Documentation critique sur les auteurs contemporains de langue française

Accueil » ...

Richard Millet

Richard Millet est né en 1953, à Viam, en haute Corrèze. Il a vécu de l'âge de sept à quatorze ans au Liban, pour ensuite rentrer en France, à Paris. Son écriture rend hommage à sa terre natale mais aussi à son pays d'adoption. Sa carrière littéraire a débuté avec L'Invention du corps de saint Marc, publié en 1983 chez P.O.L Éditeur. Son livre Le sentiment de la langue a obtenu, en 1994, le Prix de l'essai de l'Académie Française. Richard Millet est l'auteur d'une vingtaine de romans, dont Dévorations (2006) et Le goût des femmes laides (2007). Il est également éditeur chez Gallimard.







Bibliographie complète des œuvres


Liens externes :

- Millet sur wikipedia
- Conversation avec Millet : L'Express Livre


 - Responsable : Viviane Asselin


Documentation critique — références par œuvre

Coeur blanc

  • MURA-BRUNEL, Aline, « Coeur Blanc de Richard Millet au coeur d'un roman balzacien », dans Lucienne FRAPPIER-MAZUR (dir.), Genèses du roman : Balzac et Sand, Amsterdam, Rodopi, 2004, p. 97-112.

L'Amour des trois soeurs Piale

  • PANAÏTÉ, Oana, « Les fins de l'écriture. Réflexion et pratique du style dans les oeuvres de Jean Echenoz et Pierre Michon », French Forum, vol. 31, no 2 (printemps 2006), p. 95-110.
  • DELASSUS, Laëtitia, « L'écriture narrative de Pierre Michon et Richard Millet », thèse de doctorat, faculté des lettres, Université Michel de Montaigne (Bordeaux 3), 2006, 526 f.

La gloire des Pythre

  • DAUNAIS, Isabelle, « La voix et le personnage : La gloire des Pythre de Richard Millet », Revue des sciences humaines, n° 288 (2007), p. 67-78.
  • NARDOUT-LAFARGE, Élisabeth, « La gloire du dernier. De La gloire des Pythre au cycle romanesque », Études françaises, vol. 45, n° 3 (2009), p. 41-56.
  • ROLDAN, Sébastien, « Nous sommes plusieurs commères à connaître La Gloire des Pythre » dans Jean-François HAMEL et Virginie HARVEY (dir.), Le temps contemporain : maintenant, la littérature, Montréal, Figura : Centre de recherche sur le texte et l'imaginaire (Figura no 21), 2009, p. 77-89.
  • DELASSUS, Laëtitia, « L'écriture narrative de Pierre Michon et Richard Millet », thèse de doctorat, faculté des lettres, Université Michel de Montaigne (Bordeaux 3), 2006, 526 f.
  • HOUPPERMANS, Sjef, « Le plateau des mille mystères : réel et fantastique chez Richard Millet », European Studies : a journal of European Culture, History and Politics, vol. 18 (2002), p. 151-168.

La voix d'alto

  • TERMITE, Marinella, Vers la dernière ligne, Bari, Edizioni B.A. Graphis (Marges critiques / Margini critici, 4), 2006, p. 94-102.
  • MURA-BRUNEL, Aline, « La voix de la terre : R. Millet - La voix d'alto », L'esprit créateur, vol. 42 (été 2002), p. 76-84.

Lauve le pur

  • COYAULT, Sylviane, « L'écrivain et le moraliste : une crise des valeurs ? », Publifaraum,  2008, [En ligne].

Le renard dans le nom

  • TERMITE, Marinella, « La migration des titres », dans Lucies DESBLACHE (dir.), Écrire l'animal aujourd'hui, Clermont Ferrand, Presses de l'Université Blaise Pascal (Cahiers de recherches du Centre de recherches sur les littératures modernes et contemporaines), 2006, p. 113-131.
  • COYAULT, Sylviane, « L'écrivain et le moraliste : une crise des valeurs ? », Publifaraum,  2008, [En ligne].
  • GODARD, Roger, «Richard Millet, Le renard dans le nom » dans Itinéraires du roman contemporain, Paris, Armand Colin, 2006, p. 131-148.

Le sentiment de la langue I

  • ROGER, Jérome, « L'essai, point aveugle de la critique ? », Études littéraires, vol. 37, no 1 (automne 2005), p. 49-65.

Ma vie parmi les ombres

  • CASAUBON, Christian, « Richard Millet, Ma vie parmi les ombres », La femelle du requin, no 22 (hiver 2003-2004), [article en ligne].

