Documentation critique sur les auteurs contemporains de langue française

Accueil » ...

Élise Turcotte

       Élise Turcotte, poète, romancière et nouvelliste québécoise, enseigne la littérature au Cégep du Vieux-Montréal depuis 1986. Elle a complété une maîtrise en études littéraires à l'Université du Québec à Montréal (1984) ainsi qu'un doctorat en création littéraire à l'Université de Sherbrooke en 1991. En plus de publier des recueils de poésie - Dans le delta de la nuit (1982), Deux ou trois feux (1997), Piano mélancolique (2005) - des recueils de nouvelles - La mer à boire (1980), Caravane (1994) - et des romans - Le bruit des choses vivantes (1991), L'île de la Merci (1997), La maison étrangère (2002) - Élise Turcotte compose aussi des oeuvres pour la jeunesse.
       Deux de ses ouvrages poétiques, La voix de Carla (1987) et La terre est ici (1989), ont obtenu le Prix Émile-Nelligan. Turcotte est la récipiendaire du Grand Prix du festival international de poésie et du Prix de poésie Terrasses Saint-Sulpice de la revue Estuaire pour son recueil Sombre ménagerie (2002). L'Académie de Languedoc lui a décerné le Prix Louis-Hémon pour son roman Le bruit des choses vivantes (1991). Enfin, en 2003, son roman La maison étrangère a obtenu le Prix du Gouverneur général. Ses livres sont traduits en anglais, en catalan et en espagnol.

                                                                                                                       
Photo : Gilles Robitaille

Bibliographie complète des œuvres

Liens externes :

- Raymond Cloutier rencontre Élise Turcotte - 16 juillet 2006 - Radio-Canada Première Chaîne (Extraits audio).
- Élise Turcotte, pour La maison étrangère, reçoit le Prix du Gouverneur général 2003.

Entretiens :

Danielle Laurin, « Entretien sur fond de musique noire, terrible et lancinante », Inter. Magazine de l'Université du Québec à Montréal, printemps 2004, p. 11-14.


                                                                                                                         Responsable : Josée Marcotte

Documentation critique — références par œuvre

L'île de la Merci

  • SHILLIDAY, Molleen, « Le personnage qui se suicide dans quelques romans québécois contemporains », mémoire de maîtrise, Faculty of Arts and Social Sciences, Dalhousie University, 2007, 115 f.
  • DOYON-GOSSELIN, Benoît, « Les figures spatiales dans L'île de la Merci d'Élise Turcotte ou la maison de l'emprisonnement », Voix et Images, vol. 32, no 3 (no 96 - printemps 2007), p. 107-123.
  • OORE, Irène, « Être ou ne pas être : le suicide dans L'Ingratitude de Ying Chen, dans Unless d'Hélène Monette et dans L'Île de la Merci d'Élise Turcotte », Dalhousie French Studies, vol. 64 (automne 2003), p. 47-57.
  • CARON, Julie, « Sous la poussière, suivi de, Amour-haine : l'ambiguïté des sentiments dans la relation mère-fille », mémoire de maîtrise, département de lettres et communications, Université de Sherbrooke, 2005, 198 f.
  • BOUDREAU, Matthew A., « Le meurtre et le suicide : la violence absolue dans quelques romans québécois », mémoire de maîtrise, Faculty of Arts and Social Sciences, Dalhousie University, 2005, 105 f.
  • MADDOX, Kelly-Anne Madeline, « Le roman québécois des années 1990 : éléments fondamentaux de la problématique identitaire », thèse de doctorat, department of French, Dalhousie University, 2004, 278 f.
  • CÔTÉ, Nicole, « L'île de la Merci, ou comment éviter le désastre », Voix et Images, dossier « Élise Turcotte », sous la direction de Nicole BRASSARD, vol. XXXI, no 3 (no 93 - printemps 2006), p. 47-58.

