Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Les lettres chinoises

Ying Chen - Montréal, Leméac, 1993, 136 pages.

« À Shanghai, deux jeunes gens, Yuan et Sassa, sont amoureux. Mais parce qu’il se sent étranger dans son propre pays, Yuan choisit un jour de venir s’établir à  Montréal. Sassa, qui se refuse à voir dans l’exil un remède au mal de vivre, décide de ne pas le suivre. Leur amour supportera-t-il cet éloignement ? » (Quatrième de couverture)

Documentation critique

GREEN, Mary Jean, Women and Narrative Identity : Rewriting the Quebec National Text, Montréal, McGill-Queen’s University Press, 2001, 197 p. +++ Monographie

###

YEAGER, Jack A., « Bach Mai et Ying Chen : identité et nationalisme québécois », dans Danièle PITAVY-SOUQUES (dir.), Femmes et écriture au Canada, Dijon, Centre d’études canadiennes / Centre de recherches Image / Texte / Langage / Éditions Universitaires de Dijon (Kaléidoscope), 2001, p. 49-61. +++ Chapitre de collectif

###

TALBOT, Emile J., « Ying Chen’s Evolving Lettres chinoises : An Addendum », Quebec Studies, vol. 37 (printemps-été 2004), p. 125-126. +++ Article de revue

TALBOT, Emile, « Rewriting Les lettres chinoises : The Poetics of Erasure », Quebec Studies, no 36 (automne 2003 - hiver 2004), p. 83-91. +++ Article de revue

DUBOIS, Christian, « La raison des passions : les discours de l’identité dans quatre romans d’auteurs immigrants au Québec », mémoire de maîtrise, département des littératures, Université Laval, 2002, 147 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé:

« Ce mémoire fait l’analyse du thème de l’identité dans quatre romans d’auteurs immigrés au Québec : La Québécoite de Régine Robin, Les lettres chinoises de Ying Chen, Comment faire l’amour avec un Nègre sans se fatiguer de Dany Laferrière et Le pavillon des miroirs de Sergio Kokis. Situant sa démarche dans le sillage des recherches portant sur la “littérature migrante”, il emploie la méthode sociocritique pour saisir son objet. L’analyse des oeuvres du corpus permet de dégager la présence de cinq “discours de l’identité” distincts – la famille, l’autre sexe, l’ethnicité, la langue et la modernité, respectivement – tous construits autour d’oppositions sémantiques. Il en ressort que la vision “migrante” de l’identité tend à rejeter les identités collectives, ce qui la place en opposition avec certaines formes de nationalisme caractéristiques de la modernité. Il s’avère également que l’identité des individus est doublement ancrée : d’une part dans leur affectivité et, d’autre part, dans leur intellect. En ce sens, il faut concevoir l’identité comme l’application de la raison à la compréhension des passions. »

(Voir plus précisément le chapitre 2, section 2.2: « Les oiseaux migrateurs : Les lettres chinoises de Ying Chen », p.50 à 63.)

La version PDF du mémoire est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un aobnnement institutionnel auprès de UMI - Proquest.###

CHARBONNEAU, Caroline, « Exil et écriture migrante : les écrivains néo-québécois », mémoire de maîtrise, département de langue et littérature françaises, McGill University, 1997, 105 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé:

« Depuis Homère, l’exil s’avère être intimement lié au fait littéraire et semble consubstantiel à l’acte même d’écrire. En effet, d’innombrables hommes de lettres créèrent in exsilio; pensons entre autres à Marot, Du Bellay, Mme de Staël, Victor Hugo ou encore Soljenitsyne. L’effet de dessaisissement provoqué par la transhumance, l’insupportable sentiment de perte qui en résulte et l’inéluctable solitude représentent autant de facteurs prédisposant au processus scriptuaire. Les écrivains néo-québécois s’insèrent d’emblée dans la lignée de ces littérateurs déracinés ; de nature souvent autobiographique, leurs oeuvres décrivent généralement le périple migratoire d’apatrides dont le dessein consiste à s’approprier l’Ici, à s’inscrire au sein de la québécitude. Or, il n’est pas aisé d’être allogène dans un pays où l’autochtonie est presque devenue un acte de revendication, et passer de l’extranéité à l’intranéité l’est encore moins. En ayant recours à la notion de transculturation établie par Fernando Ortiz ainsi qu’au concept freudien d’inquiétante étrangeté, ce mémoire vise à démontrer, par l’étude de textes de Régine Robin, Émile Ollivier, Ying Chen, Sergio Kokis et Mona Latif-Ghattas, que l’écriture constitue en fait le seul territoire offrant aux protagonistes la possibilité d’une entière introjection du lieu et devient dès lors l’unique moyen capable de rassembler et d’ordonner les composantes éparses de leur mosaïque identitaire. »

