Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Les Bienveillantes

Jonathan Littell, Les Bienveillantes, Paris, Gallimard (Blanche), 2006, 912 p.

« “En fait, j’aurais tout aussi bien pu ne pas écrire. Après tout, ce n’est pas une obligation. Depuis la guerre, je suis resté un homme discret ; grâce à Dieu, je n’ai jamais eu besoin, comme certains de mes anciens collègues, d’écrire mes Mémoires à fin de justification, car je n’ai rien à justifier, ni dans un but lucratif, car je gagne assez bien ma vie comme ça. Je ne regrette rien : j’ai fait mon travail, voilà tout ; quant à mes histoires de famille, que je raconterai peut-être aussi, elles ne concernent que moi ; et pour le reste, vers la fin, j’ai sans doute forcé la limite, mais là je n’étais plus tout à fait moi-même, je vacillais, le monde entier basculait, je ne fus pas le seul à perdre la tête, reconnaissez-le. Malgré mes travers, et ils ont été nombreux, je suis resté de ceux qui pensent que les seules choses indispensables à la vie humaine sont l’air, le manger, le boire et l’excrétion, et la recherche de la vérité. Le reste est facultatif.”
Avec cette somme qui s’inscrit aussi bien sous l’égide d’Eschyle que dans la lignée de Vie et destin de Vassili Grossman ou des Damnés de Visconti, Jonathan Littell nous fait revivre les horreurs de la Seconde Guerre mondiale du côté des bourreaux, tout en nous montrant un homme comme rarement on l’avait fait : l’épopée d’un être emporté dans la traversée de lui-même et de l’Histoire. »
(Extrait du site de l’éditeur)

Documentation critique

WEISS, Danièle, « Les Bienveillantes, un malaise dans la Civilisation », La Célibataire, n° 14 (printemps 2007), p. 75-88. +++ Article de revue

CAZENAVE, Jennifer, « A history of images or an image of history ? Jonathan Littells The Kindly Ones », Memory Studies, vol. 3, no. 2 (2010), p. 110-122. +++ Article de revue

LACOSTE, Charlotte, « L’extermination comme matière fabuleuse : Les Bienveillantes ou I’art de rendre le nazi fréquentable », Paroles gelées, vol. 24 (printemps 2008), p. 7-30. +++ Article de revue

### Lacoste, 2008, image ###

HUTTON, Margaret-Anne, « Jonathan Littell’s Les Bienveillantes : Ethics, Aesthetics and the Subject of Judgment », Modern & Contemporary France, vol. 18, n° 1 (février 2010), p. 1-15. +++ Article de revue

LACOSTE, Charlotte, Séductions du bourreau, Paris, Presses Universitaires de France, 2007, 472 p. +++ Monographie

RASSON, Luc, « Engagement als (zelf)onthulling. Over Jonathan Littells Les Bienveillantes », Frame. Tijdschrift voor Literatuurwetenschap, vol. 20, no 1 (2007), p. 49-62. +++ Article de revue

GRETHLEIN, Jonas, Littells Orestie : Mythos, Macht und Moral in Les Bienveillantes, Freiburg, Rombach Verlag Kg, 2009, 82 p. +++ Monographie

GRETHLEIN, Jonas, « S. S. Officers as Tragic Heroes ? Jonathan Littells Les Bienveillantes and the Narrative Representation of the Shoah », Style, vol. 44, n° 4 (2010), p. 566-585.

MESNARD, Philippe, « Versus, confronter Les Bienveillantes au Rapport de Brodeck », dans Dominique VIART (dir.), Nouvelles écritures littéraires de l’Histoire, Minard-Lettres modernes (Écritures contemporaines, n° 10), p. 239-261. +++ Chapitre de collectif

CAMPION, Pierre, « Les Bienveillantes. Jonathan Littell et les raisons de la littérature », Littérature, n° 159 (septembre 2010), p. 64-77. +++ Article de revue

CLEMENT, Murielle Lucie (dir.), Les Bienveillantes de Jonathan Littell, Cambridge, Open Book Publishers, 2010, 350 p. +++ Collectif

### Description de l’éditeur
Les Bienveillantes de Jonathan Littell a créé l’événement de la rentrée littéraire 2006. Selon l’auteur, la portée du roman dépasse le seul génocide des Juifs pour revêtir une dimension universelle. Les angles d’approche dans Les Bienveillantes de Jonathan Littell sont aussi nombreux que variés sans prétendre à l’exhaustivité. Ce recueil n’est pas un jugement de l’œuvre, ni une interrogation sur sa recevabilité, pas plus qu’une assertion sur les limites de sa légitimité en tant que roman ou une justification, mais ce recueil est novateur puisque le premier à se concentrer sur le texte des Bienveillantes.

Le présent recueil offre un riche éventail d’angles d’approches. Ainsi les analyses ont-elles accentué les personnages qu’ils soient historiques ou fictifs. Mais aussi, les aspects formels, comme la vision du narrateur, le style, la composition, l’esthétique et les influences littéraires. Et encore, les thèmes tels le parricide, l’homosexualité, l’antisémitisme et la Shoah. L’idéologie impliquée se devait d’être interrogée également. Un autre thème crucial du roman est la question qu’il pose entre le Bien et le Mal et sa banalisation. La réception de l’œuvre et les raisons de son succès qui lui valu plusieurs grands prix littéraires a été abordée ainsi que les éléments du grotesque que certains n’ont pas manqué de remarquer.


Les Bienveillantes (The Kindly Ones), caused a literary sensation in 2006. Described as “deliberately repellent” by The New York Times, Jonathan Littell’s novel tells the story of World War II through the eyes of former SS officer Maximilien Aue. This is the first academic study of this controversial, best-selling work.

Twenty-one leading scholars discuss the aesthetics, themes and characters of the novel, as well as formal aspects of Littell’s writing. They tackle ideas surrounding parricide, genocide, anti-Semitism and the Holocaust, as well as Littell’s portrayal of both historical and fictional characters. The collection offers a deeply varied range of approaches to Littell’s work and is essential reading for anyone interested in representations of World War II, the Holocaust and contemporary French literature.

All the essays in this collection are written in French.

Sommaire

  • « Introduction », Murielle Lucie Clément
  • « La réception des Bienveillantes dans les milieux intellectuels français en 2006 », Thierry Laurent
  • « “Frères humains…” : Les Bienveillantes, une histoire de familles », Wladimir Troubetzkoy
  • « Les Bienveillantes : une parole qui donne la voix au bourreau », Julie Delorme
  • « La dentellerie du réel », Antoine Jurga
  • « Les silences des Bienveillantes, Bruno Viard
  • « Max aux enfers. Esquisses «topographiques»… », Denis Briand
  • « La connaissance du narrateur », Dominique Bocage-Lefebvre
  • « Rêves et fantasmes dans « Les Bienveillantes », Edith Perry
  • « Maximilien Aue: une homosexualité de rigueur? », Éric Levéel
  • « L’homosexualité dans Les Bienveillantes : crise de l’identité, crise de l’Histoire », Stéphane Roussel
  • « La Shoah en flânant ? », J. Marina Davies
  • « À propos des Bienveillantes. Variations autour de la perversion, Patrice Imbaud
  • « Le “curieux exercice” : voyeurisme et conscience du meurtre dans Les Bienveillantes, Pauline de Tholozany
  • « Lieux réels et lieux imaginaires dans Les Bienveillantes », Peter Tame
  • « Un langage impossible », Serge Zenkine
  • « Max Aue manufacture de la dentelle. La lecture dans Les Bienveillantes », Yolanda Viñas del Palacio
  • « Les Bienveillantes : Le National-socialisme comme mal métaphysique », Youssef Ferdjani
  • « Les Bienveillantes : une position ironique », Yves Boisseleau
  • « Max Aue, un nazi peu typique? L’abjection comme moteur de la Shoah: une lecture kristevienne des Bienveillantes », Helena Duffy
  • « À propos des corps liquides », Sabine van Wesemael
  • Bibliographie
  • Index

