Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Quai ouest

quai_ouest.jpg Bernard-Marie Koltès, Quai Ouest, Paris, Éditions de Minuit, 1985, 107 p.

« Un homme voudrait mourir. Il prévoit de se jeter dans le fleuve, dans un endroit désert, et, parce qu’il craint de flotter, il dit : “Je mettrai deux lourdes pierres dans les poches de ma veste ; ainsi, mon corps collera au fond comme un pneu dégonflé de camion, personne n’y verra rien.” Il se fait conduire (dans sa Jaguar, qu’il ne sait pas conduire lui-même), sur l’autre rive du fleuve, dans un quartier abandonné, près d’un hangar abandonné, dans une nuit plus noire qu’une nuit ordinaire, et il dit à celle qui l’a conduit : “Voilà, c’est ici, vous pouvez rentrer chez vous.” Il traverse le hangar, avance sur la jetée, met deux pierres dans les poches de sa veste, se jette à l’eau en disant : “Et voilà” ; et, avec de l’eau sale et des coquillages plein la bouche, il disparaît au fond du fleuve comme le pneu dégonflé d’un camion. »
(Résumé disponible sur le site Théâtre et traduction.)

Documentation critique

PETITJEAN, André, Études linguistiques des didascalies, Limoges, Lambert-Lucas (Linguistique), 2012, 120 p. +++ Monographie

### Présentation
Le statut de plus en plus complexe des didascalies dans le théâtre contemporain rend difficiles la définition et la délimitation de ces unités textuelles longtemps considérées comme secondaires par rapport aux dialogues. D’où l’intérêt de s’interroger en termes linguistiques sur leurs fonctions et sur leur fonctionnement selon qu’elles appartiennent à un état passé ou présent de la production dramatique. Après une mise au point sur la nature, les formes et les fonctions des didascalies, on s’interroge sur la voix qui s’exprime à travers elles. Est-ce celle de l’auteur de la pièce ou relève-t-elle d’un narrateur, le didascale, interne à la fiction ? On étudie ensuite différentes classes de didascalies : les didascalies spatio-temporelles dont la fonction majeure est de préciser le contexte et le cadre dans lesquels se déroulent les interactions entre les personnages ; les didascalies gestuelles qui permettent d’inférer les identités, les qualités, les états affectifs des personnages, éclairant ainsi le sens de leurs relations et de leurs interactions. La deuxième moitié de l’ouvrage s’attache à rendre compte du style didascalique de Bernard-Marie Koltès puis analyse les relations syntagmatiques entre les différentes classes de didascalies présentes dans En attendant Godot de Beckett.
Traitant à la fois de poétique et de stylistique, l’ouvrage s’adresse tant aux linguistes qu’aux littéraires.

[L’ouvrage se penche sur Combat de nègre et de chiens et Quai Ouest de Bernard-Marie Koltès] ###

KUMOR, Agnieszka, « Les éléments du tragique dans le théâtre de Bernard-Marie Koltès : transpositions scéniques dans Dans la solitude des champs de coton, Quai ouest », mémoire de maîtrise, département d’études théâtrales, Université Paris III, 1997, 166 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

JUDE, Ismaël, « Le désir de fuite dans le théâtre de Bernard-Marie Koltès : interprétations de La nuit juste avant les forêts et Quai ouest dans une perspective deleuzienne », mémoire de maîtrise, faculté des lettres, Université de Paris-Nanterre, 2001, 92 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

MOUNSEF, Donia, « Mundus corpus : Quai ouest de Bernard-Marie Koltès, géographie de la marginalité et économie de la déchirure », Dalhousie French Studies, vol. 57 (hiver 2001), p. 75-87. +++ Article de revue

### Mounsef, 2001, PDF ###

PETITJEAN, André, « Spacialité et textualité dramatique : l’exemple de Quai ouest », dans André PETITJEAN (dir.), Koltès : la question du lieu, Metz, CRESEF, 2001, p. 21-32. +++ Chapitre de collectif

MEURÉE, Christophe, « Baratin et bouche cousue : mensonge, vérité, silence dans les théâtres de Marie NDiaye et de Bernard-Marie Koltès », Interférences littéraires, n° 1 (novembre 2008), [En ligne]. +++ Article de revue

###Meurée, 2008, HTML ###

HUFFMAN, Shawn, « La texture lumineuse de Quai ouest de Bernard-Marie Koltès  : le cas de l’ombre », L’Annuaire théâtral : revue québécoise d’études théâtrales, n° 26 (1999), p. 69-83. +++ Article de revue

### Huffman, 1999, PDF ###



Quai ouest (oeuvre)
TitreQuai ouest
AuteurBernard-Marie Koltès
Parution1985
TriQuai ouest
Afficheroui

Outils de la page

complaint