Abstract:

« Since Homer, exile is closely linked to literature and even seems to be consubstancial to the very act of writing. Indeed, countless writers have created in exsilio; one just has to think, among others, of Marot, Du Bellay, Madame de Stael, Victor Hugo or Soljenitsyne. The unbearable feeling of loss and relinquishment provoked by transhumance added to the inevitable solitude are determining factors leading to the creative process. Neo-Quebecois writers are undoubtedly part of this line of expatriate authors. Often autobiographical in nature, their work generally describe the migratory journey of misfits trying to make Quebec culture their own. However, it is difficult to be a foreigner in a society which is asserting its own identity, in this case quite problematic, and the passage from outsider to insider is even more so. In this thesis, the idea of transculturation conceptualised by Fernando Ortiz as well as the Freudian concept of unheimlich (uncanniness) will be applied to the works of Regine Robin, Emile Ollivier, Ying Chen, Sergio Kokis and Mona Latif-Ghattas. The object of this essay is to demonstrate that writing is in fact the sole means for the protagonists to reach a total introjection of space and to find order in the scattered components of their fragmented identity. »

La version PDF du mémoire est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest.###

LEWIS, Alfred Daniel, « Pierre Nepveu, Transculturalism and Neo-Quebecois Texts », mémoire de maîtrise, département des lettres et communications, Université de Sherbrooke, 2001, 105 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract :

« Probably no Quebec critic argues more passionately and convincingly for the transcultural aspects of postmodernism than Pierre Nepveu in L’Écologie du réel : mort et naissance de la littérature québécoise contemporaine (1988). Nepveu says that the distinct Québécois literature sparked by the Quiet Revolution emerged into a solidly postmodern era marked by the death of history, distinct genres, fixed ideologies, and master narratives, including nationalism. Nepveu argues for a post-québécois literature, a position representing a radical shift in the perception of canon formation and literary criticism in Quebec, one calling for an abandoning of the canon as a pre-conditioner of the social system, and a rereading of the canon using a more descriptive of phenomenological approach more closely allied with contemporary Quebec reality – Nepveu’s “écologie du réel”. Nepveu emphasis the ecological nature of Québécois cultural reality as an ongoing sustainable system continuously transformed through a process of creation and destruction, or restructuring and destructuring, where the destruction is not necessarily a negative Quebec’s transcultural reality forms an intrinsic part of Nepveu’s theories.

This work relates Nepveu’s theories of postmodernism and transculturalism in Québécois literature to Ying Chen’s L’Ingratitude and Les Lettres chinoises, and Dany Laferrière’s Éroshima and L’Odeur du café, stressing the similarities between néo-québécois (or immigrant) and nouveau québécois (spawned by the Quiet Revolution) works. References are included to other Québécois texts, including Simon Harel’s Le Voleur de parcours, which discusses cosmopolitanism and identity in Québécois literature.

The four primary texts are explored with respect to 1) the postmodern concepts of the death of history, distinct genres, fixed ideologies, and master narratives, and the themes of catastrophe, alterity, parody and pluralism ; 2) the transcultural realities of deculturalization and reculturalization, or of mutual contamination ; 3) the themes of exile and la passion de retour ; 4) the New World experience as a voyage into inner space ; and 5) Nepveu’s three major themes found in néo-québécois texts, i.e. : alienation and loss of identity, nostaligia, and continual rebirth. An Appendix contains a transcript of a interview with Pierre Nepveu conducted in August 2001, focusing on the evolution in his thinking since publishing L’Écologie and what trends he predicts. »

(Voir plus précisément le chapitre 2 : Les Lettres chinoises, p.44-53.)