###

LAURENT, Thierry, « La réception des Bienveillantes dans les milieux intellectuels français en 2006 », dans Murielle Lucie CLEMENT (dir.), Les Bienveillantes de Jonathan Littell, Cambridge, Open Book Publishers, 2010, p. 11-17. +++ Chapitre de collectif

JURGA, Antoine, « La dentellerie du réel », dans Murielle Lucie CLEMENT (dir.), Les Bienveillantes de Jonathan Littell, Cambridge, Open Book Publishers, 2010, p. 47-72. +++ Chapitre de collectif

TROUBETZKOY, Wladimir, « “Frères humains…” : Les Bienveillantes, une histoire de familles », dans Murielle Lucie CLEMENT (dir.), Les Bienveillantes de Jonathan Littell, Cambridge, Open Book Publishers, 2010, p. 18-30. +++ Chapitre de collectif

VIARD, Bruno, « Les silences des Bienveillantes », dans Murielle Lucie CLEMENT (dir.), Les Bienveillantes de Jonathan Littell, Cambridge, Open Book Publishers, 2010, p. 73-86. +++ Chapitre de collectif

BRIAND, Denis, « Max aux enfers. Esquisses “topographiques” », dans Murielle Lucie CLEMENT (dir.), Les Bienveillantes de Jonathan Littell, Cambridge, Open Book Publishers, 2010, p. 87-101. +++ Chapitre de collectif

BOCAGE-LEFEBVRE, Dominique, « La connaissance du narrateur », dans Murielle Lucie CLEMENT (dir.), Les Bienveillantes de Jonathan Littell, Cambridge, Open Book Publishers, 2010, p. 103-124. +++ Chapitre de collectif

PERRY, Edith, « Rêves et fantasmes dans Les Bienveillantes », dans Murielle Lucie CLEMENT (dir.), Les Bienveillantes de Jonathan Littell, Cambridge, Open Book Publishers, 2010, p. 125-139. +++ Chapitre de collectif

LEVEEL, Eric, « Maximilien Aue : une homosexualité de rigueur ? », dans Murielle Lucie CLEMENT (dir.), Les Bienveillantes de Jonathan Littell, Cambridge, Open Book Publishers, 2010, p. 141-153. +++ Chapitre de collectif

ROUSSEL, Stéphane, « L’homosexualité dans Les Bienveillantes : crise de l’identité, crise de l’Histoire », dans Murielle Lucie CLEMENT (dir.), Les Bienveillantes de Jonathan Littell, Cambridge, Open Book Publishers, 2010, p. 155-170. +++ Chapitre de collectif

DAVIES, J. Marina, « La Shoah en flânant ? », dans Murielle Lucie CLEMENT (dir.), Les Bienveillantes de Jonathan Littell, Cambridge, Open Book Publishers, 2010, p. 171-184. +++ Chapitre de collectif

IMBAUD, Patrice, « À propos des Bienveillantes. Variations autour de la perversion », dans Murielle Lucie CLEMENT (dir.), Les Bienveillantes de Jonathan Littell, Cambridge, Open Book Publishers, 2010, p. 185-195. +++ Chapitre de collectif

DE THOLOZANY, Pauline, « Le “curieux exercice” : voyeurisme et conscience du meurtre dans Les Bienveillantes », dans Murielle Lucie CLEMENT (dir.), Les Bienveillantes de Jonathan Littell, Cambridge, Open Book Publishers, 2010, p. 197-212. +++ Chapitre de collectif

TAME, Peter, « Lieux réels et lieux imaginaires dans Les Bienveillantes », dans Murielle Lucie CLEMENT (dir.), Les Bienveillantes de Jonathan Littell, Cambridge, Open Book Publishers, 2010, p. 213-230. +++ Chapitre de collectif

ZENKINE, Serge, « Un langage impossible », dans Murielle Lucie CLEMENT (dir.), Les Bienveillantes de Jonathan Littell, Cambridge, Open Book Publishers, 2010, p. 231-244. +++ Chapitre de collectif

VINAS DEL PALACIO, Yolanda, « Max Aue manufacture de la dentelle. La lecture dans Les Bienveillantes », dans Murielle Lucie CLEMENT (dir.), Les Bienveillantes de Jonathan Littell, Cambridge, Open Book Publishers, 2010, p. 245-262. +++ Chapitre de collectif

FERDJANI, Youssef, « Les Bienveillantes : le National-socialisme comme mal métaphysique », dans Murielle Lucie CLEMENT (dir.), Les Bienveillantes de Jonathan Littell, Cambridge, Open Book Publishers, 2010, p. 263-275. +++ Chapitre de collectif

BOISSELEAU, Yves, « Les Bienveillantes : une position ironique », dans Murielle Lucie CLEMENT (dir.), Les Bienveillantes de Jonathan Littell, Cambridge, Open Book Publishers, 2010, p. 277-298. +++ Chapitre de collectif

DUFFY, Helena, « Max Aue, un nazi peu typique ? L’abjection comme moteur de la Shoah : une lecture kristevienne des Bienveillantes », dans Murielle Lucie CLEMENT (dir.), Les Bienveillantes de Jonathan Littell, Cambridge, Open Book Publishers, 2010, p. 277-298. +++ Chapitre de collectif

VAN WESEMAEL, Sabine, « À propos des corps liquides », dans Murielle Lucie CLEMENT (dir.), Les Bienveillantes de Jonathan Littell, Cambridge, Open Book Publishers, 2010, p. 317-330. +++ Chapitre de collectif

DELORME, Julie, « Les Bienveillantes : une parole qui donne la voix au bourreau », dans Murielle Lucie CLEMENT (dir.), Les Bienveillantes de Jonathan Littell, Cambridge, Open Book Publishers, 2010, p. 31-45. +++ Chapitre de collectif

GASBARRI, Luisa, « La violenza della storia nelluso delle parole », Critica Letteraria, n° 37, 142 (2009), p. 152-173. +++ Article de revue

REGNAULT, Francois, « Hypocrite lecteur. L’envers de l’histoire nazie », Les Temps modernes, vol. 64, n° 655 (septembre-octobre 2009), p. 19-53. +++ Article de revue

AMOSSY, Ruth , « La double nature de l’image d’auteur », Argumentation et Analyse du Discours, n° 3, (2009) [en ligne]. +++ Article de revue

### Résumé
L’image d’auteur se décline selon deux modalités principales : l’image de soi que projette l’auteur dans le discours littéraire, ou ethos auctorial ; et l’image de l’auteur produite aux alentours de l’œuvre dans les discours éditoriaux, critiques et autres, ou représentation de l’auteur construite par une tierce personne. Ce travail, situé au carrefour de l’analyse du discours, de la rhétorique et de la narratologie, se propose d’éclairer ce double régime d’images en suggérant d’en explorer plus systématiquement les interrelations. En un premier temps de la recherche, il s’attache à préciser la notion d’image d’auteur pour inviter à une investigation plus approfondie de sa fabrique discursive dans les commentaires éditoriaux, médiatiques, critiques, … Il étudie ensuite la notion d’ethos auctorial en en exposant la construction et les fonctions dans le discours littéraire. Enfin, il esquisse l’analyse d’un fragment de Les bienveillantes de Littell pour éclairer l’articulation complexe des images intra- et extratextuelles de l’auteur.