[ensemble de l'oeuvre]

  • MATTAR, Marilyn, et Séverine REBOURCET, « À la recherche de la langue perdue : réflexions sur le devenir de la langue et de la littérature françaises selon Richard Millet », Contemporary French & Francophone Studies, vol. 12, no 4 (October 2008), p. 471-478.
  • JACQUET, Marie Thérèse, « Exercices de violence : Humbert, Littel, Millet », dans Matteo MAJORANO (dir.), Écrire le fiel, Bari, Edizioni B.A. Graphis (Marges critiques / Margini critici, 15), 2010, p. 73-90.
  • LANTELME, Michel, Le roman contemporain. Janus postmoderne, Paris, L'Harmattan (Critique), 2008, 207 p.
  • PICARD, Timothée, « La mélomanie porte-t-elle les écrivains à la "déclinologie" (et vice-versa) ? (Parcours à travers la littérature contemporaine, et mise en perspective) », LHT, n° 6, 2009, [en ligne].
  • TAYLOR, John, « From the Heart of the Limousin (Richard Millet) », dans Paths to Contemporary French Literature, volume 2, New Brunswick (New Jersey), Transaction Publishers, 2007, p. 233-236.
  •  MATTAR, Marilyn, et Séverine  REBOURCET, « À la recherche de la langue perdue : réflexions sur le devenir de la langue et de la littérature française selon Richard Millet », Contemporary French and Francophones Studies, vol. 12, no  (octobre 2008), p. 471-478.
  • ANDRÉ, Marie-Odile, « Identités narratives : comment peut-on devenir écrivain ? À propos de P. Michon et R. Millet », dans Bruno BLANCKEMAN, Aline MURA-BRUNEL et Marc DAMBRE (dir.), Le roman français au tournant du XXIe siècle, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 2004, p. 495-504.
  • LAURICHESSE, Jean-Yves, « Richard Millet : le lieu et les voix », dans Bruno BLANCKEMAN, Aline MURA-BRUNEL et Marc DAMBRE (dir.), Le roman français au tournant du XXIe siècle, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, 2004, p. 203-212.
  • HAENEL, Yannick, « Le roman de la terre impossible : Bergounioux, Michon, Millet », L'Atelier du roman, no 12 (1997), p. 113-124.
  • OUELLET, Pierre, « Le roman de la terre : Millet, Michon, Bergounioux », Liberté, no 225 (juin 1996), p. 165-177.
  • GARDY, Philippe, « Bergounioux, Millet, Michon... Bourdieu : l'ombre du patois perdu », Critique, vol. 59, no 670 (mars 2003), p. 199-207.
  • SORARU, Isabelle, « De quelques musiques secrètes : Pascal Quignard et Richard Millet », L'esprit créateur, vol. 47, no 2 (été 2007), p. 115-126.
  • MORZEWSKI, Christian, Richard Millet : la langue du roman, Arras, Artois Presses Université (études littéraires et linguistiques), 2008, 180 p.
  • PERSELLO, Willy, « Richard Millet ou la seconde mort de l'écrivain », La femelle du requin, no 22 (hiver 2003-2004), [article en ligne].
  • PÉLISSIER, Vincent, Autour du Grand Plateau : Pierre Bergounioux, Alain Lercher, Jean-Paul Michel, Pierre Michon, Richard Millet, Tulle, Mille sources, 2002, 141 p.
  • LAURICHESSE, Jean-Yves, Richard Millet : l'invention du pays, Amsterdam / New York, Rodopi, 2007, 276 p.
  • MURA, Aline, « Le silence de l'écrivain, Richard Millet », Roman 20-50 : revue d'étude du roman du XXe siècle, vol. 31 (juin 2001), p. 107-114.
  • LOIGNON, Sylvie, « Quelques mots de justesse : de l'humiliation à l'humilité dans l'oeuvre de Richard Millet », dans Johan FAERBER, Mathilde BARRABAND et Aurélien PIGEAT (dir.), Le mot juste : des mots à l'essai aux mots à l'oeuvre, Paris, Sorbonne Nouvelle, 2006, p. 147-154.
  • MURA-BRUNEL, Aline, « Richard Millet : entre les ombres et les vivants », dans Sjef HOUPPERMANS, Christine BOSMAN-DELZONS et Danièle DE RUYTER-TOGNOTTI (dir.), Territoires et terres d'histoires. Perspectives, horizons, jardins secrets dans la littérature française d'aujourd'hui, Amsterdam / New York, Rodopi, 2005, p. 289-304.
  • COYAULT-DUBLANCHET, Sylviane, La province en héritage : Pierre Michon, Pierre Bergounioux, Richard Millet, Genève, Droz (Histoire des idées et critique littéraire), 2002, 289 p.