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI-Proquest. ###

MADDOX, Kelly-Anne, « L’identité chez Ying Chen », dans Robert VIAU (dir.), La création littéraire dans le contexte de l’exiguïté, Beauport (Québec), Publications MNH (Écrits de la francité, no 4), 2000, p. 485-494. +++ Chapitre de collectif

### Résumé:

« Les lettres chinoises, roman épistolaire, est le deuxième roman de Ying Chen. Publié en 1993, ce roman est essentiellement une histoire de migration et d’amour. Lorsqu’il quitte sa Chine natale pour faire ses études à Montréal, Yuan laisse derrière lui sa fiancée, Sassa ; elle décide de rester en Chine en attendant de rejoindre Yuan au Canada. Peu après, la meilleure amie de Sassa, Da Li, déménage elle aussi à Montréal ; Yuan l’accueille et l’aide à s’établir. Tout se passe bien jusqu’au moment où Da Li tombe amoureuse de Yuan ; il se développe par la suite un triangle amoureux qui bouleversera la vie des trois amis. Dans ce monde en transformation, un monde qui se définit par la perte de repères, les protagonistes connaîtront une évolution identitaire qui les amènera à une nouvelle vision de soi et de l’Autre. Je me propose ainsi d’examiner cette nature changeante de l’identité, préoccupation centrale chez Ying Chen ; je me pencherai sur l’identité et la culture, l’identité et les relations interpersonnelles, l’identité et la création littéraire et finalement sur l’identité et l’énonciation. » ###

VELLOSO PORTO, Maria Bernadette, « Historias de exilio no feminino : Les lettres chinoises e lettres parisiennes », Canadart - Revista do Nucleo de Estudos Canadenses, vol. XIII (janvier/décembre 2005 - mai 2006), p. 11-23. +++ Article de revue

### Résumé:

« À partir de l’analyse des oeuvres Les lettres chinoises (de Ying Chen) et Lettres parisiennes (de Nancy Huston et Leila Sebbar), on veut réfléchir sur le rôle du roman épistolaire dans la poétique des migrations où l’“écriture du Moi” est mise en relief et s’inscrit comme une sorte de compensation vis à vis des sentiments de perte et de désorientation qui caractérisent les êtres exilés. Il s’agit de tenir compte de l’“éloge du bavardage” (Dansereau, 1996) proposé par des auteures féministes et récemment mis en pratique grâce aux nouvelles technologies de l’intelligence à travers les blogs qui circulent sur l’Internet et qui mélangent les frontières entre le privé et le public. Par le fait de comprendre l’expérience du déplacement territorial comme un espace privilégié qui favorise la lecture du monde, les oeuvres choisies mettent en scène la situation paratopique de tout écrivain, vécue par des personnages et auteurs de manière créatrice. En considération la migration comme une catégorie esthétique, ces romans épistolaires contribuent à caractériser la littérature comme l’espace majeur des transformations et des mouvances identitaires. » ###

LABELLE, Maude, « Les lieux de l’écriture migrante. Territoire, mémoire et langue dans Les lettres chinoises de Ying Chen », Globe : revue internationale d’études québécoises, vol. 10, no 1 (2007), p. 37-51. +++ Article de revue

### Résumé:

« L’étude de la territorialité, de la mémoire et de la langue dans Les lettres chinoises de Ying Chen permet de situer l’oeuvre de la romancière dans la catégorie des “écritures migrantes”. En tant qu’éléments principaux de la composition du récit migrant, le territoire, la mémoire et la langue sont abordés comme autant de constructions textuelles qui rendent compte de l’éclatement identitaire des personnages. Le concept de migration implique une différence, une relation à l’altérité et à l’étrangeté. En juxtaposant à l’analyse antithétique les notions d’ambivalence et d’ “entre-deux”, cet article cherche à voir comment l’espace de transition, créé à même l’écriture par le va-et-vient des lettres, tente de réunir les parties éloignées d’une entité morcelée par le déplacement. »

Abstract:

« Studying territoriality, memory, and language in Ying Chen’s Chinese Letters allows us to categorize her work as “migrant literature”. Territory, memory, and language are addressed as textual constructs that account for the characters’ identity crises. The concept of migration involves a sense of difference, a relationship to otherness and strangeness. By comparing and contrasting antithetical analyses with the notions of ambivalence and interim, this article seeks to discover how the space of transition, arising from the writing itself through the back-and-forth exchange of letters, tries to reunite the scattered parts of an entity divided by dislocation. »

