Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Les variations Goldberg

Nancy Huston, Les variations Goldberg, Paris, Éditions du Seuil, 1981.

« Basso continuo. Maintenant c’est commencé et ça ne pourra plus s’arrêter, c’est irrémédiable, un temps s’est déclenché, a été déclenché par moi et doit être soutenu par moi pendant sa durée obligée. Je suis à la merci de ce temps désormais, je n’ai plus le choix, il faut que je le parcoure jusqu’au bout. Une heure et demie et des poussières. Ça n’a rien à voir avec une heure et demie de sommeil, ou de conversation, ou de cours magistral. Je n’ai pas le droit de me retourner pour sourire aux gens dans la salle, parmi lesquels se trouvent pourtant des êtres que j’ai aimés et que  j’aime; je ne dois penser qu’à mes doigts, et même à eux je ne dois pas vraiment penser. »
(Incipit)

Documentation critique

ARROYAS, Frédérique, « Les variations Goldberg de Nancy Huston ou la désacralisation de l’oeuvre musicale », Études françaises, vol. 43, n° 2 (2007), p. 113-135. +++ Article de revue

### Résumé
« Il faut humaniser le Maître, deux cent cinquante ans après sa mort », écrivaient Hennion et Fauquet en 2000, dans leur étude intitulée La grandeur de Bach. Vingt ans plus tôt, l’auteure des Variations Goldberg s’en préoccupait déjà car le premier roman de Nancy Huston fait ressortir non seulement la place qu’occupe la musique classique dans la culture occidentale, mais aussi la problématique de l’effacement du sujet devant ce qu’on nomme la « grande musique ».
La présente analyse des Variations Goldberg porte sur la présentation de l’artefact musical dans un roman qui, d’une part, emprunte sa structure aux Goldberg-Variationen de Bach et, d’autre part, intègre les réflexions de ses auditeurs lors d’une soirée musicale. Dans un sens tout à fait intermédial, l’adoption de la forme « variations sur thème » permet d’investir l’oeuvre de Bach et justement de l’humaniser. On verra que l’appropriation littéraire des Goldberg-Variationen de Bach constitue une opposition aux approches formalistes qui isolent l’objet musical de ses contextes de production et de réception. Chaque invité a droit à sa variation et au fur et à mesure que ces variations se déroulent, un nouveau point de vue se fait entendre. Cet assemblage associe à l’oeuvre de Bach un ensemble de comportements et d’attitudes, des malaises du corps à l’exaltation, de la lutte des classes à la différence entre les approches féminine et masculine de la performance et de l’audition musicales. Le roman opère ainsi un détournement de l’éthos bourgeois qui maintient les « grands classiques » dans les cimes de la pureté et de la perfection pour faire entendre la voix de leurs « utilisateurs », qu’ils soient amateurs passionnés, interprètes harassés, ou tout simplement auditeurs récalcitrants.

Abstract
Several years ago, Hennion and Fauquet announced, in their study titled La grandeur de Bach, that the time had come, two hundred and fifty years after Bach’s death, to humanize the great Master. Two decades earlier however, the author of Les Variations Goldberg had done just that. Huston’s first novel not only demonstrates the social function of classical music in western culture but also the problem of the radical subordination and self effacement of listeners and performers in the presence of what is considered the great “classics.”
The present analysis of the Goldberg Variations examines the presentation of a musical artifact in a novel that, on the one hand, borrows its structure from J. S. Bach’s Goldberg-Variationen, and on the other hand, integrates within its narrative the thoughts of audience members during a private performance of Bach’s piece. In a way that one may call “intermedial”, the theme and variations form becomes a means to infiltrate Bach’s composition and reinstate its humanity. This literary appropriation of Bach’s Goldberg-Variationen stands in opposition to formalist approaches in which the musical object is isolated from its contexts of production and reception. In the novel, each guest is assigned a variation and as the variations unfold, another point of view is heard. These assembled “interpretations” connect Bach’s composition to an assortment of attitudes and behaviors ranging from physical discomfort to exaltation, from a critique of class structures to masculine and feminine responses to music. This novel thus overrides the bourgeois ethos that has placed the “great” works of classical music in the ethereal summits of perfection and purity and instead amplifies the voices of its consumers, be they passionate fans, harassed performers or simply reticent listeners.

