Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Le vieux Chagrin

le_vieux_chagrin.jpg Jacques Poulin, Le vieux Chagrin, Montréal / Arles, Leméac / Actes Sud, 1989, 155 p.

« Sur les rives du Saint-Laurent, où il vit en compagnie du chat “Vieux Chagrin”, un écrivain épie jusqu’à l’obsession l’inaccessible silhouette d’une jeune femme dont le voilier est venu mouiller dans une anse du fleuve. Un exemplaire des Mille et Une Nuits, abandonné dans une grotte proche, est la seule preuve tangible de l’existence de cette muse récalcitrante, à laquelle se substitue bientôt une enfant malheureuse venue trouver, auprès de l’écrivain, refuge et réconfort. Tandis que l’oeuvre tant désirée s’élabore lentement, le narrateur se laisse prendre en otage par la confusion du réel jusqu’à y découvrir l’inspiration. »
(Quatrième de couverture de l’édition de 1995 de Léméac Éditeur - collection Babel)

Documentation critique

MILOT, Louise, et Fernand ROY, « Des Mille et une nuits au Vieux Chagrin », dans Louise MILOT et Jaap LINTVELT (dir.), Le roman québécois depuis 1960. Méthodes et analyses, Québec, Presses de l’Université Laval, 1992, p. 119-132. +++ Chapitre de collectif

### Extrait
« [N]ous ferons une lecture du Vieux Chagrin. La figure de l’album des Mille et une nuits, qui nous servira de point de départ, est la première figure de l’écrit du roman. Cette situation privilégiée, jointe à la récurrence de la figure jusqu’à la fin du texte, permet de combiner, croyons-nous, une économie de moyens et une représentabilité  raisonnable de l’organisation interne du texte. »

###

PATERSON, Janet M., « Le vieux Chagrin, une histoire de chats ? Ou comment déconstruire le postmoderne », dans Louise MILOT et Jaap LINTVELT (dir.), Le roman québécois depuis 1960. Méthodes et analyses, Sainte-Foy, Les Presses de l’Université Laval, 1992, p. 181-193. +++ Chapitre de collectif

### Extrait, p. 181
« Qu’est-ce que la déconstruction ? Une lecture philosophique inspirée par les écrits de Derrida ? Une démarche critique qui privilégie la dimension rhétorique du texte ? Une remise en question des institutions, des pratiques de légitimation, et, par la même, des pratiques d’exclusion ? Donnant lieu à des divergences considérables dans les domaines de la théorie et de l’analyse, la notion de déconstruction demande à être précisée. Aussi vais-je commencer mon exposé en examinant la déconstruction au sens large au terme pour alors passer à la méthode critique. Je tenterai ensuite de déconstruire Le vieux Chagrin de Jacques Poulin, tout en signalant la difficulté qu’entraîne la déconstruction d’un texte déjà déconstruit, un texte que l’on peut appeler “postmoderne”. » ###

DORION, Gilles, « L’espace et ses trajets psychologiques », Québec français, n° 109 (printemps 1988), p. 66-69. +++ Article de revue

###À partir de quelques éléments fondamentaux de l’étude L’espace romanesque de Jean Weisgerber (1978), l’auteur analyse le traitement de l’espace dans le roman de Poulin. ###

BOIVIN, Aurélien, « Le vieux Chagrin ou une leçon d’écriture », Québec français, n° 138 (été 2005), p. 94-97. +++ Article de revue

### Introduction
« Sixième roman de Jacques Poulin, Le vieux Chagrin a été publié chez Léméac/Actes Sud en 1989 et a été réédité dans la collection “Babel” en 1995. Il a été unanimement acclamé par la critique, comme les autres romans de l’auteur, Jean-François Chassay y allant même d’une prédiction : “Les fins de décennie sont souvent l’occasion de bilan, de classement en tous genres. Parions que Le vieux Chagrin se classera parmi le tout premiers romans des années quatre-vingt au Québec.” »

Boivin, 2005, PDF

###

LAPOINTE, Jean-Pierre, « Narcisse travesti : l’altérité des sexes chez trois romanciers québécois contemporains », Voix et images, vol. 18, n° 1 (n° 52 — automne 1992), p. 11-25. +++ Article de revue