LABELLE, 2007, PDF ###

MADDOX, Kelly-Anne Madeline, « Le roman québécois des années 1990 : éléments fondamentaux de la problématique identitaire », thèse de doctorat, Department of French, Dalhousie University, 2004, 278 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé:

« Depuis ses origines, la littérature québécoise s’articule autour de la problématique identitaire ; les écrivains ne cessent de questionner leur rapport à l’autre et de chercher une définition satisfaisante de l’identité. Nous examinons la représentation de l’identitaire pendant les années 1990 à travers les écrits de sept romanciers : Ying Chen, Abla Farhoud, Sergio Kokis, Yan Muckle, Pierre Samson, Lise Tremblay et Élise Turcotte. Cette thèse de divise en deux sections : la solitude et les rapports entre soi et l’autre. La première partie se compose d’abord d’une exploration de l’exil et ensuite d’une étude de la mémoire. L’exil physique et l’exil intérieur se caractérisent par l’éloignement, l’isolement et la marginalisation vis-à-vis de soi et de l’autre. La recherche du passé est également une expérience solitaire. D’une part, c’est souvent dans le contexte de la solitude provoquée par l’exil que les personnages tentent de comprendre leur passé. D’autre part, la mémoire témoigne de l’absence de l’autre. Dans la deuxième partie, nous nous penchons sur les relations interpersonnelles et la création ; ces dernières représentent la possibilité pour certains personnages de dépasser la solitude et de participer au monde. L’identité se définit toujours dans le cadre des relations avec l’autre, et ce sont des relations basées sur le langage ainsi  que sur l’éthique ; l’absence de communication peut dévaloriser l’identité alors qu’une communication basée sur l’amour et la générosité sert à affirmer l’identité et témoigne d’un respect profond qui sous-tend toute relation humaine positive. »

Abstract:

« The question of identity has been at the centre of Quebec literature since its very beginnings ; Quebec writers continue to ponder their connection to the other and to search for a satisfactory means of defining the self. Our thesis examines the representation of identity during the 1990’s in fiction by seven Quebec novelists : Ying Chen, Abla Farhoud, Sergio Kokis, Yan Muckle, Pierre Samson, Lise Tremblay and Élise Turcotte. This study is divided into two sections : solitude and self-other relationships. In the first part, we explore exile and memory. Both physical exile and internal exile are characterised by distance, isolation and marginalisation vis-à-vis the self and the other. Memory is also a solitary experience. On the one hand, it is often in the context of the solitude brought on by exile that characters embark on a quest to understand their past. On the other hand, memory symbolizes the absence of the other. We discuss interpersonal relationships and creation in the second part of this thesis ; these two topics represent for certain characters the possibility to move beyond their solitude and participate in the world. Identity is always defined in the context of self-other relationships, and these relationships are based on language and on ethics ; a lack of communication can devalue one’s identity, whereas communication based on love and generosity is an affirmation of identity and serves as a testimonial to the profound respect which underlies all constructive human relationships. » (Résumé joint à la thèse)

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest.###

LEQUIN, Lucie, « Entre la mémoire et l’oubli : Les lettres chinoises de Ying Chen », Neue Romania, no 18 (1997), p. 199-206. +++ Article de revue

DUPUIS, Gilles, « L’Orient désorienté. Le topos du Chinatown dans quatre romans contemporains », Voix et Images, vol. XXXI, no 1 (no 91 — automne 2005), p. 101-114. +++ Article de revue

### Résumé:

Dans cet article, l’auteur analyse la représentation de l’Orient (Chine, Corée, Japon) chez quatre écrivains québécois d’origines diverses à partir d’un même topos, celui du Chinatown. En s’appuyant sur un échantillon composé de quatre romans — Les lettres chinoises de Ying Chen, L’enfant chinois de Guy Parent, Kimchi d’Ook Chung et Tsubame d’Aki Shimazaki —, il met au jour une critique de l’orientalisme qui se profile dans ces oeuvres à travers une poétique de la désorientation. Il questionne enfin l’avenir du « désorientalisme », conçu comme une stratégie d’écriture délibérément désorientante, dans la littérature québécoise contemporaine.

