traversée de l’espace réel. L’Orient pour Nerval et la France pour Makine constituent les ressources du rêve et de l’imaginaire littéraire mais aussi l’espace favorable à la libération d’un moi labile qui refuse la pensée identitaire. Cet essai est l’expression d’une réaction contre les certitudes identitaires, contre le désir de reproduire un discours figé et stérile, en rupture avec la réalité d’un monde en mutation où dominent l’incertain et le désordre, un monde qui se caractérise par le mouvement des populations et des civilisations. Voulant échapper à toute polémique, il s’inscrit dans le cadre d’une recherche littéraire, le texte littéraire étant, ainsi que le prouve le phénomène de l’intertextualité, le lieu de rencontre d’une multiplicité de voix… » ###

WELCH, Edouard, « La séduction du voyage dans Le testament français », dans Margaret PARRY, Marie Louise SCHEIDHAUER et Edward WELCH (dir.), Andreï Makine : la rencontre de l’Est et de l’Ouest, Paris, L’Harmattan, 2004, p. 17-24. +++ Chapitre de collectif

OSMAK, Galina, « Le testament français, portrait d’un narrateur entre deux mondes », dans Margaret PARRY, Marie Louise SCHEIDHAUER et Edward WELCH (dir.), Andreï Makine : la rencontre de l’Est et de l’Ouest, Paris, L’Harmattan, 2004, p. 37-43. +++ Chapitre de collectif

OZOLINA, Olga, « Aux prises avec un univers de fantômes : une lecture culturelle du Testament français », dans Margaret PARRY, Marie Louise SCHEIDHAUER et Edward WELCH (dir.), Andreï Makine : la rencontre de l’Est et de l’Ouest, Paris, L’Harmattan, 2004, p. 45-53. +++ Chapitre de collectif

JONGENEEL, Els, « L’histoire du côté de chez Proust. Andreï Makine, Le testament français », dans Sjef HOUPPERMANS, Paul J. SMITH et Madeleine van STRIEN-CHARDONNEAU (dir.), Histoire, jeu, science dans l’aire de la littérature. Mélanges offerts à Evert van der Starre, Amsterdam / Atlanta, Rodopi, 2000, p. 80-91. +++ Chapitre de collectif

KNORR, Katherine, « Andrei Makine’s Poetics of Nostalgia », The New Criterion, vol. 14, n° 7 (mars 1996), p. 32-36. +++ Article de revue

###Critique et analyse narratologique du roman Le testament français###

LA CHANCE, Brook, « Intertextualité française et construction d’identité dans Le Testament français d’Andreï Makine », Études de Lettres, n° 2 (1999), p. 201-210. +++ Article de revue

###Il s’agit des Actes du colloque tenu à Neuchâtel (6-7 mai 1999), « Sources et intertexte : résurgences littéraires du Moyen Âge au XXe siècle », sous la direction de Loris PETRIS et Marie BORNAND. Études de Lettresest la revue de la faculté des lettres de l’Université de Lausanne. ###

MCCALL, Ian, « Proust’s À la recherche as Intertext of Makine’s Le Testament français », The Modern Language Review, vol. 100, n° 4 (octobre 2005), p. 971-984. +++ Article de revue

### Résumé
When Andreï Makine won the Prix Goncourt and Prix Medicis in 1995 with Le Testament français, reviewers compared him to Proust. This article considers A la rechercheas an intertext for Makine’s novel, focusing particularly on the portrayal of the narrator-protagonist’s literary vocation in each of the works. Through close analysis of superficially similar episodes, the article argues that Makine’s actual message is very different from Proust’s and that, like Proust rewriting his own models, Makine has created an A la recherche ‘d’une autre époque’, a work that distinguishes itself from its intertext by obvious references to it.

