Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Limbes = limbo : un hommage à Samuel Beckett

Nancy Huston, Limbes = limbo : un hommage à Samuel Beckett, Paris / Montréal, Éditions Actes Sud / Leméac (Un endroit où aller), 2000.

« Et tant de choses ont été faites, et bien faites avec ça. bien fait pour toi, c’est épouvantable, et le tout a été inutile encore qu’on aurait du mal à préciser ce qui eût été utile, moins de faim, ça oui sans aucun doute, et moins de guerre et moins de discrimination raciale peut-être, la discrimination sexuelle passe encore mais mais mais mais je veux dire, notre objectif est-il d’améliorer le monde ou de dire les choses comme elles sont ou de les dire comme elles ne sont pas comme elles devraient être ou comme elles auraient pu être ou alors comme rien au monde n’a jamais été ? »
(Quatrième de couverture)

Documentation critique

PENET-ASTBURY, Helen, « Limbo of (in)different language(s) : Samuel Beckett / Nancy Huston », Essays in French Literature and Culture, n° 45 (novembre 2008), p. 89-104. +++ Article de revue

DANBY, Nicola, « The Space between Self-Translator Nancy Huston’s Limbes / Limbo », Linguistique : revue de la société internationale de linguistique fonctionnelle / Journal of the International Society for Functional Linguistics, vol. 40, n° 1 (2004), p. 83-96. +++ Article de revue

### Résumé
Cet article examine un aspect très récent des écrits de Nancy Huston sur le bilinguisme, l’identité culturelle et la pratique de l’autotraduction : l’écriture bilingue simultanée. Il propose une comparaison entre la première édition d’un texte intitulé Limbes/Limbo: un hommage à Samuel Beckett et sa version originale bilingue, intitulée Limbes. Alors que le second texte passe d’une langue à l’autre, les changements y étant déclenchés tour à tour par la forme et par le sens, le premier garde les deux langues nettement séparées - fiançais et anglais en regard. Soigneusement positionnées, les transpositions déforme et de contenu révèlent les négociations souterraines entre les deux moitiés d’un être intérieurement partagé. Les textes de Huston sont la matérialisation ou, mieux, la transcription du flot de conscience émanant d’un esprit qui n’est totalement investi ni par l’anglais ni par le fiançais.

Danby, 2004, PDF ###

CHATZIDIMITRIOU, Ioanna, « Self-Translation as Minorization Process: Nancy Huston’s Limbes/Limbo », SubStance: A Review of Theory and Literary Criticism, vol. 38, n° 2 [119] (2009), p. 22-42. +++ Article de revue

### Chatzidimitriou, 2009, PDF ###

WILHELM, Jane Elisabeth, « Autour de Limbes/Limbo : Un Hommage à Samuel Beckett de Nancy Huston », Palimpsestes, n° 18 (juin 2006), p. 59-85. +++ Article de revue

### Résumé
Nous nous proposons d’examiner, dans une perspective herméneutique, l’auto-traduction dans ses rapports avec l’intertextualité en prenant pour exemple l’édition bilingue de Limbes/Limbo : un hommage à Samuel Beckett de Nancy Huston. L’auto-traduction est un sujet passionnant pour la théorie littéraire, la traductologie ou la philosophie herméneutique contemporaine dans la mesure où cette pratique remet en question les concepts traditionnels d’œuvre originale et de traduction, d’identité ou d’altérité, ainsi que les notions d’auteur et de texte liés à la question du sens. L’auto-traduction de Limbes/Limbo,dans ses relations de co-présence à Beckett (références, allusions) ou de dérivation (pastiche), interroge le rapport du « propre » à l’« étranger », qui traverse toute la tradition herméneutique, et illustre le problème herméneutique de l’« appropriation » de l’œuvre littéraire dans sa dimension d’intertextualité. La conception de l’appropriation comme dépossession de soi, développée par Paul Ricœur, rend compte, selon nous, du processus de l’auto-traduction chez Nancy Huston. Ainsi, l’herméneutique philosophique répond à la question de l’intervention du sujet traducteur dans la lecture, prélude à tout acte du traduire. L’image du cercle, principe épistémologique décrit par Friedrich Schleiermacher au niveau méthodologique puis explicité par Martin Heidegger au niveau ontologique, représente le mouvement de la compréhension procédant du tout vers la partie, pour revenir au tout dans un renvoi circulaire, ainsi que l’investissement constitutif d’un sujet (lecteur ou traducteur) dans ce qui doit être compris. L’auto-traduction chez Nancy Huston est une figure du cercle herméneutique mais nous savons depuis Heidegger que celui-ci révèle en lui la possibilité du connaître le plus originel; l’important n’est donc pas d’en sortir, mais d’y pénétrer correctement.