### Résumé
« L’auteur étudie la manière dont trois romanciers récents - Jacques Poulin, Yvan [sic] [Yvon] Rivard, Robert Lalonde - représentent la “condition masculine”, telle qu’elle évolue, se modifie dans le rapport à la femme “nouvelle” apparue dans le sillage du féminisme. Tentation de féminisation chez Poulin, égarement et fuite chez Rivard, volonté de synthèse chez Robert Lalonde, ce sont là autant de visages qu’emprunte le nouveau discours amoureux masculin dans sa quête de l’Autre et de sa vérité. »

Lapointe, 1992, PDF ###

JARQUE, Alexandra, « Sur les traces de la lectrice dans Le vieux Chagrin de Jacques Poulin », Québec Studies, n° 18 (printemps-été 1994), p. 138-148. +++ Article de revue

### Extrait de l’introduction
« L’objet de notre recherche sera plutôt l’autoreprésentation de l’instance de réception puisque la récurrence du personnage de la lectrice semble indiquer un point nodal de l’oeuvre. Nous allons donc passer en revue les quelques lectrices fictives évoquées dans Le Vieux Chagrin et analyser la fonction de chacune. » ###

MAINDRON, André, « Regards sur le fleuve : de Caron et de Poulin », Études canadiennes / Canadian Studies : Revue interdisciplinaire des études canadiennes en France, n° 50 (juin 2001), p. 189-198. +++ Article de revue

### Résumé
« Nés l’un et l’autre près du fleuve, Louis Caron et Jacques Poulin, l’un dans la Corne de brume, l’autre dans Le vieux Chagrin, semblent en donner deux images assez différentes. Mais dans leur recherche d’une mémoire, d’une identité, collectives chez le premier, individuelles chez le second, n’y aurait-il pas finalement plus de convergence mélancolique, profonde et sombre, que de divergence?» ###

LINTVELT, Jaap, « Le double thématique et narratif dans Le vieux Chagrin de Jacques Poulin », Dalhousie French Studies, vol. 23 (automne-hiver 1992), p. 87-96. +++ Article de revue

### Extrait de l’introduction
« Après une étude du double sur le plan thématique du roman, j’analyserai le double narratif, car Jim recherche également son unité intérieure par la narration et par l’écriture.»

Lintvelt, 1992, PDF ###

MAGNAN, Lucie-Marie et Christian MORIN, « Le vieux Chagrin », dans Lectures du postmodernisme dans le roman québécois, Québec, Nuit blanche éditeur (Littérature(s), 10), 1997, p. 198-200. +++ Monographie

###Les auteurs proposent des pistes de lecture qui montrent comment Le vieux Chagrin s’apparente au mouvement postmoderne. ###

WALKER, David, « The Role of the Incipits in Poulin’s Le vieux Chagrin », LittéRéalité, vol. 6, n° 1 (printemps-été 1994), p. 97-107. +++ Article de revue

### Extrait de l’introduction
« Jacques Poulin’s seventh novel, Le vieux Chagrin, offers a particularly fine example of the dynamic interaction between incipits and the narrative they introduce. Increasingly Poulin’s novels have been characterized by a highly compressed styled resulting from a tenacious struggle - often explicitly invoked in the novels - to find de “right” word. As the strategy of lexical condensation adopted by Poulin is also that which leads to the successful operation of an incipit - by permitting more complex interactions with the macro-text - his works offer a privileged area for the investigation of these textual beginnings. »