McCall, 2005, PDF ###

WANNER, Adrian, « Gained in Translation : Andrei Makine’s Novel Le testament français », Literary Imagination: The Review of the Association of Literary Scholars and Critics, vol. 4, n° 1 (hiver 2002), p. 111-126. +++ Article de revue

CLÉMENT, Murielle Lucie, « Aléas identitaires dans Le testament français d’Andreï Makine », Dalhousie French Studies, dossier « Identité et altérité dans les littératures francophones », sous la direction de Driss AÏSSAOUI, vol. 74-75 (printemps-été 2006), p. 297-311. +++ Article de revue

### Clément, 2006, PDF ###

CLÉMENT, Murielle Lucie, « L’exil dans Le testament français d’Andreï Makine », dans Olga GANCEVICI et Adriana BÂRSAN (dir.), Mythes et mondialisation. L’exil dans les littératures francophones, Suceava (Roumanie), Université de Suceava, 2006, p. 75-87. +++ Chapitre de collectif

CLÉMENT, Murielle Lucie, « L’image acoustique dans Le testament français d’Andreï Makine », Plaisance, vol. 1, n° 1 (2004), p. 17-28. +++ Article de revue

SANKEY, Margaret, « Between and accross Cultures : The Language of Memory in Andreï Makine’s Le testament français », dans Marie RAMSLAND (dir.), Variété : Perspectives in French Literature, Society and Culture. Studies in Honour of Kenneth Raymond Dutton, Emeritus Professor, Frankfurt-am-Main, Peter Lang, Europäischer Verlag der Wissenschaften, 1999, p. 293-303. +++ Chapitre de collectif

MÉLAT, Hélène, « Andreï Makine : Testament français ou Testament russe ? », La revue russe, n° 21 (2002), p. 41-49. +++ Article de revue

CARRIEDO LÓPEZ, Lourdes, « La visión estereoscópica de Andréi Makine », Thélème, Revista Complutense de estudios franceses, n° 11 (1997), p. 157-170. +++ Article de revue

### Carriedo Lopez, 1997, PDF ###

CARATOZZOLO, Marco, « Il prostor e l’identité nell’opera di Andrei Makine », Dintorni. Rivista di letterature e culture dell’Università degli Studi di Bergamo, n° 1 (2006), p. 137-145. +++ Article de revue

CORREDOR, Eva L., « Andreï Makine’s Le Testament français: The Joys and Sorrows of Transculturation », Studies on Lucette Desvignes and the Twentieth Century, n° 10 (2000), p. 193-213. +++ Article de revue

OLLIVIER, Sophie, « France et création dans Le testament français de Andreï Makine », dans Toby GARFITT et Claude HERLY (dir.), L’enfance inspiratrice. Éclat et blessures, Paris, L’Harmattan, 2004, p. 213-224. +++ Chapitre de collectif

WESTLUND-JOUAN, Annie, « Récit d’enfance et enfance du récit : Le testament francais d´Andreï Makine », Romance Notes, vol. 42, n° 1 (octobre 2001), p. 87-95. +++ Article de revue

BELLEMARE-PAGE, Stéphanie, « La littérature au temps de la post-mémoire : écriture et résilience chez Andreï Makine », Études littéraires, vol. 38, n° 1 (automne 2006), p. 49-55. +++ Article de revue

### Résumé
Dans cet article, nous explorons les concepts d’écriture, de mémoire et de résilience sous l’angle de la post-mémoire, terme employé par Marianne Hirsch pour décrire l’expérience d’artistes qui ont grandi entourés de récits de survivants de la Seconde Guerre mondiale. Nous analysons Le testament français et La terre et le ciel de Jacques Dorme, d’Andreï Makine, en nous attachant au processus d’écriture qui permet à la fois l’évacuation de ces récits d’expériences traumatisantes et la transmission d’une mémoire transgénérationnelle.

