Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Lignes aériennes

Pierre Nepveu - Montréal, Éditions du Noroît, 2002, 112 p.

lignes_aeriennes.jpg

« J’avançais à voix basse, je foulais
le sol métallique de l’érablière
et soudain, au détour d’un sentier
je vis l’aérogare, miroir céleste
où entraient des corneilles en peine
et des volées d’oies blanches » (Quatrième de couverture)

Documentation critique

BOURGEAULT, Jean-François, « Le monument des futurs passés », Contre-jour, no 1 (printemps 2003), p. 137-142. +++ Article de revue

DROLET, Alexandre, « Phénoménologie de l’événement dans Lignes aériennes de Pierre Nepveu », mémoire de maîtrise, département des littératures, Université Laval, 2008, 111 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé

Ce mémoire a pour but d’étudier la question de l’événement au sein du recueil de poèmes Lignes aériennes de Pierre Nepveu. Né en réaction à l’histoire de l’aéroport de Mirabel, dont la construction a entraîné l’expropriation de nombreuses familles, ce recueil donne la parole à de multiples acteurs qui, de 1969 à 2000, font de la tribune qui leur est offerte le lieu de tous les témoignages. Que ce soit par le biais d’un journal, d’un carnet ou d’un cahier de notes, les personnages affirment la nécessité de parler du drame qui les atteint, d’abord pour dénoncer ce qu’ils perçoivent comme une injustice, mais peut-être surtout pour parvenir à faire le deuil d’un monde qu’ils savent à jamais révolu. Inspiré par la phénoménologie, ce mémoire tente dans un premier lieu de montrer comment l’événement en vient à apparaître, au fil du temps, en la conscience des multiples acteurs de cet univers. À travers l’illustration de ce phénomène de compréhension, le lecteur est à même de constater l’expérience du monde, empreinte d’espoir et de désillusion, faite par chacun des personnages de Lignes aériennes.

###

LEPAGE, Élise, « De la domestication : la maison – le corps – le livre dans la poésie de Pierre Morency et de Pierre Nepveu », Voix plurielles, vol. 5, no 1 (mai 2008), [En ligne]. +++ Article de revue

### Résumé

Cet article propose une lecture des recueils de poèmes de Pierre Morency et Pierre Nepveu à la lumière de l’ouvrage Habit Habitat Habitus de Carole Simard-Laflamme paru aux éditions d’art Le Sabord. Habit Habitat Habitus rassemble des réflexions d’artistes ou de chercheurs issus de domaines très différents sur les analogies existantes entre espace corporel, espace référentiel et manière d’être, comportement du sujet. Néanmoins, le triptyque du titre semble masquer un quatrième aspect pourtant fondamental, évident du texte : celui de l’espace du livre. En effet, l’oeuvre de Simard-Laflamme s’apparente presque autant à un objet artistique qu’à un livre au sens traditionnel. Les pages compilent textes, photographies, images plus ou moins détournées, schémas, etc., et ce dans un jeu de couleurs et de formes qui ne laisse pas l’oeil indifférent. Par le biais de l’analogie, l’auteure fait apparaître des correspondances entre espace corporel et espace d’habitation, espace fictif et référentiel, celles-là même que développent les textes de Morency et de Nepveu.

L’article traite aussi de Romans-fleuves.

###

MAILHOT, Valérie, « En mémoire de l’avenir : le spectre dans Lignes aériennes de Pierre Nepveu », dans Philippe COLIN et al. (dir.), Poétiques et politiques du spectre - Lieux, figures et représentations de la rémanence dans les Amériques, Limoges, Presses Universitaires de Limoges (Espaces humains), 2014. +++ Chapitre de collectif

LEPAGE, Élise, « Le devenir paysager. De quelques paysages postindustriels entre arts visuels et poésie », Journal of Canadian Studies/Revue d’études canadiennes, vol. 49, no 2 (printemps 2015), p. 106-132. +++ Article de revue

### Résumé

Cet article propose une réflexion sur le concept de paysage dans les arts visuels et la poésie québécoise contemporaine. Une brève archéologie du paysage permet de souligner ses origines picturales ainsi que l’anthropocentrisme dont il procède. En effet, lors de son émergence à la Renaissance, on considère que le sujet préexiste au paysage qui n’est que l’une de ses représentations du réel, auquel il donne forme. L’étude de plusieurs séries photographiques et vidéos d’Isabelle Hayeur et de quelques recueils de poèmes publiés depuis 2000 par Pierre Nepveu, Louis-Jean Thibault, Robert Melançon et Claude Paradis permet de montrer la prégnance du paysage dans les arts aujourd’hui. Si la subjectivité demeure centrale dans leurs représentations paysagères, celles-ci proposent d’autres perspectives d’analyse. Plus que simple motif esthétique ou cliché touristique, le paysage est en voie de devenir un lieu de rencontre, de convergence éthique et esthétique. Quelles peuvent donc être alors les nouvelles relations entre paysage et subjectivité?

Abstract

This essay proposes an analysis of the concept of landscape in contemporary Quebec visual arts and poetry. A brief archaeology of the landscape shows the pictorial origins of this genre, as well as the anthropocentrism from which it proceeds. Indeed, when the landscape becomes an autonomous form during the Renaissance, it is assumed that the subject necessarily pre-exists the landscape. The landscape is thus considered one representation among others of reality. The importance of this human-centred landscape in contemporary arts will be studied in Isabelle Hayeur’s photographs and videos, as well as in the poetry of Pierre Nepveu, Louis-Jean Thibault, Robert Melançon, and Claude Paradis. If the subject remains central to their representations, these artists also o er other critical approaches. More than a mere aesthetic motif or a touristic cliché, the landscape is becoming an ethical and aesthetic meeting place, implying new relationships between the landscape and the subject, yet to be explored.

###

LAFOREST, Daniel, « Au rythme blanc des Lignes aériennes de Pierre Nepveu », dans Denise BRASSARD et Evelyne GAGNON (dir.), Aux frontières de l’intime : le sujet lyrique dans la poésie québécoise actuelle, Université du Québec à Montréal, Figura, Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire (coll. Figura, no 17), 2007, p. 141-153. +++ Chapitre de collectif

### Résumé

L’espace est occupé. Il l’est par la subsistance du tragique dans un monde qui l’a oublié, ou qui lui a donné d’autres noms. Autant dire qu’il est occupé par un problème posé directement à la poésie.

MICHAUD, Ginette, « “Moi le voyageur inconnu…” Les Amériques intérieures de Pierre Nepveu », dans Marie-Andrée BEAUDET et Karim LAROSE (dir.), Le marcheur des Amériques. Mélanges offerts à Pierre Nepveu, Montréal, Département des littératures de langue française de l’Université de Montréal (Paragraphes), 2010, p. 23-44. +++ Chapitre de collectif

OUELLET, Pierre, « Rase campagne », dans Marie-Andrée BEAUDET et Karim LAROSE (dir.), Le marcheur des Amériques. Mélanges offerts à Pierre Nepveu, Montréal, Département des littératures de langue française de l’Université de Montréal (Paragraphes), 2010, p. 159-171. +++ Chapitre de collectif



Lignes aériennes (oeuvre)
TitreLignes aériennes
AuteurPierre Nepveu
Parution2002
TriLignes aériennes
Afficheroui

Outils de la page

complaint