Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Solibo magnifique

solibo_magnifique.jpg Patrick Chamoiseau, Solibo magnifique, Paris, Gallimard, 1988, 226 p.

Fort-de-France, pendant le carnaval. Devant son public médusé, le conteur Solibo Magnifique meurt, foudroyé par une égorgette de la parole. Autostrangulation ? Ou meurtre ? Toute l’assistance est soupçonnée, notamment Bateau Français, dit Congo, fabricant de râpes à manioc, et qui aurait empoisonné Solibo avec un fruit confit. Bouaffesse et Évariste Pilon mènent l’enquête, allant jusqu’à garder à vue Patrick Chamoiseau lui-même. Quant à Congo, suspect numéro un, il sera laminé. Ce que, d’interrogatoire en interrogatoire, les deux policiers vont pourtant révéler, c’est l’univers caduque, au seuil de l’oubli, des Maîtres de la parole, des grands conteurs qui avaient, tel Solibo, le goût du mot, du discours sans virgule.
(Quatrième de couverture)

Documentation critique

PRIAM, Mylène Natacha, « Liens, échos, entrelacs ou la créolité discursive dans Solibo magnifique et Texaco de Patrick Chamoiseau et dans L’archet du colonel de Rapphaël Confiant », thèse de doctorat, University of Illinois at Urbana-Champaign, 2004, 264 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest ###

MAZIARCZYK, Anna, « À la recherche de la parole perdue : Solibo Magnifique de Patrick Chamoiseau », dans Tomasz SWOBODA et Wierzbowska, Ewa WIERZBOWSKA (dir.), Autour de Patrick Chamoiseau, Sopot, Fundacja Rozwoju Uniwersytetu Gdańskiego, 2008. +++ Article de revue

WELLS, Catherine, « L’oraliture dans Solibo Magnifique de Patrick Chamoiseau », Québec, GRELCA (Essais, n° 12, 1994) , 210 p. +++ Monographie

PERRET, Delphine, « La parole du conteur créole. Solibo Magnifique de Patrick Chamoiseau », The French Review, vol. 67, n° 5 (avril 1994), p. 824-839. +++ Article de revue

### * Perret, 1994, HTML ###

NDIAYE, Christiane, « De la pratique des détours chez Sembène, Chamoiseau et Ben Jelloun », Tangence, n° 49 (décembre 1995), p. 63-77. +++ Article de revue

###Ndiaye, 1995, PDF ###

TCHEUYAP, Alexie, « Creolist Mystification : Oral Writing in the Works of Patrick Chamoiseau and Simone Schwarz-Bart », traduction de R.H. Mitsch, Research in African Literatures, vol. 32, n° 4 (hiver 2001), p. 44-60. +++ Article de revue

###Résumé (Academic Search Premier)
Focuses on the discrediting of Creolist mystification and its totalitarian attempt. Comparative study of Patrick Chamoiseau’s Solibo Magnifique and Simone Schwarz-Bart’s Ti Jean l’horizon; Link between the oral and the written in the novel ; Modes of novelistic realization of the tale where declamation is never solitary.

Tcheuyap, 2001, HTML ###

FIGUEIREDO, Euridice, « La réécriture de l’histoire dans les romans de Patrick Chamoiseau et Silviano Santiago », Études littéraires, vol. 25, n° 3 (automne 1992-hiver 1993), p. 27-38. +++ Article de revue

PRAT, Michel, « Patrick Chamoiseau : un émule martiniquais de Gadda ? », Francofonia, vol. 17 (1989), p. 113-125. +++ Article de revue

MALESKI, Estelle, « Mise en oeuvre de l’esthétique de la Créolité à travers Solibo Magnifique de Patrick Chamoiseau », mémoire de maîtrise, faculté des lettres, Université Bordeaux III, 1999, 112 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

BOURHANE-MAOULIDA, Ahamada, « Paroles de conteurs dans Solibo magnifique de Patrick Chamoiseau », mémoire de DEA, département des lettres, Université de la Réunion, 1994, 187 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

THOMAS, Bonnie, « Identity at the Crossroads : an Exploration of French Caribbean Gender Identity », Caribbean Studies, vol. 32, n° 2 (juillet-décembre 2004), p. 45-62. +++ Article de revue

