Auteurs contemporains

Discours critique sur les œuvres de littérature contemporaine

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Une artiste du sexe

Richard Millet, Une artiste du sexe, Paris, Gallimard (Blanche), 2013, 240 p.

« Quelque chose s’achève, que je suis encore incapable de mesurer mais dont l’obscur mouvement en moi fait entendre sa rumeur. Je ne serai pas un écrivain français : j’écris ce récit ; je le mènerai à bien ; ensuite je me tairai dans cette langue, moi qui suis pourtant né dans un nom français, Butte, Montana, 1 742 mètres d’altitude. Je reprendrai de la hauteur. Je m’élèverai au-dessus de la langue française que j’aurai sans doute mieux aimée que les Français, qui la négligent, commencent même à l’ignorer, tombent dans le puits où ils s’oublient, comme tous les peuples d’Europe. Je reviendrai à ma langue natale pour y vivre, aimer, mourir. Je dirai la vérité sur mon amour pour Rebecca. Je serai un écrivain américain, c’est-à-dire un homme sans nostalgie. »
(Quatrième de couverture)

Documentation critique

YOO, Anne-Sophie, « Sombre est l’ennui. Une artiste du sexe de Richard Millet », dans Mathias RAMBAUD (dir.), Lire Richard Millet, Paris, Éditions Pierre-Guillaume de Roux, 2015. +++ Chapitre de collectif



Une artiste du sexe (oeuvre)
TitreUne artiste du sexe
AuteurRichard Millet
Parution2013
Afficheroui

Outils de la page

complaint