Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Marco Micone - Ensemble de l'oeuvre

Documentation critique

PELLETIER, Kétra, « Marco Micone : écrivain québécois », mémoire de maîtrise, département de langue et littérature françaises, McGill University, 2001, 136 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

###Résumé
« Qu’est-ce que la littérature québécoise de nos jours ? Parlerons-nous bientôt encore de littérature nationale ? Aurons-nous autant de littératures que de groupes ethniques ? Voilà quelques questions que se pose l’un des protagonistes de Monique LaRue dans L’arpenteur et le navigateur, ouvrage qui a provoqué un tollé dans le domaine des lettres.
La littérature québécoise, tout comme la société, est rendue à un carrefour ; elle est présentement en train de redéfinir son identité.
Marco Micone, immigrant d’origine italienne, est-il considéré comme un écrivain québécois ? Nous tenterons au cours du mémoire de répondre à la question en sondant son imaginaire, en nous intéressant à sa réflexion essayistique et en évaluant sa place au sein de l’institution littéraire québécoise. Nous verrons aussi la façon dont le concept de culture immigrée, élaboré par Micone, a joué un rôle de premier plan dans la problématique des écritures migrantes. »

Abstract
« What is the nature of Quebec literature these days ? Will we soon be speaking yet again of a national literature ? Will we possess as much breadth of literature as do ethnic groups ? These are some of the questions asked by one of the protagonists of Monique LaRue in L’arpenteur et le navigateur, a work which has provoked an outcry from the literary community.
Quebec literature, like Quebec society, has reached a crossroads ; it is now in the process of redefining itself.
Is Marco Micone, an immigrant of Italian origin, considered a Quebec author ? In this paper, we will attempt to answer that question by delving into his fiction, by examining his contemplative essays and by evaluating his position within the mainstream. We will also observe the way in which the concept of a culture immigrée (transplanted culture), expounded by Micone, played a major role in the issue of écritures migrantes (ethnic writing). »

La version PDF du mémoire est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest.###

NESTMAN, Natasha Alynn, « Babel et silence : la problématique de la langue et son expression dans l’oeuvre de Marco Micone », mémoire de maîtrise, Faculty of Arts and Social Sciences, Dalhousie University, 1996, 179 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

###Abstract
« In this thesis, we study the problematic of language in the works of an Italian-Quebecois writer, Marco Micone. Like other Quebec writers of Italian origin who write in French, Marco Micone has a complex and troubling relationship with language. Indeed, for Micone, language is problematic–whether as a means of communication between groups and individuals or as a vehicle for a literary subject matter. The thesis discusses this problem of language and its expression in Micone’s plays (Addolorata, Gens du silence, Déjà l’agonie), in his poem (“Speak What”) and finally in his hybrid text (Le figuier enchanté). In the first three chapters, we identify the various manifestations of the theme of language–including the theme of silence. In the fourth chapter, we examine some of the main characteristics of Micone’s literary language, which reflects the linguistic plurality of the Quebec context. Besides the co-existence of national languages (English, French, Italian, etc.) within texts, we will examine the relationship between theatrical techniques and the themes of language and silence. »

[Mémoire rédigé en français, mais le résumé n’est pas disponible dans cette langue] ###

PRUD’HOMME, Nathalie, La problématique identité collective et les littératures (im)migrantes au Québec. Mona Latif Ghattas, Antonio D’Alfonso et Marco Micone, Québec, Nota bene (Études), 2002, 174 p. +++ Monographie

###Quatrième de couverture
« C’est en analysant trois récits, Le double conte de l’exil, de Mona Latif Ghattas, Avril ou l’anti-passion, d’Antonio D’Alfonso et Le figuier enchanté, de Marco Micone, que Nathalie Prud’Homme cherche à démontrer que la quête identitaire présente deux dimensions importantes : une individuelle et l’autre collective, l’une assurant le maintien de l’autre dans une complémentarité essentielle. Les trois récits étudiés, chacun à sa façon, démontrent chez les personnages une volonté de se souvenir de leur origine associée au désir d’établir un lien social qui n’entraverait pas leur liberté individuelle. Il apparaît en effet, à la lecture de ces trois auteurs, que l’identité collective ne doive pas être perçue comme une aliénation de l’identité individuelle, mais plutôt comme la facette civique de l’individu. Cette étude démontre clairement que la littérature québécoise se transforme et qu’elle est en cela le reflet de la société avec laquelle elle est en interaction. »

Il s’agit d’une version remaniée du mémoire de maîtrise de Nathalie Prud’Homme :
PRUD’HOMME, Nathalie, « La problématique identité collective chez Mona Latif Ghattas, Antonio d’Alfonso et Marco Micone », mémoire de maîtrise, département d’études littéraires, Université du Québec à Montréal, 1998, 127 f.