Abstract
When dealing with the author’s image, one has to distinguish between the image of self built by the author in her text, or “authorial ethos”; and the image of the author as produced outside the literary work in the discourses of the editor, the critics, etc., or representation of the author constructed by another person. At the crossroad of Discourse Analysis, Rhetoric and Narratology, this paper endeavors to illuminate these two categories of images, calling for a further exploration of their intrinsic interrelation. It first describes the notion of author’s image, inviting to an in-depth analysis of its various manifestations; it illuminates the notion of authorial ethos, showing how it is constructed and what functions it fulfils in literary discourse. It then proceeds to a short analysis of a text borrowed from Littell’s novel, The Kindly Ones, in order to suggest the complex articulation between the intra-textual and extra-textual images of the author.

Amossy, 2009, HTML ###

LINK, Jürgen, « “Wiederkehr des Realismus” - aber welches ? Mit besonderem Bezug auf Jonathan Littell », KultuRRevolution, n° 54, cahier 1 (2008), p. 6-21. +++ Article de revue

TYSEBAERT, Évelyne, « Le corps du monde. À propos du livre de Jonathan Littell : Les Bienveillantes », Revue française de psychanalyse, vol. 73, n° 4 (2009), p. 1069-1081. +++ Article de revue

BRAUN, Michael, « Gedächtnis wird Literatur. Die Fiktionalisierung der Erinnerung in Jonathan Littells Roman Die Wohlgesinnten », Orientierung, n° 12 (juin 2008), p. 134-136. +++ Article de revue

DAXNER, Michael, Die Wohlgesinnten, ein Roman von Jonathan Littell, Oldenburg, Oldenburger Universitätsreden, n° 182, 2008, 33 p. +++ Autre (voir le commentaire pour plus de détail)

### Conférence publiée ###

BRETON, Philippe, « Nazisme : une fascination déplacée (à propos de l’ouvrage de Jonathan Littell, Les Bienveillantes) », Raison Présente, n° 167, 3e trimestre (2008), p. 99-198. +++ Article de revue

COLIN, Vicky, « Littell relit Degrelle : comment l’ironiste dégonfle le vantard », Témoigner : entre histoire et mémoire. Revue pluridisciplinaire de la Fondation Auschwitz / Getuigen : tussen geschiedenis en gedachtenis. Multidisciplinair tijdschrift van de Auschwitz Stichting, n° 103 (avril-juin 2009), p. 201-207. +++ Article de revue

RASTIER, François, « Euménides et pompiérisme - Refus d’interpréter », Témoigner : entre histoire et mémoire. Revue pluridisciplinaire de la Fondation Auschwitz / Getuigen : tussen geschiedenis en gedachtenis. Multidisciplinair tijdschrift van de Auschwitz Stichting, n° 103 (avril-juin 2009), p. 171-190. +++ Article de revue

HAUSMANN, Frank-Rutger, « Jonathan Littells Holocaustroman Les Bienveillantes im ‘Reading-Room’ », Romanistische Zeitschrift für Literaturgeschichte, n°3-4 (2008), p. 447-465. +++ Article de revue

VON KOPPENFELS, Martin, « Captatio malevolentiae. Infame Erzähler bei Céline und Littell », Lendemains, n°134-135 (2009), p. 252-267. +++ Article de revue

LACOSTE, Charlotte, « De la vigilance critique », Témoigner : entre histoire et mémoire. Revue pluridisciplinaire de la Fondation Auschwitz / Getuigen : tussen geschiedenis en gedachtenis. Multidisciplinair tijdschrift van de Auschwitz Stichting, n° 100 (juillet-septembre 2008), p. 61-66. +++ Article de revue

LE BOT, Florent, « L’effroi au fond de la forêt. Sur un Château en forêt, les Bienveillantes et autres docufictions », Le Banquet, n° 25 (août-septembre 2008), p. 91-100. +++ Article de revue

RICHARDS, Earl Jeffrey, « Fiktionen des Bösen und “das Gewissen der Nazis” : Les Bienveillantes de Jonathan Littell », dans Roswitha BÖHM, Stephanie BUNG et Andrea GREWE (dir.), Observatoire de l’extrême contemporain. Studien zur französischsprachigen Gegenwartsliteratur, Tübingen, Narr (Lendemains, 12), 2009, p. 129-146. +++ Chapitre de collectif

OEXLE, Otto Gerhard, « Jonathan Littells Les Bienveillantes - ein Roman für Historiker », dans Roswitha BÖHM, Stephanie BUNG et Andrea GREWE (dir.), Observatoire de l’extrême contemporain. Studien zur französischsprachigen Gegenwartsliteratur, Tübingen, Narr (Lendemains, 12), 2009, p. 147-160. +++ Chapitre de collectif

LACOSTE, Charlotte, « Un cas de manipulation narrative : Les Bienveillantes ou comment éveiller le génocidaire qui sommeille en chacun de nous », Texto, vol. XIV, n°1 (2009), [en ligne]. +++ Article de revue

### Résumé
Le succès des Bienveillantes, prix Goncourt 2006, s’explique notamment par le dispositif narratif adopté qui consiste à catapulter le lecteur dans la psyché d’un exterminateur nazi instruisant, dans le cours même de sa narration, son propre procès en réhabilitation. Guidé par les pipeaux de critiques littéraires réjouis dont pas un n’a flairé le traquenard, le lectorat s’est laissé prendre au piège tendu par le narrateur Maximilien Aue et son complice Jonathan Littell.

Lacoste, 2009, PDF ###

AQUIEN, Michèle, « Écrire l’horreur : Les Bienveillantes de Jonathan Littell », dans Delphine DENIS et al., Au corps du texte. Hommage à Georges Molinié, Paris, Honoré Champion, 2010, p. 371-383. +++ Chapitre de collectif

BOBLET, Marie-Hélène, « Roman historique et vérité romanesque : Les Bienveillantes. Comment le romanesque redonne une mémoire à l’histoire », dans Christophe REFFAIT (dir.), Romanesque et histoire, Amiens, Encrage université, 2008, p. 221-240. +++ Chapitre de collectif

LYLE, Louise, « Ideology and the Individual in Jonathan Littell’s Les Bienveillantes », French Studies Bulletin, vol. 29, no 109 (hiver 2008), p. 85-88. +++ Article de revue

NATANSON, Jacques, « C’est un scélérat qui parle… », Imaginaire & Inconscient, n° 21 (2008), p. 73-83. +++ Article de revue

RAZINSKY, Liran, « History, Excess and Testimony in Jonathan Littell’s Les Bienveillantes », French Forum, vol. 33, n° 3 (automne 2008), p. 69-87. +++ Article de revue

THEWELEIT, Klaus, « On the German Reaction to Jonathan Littell’s Les Bienveillantes », New German Critique, vol. 36, n° 1 (2009), p. 21-34. +++ Article de revue

### Traduction par Timothy Nunan. ###

SULEIMAN, Susan Rubin, « When the Perpetrator Becomes a Reliable Witness of the Holocaust : On Jonathan Littell’s Les Bienveillantes », New German Critique, vol. 36, n° 1 (2009), p. 1-19. +++ Article de revue

SULEIMAN, Susan Rubin, « Quand le bourreau devient le témoin : Réflexion sur Les Bienveillantes de Jonathan Littell », dans Richard J. GOLSAN et Marc DAMBRE (dir.), L’Exception et la France contemporaine: Histoire, imaginaire, littérature, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 2010, p. 31-44. +++ Chapitre de collectif

WILHELM, Frank, « À propos d’un roman primé et controversé », Forum für Politik, Gesellschaft und Kultur in Luxemburg, n°266 (mai 2007), p. 45-51. +++ Article de revue

GOLSAN, Richard, « Les Bienveillantes et sa réception critique: littérature, morale, histoire », dans Richard J. GOLSAN et Marc DAMBRE (dir.), L’Exception et la France contemporaine: Histoire, imaginaire, littérature, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 2010, p. 45-56. +++ Chapitre de collectif

BOUJU, Emmanuel, « Un livre contre lui-même. Sur l’exercice de la lecture engagée », Modernités, n° 26 (2008), p. 239-248. +++ Article de revue

