Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Pierre Nepveu - ensemble de l'oeuvre

Documentation critique

AGUIAR, Flavio, « Noir sur blanc. Présentation de trois poètes québécois : Saint-Denys Garneau, Gaston Miron et Pierre Nepveu », Études littéraires, vol. 16, no 2 (août 1983), p. 203-222. +++ Article de revue

###

###

LEMAIRE, Michel, « Pierre Nepveu dans la poésie québécoise contemporaine », Dalhousie French Studies, vol. 7 (automne-hiver 1984), p. 47-65. +++ Article de revue

###

###

HAREL, Simon, Les passages obligés de l’écriture migrante, Montréal, XYZ Éditeur (Théorie & littérature), 2005, 250 p. +++ Monographie

### Présentation de l’éditeur

Selon ce que nous apprennent les œuvres de la littérature migrante des dernières années, il n’y a pas d’écriture sans la relation intime à un lieu qui ait d’abord été habité ou habitable. L’exploration des modalités contemporaines de l’énonciation du lieu habité démontre l’émergence de nouvelles hybridités qui posent les assises d’un imaginaire territorial actualisé. ###

CLOUTIER, Guy, « Pierre Nepveu», dans Le goût de l’autre. Propos sur les poètes de l’Amérique française, Montréal, Noroît, 2006, p. 179-182. +++ Monographie

DUMONT, François, « Pierre Nepveu, poète pluraliste », Voix et images, vol. 34, no 1 (automne 2008), p. 43-54. +++ Article de revue

### Résumé

Cet article tente de montrer que le pluralisme fonde l’ensemble de l’oeuvre poétique de Pierre Nepveu telle qu’elle s’est développée jusqu’à maintenant. Trois étapes sont dégagées : la combinaison de poétiques que font voir les trois premiers recueils; l’avènement d’une voix intimiste qui émerge de la fiction dans le quatrième; l’intégration à la poésie de plusieurs voix dans les deux derniers. Ce mouvement, indissociable de la pratique de l’essai et de l’expérience de l’écriture romanesque, structure la rétrospective Le sens du soleil, aboutissement provisoire de l’oeuvre d’où ressort la dimension proprement poétique du pluralisme.

###

KWATERKO, Józef, « Pierre Nepveu et l’imagination exotopique », Voix et images, vol. 34, no 1 (automne 2008), p. 67-79. +++ Article de revue

### Résumé

Cet article se propose de dégager certaines tensions dans l’approche de l’espace chez Pierre Nepveu romancier, poète et essayiste. Ces tensions (entre la représentation des villes, des paysages réels et imaginaires, mais aussi entre certains lieux-dits de la modernité critique) répondent le plus souvent chez Nepveu à une dynamique imaginaire que l’on pourrait appeler, après Bakhtine, “exotopique” - là où l’ici ne se laisse appréhender que par l’ailleurs, par un regard extérieur à un lieu déjà connu et habité. La question de l’habitation se démarque tant dans la poésie que dans la prose (romans et essais) de Nepveu : comment habiter le monde dans son désordre irréductible? Comment écrire l’espace, en explorer les intérieurs, ses paysages spirituels, à une époque où tout en en transit, en transition, où les les lieux s’enchevêtrent à des non-lieux? Ce questionnement servira à explorer certains lieux habités et déshabités par Nepveu l’écrivain, en particulier les villes (Montréal, Vancouver, Paris) et un parcours plus vaste : du Québec aux États-Unis, du Mexique au Brésil.

###

SIMON, Sherry, « Mémoires en partage », Voix et images, vol. 34, no 1 (automne 2008), p. 33-41. +++ Article de revue

### Résumé

Dès L’écologie du réel (1988), Pierre Nepveu est interpellé par la littérature québécoise produite par des auteurs de diverses origines; il approfondira cet intérêt, en particulier pour la littérature juive, dans les essais qui suivront. C’est dans la formulation de son rapport imaginatif à la langue yiddish que l’on peut saisir les contours de cette attirance pour une culture toute montréalaise, qui vibre aux sons et aux images de la rue.