Corpus retenu
Gens du silence, Addolorata, Déjà l’agonie, Speak What et Le figuier enchanté###

PRUD’HOMME, Nathalie, « La problématique identité collective chez Mona Latif Ghattas, Antonio d’Alfonso et Marco Micone », mémoire de maîtrise, département d’études littéraires, Université du Québec à Montréal, 1998, 127 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Version remaniée du mémoire publiée chez Nota bene
PRUD’HOMME, Nathalie, La problématique identité collective et les littératures (im)migrantes au Québec. Mona Latif Ghattas, Antonio D’Alfonso et Marco Micone, Québec, Nota bene (Études), 2002, 174 p.

Quatrième de couverture
« C’est en analysant trois récits, Le double conte de l’exil, de Mona Latif Ghattas, Avril ou l’anti-passion, d’Antonio D’Alfonso et Le figuier enchanté, de Marco Micone, que Nathalie Prud’Homme cherche à démontrer que la quête identitaire présente deux dimensions importantes : une individuelle et l’autre collective, l’une assurant le maintien de l’autre dans une complémentarité essentielle. Les trois récits étudiés, chacun à sa façon, démontrent chez les personnages une volonté de se souvenir de leur origine associée au désir d’établir un lien social qui n’entraverait pas leur liberté individuelle. Il apparaît en effet, à la lecture de ces trois auteurs, que l’identité collective ne doive pas être perçue comme une aliénation de l’identité individuelle, mais plutôt comme la facette civique de l’individu. Cette étude démontre clairement que la littérature québécoise se transforme et qu’elle est en cela le reflet de la société avec laquelle elle est en interaction. »

Corpus retenu
Gens du silence, Addolorata, Déjà l’agonie, Speak What et Le figuier enchanté###

LECLERC, Marie, « Transformations identitaires en contexte de communication interculturelle : récit de vie de Marco Micone, écrivain québécois d’origine italienne », mémoire de maîtrise, département de communication sociale et publique, Université du Québec à Montréal, 1997, 136 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

CACCIA, Fulvio, « Le roman francophone de l’immigration en Amérique du Nord et en Europe : une perspective transculturelle », dans Jean-Michel LACROIX et Fulvio CACCIA (dir.), Métamorphoses d’une utopie, Paris / Montréal, Presses de la Sorbonne nouvelle / Triptyque, 1992, p. 91-104. +++ Chapitre de collectif

###Actes d’un colloque tenu du 22 au 25 mai 1991 à la Sorbonne, Paris, France.

Résumé
La littérature de l’immigration existe-t-elle ou n’est-elle simplement qu’un passage obligé vers la littérature nationale ? Question piège qui se pose néanmoins de plus en plus dans les pays occidentaux, lesquels voient émerger, à côté de la traditionnelle littérature de l’exil, une écriture immigrante, volontiers autobiographique et naturaliste, pratiquée par la « deuxième génération ». Par une étude transversale de la production romanesque récente de cette génération, nous tenterons de dégager la problématique identitaire telle qu’elle se pose dans les pays de la Francophonie occidentale en la mettant en parallèle avec les valeurs du Communautaire chères au pays confédéraux du Nord et ceux de la laïcité, telles que promues par l’État-nation. ###

CAUCCI, Frank, « Topoï de la transculture dans l’imaginaire italo-québécois », Québec Studies (automne-hiver 1992-1993), p. 41-50. +++ Article de revue

GAUVIN, Lise, « Passages de langues », dans Robert DION, Hans-Jürgen LÜSEBRINK et Jànos RIESZ (dir.), Écrire en langue étrangère. Interférences de langues et de cultures dans le monde francophone, Québec, Nota bene (Cahiers du centre de recherche en littérature québécoise, no 28), 2002, p. 23-42. +++ Chapitre de collectif

