Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Un homme plein d'enfance

Gilles Archambault - Montréal, Boréal, 1996, 126 p.

« C’est une journée toute spéciale pour Claude Dupré, quinquagénaire, photographe de son métier, qui vit seul depuis des années, mais dans une solitude parcourue de liens, car il est à la fois fils, père, (ex-) mari, amant et ami. Or ce sont toutes ces relations qui, se croisant, s’entremêlant, se révélant les unes les autres, donnent à cette journée une intensité et une couleur particulière.

C’est le jour du mariage de la fille chérie de Claude, Nadine. Pendant que Raoul, le père honni, vit ses derniers instants et que Lucien, l’ami écrivain, entreprend un nouveau roman et lutte contre ses propres démons, Claude consent enfin, de nouveau, malgré l’âge qui vient et l’usure de toutes choses, au bonheur et à l’amour avec Élise. Mais pour combien de temps ?

Un regard doux-amer sur l’existence, le dialogue à la fois douloureux et amical des générations, une écriture tout en demi-teintes et en tendresse; les lecteurs retrouveront ici cette qualité d’émotion, cette voix si singulière et si proche qui font la beauté et le prix de l’œuvre de Gilles Archambault, l’une des plus constantes et des plus sincères de la littérature québécoise actuelle. » (Quatrième de couverture)

Documentation critique

MCKAY-DUBOIS, Joëlle, « La figure du père dans le roman québécois contemporain : Un homme plein d’enfance de Gilles Archambault et Le Siècle de Jeanne d’Yvon Rivard », mémoire de maîtrise, département d’Études françaises, Université Concordia, 2009, 114 f. +++ Thèse de doctorat / mémoire de maîtrise

###« Le rôle du père au Québec a connu de nombreuses transformations, surtout au cours du siècle dernier. Depuis les années 1980, de plus en plus de chercheurs se penchent sur le concept de la paternité. Par ailleurs, celle-ci se trouve au cœur de plusieurs romans québécois et ce, depuis 1850. Un homme plein d’enfance de Gilles Archambault et Le Siècle de Jeanne d’Yvon Rivard, dont Claude et Alexandre sont les protagonistes, présentent deux hommes issus de la même génération qui se ressemblent à plusieurs égards. Ils sont âgés d’une cinquantaine d’années et vivent séparés de la femme avec qui ils ont eu une fille, qui a atteint Cage adulte au moment ou I ‘histoire est racontée. L’un est photographe, I ‘autre écrivain, mais les deux ont passe beaucoup plus de temps à travailler qu’à s’occuper de leur fille. Ils sont maintenant ronges par les remords, réalisant qu’ils ont été absents pendant une période importante : I ‘enfance. La différence la plus marquée entre les deux personnages réside dans le fait qu’Alexandre entretient une relation privilégiée avec sa petite-fille, Jeanne. Dans leur quête pour retrouver I ‘enfance abandonnée, Claude, en se rapprochant de sa fille, et Alexandre, en nouant des liens avec Jeanne, parviendront a se déculpabiliser des erreurs commises dans le passe. Cependant, la grand-parentalité d’Alexandre fera de lui un vainqueur. Effectivement, alors que la grande majorité des romans québécois publies depuis 1995 offrent une image plutôt désolante de la paternité, Le Siècle de Jeanne nous permet d’espérer que la figure du père évoluera de façon positive. » (résumé joint à la thèse)

###



Un homme plein d'enfance (oeuvre)
TitreUn homme plein d'enfance
AuteurGilles Archambault
Parution1996
Afficheroui

Outils de la page

complaint