###

Dossier « Pierre Nepveu », sous la direction de Jean-François CHASSAY et Alexandre DROLET, Voix et images, vol. 34, no 1 (automne 2008), p. 5-105. +++ Dossier de revue

### Sommaire du dossier « Pierre Nepveu » :

  • « Introduction » / Jean-François Chassay et Alexandre Drolet.
  • « Entretien avec Pierre Nepveu » / Jean-François Chassay et Alexandre Drolet.
  • « Terre rouge. Extrait d’un roman en préparation » / Pierre Nepveu.
  • « Mémoires en partage » / Sherry Simon.*
  • « Pierre Nepveu, poète pluraliste » / François Dumont.*
  • « Histoire et dépaysement dans l’oeuvre de Pierre Nepveu » / Michel Biron.*
  • « Pierre Nepveu et l’imagination exotopique » / Jozef Kwaterko.*
  • « Intérieurs et extérieurs de l’Amérique chez Pierre Nepveu » / François Paré.*
  • « Bibliographie de Pierre Nepveu » / Fannie Loiselle.

* Références disponibles sur auteurs.contemporain.info ###

BIRON, Michel, « Histoire et dépaysement dans l’oeuvre de Pierre Nepveu », Voix et images, vol. 34, no 1 (automne 2008), p. 55-65. +++ Article de revue

### Résumé

Cet article propose de distinguer deux versants de l’oeuvre critique de Pierre Nepveu, l’un qui correspond à la volonté de dépayser la littérature québécoise, de l’arracher au grand récit national en insistant sur la dimension proprement subjective qui caractérise de nombreuses oeuvres, l’autre qui vise à réinscrire la question du “nous”, et donc de l’Histoire, mais dans l’après-coup d’une perte irrémédiable, comme si le dépaysement était le “lieu commun” de l’individu postmoderne. Selon cette perspective, l’aventure de la subjectivité, loin de s’opposer à la participation de l’individu à l’Histoire, en constitue la base même, mais au nom d’une lucidité qui interdit l’adhésion spontanée et les enthousiasmes faciles. C’est une telle conscience historique que donnent à lire les essais, mais aussi les poèmes et les romans de Pierre Nepveu.

###

BIRON, Michel, La Conscience du désert. Essais sur la littérature au Québec et ailleurs, Montréal, Boréal (Papiers collés), 2010, 212 p. +++ Monographie

###Voir plus spécifiquement le chapitre « L’exotisme du proche : André Major et Pierre Nepveu ». ###

LEPAGE, Élise, « Écologie de l’espace dans la poésie de Pierre Nepveu», dans Denise BRASSARD et Evelyne GAGNON (dir.), États de la présence. Les lieux d’inscription de la subjectivité dans la poésie québécoise actuelle, Montréal, XYZ Éditeur (Théorie & littérature), 2010, p. 49-63. +++ Chapitre de collectif

BROCHU, André, « Le recours au réel : Beaulieu/Nepveu/Melançon», dans Denise BRASSARD et Evelyne GAGNON (dir.), États de la présence. Les lieux d’inscription de la subjectivité dans la poésie québécoise actuelle, Montréal, XYZ Éditeur (Théorie & littérature), 2010, p. 39-47. +++ Chapitre de collectif

BEAUDET, Marie-Andrée et Karim LAROSE (dir.), Le marcheur des Amériques. Mélanges offerts à Pierre Nepveu, Montréal, Département des littératures de langue française de l’Université de Montréal (Paragraphes), 2010, 268 p. +++ Collectif

### Quatrième de couverture

Il est impossible de résumer en quelques mots la riche trajectoire intellectuelle et littéraire de Pierre Nepveu, écrivain, critique, anthologiste et — de 1978 à 2009 — professeur au Département des littératures de langue française de l’Université de Montréal. Les diverses facettes de son œuvre poétique, romanesque et essayistique, maintes fois primée puis couronnée en 2005 par l’attribution du prix Athanase-David, s’imposent comme l’une des voies privilégiées pour aborder et comprendre non seulement la littérature mais également la société québécoise du XXe siècle.

