Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Mon galurin gris: petites géographies

Olivier Rolin, Mon galurin gris: petites géographies, Paris, Seuil, 1997.

« J’ai toujours aimé Cendrars, son cosmopolitisme, sa puissance sans falbalas, son Transsibérien et ses Sept Oncles, sa trogne de nègre suisse dont il serait difficile, même à un artiste des Postes, d’effacer l’éternel clope au bec. Ce recueil d’impressions de voyage lui est un modeste hommage, le « galurin gris » dont il se coiffe est celui que Blaise évoque dans un poème du Cœur du Monde consacré à sa malle de cabine. On y « tourne dans la cage des méridiens comme l’écureuil dans la sienne », passant sans transition ni dessein préconçu du détroit de Magellan à la mer Rouge, de la Gironde à Saigon, d’une tombe égyptienne aux ruines de Kaboul, de l’archipel des Açores à La Havane. Alexandrie y voisine avec New York et la Lozère. Aucune cohérence à attendre, donc, sinon peut-être celle-ci : à chacune des escales de cette pérégrination, on a essayé d’exiger quelque exactitude des mots, de façon à ce qu’ils composent comme les fragments d’une géographie, autrement dit d’une écriture scrupuleuse de la terre. »
(Quatrième de couverture)

Documentation critique

PAGEAUX, Daniel-Henri, « Ce qu’il y a sous Mon galurin gris. Lectures des Petites géographies d’Olivier Rolin », Acanthes. Annales de lettres françaises, dossier « Olivier Rolin », n° 18 (2000), p. 123-136. +++ Article de revue

TRITSMANS, Bruno, « Tropismes exotiques et petites géographies: Rolin écrivain-voyageur », dans Luc RASSON et Bruno TRITSMANS (dir.), Olivier Rolin: Littérature, histoire, voyage, Amsterdam, Rodopi, 2008, p. 117-125. +++ Chapitre de collectif

### Porte également sur Port-Soudan ###



Mon galurin gris: petites géographies (oeuvre)
TitreMon galurin gris: petites géographies
AuteurOlivier Rolin
Parution1997
TriMon galurin gris: petites géographies
Afficheroui

Outils de la page

complaint