IRELAND, Susan, « Narratives of Return », dans Susan IRELAND et Patrice J. PROULX (dir.), Textualizing the Immigrant Experience in Contemporary Quebec, Westport, Praeger (Contributions to the Study of World Literature, n° 127), 2004, p. 23-47. +++ Chapitre de collectif

L’HÉRAULT, Pierre, « L’espace immigrant et l’espace amérindien dans le théâtre québécois depuis 1977 », dans Betty BEDNARSKI et Irène OORE (dir.), Nouveaux regards sur le théâtre québécois, Montréal / Halifax, XYZ / Dalhousie French Studies, 1997, p. 151-167. +++ Chapitre de collectif

L’HÉRAULT, Pierre, « L’intervention italo-québécoise dans la reconfiguration de l’espace identitaire québécois », dans Carla FRATTA et Élisabeth NARDOUT-LAFARGE (dir.), Italies imaginaires du Québec, Montréal, Fides (Nouvelles études québécoises), 2003, p. 179-202. +++ Chapitre de collectif

L’HÉRAULT, Pierre, « Pour une cartographie de l’hétérogène : dérives identitaires des années 1980 », dans Sherry SIMON, Pierre L’HÉRAULT, Robert SCHWARTZWALD et Alexis NOUSS, Fictions de l’identitaire au Québec, Montréal, XYZ (Études et documents), 1991, p. 53-114. +++ Monographie

MOSS, Jane, « Immigrant Theater : Traumatic Departures and Unsettling Arrivals », dans Susan IRELAND et Patrice J. PROULX (dir.), Textualizing the Immigrant Experience in Contemporary Quebec, Westport, Praeger (Contributions to the Study of World Literature, n° 127), 2004, p. 65-81. +++ Chapitre de collectif

NEPVEU, Pierre, « La passion du retour : écritures italiennes au Québec », Essays on Canadian Writing (hiver 1995), p. 105-115. +++ Article de revue

###Étude reproduite sous le même titre dans Winfried SIEMERLING (dir.), Writing Ethnicity. Cross-Cultural Consciousness in Canadian and Québécois Literature, Toronto, ECW Press, 1996. ###

PIVATO, Joseph, « Five-Fold Translation in the Theatre of Marco Micone », Canadian Theatre Review, vol. 104 (automne 2000), p. 11-15. +++ Article de revue

###Résumé disponible sur EBSCO
«Examines the epistemological dualities in translating the plays of Marco Micone in Canada. Discussion of five attributes in the plays ; Complexity in process of translation due to the phenomena of heritage languages and ethnic minority cultures ; Consideration of Micone as an influential Italian writer. » ###

MELANÇON, Benoît, « La littérature montréalaise et les ghettos », Voix et images, vol. 16, n° 3 (n° 48 - printemps 1991), p. 482-492. +++ Article de revue

###Extrait, p. 491
« […] Pour reprendre des catégories que proposait récemment Pierre Nepveu pour définir les divers types de ce que l’on appelle la “transculture”, on pourrait dire de Micone, que Nepveu donne d’ailleurs en exemple, que ses pièces relèvent d’une transculture vécue comme aliénation, perte de soi, dérive. L’attitude de Micone se distinguerait, toujours selon la classification de Nepveu, d’une littérature immigrante vue comme expérience de la mémoire et d’une expérience de repérage […] tributaire d’un brouillage sémantique et géographique. On peut supposer que Micone, par son insistance sur la dimension économique du ghetto et sur l’échec de la sortie hors de ses murs, puise dans deux types de discours sur la réalité urbaine et tient, précisément à cause de cette réflexion sur le ghetto, une place à part dans la littérature immigrante. […] »

[Les oeuvres étudiées sont Gens du silence, Addolorata et Déjà l’agonie.]