###Abstract
While a focus on gender has generally meant a focus on women, this article will explore the construction of masculine identity through a study of three French Caribbean novels: Pluie et vent sur Télumée Miracle, by Simone Schwarz-Bart, Solibo Magnifique by Patrick Chamoiseau and Les Derniers Rois mages by Maryse Condé. These books consider the question of how to define a distinctive identity given the heterogeneity of Caribbean societies and cultures as well as the power asymmetries, dating back to the colonial period, which still impact on the French Caribbean today. The article employs a combined historical and literary theoretical framework that situates gender identity against the historical backdrop of the Caribbean and considers the evolution of masculinity from the emasculated status of the black slave to the varied construction of masculinity found in Martinique and Guadeloupe today. While diverse masculine identities exist in contemporary French Caribbean society, this discussion focuses on the recurrent image of the ‘weak’ man found in much of the region’s literature. This masculine figure emerges in striking contrast to the femme matador, or the fighting woman who courageously resists life’s trials, which also proliferates in French Caribbean literature. /

Résumé
Alors que l’accent est toujours porté sur le sexe féminin quand on parle d’études de genre, cet article explorera la construction de l’identité masculine à travers l’étude de trois romans Caraïbéens: Pluie et vent sur Télumée Miracle, de Simone Schwarz-Bart, Solibo Magnifique de Patrick Chamoiseau et Les Derniers Rois mages de Maryse Condé. Ces livres abordent aussi bien le sujet de la définition d’une identité donnée distinctive, á l’intérieur du cadre de l’hétérogénéité des cultures et sociétés de la Caraïbe, que les asymétries du pouvoir, remontant à la période coloniale qui ont encore aujourd’hui un fort impact dans la Caraïbe française. L’article est construit sur une structure combinée, théorique et historique, qui situe l’identité du genre face sur la toile de fonds historique de la Caraïbe et considère l’évolution de la masculinité depuis le statut émasculé de l’esclave noir jusqu’aux constructions variées de la masculinité que l’on trouve aujourd’hui en Martinique et en Guadeloupe. Même si diverses identités masculines existent dans la société contemporaine de la Caraïbe française, cette discussion souligne l’image récurrente de l’homme “faible” que l’on retrouve dans beaucoup de littératures régionales. Cette image masculine émerge, en contraste étonnant, avec la femme matador ou la femme combattante qui, courageuse, résiste aux épreuves de la vie. Celle-ci prolifère aussi dans la littérature de la Caraïbe française.

Thomas, 2004, PDF ###

MURDOCH, H. Adlai, « Re-Siting Resistance : Chamoiseau’s Articulation of Creole Identity », Sites : Journal of the Twentieth-Century/Contemporary French Studies, vol. 3, n° 2 (automne 1999), p. 315-322. +++ Article de revue

###Résumé (Academic Search Premier)
Provides an overview on the life and works of Martinican novelist Patrick Chamoiseau. Several theoretical works which seeks to ground the French Caribbean experience in crelote, a cultural and discursive framework.

Murdoch, 1999, HTML ###

HIGGINSON, Francis, « Patrick Chamoiseau et le Gwo-Ka du chanté-parlé », Studies in 20th & 21st Century Literature, vol. 29, n° 1 (hiver 2005), [nombre de pages inconnu]. +++ Article de revue

###Résumé
Numerous critics have explored the use of orality in Patrick Chamoiseau’s work. Solibo Magnificentadds to the opposition between the oral and the written the third term of the musical. Western artistic expression maintains a neat border between the media (e.g. literature, music, the plastic arts) because it helps legitimate the essentialization of (racial, ethnic, sexual) alterity: white maleness writes; the musical is instead associated with otherness (and orality). This hinged or articulated connection between alterity and the musical (and sameness and the literary) assures and assumes that the musical does not signify. This essay contends that Chamoiseau’s novel responds to (and undermines) the West’s regimentation of the relationship between the musical and the literary by showing another possible relationship between the two media—one in which their radical opposition is abolished. In this alternate conception of expression, language becomes rhythmic and melodic—offers an aural-sensory experience that the West associates with the musical—just as music wanders into the forbidden territory of signification. The resulting novel is not simply another mode of expressive being but a critical examination of the categories of the literary and musical themselves as strategically situated participants in a historical process of Western authorial and authoritarian domination. ###

