Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Michael Delisle - ensemble de l'oeuvre

Documentation critique

ROYER, Jean, « La séduction du romanesque », Introduction à la poésie québécoise. Les poètes et les oeuvres des origines à nos jours, Montréal, Bibliothèque québécoise, 1989, p. 139-146. +++ Autre (voir la description)

###Chapitre de monographie.###

Dossier « Michael Delisle », sous la direction de Daniel LAFOREST et Michel NAREAU, Voix et Images, vol. 38, no 3-114 (printemps-été 2013), p. 7-158. +++ Collectif

### Sommaire du dossier « Michael Delisle » :

- « Transitions et passages dans l’œuvre de Michael Delisle » / Daniel Laforest et Michel Nareau.
- « Entretien avec Michael Delisle » / Daniel Laforest et Michel Nareau. *
- « Inédit : éléments de poésie » / Michael Delisle.
- « Faire avec ce qu’il y a : l’humilité du poème chez Michael Delisle » / Élise Lepage. *
- « Arrêt sur quelques images de l’enfance » / Catherine Mavrikakis. *
- « La Bildung dans quatre nouvelles du Sort de fille » /Philippe Mottet. *
- « L’absence du père dans « Relation » de Michael Delisle » / Marie Cusson. *
- « Entre Ducharme et le Mexique : fragilité des transitions culturelles dans Drame privé de Michael Delisle » / Michel Nareau. *
- « Bibliographie de Michael Delisle » / Shanna Lee Mumm.

* Références disponibles sur auteurs.contemporain.info

LEPAGE, Élise, « Faire avec ce qu’il y a : l’humilité du poème chez Michael Delisle », Voix et Images, vol. 38, no 3-114 (printemps-été 2013), p. 31-45. +++ Article de revue

### La plupart des recueils de poèmes de Michael Delisle reviennent régulièrement à la question de la médiocrité, de la maladresse envers le monde, les autres et plus encore : envers les mots. « Tous les ratages sont bons pour la littérature », écrit-il dans Chose vocale. C’est cette conscience de l’approximation, de l’« inhabileté fatale » (André Frénaud) — qui est à la fois celle du sujet et du lecteur — face au poème que cet article se propose d’interroger. Cette posture poétique repose selon l’auteure sur une humilité ressentie comme nécessaire à l’avènement de la parole par le sujet, et elle en étudie les différentes formes à travers plusieurs recueils. Suivant les réflexions que Pierre Nepveu a consacrées à Saint-Denys Garneau dans « La prose du poème », elle analyse par analogie dans quelle mesure cette humilité naît d’un certain prosaïsme qui n’est pas sans emprunter au versant fictif de l’oeuvre. Un temps de la réflexion est donc consacré à l’intrusion du récit et de la fiction dans le poème. Enfin, ces quelques incursions du côté de la fiction permettent de cerner ce qui s’apparente à une esthétique de la pauvreté et de l’imperfection. (Résumé joint à l’article)

###

MAVRIKAKIS, Catherine, « Arrêt sur quelques images de l’enfance », Voix et Images, vol. 38, no 3-114 (printemps-été 2013), p. 47-57. +++ Article de revue

### Dans plusieurs de ses récits, Michael Delisle présente un univers où l’enfant est maltraité, battu et où son futur est avorté. S’il est possible de lire les scènes de cette enfance bafouée comme constitutives d’une fondation de la modernité québécoise, il est important de comprendre que Delisle ne tente pas simplement de nous donner un regard sur l’Histoire du Québec. C’est alors la question de l’anachronisme, du non-historique, d’une marge à l’intérieur même de la société du progrès que Delisle offre au lecteur-spectateur. En ce sens, les textes de Delisle participent d’une esthétique du laid où le lecteur reste sidéré par le récit, arrêté devant celui-ci, comme on le serait devant une image photographique.

###



Michael Delisle - ensemble de l'oeuvre (oeuvre)
TitreMichael Delisle - ensemble de l'oeuvre
AuteurMichael Delisle
Parution9999
TriMichael Delisle - ensemble de l'oeuvre
Afficheroui

Outils de la page

complaint