KUON, Peter, « Spiel mit dem Feuer ? Mutmaßungen über die Gründe des Verkaufserfolgs eines französischen Mega-Sellers : Les Bienveillantes von Jonathan Littell », Frankreich Jahrbuch (2007), p. 247-258. +++ Article de revue

BARJONET, Aurélie, « Bienfaits de la nouvelle “littérature putride” ? Le cas des Particules élémentaires de Michel Houellebecq et des Bienveillantes de Jonathan Littell », Lendemains, n° 132 (2008), p. 94-108. +++ Article de revue

WAINTRATER, Régine, « Les Bienveillantes, intimité forcée ou intimidation ? », dans Philippe MESNARD (dir.), Témoigner : entre histoire et mémoire. Revue pluridisciplinaire de la Fondation Auschwitz / Getuigen : tussen geschiedenis en gedachtenis. Multidisciplinair tijdschrift van de Auschwitz Stichting, n° 100 (juillet-septembre 2008), p. 53-60. +++ Article de revue

GOLSAN, Richard J., et Susan R. SULEIMAN, « Suite Française and Les Bienveillantes, Two Literary “Exceptions” : A Conversation », Contemporary French and Francophone Studies, vol. 12, n° 3 (2008), p. 321-330. +++ Article de revue

Dossier « Les Bienveillantes de Jonathan Littell », Le Débat, n° 144 (mars-avril 2007), p. 4-69. +++ Dossier de revue

### Sommaire

« Conversation à Beyrouth » / Jonathan Littell et Richard Millet.
« Conversation sur l’histoire et le roman » / Jonathan Littell et Pierre Nora.
« Les Bienveillantes et la tragédie grecque. Une suite macabre à L’Orestie d’Eschyle » / Florence Mercier-Leca.*
« Les Bienveillantes et les classiques russes » / Georges Nivat.*
« Max Aue, personnage de roman » / Daniel Bougnoux.*

* Références disponibles sur wikiauteurs.contemporain.info ###

WULFF, Erich, « Jonathan Littells Les Bienveillantes : Ein Versuch kritischer Einfühlung in den Massenmord », Das Argument, n° 270 (2007), p. 247-250. +++ Article de revue

SOLCHANY, Jean, « Les Bienveillantes ou l’histoire à l’épreuve de la fiction », Revue d’histoire moderne et contemporaine, n° 54-3 (2007), p. 159-178. +++ Article de revue

ROLAND, Hubert, « Entre provocation et Aufklärung. La réception allemande des Bienveillantes », La Revue nouvelle, dossier « Jonathan Littell de Degrelle aux Bienveillantes », sous la direction de Benoît LECHAT, 63e année, n° 7-8 (juillet-août 2008), p. 45-55. +++ Article de revue

PETITDEMANGE, Guy, « Les Bienveillantes de Jonathan Littell », Études, tome 405, n° 12 (2006), p. 686-694. +++ Article de revue

NIVAT, Georges, « Les Bienveillantes et les classiques russes », Le Débat, dossier « Les Bienveillantes de Jonathan Littell », n° 144 (mars-avril 2007), p. 56-65. +++ Article de revue

MINGELGRÜN, Albert, « De Degrelle aux Bienveillantes, Jonathan Littell et l’écriture de la Shoah », La Revue nouvelle, dossier « Jonathan Littell de Degrelle aux Bienveillantes », sous la direction de Benoît LECHAT, 63e année, n°7-8 (juillet-août 2008), p. 36-44. +++ Article de revue

MEYRONNIS, François, De l’extermination considérée comme un des beaux-arts, Paris, Gallimard (Infini), 2007, 190 p. +++ Monographie

MERCIER-LECA, Florence, « Les Bienveillantes et la tragédie grecque. Une suite macabre à L’Orestie d’Eschyle », Le Débat, dossier « Les Bienveillantes de Jonathan Littell », n° 144 (mars-avril 2007), p. 45-55. +++ Article de revue

LEMONIER, Marc, Les Bienveillantes décryptées. Carnet de notes, Paris, Le Pré aux Clercs, 2007, 237 p. +++ Monographie

### « Les Bienveillantes, ce roman foisonnant écrit par homme ayant brassé plus de documentations que bien des auteurs de thèses ou de livres documentaires avant lui, nous plonge dans des abîmes d’incertitudes. Et ce ne sont pas là les mystères de la psychologie des bourreaux, au cœur de l’œuvre romanesque, mais toutes ces informations données au détour d’une phrase - un nom, une ville, un événement…- qui piquent notre curiosité. Ce guide tente de répondre à quelques-unes des questions que chacun d’entre nous s’est posées au fil des pages - “Qu’est devenu ce personnage, où se trouve cette ville, quel est ce livre, que veut dire ce sigle… ” - curiosité que le glossaire placé à la fin de l’édition originale du roman ne suffit pas toujours à satisfaire. Cet ouvrage revient aussi sur les événements majeurs de la seconde guerre mondiale et plus particulièrement sur ceux de la Shoah. Il est agrémenté de cartes géographiques pour visualiser la stratégie guerrière allemande, d’un dictionnaire biographique des personnages cités, et d’un organigramme de l’appareil militaire nazi afin de mieux pénétrer dans la coté le plus obscur de notre Histoire contemporaine, sans sombrer dans la confusion des sentiments.
Ce guide est enfin le carnet de bord d’un lecteur qui a voulu suivre quelques une des pistes entrouvertes pas Jonathan Littell.

Marc Lemonier est journaliste et écrivain. Il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages. »
(Quatrième de couverture) ###

COQUIO, Catherine, « Les bourreaux en héritage. Remarques sur le témoin et l’héritier à propos des Bienveillantes », dans Luba Jurgenson et Alexandre Prstojevic (dir.), Des témoins aux héritiers. L’écriture de la Shoah et la culture européenne, Paris, éditions Petra, 2012, p. 337-367. +++ Chapitre de collectif

LECHAT, Benoît, « Jonathan Littell : de Degrelle aux Bienveillantes », La Revue nouvelle, dossier « Jonathan Littell de Degrelle aux Bienveillantes », sous la direction de Benoît LECHAT, 63e année, n°7-8 (juillet-août 2008), p. 32-35. +++ Article de revue

KRISTEVA, Julia, « À propos des Bienveillantes (de l’abjection à la banalité du mal) », L’Infini, n° 99 (été 2007), p. 22-35. +++ Article de revue

JAUER, Annick, « Ironie et génocide dans Les Bienveillantes de Jonathan Littell », dans Claude PEREZ, Joëlle GLEIZE et Michel BERTRAND (dir.), Hégémonie de l’ironie ? Actes de Colloque, 2007, [en ligne sur Fabula]. +++ Chapitre de collectif

### Colloque qui s’est tenu à Aix en Provence les 8 et 9 novembre 2007, sous la responsabilité scientifique de Claude Perez, Joëlle Gleize et Michel Bertrand.