PÉPIN, Ernest, « The Place of Space in the Novels of the Créolité Movement », dans Mary GALLAGHER (dir.), Ici-là, Place and Displacement in Caribbean Writing in French, Amsterdam / New York, Rodopi, 2003, p. 1-24. +++ Chapitre de collectif

FOSALAU, Liliana, « Oralité et littérature dans la francophonie contemporaine. Le cas de Patrick Chamoiseau », dans Mirela AIOANE (dir.), Limbajul colocvial in spatiul romanic. Studiu pragmalingvistic sincronic si diacronic, Iasi, Éditions Cermi, 2008, p. 101-126. +++ Chapitre de collectif

###Résumé
À travers cette étude on s’est proposé de mettre en valeur des contenus et des aspects d’un roman de Chamoiseau peu exploité jusqu’ici, Solibo Magnifique. Il s’agit en premier lieu du processus de transformation de l’oralité (dans sa variante affectionnée par le marqueur de paroles – le conte) en sujet-événement de l’écrit. Ce roman à visibles préoccupations éthiques (qui débouchent sur l’idéologie), esthétiques et ethnographiques remet en question le sens des valeurs traditionnelles et les chances de survie de ces formes d’authenticité pure, de même que celles de la langue qui les avait transmises, dans un monde dominé par l’incommunicabilité, l’aveuglement, le faux-semblant, l’ignorance et la violence. Trois pistes de lecture nous ont permis de mettre en évidence le profit à tirer de la relation oral / écrit (oralité / littérature). La première suit la trame du roman, tissée autour de la vie et de la mort du conteur. Le destin de Solibo illustre et concentre le destin de la parole ancienne, condamnée à la dissolution, à la disparition dans le silence et l’indifférence des autres. La deuxième prend en considération les vertus et la complexité d’un langage qui se construit à la jointure de l’oral et de l’écrit. La troisième porte sur les techniques d’écriture, diverses et complexes, visant à exploiter toutes les ressources de l’oral et de l’écrit. Ces ressources sont lexicales, phoniques, graphiques, grammaticales, sémantiques, stylistiques, rhétoriques, poétiques, à leur distribution dans le texte présidant un critère affectif, idéologique ou purement langagier. ###

RÉJOUIS, Rose-Myriam, « Object Lessons : Metaphors of Agency in Walter Benjamin’s “The Task of the Translator” and Patrick Chamoiseau’s Solibo Magnifique », dans James DAY (dir.), Translation in French and Francophone Literature and Film, Amsterdam/New York, Rodopi (French Literature Series), 2009, p. 147-159. +++ Chapitre de collectif

FRANCIS, Gladys M., « Fonctions et enjeux de la danse et de la musique dans le texte francophone créole », Nouvelles Études Francophones, vol. 26, n° 1 (printemps 2011), p. 179-194. +++ Article de revue

### Résumé
C’est au cœur de l’entre-deux que forment chorégraphie et corps-et-graphie que se concentre cette étude qui déconstruit les éléments kinésiques présents dans Une Enfance Créole et Solibo Magnifique de Patrick Chamoiseau, Mémoires d’Isles: Maman N et Maman F d’Ina Césaire et La Nef de Michèle Césaire. Matérialiste, l’écriture de la danse et de la musique y fait ce qu’elle dit. Le texte créolophone devient alors - corps - de par l’esthétique de l’oraliture et de l’oralité l’engendrant. Il devient le corps-terrain qui (re)présente les dimensions culturelles de son cru: un terrain antillais hybride, en ac-corps ou dés-ac-corps avec l’autre. La performativité du corps et la parole ‘marquée’ sont analysées comme un chaos du rythme où la danse et la musique sont un écrit-performant, une (re/ré)création du corps qui retranscrit le proscrit, le refoulé et l’emprisonnement du corps dans l’espace d’entre-deux qui le définit.

Francis, 2011, PDF###

IONESCU, Mariana C., « L’énonciation culturelle chez Panaït Istrati et Patrick Chamoiseau : traduction ou trahison? », Voix Plurielles, vol. 5, n° 2 (décembre 2008), p. 109-121. +++ Article de revue

### Résumé
S’inspirant des idées avancées par Homi Bhabha au sujet de la difficulté de représenter une tradition culturelle dans une autre langue, cet article aborde la question de la traductibilité d’un dit profondément ancré dans une culture essentiellement orale. Chez Panaït Istrati, écrivain français d’origine roumaine, aussi bien que chez le Martiniquais Patrick Chamoiseau, récipiendaire du prix Goncourt, la mise en écrit des paroles d’un conteur est-elle donc un acte de traduction ou une trahison de la diction originelle? Dans les deux cas, on constatera que l’écriture tisse un espace linguistique hybride portant les traces de l’oral qui l’in-forme.