Bellemare-Page, 2006, PDF ###

MATTIODA, Maria Margherita, « Le testament français di Andreï Makine », dans V. GIANOLIO (dir.), Secoli in fabula. Voci critiche al di là del nuovo millennio, Torino, Tirrenia Stampatori, 1998, p. 175-190. +++ Chapitre de collectif

###« Dans cet article, nous nous proposons d’analyser l’idée de testament en tant que structure narrative et prescriptive dans le roman Le testament français »###

CONLON, M. Laura Grace, « L’emprisonnement et la libération comme forme de roman : l’interrelation libératrice et opprimante dans Le testament français et La femme qui attendait d’Andrei Makine (France) », mémoire de maîtrise, département de français, Université de Carleton (Ottawa), 2006, 116 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé
Dans Le testament français et La femme qui attendait d’Andreï Makine, la prison est reliée à la libération. La tension entre les efforts de la part du narrateur pour qualifier Charlotte et Véra comme prisonnières et la réalité de leur liberté face au manque de liberté du narrateur donne au roman sa forme. La narration crée une histoire contiguë à la «vraie» histoire : les prisons de la narration, du temps, du contexte politique et social, de la volonté et du désir, où le narrateur tente d’enfermer la femme, qui s’effondrent tandis que les prisons semblables du narrateur s’érigent. En renvoyant à l’irréalisme voulu, à l’exil, à la prison et à la libération, l’écriture en langue étrangère souligne cette relation entre la prison et la libération. La prison de la forme romanesque face à la liberté du narrateur crée un conflit esthétique d’où naissent ces romans et leur beauté.

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest ###

PETION, Juliette M., « Life into Art : The Pseudo-autobiography in Post-revolutionary Russian Literature », thèse de doctorat, département d’études slaves, Brown University (Rhode Island), 1999, 191 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

###Abstract
« This dissertation concerns the interpretation of the pseudo-autobiographical writings of Osip Mandelstam, Chingiz Aitmatov, Yuri Trifonov, and Andrei Makine.
The first chapter contains a brief overview of literary theory relevant to my thesis, including theory about genre study and about autobiographical genres. Since Andrew Baruch Wachtel was the first to formulate a definition of the pseudo-autobiography, in The Battle for Childhood : Creation of a Russian Myth(Stanford : Stanford UP, 1990), a summary of his main points is provided.
In subsequent chapters, I analyze the following works from the point of view of pseudo-autobiography : Mandelstam’s The Egyptian Stamp and The Noise of Time, Aitmatov’s Jamila, Trifonov’s The House on the Embankment and Makine’s Dreams of My Russian Summers. I discuss the form, content, and voice structure of each work.
Besides arguing that these works can be read as pseudo-autobiographies, I show that the genre has undergone formal, structural, and thematic changes since the October Revolution. The final chapter is a comparative one, in which I discuss how these new pseudo-autobiographies compare to their predecessors and to each other. For example, innovations in narrative structure have taken place, as illustrated in Mandelstam’s The Egyptian Stamp and Trifonov’s The House on the Embankment, which feature shifts between first and third person narration. Writers of more recent pseudo-autobiographies have also experimented with the amount of autobiographical material used. As a result, Wachtel’s definition requires some revision in order to reflect these modifications.
Furthermore, the works studied by Wachtel have certain themes in common. Not all of the traditional themes occur in the texts I analyze, while new ones reflecting the Soviet period appear, such as collectivization, Stalin’s purges and World War II. Another theme that is prevalent among my chosen texts is the creation of a work of literature or art. »

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest ###

SCHMITT, Claudia, « Sprache und Identität im interkulturellen Roman : Patrick Chamoiseau, Milan Kundera und Andrei Makine », dans Manfred SCHMELING et Sandra DUHEM (dir.), Sprache und Identität in frankophonen Kulturen / Langues, identité et francophonie, Opladen, Leske und Budrich, 2003, p. 173-194. +++ Chapitre de collectif

###Dans cet article, Claudia Schmitt s’attarde aux questions suivantes: l’image de la France et du pays d’origine de l’auteur ; l’importance de la langue, de l’écriture, de l’histoire et de la mythologie dans la constitution d’une identité culturelle.
Selon Schmidt, ces trois auteurs constatent la fin des identités nationales : « La mondialisation, qui se manifeste sur le plan culturel, a fait naître l’hybridité culturelle et linguistique dont Chamoiseau, Kundera et Makine sont une parfaite illustration. » ###

WOJTOWICZ, Wojciech , « Quête identitaire dans Pluie et vent sur Télumée Miracle de Simone Schwarz-Bart et Le testament français d’Andreï Makine », mémoire de maîtrise, département de langue, littérature et civilisation françaises, Université Lumière (Lyon 2), 2003, 104 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