La maison étrangère

  • OBERHUBER, Andrea, « La maison étrangère d'Élise Turcotte », dans Gilles DUPUIS et Klaus-Dieter ERTLER (dir.), À la carte. Le roman québécois (2000-2005), Frankfurt am Main, Peter Lang, 2007, p. 427-451.
  • BIRON, Michel, « Le symbolisme soft », Voix et Images, vol. XXVIII, no 2 (no 83 - hiver 2003), p. 167-173.
  • VAUDRY, Catherine, « S'écrire corps et âme. La quête des traces et des souvenirs dans La maison étrangère d'Élise Turcotte », Postures, no 6 (2004), p. 91-103.

La terre est ici

  • NEPVEU, Pierre, « Vers une nouvelle subjectivité », dans Bénédicte MAUGIÈRE (dir.), Cultural Identities in Canadian Literature / Identités culturelles dans la littérature canadienne, New York, Peter Lang, 1998, p. 123-129.
  • NEPVEU, Pierre, « Vers une nouvelle subjectivité », Québec Studies (printemps-été 1995), p. 42-46.
  • NEPVEU, Pierre, « Les choses vivantes d'Élise Turcotte », dans Lectures des lieux, Montréal, Boréal (Papiers collés), 2004, p. 209-217.

La voix de Carla

  • BEAUSOLEIL, Claude, Le motif de l'identité dans la poésie québécoise 1830-1995, Montréal, Groupe de création Estuaire, 1996, 262 p.
  • BROCHU, André, « Langages en liberté », Voix et images, vol. 14, no 1 (automne 1988), p. 135-145.

Le bruit des choses vivantes

  • HUGLO, Marie-Pascale, « Le quotidien en mode mineur : Le bruit des choses vivantes d’Élise Turcotte », Voix et Images, vol. 34, n° 3 (n° 102 - printemps-été 2009), p. 99-115.
  • MADDOX, Kelly-Anne Madeline, « Le roman québécois des années 1990 : éléments fondamentaux de la problématique identitaire », thèse de doctorat, département de français, Dalhousie University, 2004, 278 f.
  • GOULD, Karen, « Gazing at Culture : Visual Media in Elise Turcotte's Le bruit des choses vivantes », dans Michael BISHOP (dir.), Thirty Voices in the Feminine, Amsterdam / Atlanta, Rodopi, 1996, p. 226-237.
  • CLÉMENT, Anne-Marie, « La narrativité à l'épreuve de la discontinuité », dans René AUDET et Andrée MERCIER (dir.), La narrativité contemporaine au Québec, vol. 1. La littérature et ses enjeux narratifs, Québec, Les Presses de l'Université Laval, 2004, p. 107-135.
  • LAROCHELLE, Corinne, « La tentation du romanesque : analyse sociopoétique du roman Le bruit des choses vivantes d'Élise Turcotte », mémoire de maîtrise, département d'études littéraires, Université du Québec à Montréal, 1999, 130 f.
  • GERMAIN, Brigitte, « Configurations du sujet féminin dans Le bruit des choses vivantes d'Élise Turcotte », mémoire de maîtrise, département d'études littéraires, Université du Québec à Montréal, 2000, 135 f.
  • SAINT-MARTIN, Lori, « Le bruit des choses vivantes d'Élise Turcotte : "Maman, lis-moi ce que j'ai écrit" », dans Le nom de la mère : mères, filles et écritures dans la littérature québécoise au féminin, Montréal, Nota bene (Essais critiques), 1999, p. 283-295.
  • NEPVEU, Pierre, « Les choses vivantes d'Élise Turcotte », dans Lectures des lieux, Montréal, Boréal (Papiers collés), 2004, p. 209-217.
  • NAREAU, Michel, « Le Nord indéterminé et intertextuel dans les oeuvres de Lise Tremblay, Élise Turcotte et Pierre Gobeil », dans Joë BOUCHARD, Daniel CHARTIER et Amélie NADEAU (dir.), Problématiques de l'imaginaire du Nord en littérature, cinéma et arts visuels, Montréal, Université du Québec à Montréal (Figura - Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire, no 9), 2004, p. 41-58.
  • CARON, Valérie, « Le bruit des choses vivantes et Tableaux : voix et représentations inédites de la maternité dans la littérature québécoise », Voix et Images, vol. XXVIII, no 1 (no 82 - automne 2002), p. 126-141.
  • SAINT-MARTIN, Lori, « Le corps et la fiction à réinventer : métamorphoses de la maternité dans l'écriture des femmes au Québec », Recherches féministes, vol. VII, no 2 (1994), p. 115-134.
  • LAROCHELLE, Corinne, « Lire l'image : Le bruit des choses vivantes d'Élise Turcotte », Voix et Images, vol. XXIII, no 3 (no 69 - printemps 1998), p. 544-557.
  • MARTIN, Paul William, « "The Pencil of the Sun" : Photography in contemporary Canadian Fiction », mémoire de maîtrise, Department of English / Department of French, University of Western Ontario, 1995, 123 f.
  • LACHAPELLE, Marie-Andrée, « Montre que tu es vivante : la relation mère-fille dans la littérature canadienne », mémoire de maîtrise, Faculty of Arts, University of Alberta, 1995, 104 f.
  • CARON, Valérie, « Voix et représentations inédites de la maternité dans la littérature québécoise au féminin, étude, suivi de La terre retrouvée, récit », mémoire de maîtrise, département de lettres et communication, Université de Sherbrooke, 2003, 124 f.
  • CLENDINNING, Sherri Lee, « La manifestation littéraire du discours maternel : L'obéissance de Suzanne Jacob et Le bruit des choses vivantes d'Élise Turcotte », mémoire de maîtrise, Department of French, Carleton University, 1994, 98 f.