Walker, 1994, PDF ###

PILOTE, Brigitte, « Représentation de l’identité masculine dans deux romans québécois : Le fou du père de Robert Lalonde et Le vieux Chagrin de Jacques Poulin », mémoire de maîtrise, département des études littéraires, Montréal, Université du Québec à Montréal, 1994, 123 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé
« Dans la foulée de l’intérêt récent en sciences humaines pour la question de la masculinité en tant qu’expérience mâle spécifique, ce mémoire se donne pour objectif d’analyser la représentation de l’identité masculine dans deux romans québécois : Le Fou du père de Robert Lalonde et Le Vieux Chagrin de Jacques Poulin. Notre étude s’emploie à démontrer que les représentations de l’identité masculine proposées dans ces romans participent respectivement du déterminisme biologique et du constructivisme, les deux grandes perspectives qui s’affrontent dans le débat théorique contemporain sur la masculinité.
Au chapitre I, nous résumons les positions des deux écoles de pensée antagonistes sur cette problématique. D’un côté, les déterministes envisagent la masculinité comme une essence définie principalement par biologie. De l’autre côté, s’appuyant sur les recherches sur le genre (gender), les constructivistes conçoivent la masculinité comme une construction idéologique qui peut emprunter des formes diverses selon les cultures. Le chapitre I informe également la lectrice ou le lecteur sur les conditions historiques d’émergence des premiers travaux sur l’identité masculine dans le champ des études littéraires.
Au chapitre II, nous démontrons que le roman Le Fou du père propose une représentation déterministe de la masculinité, s’appuyant principalement sur l’importance accordée au corps comme entité biologique régie par l’hérédité, ainsi que sur la comparaison des humains aux animaux. Il est possible d’établir un lien entre la conception de la masculinité développée dans ce roman et les travaux qui stipulent que la masculinité des hommes d’aujourd’hui doit être consolidée par l’intervention d’autres hommes.
Nous analysons le roman Le Vieux Chagrin au chapitre III, pour y a faire la démonstration qu’il développe une représentation constructiviste de la masculinité, fondée sur la ressemblance des sexes. La masculinité y est définie seulement comme une partie de l’homme, qui doit coexister avec la féminité pour former un individu complet. Cette conception s’apparente aux travaux féministes qui souhaitent l’avènement d’une certaine androgynie dans les relations humaines, à réaliser notamment par une implication des hommes dans la paternité.
La conclusion reprend les lignes directrices de l’analyse et tente d’élargir la discussion en évaluant la portée respective des représentations de la masculinité proposées dans Le Fou du pèreet Le Vieux Chagrin sur les rapports de sexes. Elle indique également quelques pistes de recherche pour des essais qui s’inscriraient dans le prolongement de ce mémoire. »

###

ANOLL, Lidia, « Le vieux Chagrin, de Jacques Poulin, ou le pouvoir d’un fantastique merveilleux », Francofonia, n° 7 (1998) p. 9-28. +++ Article de revue

### Résumé
« L’un des buts de la révolution littéraire menée à bien lors de la Révolution tranquille fut d’atteindre la “déterritorialisation”. À partir de là apparaît un roman dont l’intérêt porte sur l’espace textuel que chaque auteur nourrit de ses fantaisies ou de ses fantasmes, mais qui ne vise plus la problématique ancestrale de la survie du pays. Dans l’oeuvre de Poulin, nous assistons à l’élaboration d’un roman. Le mythe de l’écrivain tout puissant n’est plus à l’ordre du jour: l’écrivain s’y montre avec toutes ses limites, ses misères, forgeant petit à petit, dans son atelier, un texte dont il a du mal à accoucher. Dans ce travail, j’essaie de démontrer comment l’auteur, pris dans le filet du bizarre, sinon du fantastique (qu’il se plaît, d’ailleurs, à nourrir), et de quelques textes du domaine merveilleux des Mille et une nuits, parvient à conduire son roman et sa vie avec la sensibilité et la fraîcheur dont il fait toujours preuve. » ###

NAUCHE, Bénédicte, « Marika ou la féérie poulienne », dans Hélène NOIROT et Anne GIAUFRET (dir.), Actes du premier colloque des jeunes chercheurs européens en littérature québécoise (28 et 29 avril 1993), Paris, Centre de coopération interuniversitaire franco-québécoise, Université Paris 7, 1993, p. 113-117. +++ Chapitre de collectif

###L’auteure interroge le sens et la fonction des personnages féminins chez Poulin, en particulier le personnage de Marika.

Extrait, p. 113
« Si elles sont fées, la plus fée de toutes est bien Marika puisque son existence même semble douteuse. Marika sera donc notre principal object d’étude. Jusqu’à quel point Marika est-elle une fée ? Des signes de reconnaissances d’une fée jusqu’au rapport à la magie et à l’imagination, nous allons tenter de clarifier le cas Marika. » ###

BEAUDOIN, Réjean et André LAMONTAGNE, « La littérature canadienne de langue française », Revue francophone de Louisiane, vol. 7, n° 2 (automne 1993), p. 145-182. +++ Article de revue

###Cet article porte sur l’ensemble de l’oeuvre de Jacques Poulin - plus particulièrement sur Volkswagen Blues et Le vieux Chagrin. ###