MURAY, Philippe, Bernard WALLET et Antoine CASSAN, dossier « Pourquoi ce Goncourt ? », L’Atelier du Roman, n° 7 (été 1996), p. 7-42. +++ Dossier de revue

###Le dossier porte sur le prix Goncourt 1995, Andreï Makine, et comporte trois articles, dont une analyse du roman Le testament français:

  • MURAY, Philippe, « Andreï Makine ou le roman-providence », p. 9-24.
  • WALLET, Bernard, « Paris-Moscou A/R », p. 25-28.

###

CORDONIER, Noël, « Imaginaire et poétique : l’entrée dans la langue française chez Hector Biancotti et Andreï Makine », dans Fritz Peter KIRSCH et Klaus BOCHMANN (dir.), Unité et diversité des écritures francophones. Quels défis pour cette fin de siècle ?, Leipziger Universitätsverlag (Cahiers francophones d’Europe centre-orientale, n° 10), 2000, p. 175-189. +++ Chapitre de collectif

PYCHOWSKA, Joanna, « Le français et la culture francophone des écrivains d’origine slave écrivant en français », dans Fritz Peter KIRSCH et Klaus BOCHMANN (dir.), Unité et diversité des écritures francophones. Quels défis pour cette fin de siècle ?, Leipziger Universitätsverlag (Cahiers francophones d’Europe centre-orientale, n° 10), 2000, p. 155-162. +++ Chapitre de collectif

###Étude comparée de la trajectoire de trois auteurs d’origine slave ayant adopté le français comme langue d’écriture : Romain Gary, Andreï Makine et Zoé Oldenbourg. ###

PETION, Juliette, « Un cas de genre littéraire mal compris : Le Testament français d’Andreï Makine », dans Murielle Lucie CLÉMENT (dir.), Andreï Makine, Amsterdam / New York, Rodopi (CRIN, vol. 53), 2009, p. 131-146. +++ Chapitre de collectif

DUFFY, Helena, « A False Document? Andreï Makine’s Le Testament français and the Postmodern Theory of History », Irish Journal of French Studies, n° 14 (2014), p. 137-159. +++ Article de revue

### Abstract
Written in French and set largely in the Soviet Union during Thaw and Stagnation, Andreï Makine’s Le Testament français (1995) narrates the story of a Russian boy piecing together French history from multifarious sources. By exposing the openness of documents to interpretation, the absence of objective and rigorously scientific accounts of the past, the possibility of various and potentially contradictory emplotments of the same historical data, and the need for the past to be narrativized, Makine’s award-winning novel illustrates many tenets of the postmodern theory of history and has much in common with the genre of historiographic metafiction as theorized by Linda Hutcheon. However, while being concerned with the hermeneutics and validity of archival traces Makine’s award-winning novel breaks — for political reasons, as the article argues — with the paradigm observed in postmodern historical novels: instead of conservatively using documents to demonstrate radically their unreliability, it uses them to construct an ideologically-driven and largely reactionary historical account whose key objective is to replace Russia on the world’s political map in response to the USSR’s collapse and the correlated decline of its authority over its former sphere of influence as well as of its say over world affairs. ###

MOSER, Walter, « Le culte du cargo littéraire chez Andreï Makine et Dai Sijie : un transfert culturel d’un type particulier », dans Robert DION, Ute FENDLER, Albert GOUAFFO et Christoph VATTER (dir.), Interkulturelle Kommunikation in der frankophonen Welt: Literatur, Medien, Kulturtransfer/La Communication interculturelle dans le monde francophone: Transferts culturels, littéraires et médiatiques, St. Ingbert, Röhrig Universitätsverlag, 2012, p. 111-125. +++ Chapitre de collectif

LIDDELOW, Eden, « The French Testament: Andrëi Makine and Translation », HEAT, n° 5 (1997), p. 161-176. +++ Article de revue