Ionescu, 2008, PDF ###

VELDWACHTER, Nadège, « Les nouvelles expositions coloniales : quand les couvertures se dévoilent (Maryse Condé et Patrick Chamoiseau) », Nouvelles Etudes Francophones, vol. 23, n° 2 (automne 2008), p. 262-275. +++ Article de revue

PLATTNER, Annatina, « Patrick Chamoiseau et Luis Rafael Sánchez : de l’oralité à l’écriture carnavalesque », dans Marie BURKHARDT, Annatina PLATTNER et Alain SCHRODERET (dir.), Parallelismen/Parallélismes/Paralelismos: Mélanges de littérature et d’analyse culturelle offerts à Peter Fröhlicher/Literatur- und kulturwissenschaftliche Beiträge zu Ehren von Peter Fröhlicher, Tübingen, Gunter Narr, 2009, p. 229-238. +++ Chapitre de collectif

URQUHART, Steven, « Solibo Magnifique ou comment le conte devient témoignage », dans Tomasz SWOBODA et Wierzbowska, Ewa WIERZBOWSKA (dir.), Autour de Patrick Chamoiseau, Sopot, Fundacja Rozwoju Uniwersytetu Gdańskiego, 2008, p. 29-38. +++ Chapitre de collectif

WRIGHT, Greg, « Out on Parole: Suspending Oral Culture’s Death Sentence in Patrick Chamoiseau’s Solibo Magnifique », dans Nels PEARSON et Marc SINGER (dir.), Detective Fiction in a Postcolonial and Transnational World, Farnham, Ashgate, 2009, p. 81-95. +++ Chapitre de collectif

NDIAYE, Cheikh M., « Marronnage, oralité et écriture dans Solibo Magnifique de Patrick Chamoiseau », Nouvelles Études Francophones, vol. 22, n° 2 (automne 2007), p. 112-121. +++ Article de revue

KNEPPER, Wendy, « Remapping the Crime Novel in the Francophone Caribbean: The Case of Patrick Chamoiseau’s Solibo magnifique », PMLA: Publications of the Modern Language Association of America, vol. 122, n° 5 (octobre 2007), p. 1431-1446. +++ Article de revue

### Résumé
Shaped by a history of mobilities, displacements, and creolizing processes, the Caribbean is a significant testing ground for theories concerning the circulation and remapping of genre. Taking Patrick Chamoiseau’s theory of generic wandering as my point of departure, I argue that his Solibo Magnifique exemplifies the principle of generic creolization. This is evident in the novel’s intermixing of the detective novel, film noir, the spaghetti western, the comic book, the hard-boiled crime novel, and creole storytelling techniques. By manipulating the conventions by which the classical detective, the hard-boiled police officer, and the private investigator are characterized, Chamoiseau’s narrative turns from an investigation into one man’s death to an interrogation of Martinique, its history and the workings of its neocolonial psyche. Through the example of Solibo Magnifique and its radiating influence on other postcolonial crime writers, I conclude that this principle of creative creolization is increasingly relevant to understanding a world in which genre’s radiating and rhizomic web of mobilities involves local and global confluences. (WK)

Knepper, 2007, PDF ###

DE BLEEKER, Liesbeth, « Scénographie postcoloniale et surconscience traductive dans Solibo magnifique de Patrick Chamoiseau », dans Kathleen GYSSELS et Bénédicte LEDENT (dir.), The Caribbean Writer as Warrior of the Imaginary/L’Ecrivain caribéen, guerrier de l’imaginaire, Amsterdam, Rodopi, 2008, p. 83-105. +++ Chapitre de collectif

SIMEK, Nicole, « The Politics of Parody in Patrick Chamoiseau’s Solibo magnifique and Maryse Condé’s Célanire cou-coupé », Romance Notes, vol. 46, n° 2 (hiver 2006), p. 253-262. +++ Article de revue

DE FERRARI, Guillermina, Vulnerable States: Bodies of Memory in Contemporary Caribbean Fiction, Charlottesville, University of Virginia Press, 2007, 255 p. +++ Monographie

