Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Tous les mots sont adultes, méthode pour l’atelier d’écriture

François Bon, Tous les mots sont adultes, méthode pour l’atelier d’écriture, Paris Fayard, 2000, 278 p.

« Au début des années 1990, François Bon s’est lancé dans l’aventure des ateliers d’écriture. Il en conduit un peu partout en France, suscitant et écoutant la parole de publics en situation extrême, lycéens de banlieues difficiles, Rmistes à la dérive, détenus, mais aussi enseignants ou acteurs de théâtre. Autant d’échanges et de découvertes radicales dont son œuvre porte trace et qui dessinent, en filigrane, un traité de poétique personnelle.

Tous les mots sont adultes, dit Maurice Blanchot, et l’on peut réaliser une partie de soi-même dans l’écriture d’un texte, entrer de plain-pied dans le mystère de la littérature, se laisser guider dans l’atelier des écrivains. L’expérience s’est enrichie au fil des années, des rencontres, des lectures : d’où cette nouvelle édition, augmentée et revisitée, qui renforce l’appui et la curiosité sur les pistes inédites du contemporain, celles qui permettent de construire soi-même un cycle d’ateliers plutôt que d’en transposer les recettes.

Le monde qui nous entoure n’est peut-être pas autant qu’on le croit un déni à l’imagination littéraire ou créative. »
(Quatrième de couverture de la seconde édition)

(Sommaire de la version en ligne)

Documentation critique

DAVIS, Oliver, « The Radical Pedagogies of François Bon and Jacques Rancière », dans French Studies: A Quarterly Review, vol. 64, n° 2 (avril 2010), p. 178-191. +++ Article de revue

### Abstract
This article interrogates contemporary writer François Bon’s conception of the creative writing workshop in the light of work by political philosopher Jacques Rancière on intellectual emancipation. Bon’s radical programme, based on over twenty years’ experience as one of France’s leading practitioners of the writing workshop, in Tous les mots sont adultes: méthode pour l’atelier d’écriture (revised edition, 2005), is examined alongside the critique of ordinary pedagogy in Rancière’s Le Maître ignorant: cinq leçons sur l’émancipation intellectuelle (1987), his account of the maverick nineteenth-century educationalist Joseph Jacotot. After setting out and discussing the principles of Bon’s creative writing workshops and of Rancière’s approach, this article compares the way in which Bon and Rancière seek to create equality within the pedagogical encounter, before asking to what extent their work also succeeds in suggesting how the cause of equality may be furthered in the wider world. It will be argued that the creative writing workshop, as Bon conceives it, puts into practice aspects of the radical egalitarianism theorized by Rancière.

Davis, 2010, PDF ###



Tous les mots sont adultes, méthode pour l’atelier d’écriture (oeuvre)
TitreTous les mots sont adultes, méthode pour l’atelier d’écriture
AuteurFrançois Bon
Parution2000
Afficheroui

Outils de la page

complaint