STEPANOVA, Natalya, « Labyrinths of Echo: Repetition, otherness, and autobiography in the narratives by Makine, Gary, Sijie, and Sarraute », thèse de doctorat, Rice University, 2009, 315 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
This study focuses on the four first-person narratives: Andreï Makine’s Le testament français, Romain Gary’s La promesse de l’aube, Dai Sijie’s Balzac et la Petite Tailleuse chinoise, and Nathalie Sarraute’s Enfance. Using the myth of Echo and its strategic ambiguities of identity and language as the point of departure, this analysis identified various theoretical texts by Gilbert Durand, Julia Kristeva, Philippe Lejeune, Milan Kundera, and Mikhail Bakhtine, which focus on similar issues. The application of their analyses to the four literary texts revealed veritable labyrinths of echoes: traumatic childhood memories, rich intertexts, complicated relationships with the Other, and hesitations between two genres.

Stepanova, 2009, PDF ###

ALLEN, Sharon Lubkeman, « Makine’s Testament: Transposition, Translation, Transligualism, and the Transformation of the Novel », RiLUnE: Revue des Littératures de l’Union Européenne/Review of Literatures of the European Union, n° 4 (juin 2006), p. 167-186. +++ Article de revue

### Résumé
L’oeuvre de Makine est emblématique d’une littérature écrite dans l’exil qui avance à une polysystème européene de plus en plus décentrée l’esthétique polyphonique d’une culture excentrique, singulièrement consciente des capacités ambivalentes de traduction—à autoriser la publication ; pour défier l’autorité de l’ “original” et de la tradition littéraire “secondaire” ; pour garantir et, en même temps, questioner l’ “authenticité” ; pour dédoubler, déferer, et déplacer l’autorité. Cet essai reconsidère la contribution des auteurs tels que Makine, à la littérature Russe, Française, et transnationale, en interrogant les manifestations multiples de la traduction dans ses romans par les objectifs développés par Even-Zohar, Deleuze et Guattari, Bakhtin, et Lotman dans les domaines de la linguistique, de la théorie narrative, et de la sémiotique culturelle.

Allen, 2006, PDF ###

RICHARD, Marie-Christine, « Les figures de la récurrence dans Le Testament français d’Andreï Makine suivi de Marcher à côté de soi (création) », mémoire de maîtrise, département d’études françaises, Université de Sherbrooke, 2012, 106 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé
Ce mémoire de maîtrise en études françaises s’inscrit dans une perspective d’apprentissage de l’art d’écrire de la fiction par l’étude de la forme d’une œuvre reconnue, en l’occurrence Le Testament français d’Andreï Makine.
Dans la première partie du mémoire, j’analyse l’emploi dans ce roman de trois formes liées à la récurrence — le retour au point de départ, l’itération et la répétition — pour tenter de comprendre comment elles fonctionnent et quel effet elles produisent. J’espère ainsi d’une part régler un problème d’écriture dans une de mes nouvelles, Le Seuil, et, d’autre part, m’approprier ces formes afin de les intégrer à ma palette fictionnelle.\ La deuxième partie, Marcher à côté de soi, comprend neuf nouvelles sur la thématique de l’aliénation de soi. Lors de leur écriture, ou de la réécriture dans le cas du Seuil, j’ai tenté d’intégrer ce que la réflexion sur la forme de la fiction entamée avec l’analyse du Testament français m’a permis de comprendre, notamment l’équilibre entre dire et donner à voir, le rôle de la thématique dans la transition entre les segments et l’emploi du retour au point de départ.