### Contient le chapitre « Lurking Shadows: Ethnography, Colonialism, and Crime in Patrick Chamoiseau’s Solibo Magnifique » ###

OSCHERWITZ, Dayna, «The ‘I’ of the Storm: Fragmentation, Autobiography and History in the Fiction of Patrick Chamoiseau », dans Arthur D. DRAYTON, Omofolabo AJAYI-SOYINKA et Peter UKPOKODU (dir.), African Literatures at the Millennium, Trenton, Africa World, 2007, p. 144-153. +++ Chapitre de collectif

### Porte également sur Texaco ###

MORAN, John F., « Finding One’s Way Between Descartes and Zombis: Making Sense of the World in Patrick Chamoiseau’s Solibo Magnifique », Torre: Revista de la Universidad de Puerto Rico, vol. 9, n° 32 (avril-juin 2004), p. 219-229. +++ Article de revue

KAMECKE, Gernot, « Was ist ein kreolischer Autor? Strategien postkolonialer Identität bei Patrick Chamoiseau », dans Alexander HONOLD, Klaus R. SHERPE, Stephan BESSER, Markus JOCH et Oliver SIMONS (dir.), Das Fremde: Reiseerfahrungen, Schreibformen und kulturelles Wissen, Berne, Peter Lang, 2003, p. 299-318. +++ Chapitre de collectif

### Porte également sur Texaco ###

WELLS, Catherine, « Les Métamorphoses narratologiques dans Chronique des sept misères et Solibo magnifique : une étude postclassique de Gérard Genette et de Patrick Chamoiseau », thèse de doctorat, département d’études françaises, Queen’s University, 2001, 431 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
Recent research in the field of narratology has highlighted a profusion of new, postclassical méthodologies which explore, exploit and expand older, classical models. According to David Herman, author of Narratologies: New Perspectives on Narrative Analysis (1999), postclassical narratology has three goals: “(1) to test the possibilities and limits of classical, structural narratological models […]; (2) to enrich, where necessary, the classical models with postclassical models, thereby coming to terms with aspects of narrative discourse that eluded or even undermined previous narratological research; and (3) to achieve goals 1 and 2 through interprétations of particular (literary and other) narratives […] (3). In accordance with these guidelines, the following postclassical criticism exposes the possibilities and the limitations of Gérard Genette’s revised classical model (Nouveau discours du récit) while creating a set of new methodological tools which elucidate the narratological métamorphosés in Patrick Chamoiseau’s first two novels (Chronique des sept misères and Solibo Magnifique). In order to study the surprising phenomena of transdiegetic convergence in Chamoiseau’s novels, whereby the voice of each primary narrator is inextricably entwined with that of his secondary narrators, we exploit Genette’s classical concept of diegetic levels while creating a postclassical typology which includes such catégories as parasitical, modulating, appropriating, and ethnobiographical narratives. Analogously, in order to analyse the author’s interesting mechanism of relational modulation, whereby each of his primary narrators (singular and plural) evokes an oscillating character represented altematively in the first and third person (singular and plural), we expand the original model to include two new typologies. The first présents three types of nanation (singular, oscillating and hybridised) which characterise the original identity of the narrator and the second exposes three types of dissociation (figurai, actorial, and narratorial) which provoke his relational transfigurations. Finally, in order to study the innovative procédure of transtextual emergence, whereby the fantasmatic narrator of the second novel reveals himself to be the implicit orchestrator of the first, we apply several of Genette’s intratextual notions to Chamoiseau’s transtextual narration. This paradigmatic shift permits us to recover twelve distinct versions of “Patrick Chamoiseau” in the text, the paratext and the intertext of a transdiegetic macro-narrative which frames the ethnobiographica! micronarrative recounted in Chronique des sept misères, thereby transforming its extradiegetic narrator into a intradiegetic construct.

