Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Quartier perdu

Patrick Modiano - Paris, Gallimard, 1984, 181 p.

« Un dimanche de juillet, Ambrose Guise arrive à Paris. Personne. Sauf les statues. Une ville fantôme, lui semble-t-il, après un bombardement et l’exode de ses habitants. Auteur de romans policiers anglais, il vient rencontrer son éditeur japonais. Mais il va profiter de ce voyage pour élucider les mystères de son passé, du temps où il était français et s’appelait Jean Dekker, il y a vingt ans. Il fait alors surgir dans un Paris crépusculaire, halluciné, des lieux étranges : une chambre secrète rue de Courcelles, en face d’une pagode ; un grand rez-de-chaussée donnant sur un jardin, place de l’Alma. Il réveille les spectres de Georges Maillot, au volant de sa voiture blanche, de Carmen Blin, Ghita Wattier, des Hayward… Tout un quartier perdu de la mémoire est ainsi revisité, et délivre le secret de ses charmes, et de ses sortilèges. » (Quatrième de couverture)

Documentation critique

JOYE, Jean-Claude, « Typicité modianienne de Quartier perdu », dans Littérature immédiate. Cinq études sur Jeanne Bourin, Julien Green, Patrick Modiano, Yves Navarre, Françoise Sagan, Berne, Peter Lang (Publications universitaires européennes, Série XIII. Langue et littérature françaises), 1990, p. 89-116. +++ Monographie

###« [Il] s’agit, à partir de Quartier perdu, d’établir quelques-unes des constantes de la dérobade sur lesquelles s’appuie l’oeuvre de Patrick Modiano. » (Extrait de la quatrième de couverture) ###

DAVIS, Colin, « Disenchanted Places : Patrick Modiano’s Quartier perdu and Recent French Fiction », dans Monique STREIFF MORETTI, Mireille REVOL CAPPELLETTI et Odile MARTINEZ (dir.), Il senso del nonsenso, Naples, Edizioni Scientifiche Italiane, 1994, p. 663-676. +++ Chapitre de collectif

ANAD, Silvia, « Itinéraire d’un amnésique à Paris dans Quartier perdu de Patrick Modiano », dans Susana G. ARTAL (dir.), Estudios argentinos de literatura francesa y francófona: Los viajes, los viajeros y el olvido, Córdoba, Comunicarte, 2004, p. 151-160. +++ Chapitre de collectif

CICUREL, Francine, « La conversation sur papier », dans James A. COLEMAN et Robert CRAWSHAW (dir.), Discourse Variety in Contemporary French: Descriptive and Pedagogical Approaches, London, Centre for Information on Language Teaching and Research, 1994, p. 121-141. +++ Chapitre de collectif

### Ce chapitre traite aussi de Catherine Certitude. ###

SOUKHODOLSKAIA, Alisa, « Quête identitaire/enquête policière métaphysique dans trois romans de Patrick Modiano, suivi de, Récit sans musique », mémoire de maîtrise, Department of French Language and Literature, McGill University, 2011, 96 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### « De tous les écrivains qui s’inscrivent dans le courant postmoderne, Patrick Modiano est sûrement celui qui s’y sent le plus mal à l’aise. Sa prose est délibérément claire, donnant l’impression d’être traditionnelle et honnête. Pourtant, c’est justement le malaise qui fait de l’œuvre modianienne un fruit de la postmodernité, où ce sont les sentiments de désordre et d’incertitude qui dominent. Même l’identité n’y échappe pas : son éclatement reflète individuellement ce qui se passe collectivement. Dans Rue des boutiques obscures, Quartier Perdu et Voyage de noces, la quête identitaire se fait en parallèle avec l’enquête policière. L’usage que fait Modiano du roman policier est caractéristique du postmodernisme : il prend un genre éminemment fermé, lui emprunte ses clichés et ses conventions et termine en laissant la fin ouverte. Dans ces romans, trois détectives partent à la recherche de trois personnes disparues : eux-mêmes. Ils revisitent le passé pour tenter d’y trouver un sens à leurs vies, une base sur laquelle ils pourraient se construire une identité. Leurs parcours autant que leurs conclusions exposent les éléments qui forment l’“anti-roman policier”. » (résumé joint au mémoire)

BRIDGES, Victoria, « Patrick Modiano: Quartier perdu », dans Yale French Studies, no 75 (1988), p. 259-263. +++ Article de revue

###

VERCAEMER, Philippe, « Ville et mémoire chez Modiano, Quartier perdu », dans Eidôlon, no 27 (février 1986), p. 209-222. +++ Article de revue

ROLLAND, Jean-Claude, « Économie de la mémoire, économie de l’écriture », dans Roger-Yves ROCHE (dir.), Lectures de Modiano, Nantes, Éditions Cécile Defaut, 2009, p. 275-288. +++ Chapitre de collectif

COOKE, Dervila, Present Pasts : Patrick Modiano’s (Auto)Biographical Fictions, Amsterdam, Rodopi (Faux Titre), 2005, 356 p. +++ Monographie

### Voir le chapitre 4 (i): «Quartier perdu: A Dreamlike Unity », p. 158-168. ###



Quartier perdu (oeuvre)
TitreQuartier perdu
AuteurPatrick Modiano
Parution1984
TriQuartier perdu
Afficheroui

Outils de la page

complaint