Jauer, 2007, HTML ###

HUSSON, Édouard, et Michel TERESTCHENKO, Les Complaisantes. Jonathan Littell et l’écriture du mal, Paris, François-Xavier de Guibert, 2007, 256 p. +++ Monographie

### « Le succès tout à fait hors norme des Bienveillantes de Jonathan Littell constitue un véritable phénomène de société. Deux prix et des éloges innombrables ont été décernés à une œuvre littérairement médiocre et historiquement datée, dont le seul ressort est le voyeurisme permanent. Ce qui fait des Bienveillantes un roman insoutenable, c’est qu’il propose une esthétisation insupportable de la violence nazie qui s’inscrit, de Sade à Jünger, dans une longue filiation intellectuelle et littéraire. Il exclut de l’humanité les victimes de la barbarie, en livrant leur cadavre en pâture au regard des lecteurs, sans rien nous faire comprendre des facteurs qui ont conduit les bourreaux SS à participer à l’extermination de six millions de Juifs européens.
Un philosophe et un historien unissent leurs voix pour dénoncer énergiquement les complaisances qui ont permis le succès de ce livre. Ils incitent, par la même occasion, à lire ou relire d’autres œuvres littéraires, documents ou récits d’une importance majeure, qui apportent un tout autre regard sur l’écriture du mal.
Michel Terestchenko. philosophe. Dernier ouvrage publié : Un si fragile vernis d’humanité, banalité du mal, banalité du bien, La Découverte, 2005 Edouard Husson, historien, travaille au sein de l’équipe de recherche de Patrick Desbois pour l’histoire de la Shoah en Ukraine. »

(Quatrième de couverture) ###

HAUSMANN, Frank-Rutger, « Voyage au bout de l’Holocauste. Bemerkungen zu Jonathan Littells Buch Les Bienveillantes », Lendemains, n° 125 (2007), p. 162-168. +++ Article de revue

GREEN, André, « Les Bienveillantes de Jonathan Littell », Revue française de psychanalyse, vol. 71, n° 3 (2007), p. 907-910. +++ Article de revue

DEDET, Henri, « Les Bienveillantes mises en questions », Psychanalyse, vol. 1, n° 11 (2008), p. 105-117. +++ Article de revue

DE BACKER, Bernard, « Le fasciste à l’ombre de sa mère », La Revue Nouvelle, dossier « Jonathan Littell de Degrelle aux Bienveillantes » (Benoît Lechat, dir.), 63e année, n°7-8 (juillet-août 2008), p. 56-61. +++ Article de revue

DAUZAT, Pierre-Emmanuel, Holocauste ordinaire : histoires d’usurpation. Extermination, littérature, théologie, Paris, Bayard Centurion, 2007, 186 p. +++ Monographie

### « La France de l’anti-repentance a réservé un accueil triomphal au roman de Jonathan Littell : Les Bienveillantes. Après l’ère des témoins de l’Holocauste qui a su nous donner de grandes œuvres littéraires comme de grands livres d’histoire (Primo Levi, Robert Antelme, Jean Amery, David Boder, Raul Hilberg, Saül Friedländer … ), voici venu le temps des bourreaux et des voyeurs. “Ceux qui volent l’Holocauste à ses dépositaires pour en fabriquer des articles de pacotille”, selon la terrible accusation du prix Nobel de littérature Imre Kertész. Ici, le bourreau, homme ordinaire, parle la langue de ses victimes. Il usurpe et détourne sans vergogne les travaux des historiens.
Dans cet essai poignant, Pierre-Emmanuel Dauzat dénonce avec une précision implacable la pornographie de la mort et du massacre ainsi que cette volonté destructrice de toujours vouloir “parler à la place de l’autre” afin de mieux l’exclure. Il interroge la part maudite de haine que nous conservons en nous, jusque dans notre culture chrétienne.
Notre devoir humain, écrit-il, “est de rendre possible un discours sur les morts des autres qui ne les salissent pas”. Comme ont su le faire, entre autres, les écrivains Sylvia Plath, Ingeborg Bachmann, Paul Celan, ou les peintres Kiefer, Music et Cerino.
Pierre-Emmanuel Dauzat est l’auteur d’une dizaine d’essais sur la formation de la pensée chrétienne. Il a traduit plusieurs milliers de pages d’histoire et de témoignages sur l’Holocauste et le nazisme, dont des ouvrages de Raul Hilberg, Saül Friedländer, David Boder, Jan Cross, etc. »
(Quatrième de couverture) ###

COMPAGNON, Antoine, « Nazisme, histoire et féerie : retour sur Les Bienveillantes », Critique, n° 726 (2007), p. 881-896. +++ Article de revue

BOUGNOUX, Daniel, « Max Aue, personnage de roman », Le Débat, dossier « Les Bienveillantes de Jonathan Littell », n° 144 (mars-avril 2007), p. 66-69. +++ Article de revue

BLANRUE, Paul-Éric, Les Malveillantes. Enquête sur le cas Jonathan Littell, Paris, Scali, 2006, 125 p. +++ Monographie

BESSIERE, Jean, Qu’est-il arrivé aux écrivains français ? D’Alain Robbe-Grillet à Jonathan Littell, Loverval, Labor, 2007, 92 p. +++ Monographie

COURTINE-DENAMY, Sylvie, « Du “lazaréen” aux Bienveillantes : l’impossible “figuration” de l’expérience concentrationnaire », Eidôlon, n° 87 (décembre 2009), p. 161-176. +++ Article de revue

HÖRISCH, Jochen, « Nazis, Sex und Religion : Unkorrekte Konstellationen in Bernhard Schlinks Der Vorleser und Jonathan Littells Die Wohlgesinnten », Merkur : Deutsche Zeitschrift für Europäisches Denken, n° 734 (juillet 2010), p. 593-602. +++ Article de revue

GARNETT, Mary Anne, « Official Stories ? Representing the Occupation and Shoah in Recent Prize-Winning French Novels », Contemporary French and Francophone Studies, vol. 12, n° 3 (août 2008), p. 349-356. +++ Article de revue

JACQUET, Marie-Thérèse, « Exercices de violence : Humbert, Littell, Millet », dans Matteo MAJORANO (dir.), Écrire le fiel, Bari, Edizioni B.A. Graphis (« Marges critiques/Margini critici », 15), 2010, p. 112-134. +++ Chapitre de collectif

RASSON, Luc, « Le Sec et l’humide ou comment ne pas lire Les Bienveillantes », Romanistische Zeitschrift für Literaturgeschichte, n°3-4 (2011), p. 425-432. +++ Article de revue

HAUSMANN, Frank-Rutger, « Le roman sur l’Holocauste. Les Bienveillantes de Jonathan Littell dans le ‘Reading Room’ », dans Wolfgang ASHOLT et Marc DAMBRE (dir.), Un retour des normes romanesques dans la littérature française contemporaine, Paris, Presses Sorbonne nouvelle, 2011, p. 149-167. +++ Chapitre de collectif

HAHN, Hans-Joachim, « Vom Erkenntniswert der Fiktion für die Geschichte. Nachtrag zur Debatte um Jonathan Littells Roman Die Wohlgesinnten », Phase, n° 2 (2009), p. 37-39. +++ Article de revue

RITTE, Jürgen, « Banalité et colportage : le cas des Bienveillantes de Jonathan Littell », dans Michelle-Irène BRUDNY et Jean-Marie WINKLER (dir.), Destins de “la banalité du mal”, Paris, Editions de l’éclat, 2011, p. 101-111. +++ Chapitre de collectif

CLÉMENT, Murielle Lucie, « Stalingrad : malaise chez Andreï Makine et Jonathan Littell », dans Murielle Lucie CLÉMENT et Sabine VAN WESEMAEL (dir.), Le Malaise existentiel dans le roman français de l’extrême contemporain, Sarrebruck: Éditions Universitaires Européennes, 2011, p. 71-86. +++ Chapitre de collectif

SANYAL, Debarati, « Reading Nazi Memory in Jonathan Littell’s Les Bienveillantes », L’Esprit Createur, vol. 50, no 4 (hiver 2010), p. 47-66. +++ Article de revue

### Sanyal, 2010, HTML ###

KIPPUR, Sara, « A German Nazis French Recollections, as Imagined by an American: Jonathan Littell’s Les Bienveillantes », L’Esprit Createur, vol. 50, no 4 (hiver 2010), p. 34-46. +++ Article de revue

### Kippur, 2010, HTML ###

RAZINSKY, Liran, « Not the Witness We Wished For: Testimony in Jonathan Littells Kindly Ones », Modern Language Quarterly, vol. 71, no 2 (juin 2010), p. 175-196. +++ Article de revue