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest ###

SOURIEAU, Marie-Agnès, « Patrick Chamoiseau, Solibo magnifique : From the Escheat of Speech to the Emergence of Language », Callaloo: A Journal of African American and African Arts and Letters, vol. 15, n° 1 (hiver 1992), p. 131-137. +++ Article de revue

### Sourieau, 1992, PDF ###

DELCROIX, Maurice, « Façons diverses sans faits divers : Marguerite Yourcenar et Patrick Chamoiseau », dans Paul PELCKMANS et Bruno TRITSMANS (dir.), Écrire l’insignifiant : Dix études sur le fait divers dans le roman contemporain, Amsterdam, Rodopi, 2000, p. 25-47. +++ Chapitre de collectif

MURDOCH, H. Adlai, « Inscribing Caribbean ‘Oraliture’: The Polysemic Discourse of Patrick Chamoiseau », dans Bernth LINDFORS et Hal WYLIE (dir.), Multiculturalism and Hybridity in African Literatures, Trenton, Africa World, 2000, p. 359-366. +++ Chapitre de collectif

BURTON, Richard D. E., « Débrouya pa peché, or Il y a toujours moyen de moyenner: Patterns of Opposition in the Fiction of Patrick Chamoiseau », Callaloo: A Journal of African American and African Arts and Letters, vol. 16, n° 2 (printemps 1993), p. 466-481. +++ Article de revue

### Porte également sur Chronique des sept misères
Burton, 1993, PDF ###

TURCOTTE, Virginie, « Quand la lecture visite l’oraliture ou l’influence de la tradition orale dans l’acte de lecture des romans antillais », mémoire de maîtrise, département d’études littéraires, Université du Québec à Montréal, 2009, 135 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé
La littérature antillaise est souvent étudiée du point de vue de l’écriture, mais ce mémoire considère un versant nouveau du sujet en l’abordant du point de vue de la lecture. Certains textes de ce corpus sont marqués par la tradition orale qui a longtemps été le principal mode de transmission du savoir et de la culture dans les Antilles. Que devient l’acte de lecture quand l’oralité s’inscrit dans l’écrit? Quand le lecteur n’est pas familier avec la culture antillaise? Ces questions méritent d’être posées, car la présence de l’oraliture dans l’écriture appelle une lecture singulière. C’est à partir de l’étude de deux oeuvres, l’une provenant de l’auteur haïtien Gary Victor, La piste des sortilèges, et l’autre de l’auteur martiniquais Patrick Chamoiseau, Solibo Magnifique, que les spécificités de cette lecture sont mises à jour. Le premier chapitre, tout en étant le lieu d’un aperçu géographique et d’un survol historique, se consacre au passage de la tradition orale à l’écriture dans les Antilles. Il y est question de l’apparition de la langue créole et du conte (entre autres de l’importance de la figure du conteur), ainsi que de la naissance de concepts identitaires et esthétiques tels que la négritude, l’antillanité et la créolité. Notre analyse de La piste des sortilèges de Gary Victor démontre comment, d’une part, la thématique du conte et l’importance de la parole est reprise dans la littérature et comment, d’autre part, la quête du personnage principal est construite selon les universaux du conte, tels que Vladimir Propp (1970) les a établis. Le second chapitre, qui se penche sur la question des frontières culturelles et l’acte de lecture, présente les principaux concepts théoriques utilisés dans les analyses. Il est essentiel de s’arrêter sur la notion de l’altérité culturelle qui a un effet particulier sur l’acte de lecture. Les notions d’illisibilité (Bertrand Gervais, 1999), de sémiosphère (Yuri Lotman, 1999), d’encyclopédie (Umberto Eco, 1985) sont d’une grande importance pour considérer la lecture en situation de différence culturelle. Même si des stratégies sont mises en place pour aider le lecteur, l’aide paratextuelle ne réussit pas toujours à combler les lacunes dues à la différence culturelle, comme en témoigne l’exemple du glossaire de La piste des sortilèges de Victor (auquel aucune note ne renvoie). Le troisième chapitre est consacré à l’analyse du roman Solibo Magnifique de Patrick Chamoiseau. Il démontre comment ce dernier, lui-même artisan de la créolité, procède afin d’inscrire la question du passage de la tradition orale à l’écrit dans son texte, en confiant entre autres à son personnage la tâche de mettre à l’écrit la parole du conteur qui vient de mourir. Le personnage principal de La piste des sortilèges possède quant à lui un véritable pouvoir qui réside en sa parole. Comme quoi la parole peut survivre dans l’écrit… ou, dans ce cas-ci, servir à survivre. Ce mémoire fait état de différentes façons de recréer la tradition orale à travers l’écrit et démontre comment s’effectue l’acte de lecture lorsque l’oralité visite l’écrit. En considérant l’oralité en fonction de la lecture et en posant la question de l’altérité à l’intérieur des théories de la lecture, ce mémoire contribue à l’avancement des connaissances sur la littérature antillaise, sur l’acte de lecture ainsi que sur la notion d’altérité.

