Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Un sourire blindé

Sergio Kokis - Montréal, XYZ (Romanichels), 1998, 256 pages.

un_sourire_blinde.jpg

« Il était une fois un petit garçon appelé Conrado. Un beau jour, devant toute la confusion du monde, il cessa de parler. Au début, soulagé, il ne savait pas encore très bien ce qu’il faisait. Puis, trouvant la situation confortable, il prit la décision de ne plus rien dire, de ne plus jamais parler de sa vie. Il devenait alors, de son plein gré, ce qu’il avait toujours été, un spectateur. La vie était l’affaire des autres, entrecoupée d’images publicitaires et de changements brusques de sens. Lorsqu’elle devenait insupportable, il lui suffisait de fermer les yeux comme on ferme la télévision. »

(Incipit, Montréal, XYZ, 1998, p. 13)

« Quel sort réserve-t-on à notre enfance ? À lire le roman de Kokis, on ne sait plus que répondre. Le héros, Conrado, un enfant d’immigrants, nous entraîne dans son itinéraire. Impossible de ne pas constater que le monde dans lequel on vit est pourri de l’intérieur. Comment pourrait-il en être autrement quand on traite les enfants et les vieillards avec autant de mépris ? »

(Présentation de XYZ Éditeur)

Un sourire blindé sur Orion Qc

Documentation critique

OORE, Irène, « Le mutisme dans Le bonheur à la queue glissante d’Abla Farhoud (1998) et dans Un sourire blindé de Sergio Kokis (1998) », dans Robert VIAU (dir.), La création littéraire dans le contexte de l’exiguïté : 9e colloque de l’APLAQA, Beauport, Publications MNH (Écrits de la francité, no 4), p. 473-483. +++ Chapitre de collectif

###Résumé :

« Nous esquisserons ici les trois étapes du parcours des deux protagonistes. Dans une première phase Douina et Conrado parlent tandis que plusieurs facteurs s’ajoutent pour les faire taire. Nous examinerons ces circonstances qui mènent au mutisme des deux personnages. Dans une deuxième phase Douina et Conrado se taisent. Nous étudierons les rapports qu’ils entretiennent avec le monde dans et à travers leur silence. Enfin, dans la troisième et dernière étape, nous verrons pourquoi et comment Conrado et Douina renaissent à la parole. »

(Extrait de l’introduction)

###

IRELAND, Susan et Patrice J. PROULX, « Representations of Urban Space in Sergio Kokis’ Un sourire blindé and Mauricio Segura’s Côte-des-Nègres », dans Marie Carrière et Catherine Khordoc (dir.), Migrance comparée/Comparing Migration. Les Littératures du Canada et du Québec/ The Literatures of Canada and Québec, Berne (Suisse), Peter Lang (Littératures de langue française), vol.5, 2008, p.287-304. +++ Chapitre de collectif



Un sourire blindé (oeuvre)
TitreUn sourire blindé
AuteurSergio Kokis
Parution1998
TriUn sourire blindé
Afficheroui

Outils de la page

complaint