S’ils inspirent ceux et celles qui se passionnent pour l’imaginaire des lieux, ses travaux ne sont pas sans éclairer également ceux qui interrogent le devenir de nos collectivités modernes. Historiens, sociologues, politologues trouvent en effet dans ses essais matière à réflexion, notamment sur la part américaine de notre identité et le dialogue des cultures francophone et anglophone.

Au moment de sa retraite de l’enseignement universitaire, ses amis et collègues lui rendent hommage dans Le marcheur des Amériques, qui constitue la première monographie sur son œuvre. Sont ici réunis trente études, essais, témoignages, traductions et hommages littéraires qui saluent un parcours exemplaire.

Table des matières

Lire l’Amérique

  • « Pierre Nepveu et l’autre Amérique », Gilles Marcotte.*
  • « “Moi le voyageur inconnu…” Les Amériques intérieures de Pierre Nepveu », Ginette Michaud.*
  • « De Tur Malka au mont Royal : le poème yiddish montréalais », Pierre Anctil.
  • « Les lectures acadiennes (et américaines) de Pierre Nepveu », Jean Morency.*
  • « L’équilibriste », Jean-Philippe Warren.*
  • « Reconnaissance », Monique La Rue.

Le poète et ses lieux

  • « Portrait du poète jeune », Robert Melançon.*
  • « Le sens du soleil : géographie du voyage », Laurent Mailhot.*
  • « La dimension politique du soleil », Pierre Popovic.*
  • « Voix de femmes », Élisabeth Nardout-Lafarge.*
  • « Rase campagne », Pierre Ouellet.*
  • « Hendécasyllabe sportif », Benoît Melançon.
  • « Humanisme et sérénité dans la poésie de Pierre Nepveu », François Paré.*
  • « La lumière des lieux », Hélène Dorion.

L’amoureux des langues

  • « Histoire d’une traduction », Judith Woodsworth.
  • « Les verbes majeurs », Pierre Nepveu.
  • « Major Verbs », Judith Cowan.
  • « Los verbos primordiales », Silvia Pratt.
  • « Os verbos principais », Flavio Aguiar.
  • « I verbi principali », Liana Nissim.

Compagnonnages poétiques

  • « Sans retour », Jacques Brault.
  • « Rome dans une pomme d’automne », Nicole Brossard.
  • « Quatre poèmes », Gilles Cyr.
  • « Nuit », Louise Dupré.
  • « Étoile d’homme », Benoit Jutras.
  • « Écritures », Paul-Marie Lapointe.
  • « Slipaway », « Grief » et « Goodbye », Dennis Lee.
  • « Le midi », Fernand Ouellette.
  • « Sestina : The Rose Garden », David Solway.
  • « Homme défilant dans le paysage », Louis-Jean Thibault.
  • « Poème pour une fuite », Élise Trucotte.

* Références disponibles sur Auteurs.contemporain.info. ###

KLAUS-DIETER, Ertler, « L’émergence du discours sur la judéité au Québec : La génération de Pierre Nepveu, Pierre L’Hérault et Victor Teboul », dans Alessandra FERRARO et Élisabeth NARDOUT-LAFARGE (dir.), Interférences : Autour de Pierre L’Hérault, Udine, Forum, 2011, p. 143-155. +++ Chapitre de collectif

BROCHU, André, « Pierre Nepveu, écrivain d’Amérique », Lettres québécoises, no 117 (printemps 2005), p. 11-12. +++ Article de revue

###

###

LEPAGE, Élise, « Géographie des confins. Espace et littérature chez Pierre Morency, Pierre Nepveu et Louis Hamelin », thèse de doctorat, faculty of arts, University of British Columbia, 2010, 374 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract

This study examines the different relationships between space and literature in the works of contemporary Québécois poet and naturalist Pierre Morency (1942-), novelist Louis Hamelin (1959-), and polymath writer Pierre Nepveu (1945-). The focus is on remote areas (the country, the forest, the small town, and the North) that seem to be unlikely subjects for both writing and the pursuit of an intellectual life, as highlighted by Pierre Nepveu in Intérieurs du Nouveau Monde (1998). Unlike urban space, little research has been conducted on what remote places represent in the contemporary imagination. This topic is all the more important in Québécois literature as regional areas in Québec are associated with conservative ideologies and literary traditions which have been inherited from the province’s history, as well as the “littérature du terroir”.