Turcotte, 2009, PDF ###

TURCOTTE, Virginie, Lire l’altérité culturelle dans les textes antillais, Montréal, Université du Québec à Montréal, Centre de recherche Figura sur le texte et l’imaginaire, 2010, 186 p. +++ Monographie

### Turcotte, 2010, PDF ###

GUÉRIN, Geneviève, « De Solibo magnifique à Biblique des derniers gestes : esquisse d’une poétique chamoisienne », mémoire de maîtrise, département des littératures, Université Laval, 2009, 118 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Résumé
Nous fondant sur un corpus de deux romans de Patrick Chamoiseau, Solibo Magnifique (1988) et Biblique des derniers gestes (2001), nous nous proposons, dans ce mémoire, d’examiner l’ évolution de la poétique d’écriture de Patrick Chamoiseau. Complexe et inépuisable, l’ oeuvre de Patrick Chamoiseau est le lieu d’une esthétisation du réel, au profit d’une intention particulière, soit celle de ± sculpter¿ l’identité. Au coeur de chacune de ces oeuvres, la figure du ± Marqueur de paroles¿ représente le centre de gravité autour duquel s’articulera notre recherche. En interrogeant les mécanismes littéraires et les stratégies discursives déployés dans le texte chamoisien, nous voulons démontrer que l’ écriture est l’aventure d’une quête identitaire du Soi.

Guérin, 2009, PDF ###

BLÉRALD, Monique, « Anansi l’araignée en terre guyanaise. Adaptation et évolution d’un personnage mythique », Nouvelles Études Francophones, vol. 23, n° 2 (automne 2008), p. 98-110. +++ Article de revue

### Résumé
Cet article se propose d’examiner le statut d’Anansi l’araignée, dans la littérature orale guyanaise. Il s’agit en effet, de comprendre comment, à partir de ce personnage, l’influence culturelle de l’Afrique noire s’est bien perpétuée dans la culture guyanaise. Anansi perd une partie de sa symbolique d’origine, est intégré par les esclaves fugitifs — les Noirs Marrons — et les esclaves non fugitifs dans leur folklore et devient un symbole de survie. Voix de la modernité, Anansi fascine donc par sa capacité à créer et à s’ouvrir de plus en plus à de nouvelles formes.

Blérald, 2008, PDF ###

ERICKSON, John D., « Creole Identity in Chamoiseau’s Solibo Magnifique and Confiant’s Le Meurtre du Samedi-Gloria », Journal of Caribbean Literatures, vol. 4, n° 2 (automne 2006), p. 1-15. +++ Article de revue

### Erickson, 2006, PDF ###

NIANG, Mouhamedoul A., « La représentation de l’espace et de l’hybridité dans la littérature francophone subsaharienne et créoliste », thèse de doctorat, University of Wisconsin, 2009, 280 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
This thesis explores the representation of space and hybridity in Francophone African and Martinique Creolist literature. It claims that there is a polarity and a polarization of space that appropriates and subverts the colonial discourse of center and periphery. Such subversion is meant to centralize the periphery through a critique of the local center. The spatial dichotomy of colonialist space and colonized space is replaced by postcolonial systems of polarization within the city as in Aminata Sow Fall’s L’Appel des arènes and Patrick Chamoiseau’s Solibo magnifique, by the pre-colonial or tribal and the post-independent modern capital as in Ahmadou Kourouma’s Les soleils des Independances and finally by the parallels between the mission school and its methods and the traditional village in Mongo Beti’s Mission terminée. These works focus solely on the local. Thus, various spaces and sub-spaces are identified. They range from the house in its topography, architecture and opposite value systems, the pre-colonial capital as a tribal, totemic and occult space vs. the modem capital as a site for nationalist discourse, amnesia and hybrid occultism, the intellectualism of the palaver tradition and epistemological limits of the mission school, the unilateralism of the police station and the savane as a Creole center. Such themes as naming, the body, oral and written performances, the totem and the national identity card, occultism, and time are part of this work.