Abstract:

In this article, the author analyzes representations of the Orient (China, Korea, Japan) created by four Quebec writers of different origins as expressed through one topos, that of Chinatown. Based on a sample of four novels — Les lettres chinoises by Ying Chen, L’enfant chinois by Guy Parent, Kimchi by Ook Chung and Tsubame by Aki Shimazaki —, he brings to light a critique of Orientalism expressed in these works through a poetics of disorientation. Finally, he raises questions about the future of “disorientalism,” a writing strategy focusing on a deliberate effort to disorient, in contemporary Quebec literature. (résumé joint à l’article)

DUPUIS, 2005, PDF ###

OORE, Irène, « Les lettres chinoises de Ying Chen : le mobile et l’immobile », Studies in Canadian Literature / Études en littérature canadienne, vol. 29, n° 1 (2004), p. 74-83. +++ Article de revue

###

Résumé :

« Les notions de l’écriture migrante sont liées à une dialectique du mouvement et de l’immobile, tant au niveau de l’espace physique qu’au niveau de l’espace spirituel. Ce sont précisément ces notions qui se trouvent au coeur même des Lettres chinoises de Ying Chen. Deux modes d’être, celui d’immobilité de Sassa et celui du mouvement incessant de Da Li, s’opposent diamétralement l’un à l’autre. Chacun est associée dans le roman à les images qui évoquent ces différences, et les tentatives des personnages de s’expliquer et d’expliquer a l’autre les motivations de leur choix de rester sur place ou de partir, mènent vers la conclusion qu’il s’agit de deux visions du monde opposées. »

OORE, 2004, HTML - PDF ###

SIVERT, Eileen, « Ying Chen’s Les Lettres chinoises and Epistolary Identity », dans Paula Ruth GILBERT et Roseanna L. DUFAULT (dir.), Doing Gender : Franco-Canadian Women Writers of the 1990s, Madison (New Jersey), Fairleigh Dickinson University Press, 2001, p. 217-234. +++ Chapitre de collectif

DUFAULT, Roseanna, « Identity and Exile in Shanghai and Montreal : Les lettres chinoises by Ying Chen », dans Jaap LINTVELT et François PARÉ (dir.), Frontières flottantes : lieu et espace dans les cultures francophones du Canada / Shifting Boundaries : Place and Space in the Francophone Cultures of Canada, Leiden (Pays-Bas), Brill-Rodopi, 2001, p.161-167. +++ Chapitre de collectif

McLANE-ILES, Betty, « Memory and Exile in the Writings of Ying Chen », dans Roseanna LEWIS DUFAULT (dir.), Women by Women : The Treatment of Female Characters by Women Writers of Fiction in Quebec since 1980, Madison (New Jersey), Fairleigh Dickinson University Press, 1997, p. 221-229. +++ Chapitre de collectif

GINGRAS, Isabelle, « La migration du soi vers l’autre : perception et altérité dans trois romans québécois contemporain », thèse de doctorat, département d’études littéraires, Université du Québec à Montréal, 2001, [microfiches]. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

DUPUIS, Gilles, « L’Orient désorienté. Le topos du Chinatown dans quatre romans contemporains », dans Mounia BENALIL et Janusz PRZYCHODZEN (dir.), Identités hybrides. Orient et orientalisme au Québec, Montréal, Département des littératures de langue française - Université de Montréal (Paragraphes, vol. 25), 2006, p. 73-91. +++ Chapitre de collectif

### Résumé:

«Dans cet article, l’auteur analyse la représentation de l’Orient (Chine, Corée, Japon) chez quatre écrivains québécois d’origines diverses à partir d’un même topos, celui du Chinatown. En s’appuyant sur un échantillon composé de quatre romans — Les lettres chinoises de Ying Chen, L’enfant chinois de Guy Parent, Kimchi d’Ook Chung et Tsubame d’Aki Shimazaki —, il met au jour une critique de l’orientalisme qui se profile dans ces oeuvres à travers une poétique de la désorientation. Il questionne enfin l’avenir du « désorientalisme », conçu comme une stratégie d’écriture délibérément désorientante, dans la littérature québécoise contemporaine.»