Arroyas, 2007, PDF ###

HUGLO, Marie-Pascale, « L’art d’enchaîner. La fluidité dans le récit contemporain », Protée, vol. 34, n° 2-3 (automne-hiver 2006), p. 127-137. +++ Article de revue

### Résumé
Cet article examine de façon exploratoire les modes d’enchaînement dans quelques récits contemporains, afin de repérer un « geste » distinctif parmi la diversité des styles et des pratiques narratives actuelles. C’est donc en un parcours indicatif, dans lequel Renaud Camus côtoie Nancy Huston, Annie Ernaux, Chloé Delaume, Michel Houellebecq et Jean-Philippe Toussaint, que je tente de circonscrire une façon typiquement contemporaine d’enchaîner. Au terme de ce parcours, l’enchaînement fluide d’éléments hétérogènes se démarque comme un mode spécifiquement contemporain qui joue avec les codes syntaxique et romanesque établis et les déplace sensiblement. Cette fluidité des enchaînements n’a rien d’illisible et s’inscrit dans le contexte contemporain du retour à la littérature « transitive ». Sur un plan plus formel, on peut la relier au milieu médiatique dans lequel nous baignons, où la fluidité et l’hétérogénéité des enchaînements sont, globalement, la règle. Les modes d’enchaînements ressortent comme l’un des lieux où l’intermédialité à l’oeuvre dans la littérature se manifeste, cette dernière nous permettant de mieux saisir les transformations du récit contemporain.

Huglo, 2006, HTML ###

ZIOLKOWSKI, Theodore, « Literary Variations on Bach’s Goldberg », Modern Language Review, vol. 105, n° 3 (juillet 2010), p. 625-640. +++ Article de revue

### Abstract
This paper takes several fictional adaptations of Bach’s Goldberg Variations to explore various modes through which musical form has been adapted in modern literature. Novels by Nancy Huston, Thomas Bernhard, Richard Powers, and Gabriel Josipovici provide four different models for the utilization of a specific musical work as literary theme and structure and thereby exemplify one precise approach to the relationship of music and literature. These adaptations are then located within the larger Bach renaissance of the late twentieth century.

Ziolkowski, 2010, PDF ###

KHORDOC, Catherine, « Variations littéraires dans Les Variations Goldberg », dans Marta DVORAK et Jane JOUSTAS (dir.), Vision / Division : l’œuvre de Nancy Huston, Ottawa, Presses de l’Université d’Ottawa (Collection internationale d’études canadiennes), 2004, p. 95-111. +++ Chapitre de collectif

WOLF, Werner, « Intermedial Iconicity in Fiction: Tema con variazioni », dans Wolfgang G. MÜLLER et Olga FISCHER (dir.), From Sign to Signing: Iconicity in Language and Literature, 3, Amsterdam, Benjamins, 2002, p. 339-360. +++ Chapitre de collectif

GABOURY-DIALLO, Lise, « Stratégies de composition dans Les variations Goldberg et Histoire d’Omaya », Cahiers franco-canadiens de l’Ouest, vol. 19, n° 1 (2007), p. 27-53. +++ Article de revue

### Résumé
Nous allons étudier deux romans de Nancy Huston : Les variations Goldberg et Histoire d’Omaya en comparant les stratégies de composition mises en oeuvre dans le premier, dont le texte rigide et rigoureusement tissé « très serré » semble s’opposer au second avec sa structure fragmentée. Nous tenterons de dégager les similitudes et les différences entre ces deux oeuvres, tout en étudiant comment l’histoire fictionnelle se déploie chez cette auteure, plutôt qu’elle ne se déroule. Quelles sont quelques-unes des méthodes innovatrices que l’auteure emploie? Et ces stratégies de composition réussissent-elles à solliciter et à maintenir l’intérêt du lecteur qui doit accepter de jouer un rôle actif pour (re)construire et (re)créer ces fictions de Nancy Huston?

Abstract
We will examine two novels by Nancy Huston – Les variations Goldberg and Histoire d’Omaya – comparing composition strategies used in the former, characterized by rigid, tighly woven prose, with the seemingly contrasting fragmented structures of the latter. We will attempt to bring out the similarities and differences between these two works while examining how, in this author’s work, the fictional tale spreads forth in the telling, as opposed to being told in linear fashion. We will then examine some of the innovative methods that the writer uses, while seeking to determine whether these composition strategies are successful in eliciting and maintening the interest of readers who are thus called upon to play an active role in (re)constructing and (re)creating these tales by Nancy Huston.

Gaboury-Diallo, 2007, PDF ###



Les variations Goldberg (oeuvre)
TitreLes variations Goldberg
AuteurNancy Huston
Parution1981
Trivariations Goldberg
Afficheroui

Outils de la page

complaint