Melançon, 1991, PDF ###

SIMON, Sherry, Le traffic des langues. Traduction et culture dans la littérature québécoise, Montréal, Boréal, 1994, 224 p. +++ Monographie

NESTMAN, Natasha, « Babel and Silence in the Work of Marco Micone », Initiales / Initials, n° 16 (1997), p. 116-138. +++ Article de revue

LACROIX, Jean-Michel, « Représentation de la parole immigrée dans l’espace théâtral de Marco Micone », dans Jean BÉRANGER, Jean CAZEMAJOU, Jean-Michel LACROIX et Pierre SPRIET (dir.), Multilinguisme et multiculturalisme en Amérique du Nord, Bordeaux, Marillier (Annales du Centre de Recherches sur l’Amérique Anglophone, n° 15), 1990, p. 193-208. +++ Chapitre de collectif

TRABATTONI, Grazia, « “La parole immigrée” del teatro di Marco Micone », Il Veltro : Rivista della Civilta Italiana, vol. 34, n° 3-4 (mai 1990), p. 361-372. +++ Article de revue

PUCCINI, Paola, « Luogo e non luogo : Spazio ed identità nell’opera di Marco Micone », dans Anna Pia DE LUCA, Jean-Paul DUFIET et Alessandra FERRARO (dir.), Palinsesti Culturali : Gli apporti delle immigrazioni alla letteratura del Canada, Udine (Italie), Forum, 1999, p. 219-228. +++ Chapitre de collectif

CUBBEDU, Stefania, « Penser et vivre la terre d’accueil… : Antonio d’Alfonso et Marco Micone, deux italiens à Montréal », Études canadiennes / Canadian Studies : revue interdisciplinaire des études canadiennes en France, vol. 56 (juin 2004), p. 171-180. +++ Article de revue

MOISAN, Clément, et Renate HILDEBRAND, Ces étrangers du dedans. Une histoire de l’écriture migrante au Québec (1937-1997), Québec, Nota bene (Études), 2001, 364 p. +++ Monographie

### Corpus retenu
Gens du silence, Addolorata, Déjà l’agonie, Le figuier enchanté et Speak What###

HAREL, Simon, Les passages obligés de l’écriture migrante, Montréal, XYZ Éditeur (Théorie et littérature), 2005, 250 p. +++ Monographie

### Corpus retenu
Le figuier enchanté, Trilogia###

LAZARIDÈS, Alexandre, « Écriture(s) de l’exil », Jeu, n° 72 (septembre 1994), p. 52-62. +++ Article de revue

MATA BARREIRO, Carmen, « Parole et silences, lumière et ombres dans le récit de voyage et dans la littérature migrante », dans Danielle FORGET et France MARTINEAU (dir.), Des identités en mutation : de l’ancien au nouveau monde, Ottawa, Éditions David (Voix savantes, n° 17), 2001, p. 19-36. +++ Chapitre de collectif

### Corpus retenu
Gens du silence, Le figuier enchanté, « Écrire la culture immigrée » [dans Écrits du Canada français, n° 55 (1985), p. 114-119], « Québec : les leçons du référendum » [dans Diagonales]###

MOISAN, Clément, « Problématique d’une histoire littéraire de l’écriture migrante », dans Martin DORÉ et Doris JAKUBEC (dir.), Deux littératures francophones en dialogue. Du Québec et de la Suisse romande, Québec, Les Presses de l’Université Laval, 2004, p. 41-49. +++ Chapitre de collectif

### Corpus retenu
Gens du silence, Addolorata et Déjà l’agonie###

PIVATO, Joseph, « The Return Journey in Italian-Canadian Literature », Canadian Literature, n° 106 (automne 1985), p. 169-176. +++ Article de revue

MEZEI, Kathy, « Speaking White : Literary Translation as a Vehicule of Assimilation in Quebec », Canadian Literature, n° 117 (été 1988), p. 11-23. +++ Article de revue

MOSS, Jane, « Multiculturalism and Postmodern Theater : Staging Quebec’s Otherness », Mosaic : A Journal for the Interdisciplinary Study of Literature, vol. 29, n° 3 (septembre 1996), p. 75-96. +++ Article de revue

###Résumé disponible sur EBSCO
« Discusses the activities of immigrant and Amerindian playwrights in affirming their cultural differences in theater in Quebec, Canada. Transformation of Quebec theater through representation of cultural diversity ; Evolution of the Quebec stage into a site of heterogeneity ; Examination of plays by Marco Micone, Abla Farhoud, Bernard Antoun, Alberto Kurapel and Yves Sioui Durand. » ###

SIMON, Sherry, « The Bridge of Reversals : Translation and Cosmopolitanism in Montreal », International Journal of Francophone Studies, vol. 9, n° 3 (2006), p. 381-394. +++ Article de revue