Abstract:

«In this article, the author analyzes representations of the Orient (China, Korea, Japan) created by four Quebec writers of different origins as expressed through one topos, that of Chinatown. Based on a sample of four novels — Les lettres chinoises by Ying Chen, L’enfant chinois by Guy Parent, Kimchi by Ook Chung and Tsubame by Aki Shimazaki —, he brings to light a critique of Orientalism expressed in these works through a poetics of disorientation. Finally, he raises questions about the future of “disorientalism,” a writing strategy focusing on a deliberate effort to disorient, in contemporary Quebec literature.»

(Résumé de Voix et Images)

Étude publiée auparavant dans la revue Voix et Images: DUPUIS, Gilles, « L’Orient désorienté. Le topos du Chinatown dans quatre romans contemporains », Voix et Images, vol. XXXI, no 1 (no 91 — automne 2005), p. 101-114. ###

ERTLER, Klaus-Dieter, « La configuration de l’histoire dans les écritures migrantes au Québec », dans Beïda CHIKHI et Marc QUAGHEBEUR (dir.), Les écrivains francophones interprètes de l’histoire. Entre filiation et dissidence, Bruxelles, Peter Lang (Documents pour l’histoire des Francophonies / Théorie, no 10), 2006, p. 513-533. +++ Chapitre de collectif

###Cet article porte également sur Immobile. ###

BOLANDER, Christopher Porter, « Neither here nor there : (De)centered Portraits of Montréal in five Texts from Québec », thèse de doctorat, College of Letters and Science, The University of Wisconsin - Madison, 2008, 335 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract:

« From the very beginning, Montréal has played a significant role in French writing of North America. While it is relatively easy to find any number of novels to support the idea of Montréal as the center of the French Canadian universe, a more interesting challenge has been to examine the ways in which writers avoid the city, sometimes even effacing a character’s, and perhaps their own, montréalité in the process.

In this dissertation I examine the various roles played by Montréal–agent, setting, allegory, theme, character, trope–in a wide range of novels and short stories. I reveal how Montréal’s topography serves to offset the notion of a uniform citizenry while simultaneously reinforcing class differences. I also reject the traditional rural / urban rivalry by examining texts that draw attention to a failed, romanticized view of rurality, yet highlight the fact that Montréal’s urban egocentrism can be considered no less an idealized view of society. Perhaps the most valuable inquiry into the literature of Montréal found in the following chapters is the subversion of the monolithic and homogeneous image of the city by detailing individual particularities which reflect the diversity of Montréal’s various neighbourhoods.

Throughout this dissertation I demonstrate how four novels–Roger Viau’s Au milieu, la montagne, Gabrielle Roy’s Alexandre Chenevert, Arlette Cousture’s Les flues[sic] de Caleb, and Ying Chen’s Les lettres chinoises–all contribute to the idea of a Montréal mosaic as summarized in a fifth text–Monique Proulx’s Les aurores montréales. An understanding of my analysis of these literary portraits will undoubtedly assist others who read the city and wish to interpret Montréal’s past, present, and future. »


La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest.###

CHUL-KI, Yun, « Aspects spatio-temporels de la migration dans Les Lettres Chinoises de Ying Chen », Études québécoises. Revue internationale de l’ACEQ, n° 1 (2007), p. 137-163. +++ Article de revue

###

Résumé:

«Les Lettres Chinoises (1993) de Ying Chen, écrivaine migrante de Shanghai à Montréal, est un roman épistolaire rassemblant la correspondance échangée entre trois personnages. Cette oeuvre montre, sous une forme des lettres entre les personnages disposés simultanément sur les deux espaces temporels, le rapport entre Shanghai et Montréal, soit entre le passé et le présent, rapport qui est altérée par l’événement significatif qu’est la migration. Au premier abord, on notera un certain contraste entre les deux espaces, dans lequel l’extension des deux espaces se modifie selon les mentalités des personnages. Ensuite, la représentation de l’espace se relie avec celle du temps. Shaighai est représentée comme un espace du passé, Montréal comme un espace du présent. Les Lettres Chinoises en tant qu’ « écriture migrante » pose la question de la migration et de l’identité schizophrénique des migrants dans la société québécoise.»