AYOTTE, Marie-Josée, « L’itinéraire spirituel du JE écrivain dans Le vieux Chagrin de Jacques Poulin : de l’enveloppement à la nudité », mémoire de maîtrise, département de français, Université du Québec à Trois-Rivières, 1996, 129 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé
« Le Vieux Chagrin nous apparaît comme la voix d’un personnage écrivain, qui est aussi le narrateur, en quête de sens véritable et d’unité. Nos hypothèses de travail, fidèles aux trois pôles choisis - itinéraire, spiritualité et écriture - devront permettre de saisir la progression de Jim. La récurrence du retour dans l’en-soi profond et archaïque (lieux matriciels) qui prend différentes formes dans l’œuvre (la caverne, la maison familiale, le souvenir, le rêve) permettrait au JE écrivain, par l’écriture, une connaissance de soi plus fondamentale. De l’enveloppement à la nudité, c’est-à-dire des lieux matriciels à la naissance toujours plus véritable dans le sens de l’être, le JE écrivain se met à l’épreuve du doute, de l’angoisse et s’efforce d’absorber la souffrance humaine par la chaleur, la douceur, entre d’autres termes par une attitude compréhensive et unifiante. Nous tenterons de montrer ce mouvement alternatif qui structure l’œuvre. Par ce travail de conversion qui consiste en un décapage des subjectivités inconscientes, illusions sous toutes leurs formes, le JE écrivain entreprend la traversée de l’empirisme pour atteindre un idéal spirituel personnalisé. »

Ayotte, 1996, PDF ###

BAYLE PETRELLI, Françoise, Pour une lecture de Le vieux Chagrin de Jacques Poulin, Dolianova (CA), Edizioni Grafica del Parteolla, 1993, 120 p. +++ Monographie

BERERHI, Afifa, « Le vieux Chagrin de Jacques Poulin », dans Bouba Mohammedi TABTI (coordonnatrice), Littérature canadienne. Impressions de lecture, Blida-Algérie, Éditions du Tell, 2005, p. 103-109. +++ Chapitre de collectif

###Impressions de lecture laissées par Le vieux Chagrin.###

SOCKEN, Paul G., « Le mythe au Québec à l’époque moderne », dans Metka ZUPANCIC (dir.), Mythes dans la littérature contemporaine d’expression française. Actes du colloque tenu à l’Université d’Ottawa du 24 au 26 mars 1994, Ottawa, Le Nordir, 1994, p. 51-56. +++ Chapitre de collectif

###Extrait
L’auteur étudie le rapport entre le mythe et le modernisme, qui « coexistent de façon paradoxale et symbiotique dans la littérature québécoise et se mêlent même de façon à nous faire réfléchir à leur nature et à leur relation. […] Jacques Poulin est […] un excellent exemple d’écrivain québécois contemporain dont l’écriture mythique présente des caractéristiques modernes. » ###

TREMBLAY, Roseline, « Le vieux Chagrin de Jacques Poulin : l’écrivain de l’entre-deux », Québec studies, vol. 38 (automne 2004-hiver 2005), p. 37-46. +++ Article de revue

### Extrait de l’introduction, p. 37-38
« Afin de cerner la figure de Jim, dans Le vieux Chagrin, je la situerai d’abord dans la galerie de portraits de ses prédécesseurs et de ses contemporains, dans une typologie historique du personnage de l’écrivain. Puis, je dégagerai le noyau oppositionnel fondamental, oxymorique plutôt qu’antithétique, de sa présentation particulière. Enfin, en comparant deux études, l’une de Bertrand, Biron, Dubois, et Paque sur le roman symboliste et l’autre de Janet Paterson sur la postmodernité québécoise, j’aimerais montrer que le personnage de Jim constitue un prisme à travers lequel circulent des questionnements communs à la modernité et à la postmodernité. »

Tremblay, 2005, PDF ###

BOISCLAIR, Isabelle, « Masculinité et maternage dans Le vieux Chagrin de Jacques  Poulin », Voix et images, vol. 32, n° 2 (hiver 2007), p. 49-61. +++ Article de revue

### Résumé
« S’appuyant sur les théories du genre (gender) et sur les théories féministes matérialistes, l’auteure de cet article soutient que le roman Le vieux Chagrin (1989) de Jacques Poulin recèle un discours constructiviste sur la parentalité. En mettant en scène un homme qui, pour assumer les tâches du travail affectif (caring), se dépouille des schémas virils de l’identité masculine, Poulin révise aussi bien l’idée d’essence virile que l’association étroite entre féminité et maternage. L’article présente les procédés textuels par lesquels passe cette révision, notamment la réécriture des schémas freudiens, la dissémination des métaphores de la migration (entre masculin et féminin) et la valorisation d’un ethos maternant. »