###Abstract
« Emile Ollivier’s short story, Une nuit, un taxi, offers a vision of the city as Babelian confusion, as excessive difference. As a rewrite of Jacques Ferron’s Le Pont, Ollivier proposes a new and alarming vision of the cosmopolitan city. Contesting the figure of the bridge as a clichéd image of translation, this article examines Ollivier’s story within the context of immigrant writing in Montreal – including such writers as Marco Micone, Abla Farhoud and Régine Robin – and its capacity to translate a diversity of experiences and memories into the fabric of the city. »

Résumé
« La nouvelle d’Emile Ollivier, Une nuit, un taxi propose une vision babélienne et apocalyptique de la ville. A partir de la figure du pont (non pas le pont qui garantit la traversée, mais plutôt le pont où s’opèrent des renversements magiques – le pont de Jacques Ferron), Ollivier décrit le danger des excès du cosmopolitisme. Cet article lit la nouvelle d’Ollivier dans le contexte de sa réécriture de Ferron, mais aussi dans le contexte plus général de la traduction de l’expérience immigrante chez des auteurs tels que Marco Micone, Abla Farhoud et Régine Robin. » ###

BIRON, Michel, François DUMONT et Élisabeth NARDOUT-LAFARGE, avec la collaboration de Martine-Emmanuelle LAPOINTE, « 4. L’écriture migrante », dans Histoire de la littérature québécoise, Montréal, Boréal, 2007, p. 561-567. +++ Monographie

###Extrait, p. 563
« Il s’agit moins pour lui [Micone] d’explorer la mémoire migrante du pays quitté que de penser l’apport de l’immigrant à sa nouvelle société, non sans faire écho aux conflits internes de la communauté italienne, divisée dans le choix de ses appartenances. » ###

L’HÉRAULT, Pierre, « Entre essai et autofiction: l’indécision générique dans l’écriture de Marco Micone », dans Alessandra FERRARO et Anna Pia DE LUCA (dir.), Parcours migrants au Québec : L’Italianité de Marco Micone à Philippe Poloni, Udine, Forum, 2006, p. 21-31. +++ Chapitre de collectif

### Porte sur Gens de silence, Addolorata et Déjà l’agonie. ###

DUFIET, Jean-Paul, « Le Plus que français ou la représentation de la langue italienne dans Trilogia de Marco Micone », dans Alessandra FERRARO et Anna Pia DE LUCA (dir.), Parcours migrants au Québec : L’Italianité de Marco Micone à Philippe Poloni, Udine, Forum, 2006, p. 33-45. +++ Chapitre de collectif

CUBEDDU, Stefania, « ‘Questa sera si recita a soggetto’: Le Théâtre des Italiens de Montréal », dans Alessandra FERRARO et Anna Pia DE LUCA (dir.), Parcours migrants au Québec : L’Italianité de Marco Micone à Philippe Poloni, Udine, Forum, 2006, p. 67-73. +++ Chapitre de collectif

### Porte sur Gens du silence, Addolorata et Déjà l’agonie. ###

HURLEY, Erin, « National Simulation: Marco Micone’s culture immigrée », dans National Performance: Representing Quebec from Expo 67 to Céline Dion, Toronto, University of Toronto Press, 2011. +++ Monographie

### Quatrième de couverture
In National Performance, Erin Hurley examines the complex relationship between performance and national identity. How do theatrical performances represent the nation in which they were created? How is Quebecois performance used to define Quebec as a nation and to cultivate a sense of ‘Quebec-ness’ for audiences both within and outside the province? In exploring Expo 67, the critical response to Michel Tremblay’s Les Belles Soeurs, Carbone 14’s image-theatre, Marco Micone’s writing practices, Celine Dion’s popular music, and feminist performance of the 1970s and 80s, Hurley reveals the ways in which certain performances come to be understood as ‘national’ while others are relegated to sub-national or outsider status. Each chapter focuses on a particular historical moment in Quebec’s modern history and a genre of performance emblematic of the moment, and uses these to elaborate the nature of the national performances. ###

HURLEY, Erin, « Devenir Autre: Languages of Marco Micone’s 'Culture immigrée’ », Theatre Research in Canada/Recherches Théâtrales au Canada, vol. 25, n° 1-2 (printemps-automne 2004), 23 p. +++ Article de revue