This project also argues that there is also a polarization of hybridity in this literature. It substantiates this argument by comparing Kourouma and Chamoiseau’s novels. History has impacted their spaces in ways that led to two different aesthetics of hybridity. The thesis claims that Chamoiseau’s mimesis of hybridity is fundamentally different from that of Kourouma because of that history, which enabled the emergence of a Creole culture, aesthetic, and language within a plantation system unknown to the Ivorian writer. If Kourouma’s practice of hybridity fuses two belief systems, Chamoiseau works with a multiplicity of ethnic voices. This last analysis looks at the morphologies and thematic syncretism of their texts, their narrative styles and linguistic choices.

[Cette thèse est rédigée en français] ###

BROWN, Lauren Adele, Reading Resistance on the Plantation: Writing New Strategies in Francophone Caribbean Fiction », thèse de doctorat, University of California, 2007, 203 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Voir plus particulièrement le chapitre « Sabotage on the Plantation: Subverting Dominant Structures in Patrick Chamoiseau’s Solibo Magnifique » (p. 33-77) ###

HUNTINGTON, Julie Ann, « Transcultural Rythms: An Exploration of Rythm, Music and The Drum in a Selection of Francophone Novels from the West Africa and the Caribbean », thèse de doctorat, Vanderbilt University, 2005, 262 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Voir plus particulièrement le chapitre « Singing the Dead, Singing the Self: Music and Mourning in Solibo Magnifique and Traversée de la Mangrove » (p.186-240).

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest ###

RÉJOUIS, Rose-Myriam, « Mort, mots et liberté : l’écriture de l’identité dans les oeuvres de Césaire, Chamoiseau et Condé », thèse de doctorat, Department of French and Italian, Princeton University, 2002, 271 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

### Abstract
In this thesis “Mort, mots, liberté” [Death, Words, Freedom], I interpret the fictional texts of three writers from the French-speaking Antilles — Aimé Césaire and Patrick Chamoiseau from Martinique, and Maryse Condé from Guadeloupe - - who have been defining voices in the on-going debate surrounding concepts of identity known as Négritude, Antillanité, and Créolité. After introducing the theoretical context and relationship of these terms to each other, I begin with an analysis of Aimé Césaire’s Et les chiens se taisaient (‘1946) a poem-play written at the beginning of his career which bears the mark of Creole and was written as Césaire was becoming a controversial political leader. In choosing this text I want to reveal the underlying filiations which link Césaire to a second génération of writers, despite their stated opposition to his founding theory of Négritude either with new théories (Edouard Glissant’s Antillanité, Chamoiseau’s Créolité) or a nouveau humanist discourse (Condé). In my second chapter I analyze Chamoiseau’s expérimental novel, Solibo Magnifique (1988), in an effort to understand the relationship of this innovative use of Creole to the thèmes of death, résistance, cultural identity, and libération I have looked at in Césaire’s play and to point out certain inconsistencies between his theory and practice of “Créolité.” I have chosen to include Maryse Condé in a final chapter, not only because she has openly stated the importance of Césaire’s work for her own career, but also because her more universal concept of identity, as it unfolds in Traversée de la mangrove, written only one year after Solibo, challenges that of Chamoiseau and “les créolistes.” Existing criticism has not highlighted the ways in which death stands for the crucial juncture from which spring processes of mourning and renewal. I argue that the ways in which Césaire, Chamoiseau, and Condé stage death in their fictional works reveal complementary insights concerning the complex mixture of French and native cultures and that these insights are ultimately more valuable than the différences set forth in their polemical stands on “Négritude” and “Créolité.”

La version PDF de la thèse est disponible pour les membres de communautés universitaires qui ont un abonnement institutionnel auprès de UMI - Proquest ###

CORINUS, Véronique, « La fabrique du récit amoureux créole dans Solibo Magnifique de Patrick Chamoiseau », dans Samia KASSAB-CHARFI (dir.), dossier « Tracées de Patrick Chamoiseau », Interculturel Francophonies, n° 22 (novembre-décembre 2012). +++ Article de revue

MAHY, Fanny, « Hybride et monstrueuse textualisation des langues dans Solibo Magnifique de Patrick Chamoiseau », Les Cahiers du GRELCEF, n° 2 (mai 2011), p. 349-362. +++ Article de revue

### Mahy, 2011, PDF ###



Solibo magnifique (oeuvre)
TitreSolibo magnifique
AuteurPatrick Chamoiseau
Parution1988
TriSolibo magnifique
Afficheroui

Outils de la page

complaint