[ensemble de l'oeuvre]

  • CALAND, Fabienne Claire, « La part manquante dans la poésie d'Élise Turcotte », dans Daniel MARCHEIX et Nathalie WATTEYNE (dir.), L'écriture du corps dans la littérature québécoise depuis 1980, Limoges, Presses universitaires de Limoges (Espaces humains, 12), 2007, p. 31-41.
  • BIRON, Michel, François DUMONT et Élisabeth NARDOUT-LAFARGE, avec la collaboration de Martine-Emmanuelle LAPOINTE, « 10. La poésie et la fiction intimistes », dans Histoire de la littérature québécoise, Montréal, Boréal, 2007, p. 604-612.
  • CLOUTIER, Guy, « Élise Turcotte », dans Le goût de l'autre, Montréal, Éditions du Noroît (Chemin de traverse), 2006, p. 214-216.
  • COOK, Margaret, « Le devenir du corps-image chez Élise Turcotte », dans Ginette ADAMSON et Eunice MYERS (dir.), Continental, Latin-American and Francophone Women Writers, Lanham, University Press of America, 1987, p. 277-283.
  • LAFOREST, Daniel, « Du poème au romanesque. L'espace problématique de l'image dans l'oeuvre d'Élise Turcotte », Voix et Images, dossier « Élise Turcotte », sous la direction de Nicole BRASSARD, vol. XXXI, no 3 (no 93 - printemps 2006), p. 59-73.
  • PARÉ, François, « Pluralité et convergence dans la poésie d'Élise Turcotte », Voix et Images, dossier « Élise Turcotte », sous la direction de Nicole BRASSARD, vol. XXXI, no 3 (no 93 - printemps 2006), p. 35-45.
  • BRASSARD, Nicole, « Entrer dans le tableau du deuil », Voix et Images, dossier « Élise Turcotte », sous la direction de Nicole BRASSARD, vol. XXXI, no 3 (no 93 - printemps 2006), p. 9-14.
  • Dossier « Élise Turcotte », sous la direction de Denise BRASSARD, Voix et images, vol. XXXI, no 3 (no 93 - printemps 2006), 169 p.
  • ROSSI, Claudia Y., « L'enfance et l'adolescence chez Élise Turcotte », mémoire de maîtrise, Faculty of Arts and Social Sciences, Dalhousie University (Halifax), 2001, 165 f.
  • POIRIER, Maryse, « Analyse sémiotique de la construction du personnage dans l'oeuvre d'Élise Turcotte », mémoire de maîtrise, département des littératures, Université Laval, 1997, 147 f.