### Résumé
Dans le théâtre de Marco Micone, dramaturge italo-québécois, la langue cherche à rendre compte du statut de l’immigrant au sein de la société québécoise et à reconceptualiser les paradigmes nationaux qui l’excluent. Parce que ce dramaturge occupe une position externe à la culture québécoise « pure laine » tout en ayant une affinité avec un grand nombre de ses investissements littéraires et politiques, sa trilogie dramatique exprime une position linguistique autre, externe au binaire franco/anglo normalisé au Québec. Dans chacune des pièces de Micone, les ruptures causées par l’immigration et l’étran-geté linguistique sont thématisées en tant que silence et dépossession culturelle. Le dramaturge produit un vernaculaire français innovateur et hybride, infléchi par l’italien et l’anglais, un mode d’expression des plus daptés à la culture immigrante polyglotte de Montréal. Cette langue de contact est à l’avant-garde de la présence du sujet italo-québécois sur la scène québécoise. De plus, elle agit sur la langue française pour y inscrire les différences linguistiques et culturelles qui se trouvent en ses marges.

Hurley, 2004, PDF ###

KÜRTÖSI, Katalin, « References to History and Stereotyping Italian Characters in Canadian Plays », Alessandra FERRARO et Anna Pia DE LUCA (dir.), Parcours migrants au Québec : L’Italianité de Marco Micone à Philippe Poloni, Udine, Forum, 2006, p. 47-53. +++ Chapitre de collectif

### Porte sur Ever Loving de Margaret Hollingsworth, Babele de Marco Micone et Les Belles-Sœurs de Michel Tremblay. ###

FERRARO, Alessandra, Écriture migrante et translinguisme au Québec, Venise, La Toletta edizioni (Nuove prospettive americane ), 2014, 156 p. +++ Monographie

### Présentation
Les oeuvres de Marco Micone, Carole David, Antonio D’Alfonso, Monique Bosco, Régine Robin et Wajdi Mouawad sont étudiées en relation avec l’émergence de l’écriture migrante au Québec et dans leurs liens avec le phénomène de la transculture. Dans cette perspective, l’adjectif ‘translinguistique’ qualifie la production de ces écrivains qui, au-delà de la différence des genres qu’ils pratiquent et de leurs histoires particulières, sont tous contraints de vivre dans la perte d’une langue, quelle que soit pour eux la consonance symbolique de celle-ci. Cet idiome manquant active chez eux une interrogation identitaire sans cesse reprise et, tout en demeurant sous-jacent, acquiert une importance décisive dans la mesure où il travaille leur écriture en influençant leurs choix formels et esthétiques. ###

GARCIA MARTINEZ, Manuel, « Le temps de l’immigré dans Silences, Addolorata et Déjà l’agonie de Marco Micone », Theatre Research in Canada/Recherches Théâtrales au Canada, vol. 36, n° 2 (2012), [en ligne]. +++ Article de revue

### Abstract
Works by immigrant writers have been analyzed on the basis of their linguistic aspects and their ways of defining identity. This article deals with another dimension of immigration, namely the temporal experiences of Italian immigrants in Canada dramatized by Marco Micone in Silences (2004), a second version of Gens du silence (1982), Addolorata (1984), and Déjà l’agonie (1988). Largely autobiographical in nature, Micone’s trilogy deals with the experiences of first-generation Italian immigrants following World War II. Left to face a difficult situation, these men and women from rural areas share certain experiences common to first-generation immigrants: the need to find continuity with their pre-immigration past; an often traumatic process; feeling that everyday life is marked by circular time; being stuck in an eternal present, as though time were suspended and perhaps even broken. Their situation modifies — and often inhibits — their temporal perspectives and their ability to project into the future. Such experiences can be read through the words, attitudes, and actions of characters in relation to their integration, and can be seen through a series of episodes from the past (memories the characters cannot avoid) that intrude into present-time, disrupting the chronological order of events. In this article, García Martínez analyzes problematic temporalities mainly through the scope of psychoanalytical studies and through the lens of psychotherapy.