DESORBAY, Bernadette, « Un trou est un trou est un trou. Modes de représentation fictionnelle dans Les Bienveillantes de Jonathan Littell », dans Jean-Marie KOUAKOU (dir.), Les représentations dans les fictions littéraires, t. 2: Par les pratiques fictionnelles, Paris, L’Harmattan, 2010, p. 25-35. +++ Chapitre de collectif

LACAPRA, Dominick, « Historical and Literary Approaches To The “Final Solution”: Saul Friedländer and Jonathan Littell », History and Theory, vol. 50, no 1 (2011), p. 71-97. +++ Article de revue

AMOSSY, Ruth, « La dimension argumentative du discours littéraire. L’exemple de Les Bienveillantes », dans Dominique MAINGUENEAU et Inger ØSTENSTAD (dir.), Au-delà des œuvres : les voies de l’analyse du discours littéraire, Paris, L’Harmattan, 2010, p. 35-64. +++ Chapitre de collectif

BROSSAT, Alain, « Le plus grand roman du XXe siècle (until next week) », Chimères, n° 65 (été 2007), p. 176-194. +++ Article de revue

GOLSAN, Richard J., « The American Reception of Max Aue », SubStance, vol. 39, n° 1 (2010), p. 174-183. +++ Article de revue

MCFADDEN, Ronan, « Interrupted Discourse and Ethical Judgement in Jonathan Littells The Kindly Ones », Opticon 1826, n° 8 (printemps 2010), p. 1-10. +++ Article de revue

PASQUINO, Pasquale et Stefano POGGI, « Jonathan Littells The Kindly Ones », IRIS, vol. 2, n° 4 (octobre 2010). +++ Article de revue

VON KOPPENFELS, Martin, « Kommissbrot : Jonathan Littell’s Glossary », MLN, vol. 125, n° 4 (september 2010), p. 927-940. +++ Article de revue

VON KOPPENFELS, Martin, « Eul-narator infam. Littell si Céline », Dilemateca, vol. 4, n° 36 (mai 2009), p. 71-77. +++ Article de revue

GENTON, François, « De l’utilité de la notion d’ ‘esprit original’ (Originalgeist). Jean-Jacques Schuhl, Jacques-Pierre Amette, Jonathan Littell et Primo Levi », Les Cahiers de l’ILCEA, n° 10 (2008), p. 33-49. +++ Article de revue

SZYMANSKA, Eliza, « Maximilian von Aue jako ‘na wpół skruszony były faszysta’. Charakterystyka głównego bohatera w debiutanckiej powieści Jonathana Littella Łaskawe », Studia Germanica Gedanensia, n° 23 (2010), p. 369-377. +++ Article de revue

POPI, Dorina Loredana, « L’imaginaire des Bienveillantes », Language and Literature: European Landmarks of Identity, vol. 2 (2010), p. 240-247. +++ Article de revue

BEEVOR, Antony et Jonathan LITTELL, « Du bon usage romanesque de l’histoire », Le Débat, dossier « L’histoire saisie par la fiction », n° 165 (mai-août 2011), p. 86-100. +++ Article de revue

LOUAR, Nadia, « Is Kindly Just Kinky ? Irony and Evil in Jonathan Littells The Kindly Ones », dans Scott M. POWERS (dir.), Evil in Contemporary French and Francophone Literature, Newcastle upon Tyne, Cambridge Scholars Publishing, 2011, p. 136-158. +++ Chapitre de collectif

POWERS, Scott M., « Jonathan Littells The Kindly Ones : Evil and the Ethical Limits of the Post-modern Narrative », dans Scott M. POWERS (dir.), Evil in Contemporary French and Francophone Literature, Newcastle upon Tyne, Cambridge Scholars Publishing, 2011, p. 159-202. +++ Chapitre de collectif

KUON, Peter, « Relire Merle après Littell ou comment faire parler les assassins », dans Vincent BROQUA et Guillaume MARCHE (dir.), L’épuisement du biographique ?, Newcastle upon Tyne, Cambridge Scholars Publishing, 2010, p. 174-189. +++ Chapitre de collectif

GRETHLEIN, Jonas, « Myth, Morals, and Metafiction in Jonathan Littells Les Bienveillantes », PMLA, vol. 127, n° 1 (january 2012), p. 77-93. +++ Article de revue

SULEIMAN, Susan Rubin, « Performing a Perpetrator as Witness: Jonathan Littells Les Bienveillantes », dans Susan Rubin Suleiman, Jakob Lothe, James Phelan (dir.), After Testimony: The Ethics and Aesthetics of Holocaust Narrative for the Future, Columbus, OH Ohio State University Press, 2012, p. 99-119. +++ Chapitre de collectif

COMPAGNON, Antoine, « Nazism, History, and Fantasy : Revisiting Les Bienveillantes », Yale French Studies, dossier « Literature and History : Around Suite française and Les Bienveillantes », sous la direction de Richard J. GOLSAN et Philip WATTS, n° 121 (été 2012), p. 113-127. +++ Article de revue

COLIN, Vicky, « La guerre, un pays de fées perverti. Violence militaire et personnelle dans Les Bienveillantes de Jonathan Littell », dans Pierre SCHOENTJES et Déborah LEVY-BERTHERAT (dir.), « J’ai tué ». Violence guerrière et fiction, Genève, Droz, 2010, p. 129-144. +++ Chapitre de collectif

MOYN, Samuel, « To Wipe the Slate Clean », Yale French Studies, dossier « Literature and History : Around Suite française and Les Bienveillantes », sous la direction de Richard J. GOLSAN et Philip WATTS, n° 121 (été 2012), p. 128-139. +++ Article de revue

RAZINSKY, Liran, « We Are All the Same : Max Aue, Interpreter of Evil », Yale French Studies, dossier « Literature and History : Around Suite française and Les Bienveillantes », sous la direction de Richard J. GOLSAN et Philip WATTS, n° 121 (été 2012), p. 140-154. +++ Article de revue

WATTS, Philip, « Remnants of Tragedy », Yale French Studies, dossier « Literature and History : Around Suite française and Les Bienveillantes », sous la direction de Richard J. GOLSAN et Philip WATTS, n° 121 (été 2012), p. 155-168. +++ Article de revue

DAMBRE, Marc, « The Memory of Some French Texts in Les Bienveillantes : The Explicit and the Implicit », Yale French Studies, dossier « Literature and History : Around Suite française and Les Bienveillantes », sous la direction de Richard J. GOLSAN et Philip WATTS, no 121 (été 2012), p. 169-184. (122) Article de revue

GOLSAN, Richard J., « Perversion and Pulp : Reading Edgar Rice Burroughs and Figuring America in Les Bienveillantes », Yale French Studies, dossier « Literature and History : Around Suite française and Les Bienveillantes », sous la direction de Richard J. GOLSAN et Philip WATTS, no 121 (été 2012), p. 204-226. +++ Article de revue

VON KOPPENFELS, Martin, Schwarzer Peter : Der Fall Littell, die Leser und die Täter, Göttingen, Wallstein, 2012. +++ Monographie

TAME, Peter, « Private and Public Places and Spaces in Jonathan Littells Les Bienveillantes », dans Margaret ATACK et Christopher LLOYD (dir.), Framing Narratives of the Second World War and Occupation in France 1939-2009 : New Readings, Manchester, Manchester University Press, Durham Modern Languages Series, 2012, p. 82-90. +++ Chapitre de collectif

RASSON, Luc, « When the SS Man Says I : on Robert Merle, Michel Rachline and Jonathan Littell », dans Margaret ATACK et Christopher LLOYD (dir.), Framing Narratives of the Second World War and Occupation in France 1939-2009 : New Readings, Manchester, Manchester University Press, Durham Modern Languages Series, 2012, p. 167-176. +++ Chapitre de collectif