Abstract
We wish to examine self-translation in relation to intertextuality from a hermeneutical perspective taking as an example the bilingual edition of Limbes/Limbo : un hommage à Samuel Beckett by Nancy Huston. Self-translation is a fascinating subject for literary theory, translation studies or contemporary philosophical hermeneutics insofar as it questions the traditional ideas surrounding original work and translation, identity and otherness, as well as the concepts of author and text in relation to meaning. The self-translation of Limbes/Limbo, with its references or allusions to Beckett and its style as pastiche, looks into the relationship of making “one’s own” what was previously “foreign” or “alien”, a central problematic of hermeneutics, and illustrates the hermeneutical problem of the “appropriation” of a work of literature in its dimension of intertextuality. Paul Ricœur’s concept of appropriation as a form of self-dispossession helps to explain, in our view, Nancy Huston’s practice of self-translation. Philosophical hermeneutics thus addresses the question of the role of the translator in reading the text—a process which is the prelude to any act of translation. The “hermeneutical circle” represents circular understanding as a dialectical interaction between the whole and the part, one giving meaning to the other. The epistemological principle of hermeneutics was described by Friedrich Schleiermacher on the methodological level and by Martin Heidegger on the ontological level. This dialogical process implies the subjectivity of the reader or translator in the structure of understanding. Nancy Huston’s self-translation presents an image of the hermeneutical circle and we have learned since Heidegger that it allows for the most fundamental act of understanding. We need, therefore, not “leap out” of the hermeneutical circle, but we must “leap into” it correctly.

Wilhelm, 2006, HTML ###

DANBY, Nicola, « The space between : Self-translators Nancy Huston and Samuel Beckett », mémoire de maîtrise, York University, 2003, 127 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
A theoretical look at the fundamental characteristics of self-translation, this work is coupled with a comparative analysis of Nancy Huston’s self-translation practices in the example of her book Limbes /Limbo: un hommage à Samuel Beckett and its original unpublished version. The latter text permits a singular approach to controversial questions in self-translation theory: auctoriality, the definition of the original, the location of meaning, and the definition of self-translation. These deductions are applied to the comparative analysis of Huston’s self-translation practices. Tables map her practice of transposing form and content in her self-translations, and detailed analyses of humour, cultural references, literary, biblical, and fairytale references establish her life as led in each of her languages. The notions of original and location of meaning are further applied in reference to the comparison of the published and unpublished versions of Limbes . The unpublished version maps Huston’s switches between languages, and provides a first-person stream of consciousness testimony of the bilingual writer’s mind, as it in turn is led either by form or content.
Huston’s original unpublished version of Limbes stretches beyond the parameters of currently defined and examined self-translation. As such it constitutes a particular genre of writing defined here as “simultaneous bilingual writing”, a prism at the axis of her two language-defined identities, honouring Samuel Beckett’s practice and life lived in limbo, or in the space between the two languages.

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest ###

SARDIN-DAMESTOY, Pascale, « Samuel Beckett/Nancy Huston ou le bilinguisme de malentendus en contrefaçons : deux expériences similaires? », dans Axel GASQUET et Modesta SUÃREZ (dir.), Écrivains multilingues et écritures métisses. L’hospitalité des langues, Clermont-Ferrant, Presses universitaires Blaise Pascal, 2007. +++ Chapitre de collectif



Limbes = limbo : un hommage à Samuel Beckett (oeuvre)
TitreLimbes = limbo : un hommage à Samuel Beckett
AuteurNancy Huston
Parution2000
TriLimbes = limbo : un hommage à Samuel Beckett
Afficheroui

Outils de la page

complaint