Garcia Martinez, 2012, HTML et PDF ###

VAN ROEYEN, Tina, Vers l’imaginaire migrant. La fiction narrative des écrivains immigrants francophones au Québec (1980–2000), [Berne], Peter Lang (Études canadiennes - Canadian Studies), 2013, 207 p. +++ Monographie

### Présentation
Quelle est la différence entre un écrivain considéré sans distinction aucune, un écrivain québécois, un écrivain forgé par l’immigration et un écrivain étiqueté comme écrivain migrant ? Y a-t-il un lien entre le contexte socioculturel et historique du Québec et l’émergence des « écritures migrantes » ? Quand un écrivain migre, ses sources d’inspirations migrent-elles avec lui ? Peut-on parler d’un seul imaginaire migrant ou bien, à l’instar de leurs auteurs, les sujets migrent-ils à leur tour ? À quel niveau, la dimension migrante se laisse-t-elle le mieux observer ? Cet ouvrage se propose de cerner ces différentes questions pour rendre hommage aux écritures migrantes, courant littéraire éphémère et redondant de la fin du XXe siècle au Québec. L’auteure cherche à expliquer la popularité de ce phénomène complexe qui dépasse de loin le domaine de la langue et littérature francophone et se retrouve, un peu à son insu, à la croisée de plusieurs disciplines telles que la sociologie, la psychologie (voire la psychanalyse), l’histoire, les politiques de l’immigration et, surtout, face à la problématique du regard qui fige et définit. Structuré autour de trois grandes questions (le statut des écrivains issus de l’immigration, les thèmes et la langue), cet ouvrage joint à un contexte spécifique – celui de l’effervescence culturelle et sociopolitique au Québec à la fin du XXe siècle – la réflexion sur la représentation littéraire de l’immigration et de l’identité, interpellée dans toute sa postmodernité. ###

VEILLET, Julie, « Lumière sur les espaces dans les réécritures de Marco Micone : étude de Silences (2004), Migrances (2005) et Una Donna (2005) », mémoire de maîtrise en littérature et arts de la scène et de l’écran, Université Laval, 2012, 114 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé
L’émergence de l’écriture migrante dans les dernières années a considérablement changé le visage de la littérature québécoise. Dans une société de plus en plus axée sur la diversité culturelle, plusieurs auteurs issus de ce phénomène ont fait leur marque. Ce mémoire s’intéresse à un écrivain migrant présent dans le paysage littéraire du Québec depuis plus de 20 ans : le Québécois d’origine italienne Marco Micone. Ce dernier, qui a fait paraître dans les années 1980 une trilogie d’œuvres dramatiques portant sur les problématiques de l’immigration italienne, a publié récemment Silences (2004), Migrances (2005) et Una Donna (2005), des réécritures de ses trois pièces originales. Nous nous proposons de faire l’étude des espaces de cette nouvelle trilogie afin de mettre en lumière le traitement que l’auteur en fait et ainsi mieux comprendre le rapport particulier que les personnages en contexte d’immigration entretiennent avec l’espace. Il sera également question de l’actualisation du discours de Micone à travers cette démarche de réécriture.

Veillet, 2012, PDF ###

VERDICCHIO, Pasquale, « Bound by Distance: The Italian Immigrant as Decontextualized Subaltern », dans Bound by Distance: Rethinking Nationalism through the Italian Diaspora, Teaneck / Londres, Fairleigh Dickinson University Press / Associated University Press, 1997. +++ Monographie

### Présentation de l’éditeur
Bound by Distance takes its place among a growing body of scholarship the goal of which is to challenge the kind of thinking that reproduces the “West” as a stable and homogenous political and discursive entity. The Italian nation, with its peculiar process of formation, the continuous tensions between its own northern and southern regions, and its history of emigration, provides an important case for complicating and reassessing concepts of national, racial, economic, and cultural dominance. The author analyzes the interactive space of the history of Italian state formation, Italian subaltern literature, Italian emigrant writing, and the current situation of North African and Asian immigrants to Italy, in order to contest the “feigned homogeneity” of the Italian nation and to complicate and reassess concepts of national, racial, economic, and cultural dominance. ###

LECLERC, Catherine, « Migration, plurilinguisme et véhicularisation du français en littérature québécoise : le cas de Marco Micone et d’Antonio D’Alfonso », Palabres, vol. 7, n° 1-2 (2007), p. 107-136. +++ Article de revue



Marco Micone - Ensemble de l'oeuvre (oeuvre)
TitreMarco Micone - Ensemble de l'oeuvre
AuteurMarco Micone
Parution9999
TriMarco Micone - Ensemble de l'oeuvre
Afficheroui

Outils de la page

complaint