Abstract
« The author uses theories of gender and materialist feminist theories to argue that Jacques Poulin’s novel Le vieux chagrin (1989) embodies a constructivist discourse on parenthood. In presenting a man who, to take on the tasks of caring, divests himself of the virile patterns of masculine identity, Poulin questions both the idea of a virile essence and the idea of a close connection between femininity and motherhood (which is a associated with tasks usually carried out by women and considered to be naturally theirs). »

Boisclair, 2007, PDF ###

BOUCHER, Hugo, « L’emprunt du chemin de traverse entre Jimmy et Jim ou Une lecture bachelardienne de Jimmy et du Vieux Chagrin de Jacques Poulin », mémoire de maîtrise, département des lettres et communications, Sherbrooke, Université de Sherbrooke, 2012, 138 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé
« Dans ce mémoire, je compare deux oeuvres de l’auteur québécois Jacques Poulin, soit Jimmy et Le Vieux Chagrin. Le premier roman gravite autour du personnage de Jimmy et se présente comme un roman de l’enfance tandis que le deuxième, lui, met en scène le personnage de Jim et constitue davantage un roman de l’âge adulte. Par l’entremise de ce travail, je démontre qu’un indéniable rapport de continuité unit ces écrits. Afin d’établir des liens évocateurs entre les deux livres, j’ai dégagé des aspects qui reviennent de façon récurrente dans les oeuvres du romancier, c’est ainsi que mon choix s’est arrêté sur les aspects suivants : l’habitation, l’eau, l’onirisme et l’âme. Mon analyse repose sur la dialectique de Gaston Bachelard qui se penche, à travers de nombreux ouvrages théoriques, sur les mêmes éléments que ceux que l’on retrouve dans les romans.
Les deux premiers chapitres parlent de la notion de spatialité. À travers ces derniers, j’établis une corrélation entre le chalet de Jimmy et la maison de Jim. Puis, les chapitres trois et quatre, quant à eux, abordent les rapports entretenus par le protagoniste à l’égard de l’eau. Jimmy présente une initiation aquatique qui se poursuit dans Le Vieux Chagrin et qui se soldera par une familiarisation à cet élément. De leur côté, les chapitres cinq et six mettent de l’avant l’onirisme, voire la rêverie, qui habite les oeuvres étudiées. Je traite, entre autres, du désir qu’éprouve le protagoniste à l’égard de l’activité d’écriture, de l’importance que revêt la famille et, également, du rapprochement vis-à-vis de la femme. Finalement, le dernier chapitre traite conjointement des deux romans en ce qui a trait à l’âme. D’une part, l’enfant nie avoir une âme tandis que, d’autre part, l’adulte, lui, s’avère persuadé qu’il en possède une, il va même jusqu’à élaborer une théorie à ce sujet. »

Boucher, 2012, PDF ###

LALIBERTÉ, Alexandre, « La lecture en miroir : Narcissisme et effets d’inconscient dans Le vieux Chagrin et Chat sauvage de Jacques Poulin », mémoire de maîtrise, Québec, Université Laval, 2013, 128f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé
« Tout en tenant compte de la dimension narcissique de la lecture mise en évidence par les psychanalystes, l’objet de ce mémoire consiste à déterminer les effets de texte qui soutiennent la position narcissique du lecteur. À partir de Chat sauvage et de Vieux Chagrin, ce mémoire s’efforce de déterminer comment l’interaction texte/lecteur se rattache au narcissisme et ce, en faisant dialoguer la sémio-pragmatique de Vincent Jouve et la théorie psychanalytique. En mettant en scène la libido du regarder, une multitude d’éléments (cf. clivage, narcissisme négatif, etc.) entrant en résonance avec les représentations inconscientes du lecteur, l’écriture du fantasme et le déguisement narcissique de l’amour, Le vieux Chagrin sollicite le narcissisme du lecteur. Quant au fonctionnement narcissique de la lecture de Chat sauvage, il repose sur les effets d’inconscient produits par la fictionnalisation de certains paramètres rappelant le transfert, et les différentes représentations de la scène originaire et de la figure de la mère. »

Laliberté, 2013, PDF ###

MIRAGLIA, Anne Marie, « Le vieux Chagrin de Jacques Poulin », Voix et Images, vol. 16, n° 1 (1990), p. 170-172. +++ Article de revue

###Miraglia, 1990, PDF ###



Le vieux Chagrin (oeuvre)
TitreLe vieux Chagrin
AuteurJacques Poulin
Parution1989
Trivieux Chagrin
Afficheroui

Outils de la page

complaint