DUFFY, Helena, « La bienveillance de la critique polonaise. An Analysis of the Polish Reception of Les Bienveillantes », dans Aurélie Barjonet et Liran Razinsky (dir.), Writing the Holocaust Today : Critical Perspectives on Jonathan Littell’s The Kindly Ones, Amsterdam/New York, Rodopi, coll. Faux-Titre (381), 2012, p. 239-259. +++ Chapitre de collectif

ASHOLT, Wolfgang, « A German Reading of the German Reception of The Kindly Ones », dans Aurélie Barjonet et Liran Razinsky (dir.), Writing the Holocaust Today : Critical Perspectives on Jonathan Littell’s The Kindly Ones, Amsterdam/New York, Rodopi, coll. Faux-Titre (381), 2012, p. 221-238. +++ Chapitre de collectif

HAHN, Hans-Joachim, « Morality’ and ‘Humanness’: Reading Littell with Speer, Fest, Syberberg and Others », dans Aurélie Barjonet et Liran Razinsky (dir.), Writing the Holocaust Today : Critical Perspectives on Jonathan Littell’s The Kindly Ones, Amsterdam/New York, Rodopi, coll. Faux-Titre (381), 2012, p. 201-217. +++ Chapitre de collectif

POPKIN, Jeremy, « A Historians View of The Kindly Ones », dans Aurélie Barjonet et Liran Razinsky (dir.), Writing the Holocaust Today : Critical Perspectives on Jonathan Littell’s The Kindly Ones, Amsterdam/New York, Rodopi, coll. Faux-Titre (381), 2012, p. 187-200. +++ Chapitre de collectif

JANßEN, Sandra, « The Perpetrator as a Totalitarian Subject: Allegiance and Guilt in The Kindly Ones », dans Aurélie Barjonet et Liran Razinsky (dir.), Writing the Holocaust Today : Critical Perspectives on Jonathan Littell’s The Kindly Ones, Amsterdam/New York, Rodopi, coll. Faux-Titre (381), 2012, p. 165-184. +++ Chapitre de collectif

TOKER, Leona, « The Kindly Ones and the Scorched-Earth’ Principle », dans Aurélie Barjonet et Liran Razinsky (dir.), Writing the Holocaust Today : Critical Perspectives on Jonathan Littell’s The Kindly Ones, Amsterdam/New York, Rodopi, coll. Faux-Titre (381), 2012, p. 153-163. +++ Chapitre de collectif

VON KOPPENFELS, Martin, « The infamous I’: Notes on Littell and Céline », dans Aurélie Barjonet et Liran Razinsky (dir.), Writing the Holocaust Today : Critical Perspectives on Jonathan Littell’s The Kindly Ones, Amsterdam/New York, Rodopi, coll. Faux-Titre (381), 2012, p. 133-152. +++ Chapitre de collectif

BARJONET, Aurélie, « Manufacturing Memories: Textual and Mnemonic Weaving in The Kindly Ones », dans Aurélie Barjonet et Liran Razinsky (dir.), Writing the Holocaust Today : Critical Perspectives on Jonathan Littell’s The Kindly Ones, Amsterdam/New York, Rodopi, coll. Faux-Titre (381), 2012, p. 111-130. +++ Chapitre de collectif

RASSON, Luc, « How Nazis Undermine their Own Point of View », dans Aurélie Barjonet et Liran Razinsky (dir.), Writing the Holocaust Today : Critical Perspectives on Jonathan Littell’s The Kindly Ones, Amsterdam/New York, Rodopi, coll. Faux-Titre (381), 2012, p. 97-110. +++ Chapitre de collectif

COQUIO, Catherine, « Oh my human brothers, let me tell you how it happened.’ (Who is the Perpetrator Talking To?) », dans Aurélie Barjonet et Liran Razinsky (dir.), Writing the Holocaust Today : Critical Perspectives on Jonathan Littell’s The Kindly Ones, Amsterdam/New York, Rodopi, coll. Faux-Titre (381), 2012, p. 75-96. +++ Chapitre de collectif

ASLANOV, Cyril, « Visibility and Iconicity of the German Language in The Kindly Ones », dans Aurélie Barjonet et Liran Razinsky (dir.), Writing the Holocaust Today : Critical Perspectives on Jonathan Littell’s The Kindly Ones, Amsterdam/New York, Rodopi, coll. Faux-Titre (381), 2012, p. 61-72. +++ Chapitre de collectif

WEISS, Danièle, « Les Bienveillantes », La nouvelle revue de Psychosociologie, n° 8 (2009), p. 221-231. +++ Article de revue

RAZINSKY, Liran, « The Similarity of Perpetrators », dans Aurélie Barjonet et Liran Razinsky (dir.), Writing the Holocaust Today : Critical Perspectives on Jonathan Littell’s The Kindly Ones, Amsterdam/New York, Rodopi, coll. Faux-Titre (381), 2012, p. 47-60. +++ Chapitre de collectif

KUON, Peter, « From Kitsch’ to ‘Splatter’: The Aesthetics of Violence in The Kindly Ones », dans Aurélie Barjonet et Liran Razinsky (dir.), Writing the Holocaust Today : Critical Perspectives on Jonathan Littell’s The Kindly Ones, Amsterdam/New York, Rodopi, coll. Faux-Titre (381), 2012, p. 33-45. +++ Chapitre de collectif

NIVAT, Georges, « Adelphic Incest in Musil, Nabokov, and Littell », dans Aurélie Barjonet et Liran Razinsky (dir.), Writing the Holocaust Today : Critical Perspectives on Jonathan Littell’s The Kindly Ones, Amsterdam/New York, Rodopi, coll. Faux-Titre (381), 2012, p. 19-32. +++ Chapitre de collectif

BARJONET, Aurélie, et Liran RAZINSKY (dir.), Writing the Holocaust Today : Critical Perspectives on Jonathan Littell’s The Kindly Ones, Amsterdam/New York, Rodopi, coll. Faux-Titre (381), 2012. +++ Collectif

ADAMS, Jenni, « Reading (as) Violence in Jonathan Littells The Kindly Ones », dans Jenni Adams et Sue Vice (dir.), Representing Perpetrators in Holocaust Literature and Film, London, Vallentine Mitchell & Co Ltd, 2013, p. 25-46 +++ Chapitre de collectif

RENAULT, Aurélie, « Hilar el mito: Incesto y matricidio en Las benévolas de Jonathan Littell », dans José Manuel Losada Goya et Marta Guirao Ochoa (dir.), Myth and Subversion in the Contemporary Novel, Newcastle upon Tyne, Cambridge Scholars, 2012, p. 265-276. +++ Chapitre de collectif

PINHAS-DELPUECH, Rosie, « De la langue des bourreaux à la langue des victimes. Les Bienveillantes en Israël », Les Cahiers du judaïsme, n° 26 (2009), p. 136-140. +++ Article de revue

RASSON, Luc, « Frankenstein romancier’: Littell, Haenel, Binet », Études romanes de Brno, Dossier thématique : « Comment raconter tout ce qui n’a pas encore été dit ? », Les représentations de l’Histoire du XXe siècle dans les littératures d’expression française et espagnole d’après 1968, n° 33, vol. 1 (2012), p. 27-37. +++ Article de revue

RUTTEN Daan,« Littells The Kindly Ones and the ‘Aesthetic Moment’of Max Aue: A Socio-aesthetical Approach », dans Martin Fredriksson (dir.), Current Issues in European Cultural Studies, June 15-17, Norrköping, Sweden 2011, Linköping, Linköping University Electronic Press, 2011, p. 475-484. +++ Chapitre de collectif

MOSCOVITZ, Régine, « A propos des Bienveillantes de Jonathan Littell », Les Lettres de la Société de Psychanalyse freudienne, n° 19 (2008), p. 109-117. +++ Article de revue

