Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Le troisième fils du professeur Yourolov

René-Daniel Dubois - Montréal, Leméac (Théâtre), 1990, 112 p.

« Une étrange histoire d’espionnage. Ils sont trois: Benoît, Jean-Pierre et Katarina.

Jean-Pierre et Katarina tentent de lever le voile sur la double vie de Benoît, qu’ils ont tous deux aimé, à leur façon, et qui s’est suicidé il y a quatorze mois en sautant d’une tour d’habitation du centre-ville.

La pièce se déroule simultanément aujourd’hui et avant la mort de Benoît, ici et ailleurs; ailleurs, c’est un aéroport, un chalet, Moscou. Cela se passe-t-il par radio, dans des communications codées dont le message est pourtant toujours à trouver? Le troisième fils, qui est-ce donc? Celui qui a décidé, seul, de mourir? » (Quatrième de couverture)

Documentation critique

TREMBLAY, Isabelle, « La narrativité dans la dramaturgie québécoise des années quatre-vingt-dix : aperçu du phénomène à travers des textes de Daniel Danis, de René-Daniel Dubois et de Larry Tremblay », mémoire de maîtrise, département des littératures, Université Laval, 2002, 139 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé

Ce mémoire tente de rendre compte de certaines transformations qu’ont subi plusieurs textes dramatiques québécois des années quatre-vingt-dix par rapport aux décennies précédentes. Notre étude se construit à partir du Troisième fils du Professeur Yourolov de René-Daniel Dubois, de Cendres de cailloux de Daniel Danis et du Génie de la rue Drolet de Larry Tremblay, trois pièces d’auteurs représentatifs de la période publiées entre 1990 et 1997 où le “raconter” l’emporte explicitement sur le “faire” et où s’actualisent de nombreux jeux narratifs. Sont ainsi abordées les questions du déplacement de l’action dramatique, du remplacement du mode dialogal par le mode monologal et de la création d’une structure générale organisée autour de la mémoire qui se définit notamment par l’esthétique du tableau et du fragment, l’hybridation des genres, le bouleversement des paradigmes spatio-temporels, la superposition des niveaux de narration et l’absence de didascalies et de ponctuation.

La version PDF du mémoire est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest.###

SARRASIN, Nicolas, « Rupture et fragments dans le théâtre de René-Daniel Dubois », L’Annuaire théâtral, no 33 (printemps 2003), p. 159-179. +++ Article de revue

### Résumé

Depuis quelques années, le théâtre québécois tend à adopter certaines caractéristiques, telles que l’hybridation des genres et la fragmentation, une dynamique chaotique et morcelée que les oeuvres de René-Daniel Dubois partagent et, tout à la fois, contribuent à définir. Dans le présent article, l’auteur analyse deux de ses pièces — Adieu, docteur Münch et Le troisième fils du professeur Yourolov — afin de montrer, à partir du point de vue cognitif, de quelle manière s’élabore cette esthétique. La mémoire et la subjectivité des personnages soulignent autant l’incertitude de leur existence que leur quête d’identité, ce qui se manifeste par la confusion et la perte des points de repère spatio-temporels. En relation avec la réception théâtrale, cette diffraction du sens permet également de multiplier les modalités d’interprétation, conséquence particulière de cet éclatement de la signification.

###



Le troisième fils du professeur Yourolov (oeuvre)
TitreLe troisième fils du professeur Yourolov
AuteurRené-Daniel Dubois
Parution1990
Tritroisième fils du professeur Yourolov
Afficheroui

Outils de la page

complaint