How do Morency, Nepveu, and Hamelin face the challenge of taking this heritage into account, and representing theses spaces that have changed dramatically over the past fifty years ? This dissertation concentrates on the development of a life of the mind that enables the subject to adopt a reflexive attitude and write. Further, mimesis is not the only field where the interactions between space and literature can be studied: the institutional literary world is examined, as well as the book as a physical space. Therefore, a wide range of methodological frameworks are applied. Using the works of Beaudoin and Lemire, the first chapter shows why the question of space is so crucial to Québécois literary history. Using the theories of Genette, the second chapter argues that the text and the book itself are considered by these writers to be physical parts of their writing. The third chapter offers detailed insights into a few chosen locations, using the theories of Roger and Hamon. The last chapter demonstrates how writing about remote areas questions subjectivity by using a perspective that combines philosophical (Heidegger), psychoanalytic (Anzieu) and aesthetic (Chlovski, Simard-Laflamme) approaches. Finally this study widens to confront itself with the contemporary ecological discourse.

BORDELEAU, Francine, « Pierre Nepveu : écrire pour aménager le réel », Lettres québécoises, no 117 (printemps 2005), p. 8-10. +++ Article de revue

###

CELLARD, Karine, « Sur quelques classiques de l’anthologie québécoise », Voix et Images, vol. 35, no 2 (hiver 2010), p. 43-55. +++ Article de revue

### Résumé

Au tournant des années 1980, alors que l’histoire littéraire n’est plus guère à la mode, paraissent plusieurs anthologies de la littérature québécoise qui deviendront vite des références en la matière. Conçus par des professeurs de l’Université de Montréal, ces « classiques » de l’anthologie comportent peu de discours critique mais proposent néanmoins une définition, une vision du corpus québécois qu’ils contribuent à édifier. Cet article se propose d’étudier les choix éditoriaux, le découpage et la mise en récit privilégiés par deux de ces incontournables, soit l’Anthologie de la littérature québécoise dirigée par Gilles Marcotte (1978-1980) et l’anthologie La poésie québécoise préparée conjointement par Laurent Mailhot et Pierre Nepveu (1981). En tenant compte à la fois de la singularité de la sélection proposée par chacune et de leur inscription dans une tradition critique établie, cette analyse tâche de préciser le type de travail sur le corpus québécois qui a été accompli par ces deux synthèses.

WARREN, Jean-Philippe, « L’équilibriste », dans Marie-Andrée BEAUDET et Karim LAROSE (dir.), Le marcheur des Amériques. Mélanges offerts à Pierre Nepveu, Montréal, Département des littératures de langue française de l’Université de Montréal (Paragraphes), 2010, p. 75-95. +++ Chapitre de collectif

PARÉ, François, « Humanisme et sérénité dans la poésie de Pierre Nepveu », dans Marie-Andrée BEAUDET et Karim LAROSE (dir.), Le marcheur des Amériques. Mélanges offerts à Pierre Nepveu, Montréal, Département des littératures de langue française de l’Université de Montréal (Paragraphes), 2010, p. 181-196. +++ Chapitre de collectif



Pierre Nepveu - ensemble de l'oeuvre (oeuvre)
TitrePierre Nepveu - ensemble de l'oeuvre
AuteurPierre Nepveu
Parution9999
TriPierre Nepveu - ensemble de l'oeuvre
Afficheroui

Outils de la page

complaint