BARJONET, Aurélie, « Lire avec et contre les salauds nazis (Borges, Hilsenrath, Littell) », dans Luc Rasson (dir.), Paroles de salaud. Max Aue et cie, Amsterdam/New York, Rodopi, CRIN, 2013, p. 61-79. +++ Chapitre de collectif

ALT, Peter-André, « Der Schelm und die Nazis : Ordnungsstörung als pikareskes Prinzip im Erzählen über das Dritte Reich: Malaparte, Grass und Littell », dans Wiebke Amthor, Almut Hille et Susanne Scharnowski (dir.), Wilde Lektüren : Literatur und Leidenschaft, Bielefeld, Aisthesis, 2012, p. 383-407. +++ Chapitre de collectif

LACOSTE, Charlotte, « L’irrésistible ascension du héros nazi (une brève histoire du romanesque de l’extermination) », dans Luba Jurgenson et Alexandre Prstojevic (dir.), Des témoins aux héritiers. L’écriture de la Shoah et la culture européenne, Paris, éditions Petra, 2012, p. 293-311. +++ Chapitre de collectif

SULEIMAN, Susan Rubin, « La performance du bourreau : comment lire Les Bienveillantes », dans Luba Jurgenson et Alexandre Prstojevic (dir.), Des témoins aux héritiers. L’écriture de la Shoah et la culture européenne, Paris, éditions Petra, 2012, p. 313-335. +++ Chapitre de collectif

MICHAELS, Walter Benn, « Forgetting Auschwitz. Jonathan Littell and the Death of a Beautiful Woman », American Literary History, vol. 25, n 3 (2013), p. 1-16. +++ Article de revue

LAMY-RESTED, Élise, Parole vraie, parole vide. Des Bienveillantes aux exécuteurs, Paris, Classiques Garnier, 2014. +++ Monographie

### Présentation de l’éditeur
Si Les Bienveillantes de Jonathan Littell prétendent avoir donné une voix littéraire à un exécuteur, la lecture des témoignages de tueurs montre que la réalité est sans commune mesure avec le monde halluciné du «bourreau littéraire» et reste, définitivement, hors la littérature.

Sommaire

  • Avertissement, p. 7
  • Introduction générale, p. 9
  • Première partie : Les Bienveillantes : l’oeil et la parole du volk
  • Introduction, p.27
  • De la parole d’un «je» multiple à celle du «nous », p. 39
  • La « langue du national-socialisme », p. 40
  • La parole d’un «je » prismatique, p. 45
  • La parole d’un «nous» focal, p. 47
  • La parole liquide d’un «je» sans limites, p. 53
  • La parole du Volk : la parole de l’Humanité, p. 53
  • La confusion du même et de l’autre : la question de la gémellité, p. 59
  • La jouissance dissolvante : le retour à la « vie », p. 65
  • Conclusion : La renaissance : l’écriture d’un «je » observatoire, p. 75
  • Deuxième partie : D’un « bourreau littéraire » à la « figure de l’exécuteur » : pour une critique du projet de Littel
  • Les bienveillantes, un roman jungien chargé de faire « témoigner » le «bourreau» : difficultés et apories, p. 89
  • Un cadre théorique pour penser ­­l’instant du passage à ­­l’acte, p. 111
  • La « figure de ­­l’exécuteur » : impulsion injonctive, déni, dépersonnalisation, clivage, p. 133
  • Conclusion générale : « Frères humains, laissez-moi vous raconter comment ça ne s’est pas passé », p. 165
  • Bibliographie, p. 171
  • Index des noms de personnes, p. 179

###

MERETOJA, Hanna, « Fiction, History and the Possible. Jonathan Littell’s Les Bienveillantes », Orbis Litterarum, vol. 70, n° 6 (2015), p. 1-34. +++ Article de revue

RENAULT, Aurélie, « La déformation du réel comme mode de relecture du réel dans Les Bienveillantes de Jonathan Littell », Cahiers Erta, n° 3 : La déformation du réel, 2013, p. 83-99. +++ Article de revue

DARMON, Jean-Charles, « Fiction et émotions à l’épreuve de l’extermination de masse: remarques sur le thème de la ‘catharsis impossible’ », Nouvelle revue d’esthétique, vol. 14, n° 2, 2014, p. 57-69. +++ Article de revue

AISENSTEIN, Marilia, « Destruction des processus de la pensée et négatif de la sublimation », Revue française de psychosomatique, vol° 46, n° 2, 2014, p. 9-20. +++ Article de revue

MCGLOTHLIN, Erin, « Edgar Hilsenrath’s The Nazi and the Barber and Jonathan Littell’s The Kindly Ones », dans Jenni ADAMS (dir.), The Bloomsbury Companion to Holocaust Literature, Londres, New York, Bloomsbury, 2014, p. 159-178. +++ Chapitre de collectif

GOLSAN, Richard, « Reading Phil Watt’s on Les Bienveillantes », Romanic Review, vol. 105, n° 1-2, janvier-mars 2014, p. 103-106. +++ Article de revue

ZOLKOS, Magdalena, « Apocalyptic Themes in Jonathan Littell’s The Kindly Ones (2009) », dans Monica GERMANA et Aris MOUSOUTZANIS (dir.), Apocalyptic Discourse in Contemporary Culture. Post-Millenial Perspectives on the End of the World, New York, Londres, Routledge, 2014, p. 148-161. +++ Chapitre de collectif

SANDBERG, Eric, « ‘This Incomprehensible Thing’ : Jonathan Littell’s The Kindly Ones and the Aesthetics of Excess », Cambridge Quarterly, vol. 43, n° 3, 2014, p. 231-255. +++ Article de revue

TOMA, Cosmin, « Les Bienveillantes et les limites de la littérature », Etudes françaises, vol. 49, n° 1, 2013, p. 167-180. +++ Article de revue

HALL, Edith, « Narcissus and the Furies : Myth and Docufiction in Jonathan Littell’s The Kindly Ones », dans : id. et Justine McConnell (dir.), Ancient Greek Myth in World Fiction since 1989, London, Bloomsbury Academic, 2016 +++ Chapitre de collectif

BASSLER, Moritz, « Der Familienroman im Nicht-Familienroman : Beobachtungen an Jonathan Littells Die Wohlgesinnten und Dietmar Daths Waffenwetter », dans Simone COSTAGLI et Matteo GALLI (dir.), Deutsche Familienromane : literarische Genealogien und internationaler Kontext, Munich, Fink, 2010, p. 219-230. +++ Chapitre de collectif

BUCH, Robert, « Mimetic Desire and Monstruous Doubles in Jonathan Littell’s The Kindly Ones », dans Pierpaolo ANTONELLO et Heather WEBB (dir.), Mimesis, Desire, and the Novel : Rene Girard and Literary Criticism, East Lansing, Michigan State University Press, 2015, p. 265-277. +++ Chapitre de collectif

CARRARD Philippe, « Historiographic Metafiction, French Style : Littell, Haenel, Binet », Style, vol. 48, n° 2, 2014, p. 181-202. +++ Article de revue

SEXL Martin, « Von Auschwitz nach Srebrenica und zurück – Jonathan Littell und Peter Handke », dans Torben FISCHER, Philipp HAMMERMEISTER, Sven KRAMER (dir.), Der Nationalsozialismus und die Shoah in der deutschsprachigen Gegenwartsliteratur, Amsterdam/New York, Rodopi, 2014, p. 273-292. +++ Chapitre de collectif

GOLSAN, Richard J., « Remaking the Mode Rétro : Perversion and the ‘Pulping’ of History in Jonathan Littell’s Les Bienveillantes », dans Richard J. Golsan, The Vichy Past in France Today: Corruptions of Memory, Lanham, Lexington Books, 2017, p. 65-88. +++ Chapitre de collectif



Les Bienveillantes (oeuvre)
TitreLes Bienveillantes
AuteurJonathan Littell
Parution2006
Afficheroui

Outils de la page

complaint