Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Romans-fleuves

Pierre Nepveu - Saint-Hippolyte, Éditions du Noroît, 1997, 93 p.

« Pendant des années j’ai fui les explications,
le refus de connaître est en moi un terrain
gagné par l’absence et le nuage du non-sens
qui étend son domaine, mais parfois tu parles
dans ce nuage et demandes à mes mots
de répondre aux tiens. Si souvent je parle à demi,
contemplant l’infini avec toute l’acuité
de ma myopie borgne et la candeur
de ne pas savoir qui je suis, tu t’interroges
de tes yeux noirs, tu attends ma première phrase. » (Quatrième de couverture)

Documentation critique

BROCHU, André, « Pierre Nepveu, l’existeur », Les Écrits, no 93 (1998), p. 41-54. +++ Article de revue

###Cet article est d’abord paru, dans une traduction anglaise de D.G. Jones, sous le titre « Pierre Nepveu, the Existor », dans Ellipse, no 59 (printemps 1998), p. 13-22. ###

LEMAIRE, Michel, « Le fleuve et la mort », Voix et images, vol. 23, no 3 (printemps 1998), p. 607-612. +++ Article de revue

###

###

LEPAGE, Élise, « De la domestication : la maison – le corps – le livre dans la poésie de Pierre Morency et de Pierre Nepveu », Voix plurielles, vol. 5, no 1 (mai 2008), [En ligne]. +++ Article de revue

### Résumé

Cet article propose une lecture des recueils de poèmes de Pierre Morency et Pierre Nepveu à la lumière de l’ouvrage Habit Habitat Habitus de Carole Simard-Laflamme paru aux éditions d’art Le Sabord. Habit Habitat Habitus rassemble des réflexions d’artistes ou de chercheurs issus de domaines très différents sur les analogies existantes entre espace corporel, espace référentiel et manière d’être, comportement du sujet. Néanmoins, le triptyque du titre semble masquer un quatrième aspect pourtant fondamental, évident du texte : celui de l’espace du livre. En effet, l’oeuvre de Simard-Laflamme s’apparente presque autant à un objet artistique qu’à un livre au sens traditionnel. Les pages compilent textes, photographies, images plus ou moins détournées, schémas, etc., et ce dans un jeu de couleurs et de formes qui ne laisse pas l’oeil indifférent. Par le biais de l’analogie, l’auteure fait apparaître des correspondances entre espace corporel et espace d’habitation, espace fictif et référentiel, celles-là même que développent les textes de Morency et de Nepveu.

L’article traite aussi de Lignes aériennes.

###

PARÉ, François, « Humanisme et sérénité dans la poésie de Pierre Nepveu », dans Marie-Andrée BEAUDET et Karim LAROSE (dir.), Le marcheur des Amériques. Mélanges offerts à Pierre Nepveu, Montréal, Département des littératures de langue française de l’Université de Montréal (Paragraphes), 2010, p. 181-196. +++ Chapitre de collectif



Romans-fleuves (oeuvre)
TitreRomans-fleuves
AuteurPierre Nepveu
Parution1997
TriRomans-fleuves
Afficheroui

Outils de la page

complaint