Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Miette

Pierre Bergounioux, Miette, Paris, Gallimard, 1996, 168 p.

« Le haut plateau granitique du Limousin fut l’un des derniers refuges de l’éternité. Des êtres en petit nombre y répétaient le rôle immémorial que leur dictaient le sang, le sol et le rang. Puis le souffle du temps a touché ses hauteurs. Ce grand mouvement a emporté les personnages et changé le décor. On a tâché de fixer les dernières paroles, les gestes désormais perdus de ce monde enfui. »
(Résumé tiré du site de l’éditeur)

Documentation critique

REITSMA-LA BRUJEERE, Cora, « Miette de Pierre Bergounioux, le récit d’un monde disparu » dans Sjef HOUPPERMANS, Christine BOSMAN-DELZONS et Danièle DE RUYTER-TOGNOTTI (dir.), Territoires et terres d’histoires. Perspectives, horizons, jardins secrets dans la littérature française d’aujourd’hui, Amsterdam / New York, Rodopi, 2005, p. 305-324. +++ Chapitre de collectif

OUELLET, Pierre, « Le roman de la terre », dans Asiles. Langues d’accueil, Montréal, Fides (Métissages), 2002, p. 133-146. +++ Monographie

###« Le roman de la terre fait ses semailles dans une langue fertile en sens et en silences puis fait les foins dans la vie même et les vendanges dans le vrai monde. Il tire un vin plus lourd que la mémoire, pétrit un pain plus dur que notre histoire : cette préhistoire de l’homme qui n’est pas venu sur terre encore, préférant l’ombre, les grottes et les cavernes, les combes et les avens, creusés dans le roc et dans la boue, où il se cache désespérément du ciel et de sa lumière, vivant fin seul dans les dessous. […] Michon, Millet et Bergounioux savent cultiver le désir dans l’homme comme les terres arides de notre monde, bientôt fertiles entre leurs mains, prodigues de blé mûr, de raisin frais, de seigne amer, aussi, d’herbes acides. Ils nous remettent sur terre, notre ciel second […]. » (Extrait) ###

SORON, Antony, « Miette de Pierre Bergounioux : au commencement était la ferraille », dans Thomas Bauer (dir.), L’écrivain et son Limousin - études sur l’Appartenir, Limoges, Presses universitaires de Limoges, 2013. +++ Chapitre de collectif

BUISSON, Françoise, « ‘In the Name of the Past, Blood and Soil’: Pierre Bergounioux’s Miette (1995) and Faulkner’s Sense of Duration », dans Marie LIÉNARD-YETERIAN et Gérald PRÉHER (dir.), Faulkner at Fifty: Tutors and Tyros, Newcastle upon Tyne, Cambridge Scholars, 2014, p. 179-194. +++ Article de revue

VIGNES, Sylvie, « La narration dans Miette : le modèle du Douglas », Littératures, n° 60 (2009), p. 69-79. +++ Article de revue

DUFFY, Jean, « The ‘Found Object’ in Pierre Bergounioux’s Miette », Australian Journal of French Studies, vol. 44, n° 1 (janvier/avril 2007), p. 44-59. +++ Article de revue

KORTHAIS ALTES, Liesbeth, « Writing the Local in Times of Globalisation : Pierre Bergounioux and Claudio Magris », L’esprit créateur, n° 42 (été 2002), p. 34-42. +++ Article de revue



Miette (oeuvre)
TitreMiette
AuteurPierre Bergounioux
Parution1996
TriMiette
Afficheroui

Outils de la page

complaint