Richard, 2012, PDF ###

ARBERY, Joan Frances, « Remembering purgatory: Contemporary purgations in Paris, London, and Dublin », thèse de doctorat, University of Notre Dame, 2010, 308 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
While a long literary tradition exists that depicts the city as an infernal space, this dissertation contends that the Reformation’s secularization of purgatory ultimately sees the city become a purgatorial site. I primarily ground my understanding of Purgatory in Dante, next employing the work of Jacques Le Goff, Stephen Greenblatt, and Richard Fenn. In terms of basing my argument in the urban world, I use Lewis Mumford and Richard Sennett. From these readings on Purgatory and the city, I address contemporary Paris, London, and Dublin as purgatorial spaces. Contemporary literature and films from these cities embody a more purgatorial understanding of the city; for, even if the city sometimes appears as a place of stasis and despair, it is primarily a place of process, transformation, and transition. Using contemporary monuments in Paris (the Phare), London (the Eye), and Dublin (the Spire), I argue that this purgatorial process is visible in the built environment of these cities as well.
My main contention throughout the dissertation is that each city has a chronic fault that it is trying to excise. It is only when it accepts that fault that it is purgatorial. With Paris, I observe that French Republicanism exiles mystery and the hidden. However, when the hidden becomes sayable the city becomes purgatorial. I examine the early effects of the Revolution in Parisian literature, turn to Balzac, Hugo, and Zola, and then end with contemporary works by Andrei Makine, Michel Tournier, and Alix Girod de l’Ain. Next, I demonstrate that London attempts to excise the plagues it creates internally and abroad. Yet, in its acceptance of the disease of the other, it is a purgatorial city. I trace this motif first in Defoe and Blake and later in Dickens and Conrad. I finish with Zadie Smith, Gautam Malkani, and Ian McEwan. Lastly, I maintain that Dublin’s difficulty comes in recognizing its parentage, be it England or the Church. The city’s acknowledgment of its antecedents can lead it to a more purgatorial vision of itself. I follow Joyce’s treatment of religion and paternity, move on to mid-20th century accounts of the city with Flann O’Brien and Donleavy, and end with novels by Keith Ridgway and Barry McCrea.
While my dissertation focuses on Western cities with Christian underpinnings, I ultimately posit that even in a secular or non-Christian world, the idea of the purgatorial, of a restorative union to a more complete version of the city, exists in all cities.

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest ###

HARMATH, Erzsébet, « Le temps et la mémoire dans Le Testament français d’Andreï Makine », Études romanes de Brno, vol. 31, n° 2 (2010), p. 97-109. +++ Article de revue

### Abstract
In his autobiographical novel Le testament français (Dreams of My Russian Summers), Andrei Makine creates a personal universe for himself: a sort of space in which poetic imagination and reality meet and merge. Thus the work of the French writer, who emigrated from Russia to France in the late ‘80s, could be considered as a meeting point of two different cultures, namely Russian and French. Being the member of these two cultures, the hero-narrator ends up living in a multidimensional world at the meeting point of heterogeneous spaces. What creates this world of fiction, which is at least twice compound, is the cultural memory, a concept that I take in its Jan Assmanien sense. In my article I intend to explore how this multiple space, which is built up under the influence of cultural memory, function as a par excellence space and time of fiction. Makine is one of the writers who came from “somewhere else” (ailleurs), yet this “somewhere else” is no longer a foreign universe. On the contrary, it refers to a virtual world which we can unfold like a map. This other world is not a merely imagined world, this is not a childish fantasy, but a world recreated through narratives told by Charlotte about the France of the Belle Epoque at the beginning of the century. This way, an entire universe, like a reconstituted Atlantis, is gradually taking shape as an image. This France-Atlantis is renewed every summer. It is not a simple story, but a fairy tale which can always be told, corrected and innovated. The narrator of the Dreams of My Russian Summers can duplicate his monotonous Russian universe due to cultural memory. He manages to do so with the help of rite and feast which reorganize his vacation days into ordinary days and holidays, as well as with the help of the small family community and the repeating return of the narratives and literary readings which render the imaginary spatial journey between France and Russia possible. The fictitious journey becomes a reality a few years later, when the child grows adolescent and decides to emigrate to the country of his dreams. This very journey will cause the narrator’s disappointment. The movement is not only a sign of the actually accomplished trip leading from Saranza to Paris, but an essential characteristic of a fictitious journey by Aiôn in this imaginary world with the hero-narrator Aliocha at the center. This imaginary world reveals to be the par excellence place of a transmutation enabling the temporal and geographical distance between Russia and France to sublimate.

Harmath, 2010, PDF ###



Le testament français (oeuvre)
TitreLe testament français
AuteurAndreï Makine
Parution1995
Tritestament français
Afficheroui

Outils de la page

complaint