###

OORE, Irène, « Les lettres chinoises de Ying Chen : un roman épistolaire », Voix plurielles, vol. 1, n° 1 (mars 2004) [en ligne]. +++ Article de revue

### OORE, 2004, PDF ###

ANDREI, Carmen, « Ying Chen, Les lettres chinoises », dans Pierre MOREL (dir.), Parcours québécois. Introduction à la littérature du Québec, Kichinev, Cartier, 2007, p. 180-191. +++ Chapitre de collectif

HOLMES, Diana, « No common places : exile as loss and gain in the work of Nancy Huston and other writers from elsewhere », dans Dalhousie French Studies, vol.93 (2010), p.33-42. +++ Article de revue

### HOLMES, 2010, PDF ###

MATA BARREIRO, Carmen, « Écriture migrante de langue française : déconstruction et reconstruction de l’identité dans Les Lettres chinoises de Y. Chen, Les Raisins de la galère de T. Ben Jelloun et la Trilogiade M. Micone », dans Lidia ANOLL et Marta SEGARRA (dir.), Voix de la Francophonie (Belgique, Canada, Maghreb), Barcelone, Publicacions Universitat de Barcelona, 1999, p.225-234. +++ Chapitre de collectif

OORE, Irène, « La Représentation du couple dans quelques romans québécois récents », dans Voix plurielles, vol.6, n˚1 (2009), [en ligne]. +++ Article de revue

### Résumé :

« Nous avons entrepris d’examiner le couple dans une dizaine de romans écrits durant une décennie (entre 1993 et 2003). »

OORE, 2009, PDF ###

SUBHAGNANA, Xavier, « L’économie du texte migrant : pour une théorie de la littérature migrante française », thèse de doctorat, University of Wisconsin-Madison, 2007, 209 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract :

« This dissertation lays groundwork for the comparative study of French-language texts that derive from the global phenomenon of migration. Central to its argument is the play among multiple connotations of the word “economy,” both as it is commonly understood as a structure of monetary relations and, more importantly, in its broader sense as an “arrangement” or “mode of operating” as it pertains to language and the construction of literary texts. The dissertation weighs the textual strategies that constitute the migrant literary experience against the commercial success of novels by Mehdi Charef ( Le Thé au harem d’Archi Ahmed ), Azouz Begag (Le Gone du Chaâba ), Dai Sijie (Balzac et la Petite Tailleuse chinoise ), Leïla Sebbar (Je ne parle pas la langue de mon père), Naïm Kattan (Adieu Babylone ), Régine Robin (La Québécoite ), Dany Laferrière (Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer ), and Ying Chen (Les Lettres chinoises ). The dissertation thus explores the poetics of French literature of migration without abstracting these texts from their economic consequences wherever possible.

In its foray into the complex workings of theorization, the dissertation is divided into four chapters that strive to capture the prosaic reality and the wounded poetry, the losses and the gains incurred by a literature of migration. The first chapter examines the history of an idea, the very notion of the migrant subject. By searching for the figure of the migrant in theories of postcolonialism and nationalism that abstract and exclude it, it engages in an against-the-grain reading of two theoretical paradigms. Building on this theoretical exegesis, the next three chapters examine a variety of novels by immigrant authors publishing in France and Quebec, identifying the specific linguistic, cultural, and feminist strategies they use to mobilize a poetics of migrant writing. »

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI-Proquest.

###

PETKOV, Yavor, « Les images de l’’identité culturelle dans Les Lettres chinoises de Ying Chen », dans Единадесета конференция на нехабилитираните преподаватели и докторанти от Факултета по класически и нови филологии (2014) [Onzième colloque des enseignants non habilités et doctorants de la Faculté de lettres classiques et modernes (2014)], Sofia, Университетско издателство „Св. Климент Охридски“ [Presses universitaires « Svéti Kliment Ochridski »], 2014, p. 220-225. +++ Chapitre de collectif

### Petkov, 2014, PDF ###

GAUVIN, Lise, Aventuriers et sédentaires. Parcours du roman québécois, Paris, Honoré Champion Éditeur (Unichamp Essentiel), 2012, 243 p. +++ Monographie

### (Voir la section « L’écrivain épistolier » du chapitre 7 : Ces « étrangers du dedans » : l’écriture dite migrante, p.206-209.) ###



Les lettres chinoises (oeuvre)
TitreLes lettres chinoises
AuteurYing Chen
Parution1993
Trilettres chinoises
Afficheroui

Outils de la page

complaint